Karaté do : De nouveaux gradés pour booster l’art martial au Faso

jeudi 15 novembre 2012 à 01h46min

La Fédération burkinabè de karaté do a organisé du 7 au 11 novembre 2012, un stage de haut niveau suivi d’un passage de grade de la 3e à la 6e Dan.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Karaté do :  De nouveaux gradés pour booster l’art martial au Faso

A quelques mois de la fin de son olympiade, la Fédération burkinabè de karaté do, dirigée par Zassin Souleymane Yaméogo, ne pouvait offrir meilleur cadeau à ses adhérents que le stage de haut niveau, suivi d’un passage de grade, tenu du 7 au 11 novembre dernier à Ouagadougou. Et pour cela, c’est l’expert français de cet art martial, Shihan Guy Sauvin, 70 ans, 8e Dan de karaté do, une fois champion du monde et ex-directeur technique de la Fédération mondiale de karaté do qu’elle est allée dénicher. Bien connu au Burkina pour y avoir déjà séjourné, Shihan Sauvin a expliqué que le stage a consisté en une mise à niveau technique.

Il s’est surtout agi de mettre à niveau certains principes de base. Des fondements comme par exemple, comment sont les épaules, les poings, le regard dans un geste de karaté etc. Il a salué l’effort de la fédération qui a fait un grand rassemblement de karatékas pour le présent stage. « Ce genre de stage sera renouvelé tous les 6 mois, soit avec moi, soit quelqu’un d’autre pour que ceux qui seront appelée à défendre les couleurs du Burkina puissent le faire honorablement, et pour les encadreurs dans le cadre du karaté pour tous », a -t-il dit. Appréciant le niveau du karaté do burkinabè, Guy Sauvin le juge correct. « Il n’est pas pire qu’ailleurs. Maintenant, il faut donner aux pratiquants des axes pour qu’ils s’améliorent ».

Comme perspectives, Il a surtout insisté sur la formation pédagogique des tout petits, afin d’inciter plus de pratiquants. Le passage de grade qui a ponctué le stage le 11 novembre a concerné 20 pratiquants. Ils postulaient de la 3e à la 5e Dan. Le moins que l’on puisse dire est que la moisson a été bonne. Sur 12 postulants à la 3e Dan, tous ont été déclarés admis dont une dame, Kadi Victoria Christelle Ouédraogo.

Pour la 4e, 4 étaient en lice avec 2 échecs. 3 sur 3 pour la 5e Dan et le seul qui a postulé à la 6e Dan, Oumar Yugo a réussi avec brio son passage. « Très » satisfait du déroulement du stage et du passage de grade, le vice-président chargé des finances de la FBK, Gymbi Ganou, a déclaré que ces activités ont été rendues possibles grâce au ministère des Sports et des Loisirs et aux pratiquants. Il a promis que les acquis de ce stage seront capitalisés et les directeurs techniques auront en charge d’inculquer les connaissances acquises aux pratiquants qui n’y étaient pas.

Yves OUEDRAOGO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés