Paiement des pensions de retraite : Les avantages de la bancarisation

mercredi 14 novembre 2012 à 01h12min

Le samedi 10 novembre 2012, a eu lieu au centre Muraz de Bobo-Dioulasso une conférence publique sur « la bancarisation des pensions ». Initiée par l’Association nationale des retraités du Burkina Faso (ANRBF) section du Houet, la conférence a été animée par Olivier Sawadogo, Directeur général de la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO). Ce fut aussi une opportunité pour les banques représentées de présenter aux retraités, les avantages que chacune d’elles leur offre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Après un bref rappel historique sur l’évolution de la CARFO, depuis sa création en 1986 à nos jours, le DG Olivier Sawadogo, s’est attardé sur les avantages de la bancarisation des pensions de retraite.
Pour le pensionné, cela lui évite de toucher la totalité de sa pension du coup, lui permet une meilleure gestion de sa pension, la possibilité d’obtenir un prêt auprès de la banque en cas de besoin. A côté de ces avantages, il faut noter d’autres inconvénients liés au fait de toucher sa pension au guichet de la CARFO. On peut citer le risque sanitaire et d’étouffement, la perte de patience des pensionnés, la faiblesse des capacités d’accueil de la CARFO, l’obligation de se soumettre à un calendrier établi.

Pour la CARFO, la bancarisation des pensions lui permet d’être en phase avec la règlementation du Comité international de prestation sociale (CIPRES) qui fait obligation d’effectuer par virement tout paiement supérieur ou égal à 100 000 F. A cela, il faut souligner le fait que la CARFO ne peut pas ériger des guichets partout, en raison des frais de gestion élevés.

On note que la première convention pour la bancarisation des pensions à des conditions avantageuses pour les retraités, a été signée en novembre 2007 avec la Bank of Africa (BOA). Depuis, plusieurs autres ont suivi le mouvement. Ainsi, ces banques permettent aux retraités l’ouverture de compte à 0 F. Les frais de gestion sont également réduits. Et les taux du crédit consentis aux retraités sont également faibles, généralement en dessous même du taux convenu dans la convention avec la CARFO. Les différentes banques présentes, ont pu présenter leurs produits et coûts.

Ainsi, pour ce qui est des agios par mois, ils sont de 0 F à Coris Bank, 200 F à la BRS, 133 F à la BCB, la BOA, la BSIC et ECOBANK, varie de 133 à 266 F à la BIB et 500 F à la BICIA. Rien que sur le volet, la bancarisation coûte environ 80 millions F CFA/an aux banques.
Suite à ces présentations, les retraités ont posé des questions auxquelles le DG de la CARFO et les représentants des banques ont donné des éclaircissements.

Aly KONATE (alykonat@yahoo.fr)

L’Express du faso

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés