CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

jeudi 15 novembre 2012 à 01h49min

Le mardi 13 novembre 2012, a eu lieu l’audience de la plainte introduite par un agent du Centre hospitalier universitaire Souro Sanou (CHUSS) de Bobo, contre une de ses collègues. C’était au palais de justice de Bobo-Dioulasso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

Le verdict est tombé avant 13 heures. Le prévenu, Daniel Kogo, contrôleur financier du CHUSS est relaxé au bénéfice du doute par rapport à la menace qu’il a faite à l’encontre de Bayo /Traoré Christine. Quant à la deuxième composante de la plainte qui serait une injure faite par le prévenu à l’endroit de la plaignante qu’est Bayo/Traoré Christine, elle a été prescrite à cause du temps écoulé entre les faits et la plainte. Madame Bayo est secrétaire de direction à l’hôpital Souro Sanou. Pour raison de service, elle et Daniel Kogo sont contraints de travailler ensemble parfois. C’est ainsi que les deux se sont manqués, autour d’un document dit urgent. « Il n’y a jamais eu un sans deux », dit un adage populaire. Comme pour le prouver, les deux agents vont se manquer une seconde fois. La deuxième altercation a donc suffi pour que madame Bayo se confie à la justice, afin d’être à l’abri de la menace que lui a adressé le contrôleur financier.

« Ôtes-toi de mon chemin, sinon je vais t’écraser et te créer des ennuis »

Le 3 novembre 2011, Bayo/Traoré Christine et Daniel Bayo ont eu une altercation. Tout serait parti d’un document dit urgent qui devait être paraphé par le contrôleur financier. Ce dernier a été surpris d’être accusé de n’avoir pas signé le document. Car il dit l’avoir reçu après la tension qui les a opposés lui et la secrétaire. Ce jour, Daniel Kogo, selon madame Bayo lui aurait proféré des injures publiques. « Moins que rien et dévergondée ». Ce serait l’injure faite par le contrôleur financier à l’endroit de la secrétaire. L’accusé ne reconnaît pas ces faits à lui reprochés.

Le 11 mai 2012, une autre altercation oppose les deux toujours autour d’un document. Ce jour, le contrôleur financier a dit à la secrétaire, « Si tu ne te ôtes pas de mon chemin, je vais t’écraser et te créer des ennuis ». Afin d’échapper à cet écrasement, la secrétaire est allée se plaindre en justice contre le contrôleur financier. Tout en reconnaissant lui avoir tenu la menace, le contrôleur financier précise que « L’écraser et lui créer des ennuis » c’était sur le plan professionnel a ajouté le prévenu. Il dit avoir demandé au DG du CHUSS de présenter ses excuses à la secrétaire après le malentendu du 11 mai 2012.

Vrai ou faux, seuls le DG et ses agents peuvent le confirmer. Mais ce qui est sûr, ce linge sale de la maison ne méritait pas d’être lavé publiquement. Et comme diraient les juges, des malentendus, il y en a un peu dans tous les services. Mais les uns et les autres mettent de l’eau dans leur vin pour ne pas arriver à des situations du genre. Et l’avocat du prévenu n’a pas hésité d’imputer la situation au DG de l’hôpital qui selon lui, n’aurait pas joué son rôle.

Souro DAO (daosouro@yahoo.fr)

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 novembre 2012 à 08:48
    En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

    Ceci nous rappelle la plainte de lex-DG/FDE contre un de ses agents et son épouse à la gendarmerie en 2010 sauf qu’ici, c’est le plus fort qui est traîné en justice.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2012 à 09:04
    En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

    J’espere que ces agents ont vite ete mutes de Bobo !!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2012 à 09:11, par Dieu dispose
    En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

    Le mardi 13 novembre 2012, a eu lieu l’audience de la plainte introduite par un agent du Centre hospitalier universitaire Souro Sanou (CHUSS) de Bobo, contre une de ses collègues.
    Quand on lit le contenu on a l’impression que c’est le contraire c’est plutot la dame qui a porté plainte contre son collègue.
    Article confuse

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2012 à 09:30, par ass
    En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

    Si c’est le même DG quii vient de Fada là ! (Bamaogo) c’est que vous êtes foutu d’avance .
    Il ne dit et ne fait jamais rien à part aller et venir entre son domicile et son bureau. Rappeler vous ce type a aussi été humilié au tribunal de Fada par un dentiste à propos d’une fauteuille dentaire du CHR orté disparu ni vu ni connu volatisé.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2012 à 09:55, par nerwaya
    En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

    Non ils n’ont pas tout dit c’est pas vrai c’est trop mediocre pour allez en justice il faut affecter un pour la bonne marche du travail. Des adultes qui ne peuvent pas se parler ."Ya yellé" et vos enfants présenteront quoi ? Attention on est dansun monde de dialogue même ansardine veut dialoguer

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2012 à 10:17
    En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

    Comme l’ont dit les juges, les tensions du genre sont légion dans les services et l’idéal serait que cela soit géré amicalement et que le litige se termine en rigolade.

    Malheureusement, on a comme l’impression que les agents publics sont de plus plus mal dans leur peau. Le climat est tendu.

    si ce ne sont les agents qui s’interessent à ce qui ne les concerne pas pour finalement manquer du respect à leurs superieurs, ce sont les premiers responsables qui traitent les agents comme des "moins que rien". Et que dire du mauvais acceuil des usagers ?

    La solution, la voici : l’introduction du cours de Science administrative dans les programmes de toutes les écoles professionnelles.
    Parce que du climat du travail, depend la qualité des services offerts.

    Ya pas de fatalité, tout se résoud scientifiquement.

    Répondre à ce message

    • Le 15 novembre 2012 à 11:40, par Shadec
      En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

      démarche raisonnable et louable de la dame que de porter plainte à la justice, c’est civilisé et noble ; parceque des gens se croient toujours dans un état d’exception ; au nom de quoi un contrôleur financier peut-il créer des ennuis professionnels à une sécrétaire ?

      Répondre à ce message

    • Le 15 novembre 2012 à 12:15
      En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

      Ce n’est pas tout le monde qui passe dans les écoles de formation professionnelle dans notre administration. Il y a la petite porte par laquelle bon nombre passe !

      Répondre à ce message

      • Le 20 novembre 2012 à 20:10, par Jugement de Dieu
        En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

        Je n’ai jamais été à l’école professionnel mais socialement je vaut mieux que ce monsieur dans ma profession libérale car je ne détournerai jamais l’argent de l’Etat pour me former et quitter. Une enquête approfondie devrait être mener au sein de cette administration car si LAT a épinglé trois des leurs le vrai cerveau est certainement le CF. C’est parce qu’il a mal travailler que cela est arrivé. Suivont la suite de l’enquête

        Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2012 à 11:50, par Shadec
    En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

    Démarche civilisée et raisonnable de la dame que de porter plainte à la justice ; puisque des gens jusqu’à présent n’ont pas intégré les exigences déontologiques dans le cadre professionnel et se croient toujours à l’état d’exception ; sinon au nom de quoi un contrôleur financier peut-il créer des ennuis professionnels à une sécretaire. Oui c’est souhaitable dans un pays démocratique que les conflits inter individuels soient réglés ainsi pacifiquement dans un cadre institutionnel, ce n’est donc pas exagéré de porter l’affaire en justice avant que la menance verbale ne soit mise en oeuvre.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2012 à 12:29, par Le Fatah
    En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

    je pense que cè mieux de trainer ces genres de problèmes à la justice car les chefs de service sont souvent lâches et complices à la fois.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2012 à 14:20, par LE JUSTE
    En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

    LE FONDS DE CE PROBLEME EST QUE D’ABORD, LA SECRETAIRE VEUT PARTICPER AUX COMMISSIONS D’ATTRIBUTION DES MARCHES POUR BENEFECIER DES AVANTAGES ALORS QU’ELLE N’EST NI MEMBRE, NI OBSERVATEUR. CE QUE LE CF NE PEUT LAISSER PASSER. ENSUITE, ELLE A AJOUTER FRAUDULEUSEMENT SON NOM SUR UNE LISTE DE REQUISITION QUE LE CF A REJETTE NATURELLEMENT. POUR CELA IL A TRAITE DE MENTEUR ET DE MECHANT. VOILA LE FONDS DU PROBLEME. L’ARGENT ET ENCORE L’ARGENT. COURAGE CF ET CONTINU COMME CA. LA RIGUEUR ET RIEN QUE LA RIGUEUR.

    Répondre à ce message

    • Le 20 novembre 2012 à 19:40, par kant
      En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

      Vous avez carrément rater le fond du sujet, la bonne dame a subi des exactions et cela a conduit le super puissant CF à l’écarter pour l’amener à venir le suppléer. Malheureusement c’est sans connaître la position financière de la bonne dame. Pour l’ajout de nom referez vous au chef hiérarchique de votre CF, car je pense qu’il n’est pas au dessus du DG à plus forte raison le PCA. e qu’on n’a pas permis à la bonne dame seul pour sa défense de s’exprimer longuement au palais contre le super CF et son super avocat. C’était humiliant de voir des hommes contre une femme juste pour sauver un poste

      Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2012 à 14:29, par djiblood
    En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

    Je suis entierement d’avis pour l’introduction du cours de ’’Science administrative’’ dans les programmes de toutes les écoles professionnelles. Ailleurs, les gens travaillent dans la discipline, se respectent mutuellement qu’on soit boss ou planton. Que chacun fasse correctement ce qu’il doit faire et laisser couler les docs.
    Quand on parle de l’acueil, c’est encore pire. Au lieu de vous recevoire avec un sourire (il va me dire peut etre que c’est etre bette) et interet, a peine si on repond a votre bonjour. En faite, on ne doit pas faire ce qu’on aime pas. Et travailler dans dans l’amertume montre bien qu’on est pas content d’etre la.
    S’il vous plait, me respecter ne vous diminue pas. c’est montre a quel point vous etes grand. Et je ne peut que vous retourner respect dans ce cas ; et qui gagne ? J epense que nous tous. best regard !

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2012 à 15:31, par Tiéfotiè
    En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

    Un chef de service qui ne peut pas gérer les différends de ses agents, même pas une conciliation, s’en est pas un chef ; celui là, il faut l’enlever de son poste.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2012 à 17:46, par wi
    En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

    j’ai connu pas mal de CF tous sont rigoureux dans les affaires financières je ne connais pas exactement le noeud du problème mais à 90 pour cent le CF doit avoir raison car beaucoup sont intègres

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2012 à 18:18
    En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

    Il y a des choses qu’on n’a pas pu dire devant le juge. C’est une dame avant tout et il ya des révélations qui auraient donné raison au CF mais dont les conséquences sur la dame au plan professionnel et sociale pourraient être fatale pour elle. Moi non plus je ne les révèlerait pas. Merci au CF qui ne s’est pas laissé emporté.

    Répondre à ce message

    • Le 15 novembre 2012 à 18:49, par Tuansi
      En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

      Pour avoir été nommé DR du CF des Bauts-Bassins, on suppose que CF Kogo est competent.
      Vérité pour vérité, une enquête administrative pourrait être ouverte sur la dame en question et on vera

      Répondre à ce message

      • Le 23 novembre 2012 à 18:59, par meg
        En réponse à : CHUSS/Bobo-Dioulasso : Le linge sale lavé en public

        Cette nomination, si tu savait ! Tu as bien vu que cela a été un rattrapage dans les feuilles ratées du J. Plus encore si le palais pouvait publier les témoignages. C’est une honte pour l’administration quand on cherche à maintenir quelqu’un coûte que coûte à un poste. Pensez qu’il est le seul intelligent et expérimenté des CF du Burkina ?

        Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés