Evénements de Yagma : la version du chef du village

mardi 13 novembre 2012 à 10h53min

Pour réclamer des parcelles, des habitants de Yagma, village périphérique de Ouagadougou, avaient manifesté violemment le 8 novembre dernier, barrant la route de Ouahigouya. Pour ramener l’ordre, des éléments de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) avaient dû faire une descente musclée sur les lieux occasionnant plusieurs blessés civils et policiers dont deux ont même été transférés au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO). A l’origine de ces mouvements, le nom du dignitaire coutumier de la localité, Naba Sigri de Yagma, revient le plus souvent pour « avoir reçu des parcelles au nom de la population qu’il n’aurait pas transmis aux destinataires. »

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Evénements de Yagma : la version du chef du village

« Faux ! », rétorque Naba Sigri. « En me remettant les parcelles, les responsables de la SOCOGIB m’ont dit qu’elles m’étaient destinées. Qu’ils me les donnaient parce que je suis le chef de Yagma », explique-t-il. Contrairement à certaines personnes qui ont véhiculé le chiffre de 100 parcelles, Naba Sigri reconnait avoir reçu 60 parcelles. « Les 60-là ne suffisent même pas pour les membres de ma famille qui en avaient fait la demande à plus forte raison tout le village. Même les vieux de Yagma n’ont pas encore reçu leurs parcelles », précise-t-il.

Assis sous un arbre et entouré de certains de ses fidèles, le visage ferme, le regard évasif, Naba Sigri se remémore ce triste jour du 8 novembre dernier. « Depuis que je suis né, je n’ai jamais vu cela à Yagma. La population qui se soulève contre un chef », regrette Naba Sigri pour qui des gens mal intentionnés ont réussi, à souhait, à monter la population contre lui.

Issouf Simporé, l’un des vieux fidèles au chef embouche la même trompette. « C’est un piège qu’ils ont tendu au chef sinon je ne peux pas comprendre qu’on lui donne 60 parcelles et qu’on aille dire à la population qu’on a remis des parcelles au chef pour tout le monde », s’offusque-t-il.

Si l’accalmie semble être revenue à Yagma, le chef et sa suite craignent toujours pour leur sécurité. « Depuis un certain temps, nos vies sont entre les mains de Dieu. Figurez-vous que les manifestants étaient venus avec le projet d’égorger le chef, lyncher sa famille et incendier sa cour », raconte Issouf Simporé. Afin d’éviter à Naba Sigri la vindicte des manifestants, les jeunes de Yagma ont dû organiser, à la hâte, sa fuite. « C’est lorsque nous avons appris que les manifestants avaient quitté l’ancien poste de péage et qu’ils venaient chez le chef que nous lui avons demandé de se cacher et de nous laisser nous occuper de la situation », explique Edouard Simporé, l’un des jeunes qui ont assuré la sécurité du palais royal.

Soutenant avoir été déçu par l’attitude de la population, Naba Sigri affirme se désengager de toute lutte pour que tous aient, chacun, une parcelle. « Si vous pensez bien faire et des gens estiment que vous faites mal, mieux vaut pour vous d’abandonner. Ce qui est sûr je ne rentre plus dans ces histoires de parcelles », a-t-il indiqué.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 novembre 2012 à 11:05
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Comment peux t on remettre 60 parcelles a un seul chef de famille pour uniquement les membres de sa famille ? Il y a plus en plus de signes avant coureur d une guerre civile au BF.
    "Depuis que je suis né, je n’ai jamais vu cela à Yagma. La population qui se soulève contre un chef », regrette Naba Sigri"
    Evidemment, les Naabas d aujourdhui sont des mendiants du CDP et des hommes d affaire. La population n a plus obligation de les respecter. Celui qui ne se respecte pas ne doit pas etre respecte par la population

    Répondre à ce message

    • Le 13 novembre 2012 à 17:06, par Pagnagdé
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      Tu as raison. Tu as quitté ailleurs venir installé à yagma dans le but d’avoir un parcelle, mais de grâce, respecte la terre qui t’a accueilli.
      La faute revient à l’administration.
      Comment au 21è siècle, on peut remettre 60 parcelles à quelqu’un pour répartition. votre importance est où maintenant.
      On sait que cela est fait à dessein dans le seul but de voler votre peuple sous le dos d’un chef illettré MAIS DIEU VOUS VOIT ET VOUS RENDRA AU CENTUPLE

      Répondre à ce message

    • Le 13 novembre 2012 à 18:48, par Le Bosse
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      Ah oui, c’est le Faso émergent ! Chacun émerge de son cote et la résultante va donner l’émergence nationale. Si les gens ne prennent pas leur courage pour mettre fin a cette dictature que nous vivons depuis 3 décennies, j’avoue que ce pays risque de volet en éclat. Le chef n’a jamais vu ca mais ? A t il déjà vu un chef s’approprier des terres ? Je crois que c’est le tingsoba qui est chef de terre et combien de parcelles celui ci a pu avoir ? Tant que le tube digestif sera au devant de nos actes ? On verra ce qu’on n’a jamais vu de sa vie (de chef soit elle).

      Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2012 à 05:45
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      Monsieur, je ne sais pas.qui vous êtes et je m’en fous aussi bien du CDP que de l’Opérateur Économique qui essaie de gruger la population. Mais je viens suite aux élucubrations dont vous vous faites hauteur à travers votre écrit pour vous dire que si vous voulez bien obtenir une parcelle propre à vous, vous auriez pu vous en acheter à Ouagadougou 2000 ou auprès du CONASUR ou encore au Projet ZACA plutôt que de raconter du n’importe.quoi. Pourquoi voulez-vous qu’on retire les terrains d’une famille, fut-elle du Chef pour vous ? Le Chef de Yagma et sa famille sont les.propriétaires du terrain et ont bien droit en cas d’alignement deshabitations que vous appelez Lotissement de leur village. Sociables qu’ils sont, ils acceptent bon gré, mal gré de concéder une partie.de leurs sols pour vous autres et vous, estimez qu’ils n’ont.aucun droit. Pour aller dakns votre village que.vous avez déserté pour venir vous installer à Yagma. Si votre village était habitable, vous ne seriez pas venu coatcher ou.chercher à coatcher à Yagma. Je suis même convaincu que dans votre village vous êtes trop MINUS pour parler de terrain. Prenez-vous’en à la personne qui est en train de vous tromper comme il l’a fait à Balkoui plutôt qu’au Chef de Yagma et sa famille. 60 parcelles sont et restent insuffisantes pour une famille surtout "propriétaire terrien". Retenez seulement que dans l’aménagement d’une Cité surtout, la Capitale.d’un pays, tout un chacun se doit de Sacrifices pour satisfaire le maximum des habitants. Mais pas aux spéculateurs comme vous Monsieur.

      Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 11:06, par Sheila
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Quand une tête courronnée se mêle de la politique en ne recherchant que ses intérêts personnels c’est le mieux qui puisse lui arriver. En acceptant les 60 parcelles, en bon chef, il aurait dû s’assurer du sort de l’ensemble de ses sujets. Bonne leçon à prendre.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 11:08, par Cl
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Comment une société comme SOCOGIB peut donner des parcelles un chef sans préciser si c’est pour le Chef ou pour toute la population. que SOCOGIB s’organise pour régler la situation au plus vide possible.

    Répondre à ce message

    • Le 13 novembre 2012 à 15:33, par chacool
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      mon frère je ne sai pa si tu es allié du chef mais soyon realiste un bon refugerait les 60 parcelles ou convoquerait la populat

      Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2012 à 06:09
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      Ah ! bonne question. Est-ce la Mairie qui se charge des lotissement ou la SOCOGIB ? Il revient donc à la Mairie de procéder aux affectations des parcelles dégagées que Alizette Gando et sa SOCOGIB..De grâce, ne deplacons pas le débat. Au lieu de frapper où vous tombez, retournez-vous vers là où vous avez trebuché. Depuis.que notre pays à été Haute-Volta pour devenir Burkina Faso, il y à toujours eu des lotissements et il y à toujours eu des Chefs de villages récupérés et lotis au profit des populations vu l’expansion de la population. Ces Chefs de villages d’alors ont toujours reçu des parcelles dégagées pour les membres de leurs familles sans que de tels problèmes ne se déclarent. Pourquoi maintenant c’est le cas aujourd’hui ? Plus.de discernement ne ferait pas de mal. Bien au contraire. Et pour paragrapher un de ceux-là qui nous ont dirigé dans cette division, "à ceux qui ne sentent pas la/les possibilités de vivre à Ouagadougou avec ses exigences de grande ville, qu’ils repartent au village. Ceci de la part d’un citoyen qui commence à avoir marre des inepties de certains camarades.

      Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 11:13, par PRINCE
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    SI LE NAABA JETTE L’EPONGE A CE STADE, C’EST QU’IL A ETE "BOULANGER’.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 11:17
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    J’ai bien lu 60 parcelles pour lui et sa famille ? C’est vraiment le pays des hommes intègres kiakiakiaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 11:19, par Tapsoba
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    S il s avère que les 60 parcelles sont destinées au chef et à sa famille et non à réattribuer à ses sujets,il devrait avoir maintenant des attestations d attribution à sa disposition ,n est-ce pas ? Qu il prouve sa bonne foi à ces derniers en leur expliquant ,avec les preuves à l appui,afin de lever les soupçons qui pèsent contre lui et ce serait en même temps une confiance retrouvée .Qu´est-ce qui est difficile ?

    Répondre à ce message

    • Le 13 novembre 2012 à 12:17, par davidnana64@yahoo.fr
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      le Burkina Faso encore. si un petit chef de quartier mal connu peut avoir à lui seul environ 60 parcelles pour sa soi-disant famille, allez imaginer combien gagneraient dans les coulisses les naaba, les directeurs généraux, les maires, les conseillers minicipaux et j’en passe dans un seul programme de lotissement.
      Il faut que les instances supérieures de luttes contre la corruption s’auto -saisissent de cette situation de malversations, ou de spoliation de terre et exigent qu’ il y ait plus de clarté dans la gestion des parcelles par la SOCOGIB

      Répondre à ce message

    • Le 13 novembre 2012 à 12:35, par Marcellin
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      Le chef n’est pas une autorité chargée de redistribuer les parcelles ! Et si ce n’est pas la mauvaise foi, vous savez bien que pour obtenir des attestation d’attribution il y a des frais à acquitter et des délais que les populations mettent à profit et souvent même débordent sans conséquences ce qui les emmène à négliger de les faire établir. Du reste la pratique est de revendre une partie de ces parcelles pour avoir suffisamment de liquidité pour investir sur l’autre partie.
      La situation est très claire, on a essayé de corrompre le chef en lui donnant 60 parcelles, à charge pour lui d’user de son autorité pour que les populations se laissent exproprier sans créer de remous.

      Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 11:42, par un samo
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    ah !hi !hi !hi !. encore eux, toujours eux.je suis samo et je ne comprend rien dans les histoires de Naba. Quelle conclusion tirer quand un chef fui le palais ? y a t- il vaccances ou pas du trône ?
    il faut que l’Etat se pronoce clairement sur le statut des chefs sinon leur engagement en politique est le terreau d’une guerre civile. Comment comprendre que pour un rien de simples citoyens s’en prennent aux dignes réprésentants de nos valeurs ancestrales.j’ai peur pour mon royaume.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 11:53
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Qu’on nous dise d’abord en vertu de quels pouvoirs la Socogib distribue des parcelles ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 12:00, par Parole de h
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Naaba, vous êtes un égoïste pas digne de porter ce bonnet.. vous vous inquiétez de vous servir (vous et les votre) avant de penser à vos sujets !! voilà ce qui arrive quand les naaba se mêlent de politique et des affaires administratives
    Ils vous ont raté !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2012 à 06:35
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      EEH ! PLUS DE RETENUS S’IL VOUS PLAIT. UN PEU DE RESPECT MÊME SI VOUS FAITES PARTIE DE LA TENDANCE OPPOSÉE AU CHEF. VOUS MANQUEZ DE DISCERNEMENT POUR COMPRENDRE LE FOND DE L’AFFAIRE ET DU JEU QUI Y EST JOUÉ. PENSEZ-VOUS POUVOIR BIEN COHABITER AVEC LE CHEF ET SA FAMILLE SI D’AVENTURE VOUS REUSSISSEZ DANS VOS MANŒUVRES À OBTENIR UNE PARCELLE APRÈS CES INJURES-LÀ ? CE SERA DIFFICILE. LE CHEF ET SA FAMILLE N’IRONT NULLE PART. ILS RESTERONT LÀ ET C’EST TOI QUI DEVRA ALLER CHERCHER OÙ COATCHER .

      Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 12:48
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    je ne connais pas très bien l’histoire des Mossé mais mon petit doigt me dit que si c’était dans le temps où les Naba étaient vraiment Naba, cette tête couronnée allait d’abord chercher à savoir si ses sujets avaient déjà été satisfaits avant de prendre jusqu’à 60 parcelles pour sa famille et pour lui. A mon sens il doit pas s’offusquer car il ne connait pas honte. Afin, ne dit-on pas en pays mossi que la MORT vaut mieux que la HONTE ?

    Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2012 à 06:44
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      Mon ami ! bien pire s’est déjà passé dans notre contrée avec le même Opérateur Économique et il n’y à rien eu. Rappelez-vous du cas de Balkoui où un certain Chef à reçu une CENTAINE de parcelles au profit de son village qu’il à détourné et vendu parce que, ayant couvert une certaine Maire qui s’en était attribuer autant. Qu’a-t-on fait ? Rien. Bien au contraire. Voitures rustilantes, Voyages d’agrément et business florissants etc ? voilà ce qui en à résulter.

      Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 13:08, par moa ya moaga .
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Cette histoire est revelatrice de la decrepitude de nos valeurs . Un chef voleur , qui ne se préoccupe que de sa famille au détriment de ses sujets méritent de se suicider . Koum sanwa yandé . La mort vaut mieux que la honte .

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 13:19
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Eh la socogib aussi ! 60 parcelles pour lui seul et sa famille ! Et comment il va faire les PUH de toutes ces parcelles. Les soi disant bénéficiaires étaient ils absents au moment de la remise ou bien. Il faut éviter de créer ces gens de situation conflictuelles.
    il faut que l’Etat règlemente mieux ces attributions de parcelles et même les coûts des terrains à usage d’habitation.
    Quand on sait que pour avoir son propre lopin de terre en ville pour habiter c’est une dizaine d’année de service, 2 ou 3 prêts en banque et construire jusqu’à la retraite et mourrir sitôt fini. Autrement dit c’est n’avoir qu’un seul projet toute la vie durant : posseder une parcelle et construire 2 chambres salon.
    il faut une bien meilleure politique en matière d’habitation au burkina faso.
    PITIE.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 13:22, par GOM
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    UN PETIT CONSEIL POUR LE NABA, DÉSORMAIS LES DONS DES PARCELLES CE FONT AVEC DES TÉMOINS COMME TES NOTABLES SI LA SICOGIB VEUT ETRE CLAIRE DANS SON TRAVAIL. AUTREMENT C’EST DE LA TRICHERIE ET VOUS SAVEZ LA POPULATION NE VA PAS LACHER

    Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2012 à 06:48
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      BIEN DIT. QUE CELA SERVE DE CONSEILS À NOS RESPONSABLES COUTUMIERS.QUI, NE CONNAISSANT RIEN AUX PAPIERS ET TEXTES, SE LAISSENT TROMPER PAR LES FAUX.INTELLO. N’EST-CE PAS MONSIEUR LE D.G. DE LA SOCOGIB ET MME LA PRÉSIDENTE DE SON CONSEIL D’ADMINISTRATION ?

      Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 13:24
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Eh la socogib aussi ! 60 parcelles pour lui seul et sa famille ! Et comment il va faire les PUH de toutes ces parcelles. Les soi disant bénéficiaires étaient ils absents au moment de la remise ou bien. Il faut éviter de créer ces gens de situation conflictuelles.
    il faut que l’Etat règlemente mieux ces attributions de parcelles et même les coûts des terrains à usage d’habitation.
    Quand on sait que pour avoir son propre lopin de terre en ville pour habiter c’est une dizaine d’année de service, 2 ou 3 prêts en banque et construire jusqu’à la retraite et mourrir sitôt fini. Autrement dit c’est n’avoir qu’un seul projet toute la vie durant : posseder une parcelle et construire 2 chambres salon.
    il faut une bien meilleure politique en matière d’habitation au burkina faso.
    PITIE.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 13:37, par la verité
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    tu as eu la chance qu ils t on raté sinon tu merite la mort.tu n es pas digne de la chefferie mossé.tu a laissé l ocasion au samo de se moqué ne nous.comment toi seul et ta famille 60 parcelle s est un carré.tu merite la mort si tu etais un vrai mossi tu allaist boire le poison des ancètres.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 13:43
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    ce jeunes là sur la photo je le connais ce sont t eux qui vendais les cartons aux gens soit disant que s etait des bon numero s est un escro. on dois l arrèter lui ausssi

    Répondre à ce message

    • Le 13 novembre 2012 à 14:32
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      Il faut préciser qu’il y a des gens qui ont déjà exposé des frais pour l’acquisition de parcelle. On ose croire qu’on ne mettra pas leur intérêt en marge. A contrario, il faudrait leur rembourser les dépenses effectuées auprès de la municipalité de Sig-Noghin(commission d’attribution des parcelles).
      Pour éviter le désastre, les autorités doivent s’impliquer activement et préserver l’intérêt général de la population.

      Répondre à ce message

    • Le 13 novembre 2012 à 15:08
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      AZIMO et SOCOGIB appartenant à la même personne, sont par conséquent des sociétés privées. Comment la SOCOGIB a pu d’abord acquérir des parcelles à Yagma, pour ensuite faire don d’une partie au Chef du village ? La population étant à majorité analphabète, s’en prend à ce pauvre vieillard à qui l’on a fait croire que la SOCOGIB est une société publique. Où est l’autorité communale (Maire) ? Quelle est sa part de responsabilité dans cette affaire ? Qui a attribué cette zone à la SOCOGIB ? Qui a autorisé la SOCOGIB à faire un lotissement à Yagma ?
      Je ne suis pas entrain de défendre le Chef, d’ailleurs je ne suis pas Mossi, mais je constate qu’on a abusé de son analphabétisme.
      Pauvre Burkina Faso, la tête du poisson a pourri et elle est entrain de pourrir les autres parties.
      Vivement 2015, pour espérer rattraper le peu qui restera.

      Répondre à ce message

      • Le 13 novembre 2012 à 18:05, par hache sèche
        En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

        tu as raison mon frère c’est comme si un commerçant dépossédait de sa boutique sous le couvert d’utilité publique un autre commerçant .Il faut que les autorités sachent que la terre est chez le paysans ce que la boutique est chez le commerçant

        Répondre à ce message

    • Le 13 novembre 2012 à 15:24, par Niabouri
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      Pr kel raison on lui donne 60 parcel ?ya combien d chef au BF ?mem si ds chaq commune il n’ya k’1 chef e kon done a chaq chef 60 parcel,cela veut dire kil fo 60 fois 351=21060parcel !!! Rien q pr les soi disant Naaba.e les maire,les DG,les ministre....la cocote minuite se prepare l’explosion est pr bientot

      Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 14:01
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Ce bonnet d’ane aurait dû se taire au lieu de s’enfoncer davantage.Au nom de quoi c’est socogib qui distribue les parcelles a qui elle veut ?Qu’il ne rentre plus dans son palais de la honte

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 14:07, par tchuuurr
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    C’est plutot la SOCCOGIB gangrener par la belle mere nationale qui devrait repondre !!!!!. comment comprendre qu’on donne 60 parcelles a un homme et sa famille fut-il chef de village. ce n’est qu’au burkina fasson qu’on voit cela

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 14:23, par ANTI NABA
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Slt à tous,
    j’ai toujours dit que ses histoires de nabas ou bonnets c’est vrement indigne pour un peuple évoluer de l’accepter, comment comprendre qu’un individu ou un groupe familiale s’auto proclame chef parce que à un moment de l’histoire sa famille a vaincu d’autres, il ne doit pas avoir de chef si ce n’est celui que le peuple designe et ceci juste pr un temps, On est au 21è siècle, on est tous chef de nous meme,Les mossis exagèrent vrement, quant je vois certaines qui sont incapables meme de regarder un soi-disant naba, je me dit qu’on est toujours au néolithique,Boycotter cette chefferie pour toujours mes esclaves mossis.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 14:27, par Ibrahimo
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Monsieur Balima Théodore vous devez réapprendre à écrire vos article et aller à la source. On ne débute pas un article avec une phrase erronée. C’est pas juste pour réclamer des parcelles que la vaillante population de yagma a manifesté, mais pour leur ral bol fasse à une situation de spoliation et d’injustice planifiée par les tête couronnées du pays et de connivence avec le soi disant chef de Yagma. Cest l’occasion pour le MATDS d’être regardant car des maires sortant sont entrain foutre la merde dans les zones de lotissement. A l’Etat aussi de prendre ses responsabilités car on ne déguerpit pas un village pour une cité fut- elle pour la belle mère nationale

    Répondre à ce message

    • Le 13 novembre 2012 à 17:10
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      Soyons réalistes et démocrates ! Un chef c’est fait pour admnistrer un térritoire donné, rien de plus. Les attributions de parcelles se font à travers les Commissions d’attributions. Je suis pas vraiment révolutionnaire mais je suis pour leurs idées. Il faut limiter le nombre de parcelles detenue par un seul individu. C’est la spéculation autour des parcelles qui nous causent des problèmes actuellement. Un pauvre ne peux compter que sur les attributions ! donc...

      Répondre à ce message

    • Le 13 novembre 2012 à 18:08, par zgo
      En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

      par zongo,
      sltà tous,je pense que le chef dois dois quitter ce quartier,car s’il étais vrais chef il devrais pas prendre 60 parcelles pour lui et sa famille.
      même si nous somme des analphabètes on as bien les yeux ouvert pour les terrains ,on dois plus ce laisser faire même si on vas mourir dans cette batail des distribution des parcelles

      Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 16:33, par Le Reveur Triste
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Dommage ! Comment un chef peut-il accepter des parcelles alors que ses sujets en sont privés. Cela traduit d’autant plus la cupidité de certains de nos têtes couronnées, qui profitent de leur rang pour spolier leurs sujets.

    Dommage ! es-ce-que la honte existe encore en pays MOSSI ? La plupart des attributaires de parcelles sont des revendeurs de parcelles alors que d’autres souffrent le martyre sans l’espoir d’en posséder ne serait ce que quelques mètre carré un jour ! Ce vieux naaba dont il question ne mérite aucunement son titre.
    Courage à la population de Yagma, tenez bon la victoire est au bout du chemin.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 16:45, par TIONON BI
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Les manifestants ont raison même jusqu’à demain.
    Donner 60 parcelles de nos jours à un individu tout simplement parce qu’il est chef relève vraiment de l’antiquité. Incomprehensible.
    On est ou meme ?
    il est chef du village ne veut pas dire que la terre l’appartient.
    Que nos autorités prennent leurs responsabilités et arreter de prendre les gens pour des fripouilles. Si le chef meme savait que de telles declarations sont faites pour jeter de l’huile sur le feu il ne le ferrait jamais

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 16:45, par TIONON BI
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Les manifestants ont raison même jusqu’à demain.
    Donner 60 parcelles de nos jours à un individu tout simplement parce qu’il est chef relève vraiment de l’antiquité. Incomprehensible.
    On est ou meme ?
    il est chef du village ne veut pas dire que la terre l’appartient.
    Que nos autorités prennent leurs responsabilités et arreter de prendre les gens pour des fripouilles. Si le chef meme savait que de telles declarations sont faites pour jeter de l’huile sur le feu il ne le ferrait jamais

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 17:06, par indjaba
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    C’est pour ça que moi j’ai toujours proposé des impôts conséquents sur les biens immobiliers (transaction de parcelles ou de bâtiment, location de célibatérium, location de mini villa, location d’immeuble etc.). En outre je propose qu’aucune transaction financière sur bien immobilier ne soit faite sur la base de l’argent liquide. Que tout passe par les banques, les institutions financières ou le trésor public. Que les acheteurs qui n’ont pas de compte bancaire passent par le trésor où ils verseront la somme demandée par le vendeur du bien immobilier. Le trésor ne percevra qu’un franc symbolique comme commission et leur remettra un chèque pour le proprio vendeur du bien immobilier. La photocopie des chèques ou transaction bancaire doivent compléter les dossiers à fournir au guichet unique pour la vente du bien immobilier et pour l’acquisition du PUH ou du titre foncier. Mais attention ça laisse des traces donc ça s’approche du délit d’apparence puisque ça permet de mettre un vrai nom sur les vrais proprio. Il ne faut pas compter donc sur un DGI de ce régime pour un tel recouvrement des impôts et un tel recensement des proprio immobiliers. Trop de bunkers, immeubles, mini villa, célibaterium, parcelles ont des proprio suspects (y compris les agents des impôts).

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 17:11, par Vagabond
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    60 parcelles Pour un seul Homme ? Et oui le BF est en danger !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 17:50, par hache sèche
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Ce n’est pas nouveau dans lhistoire des lotissements cette attitude qui consiste toujours a graisser la patte a ceux qu’ils estiment capable d’étouffer les revendications des populations spoluees : les chefs ,les gens craints ou influents dans le village. les exemples sont légions dans les lotissements a Bobo

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 17:55, par Fbbbbbbbbbbbbb
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    si la population peut faire déguerpir des naaba, ce n’est Blaise qui va rester en 2015. on ne va le déguerpir ; mais il sera délogé de Kosyam que nous avons tous contribué à construire. ce qui est arrivé à Yagma un signe que la population a soif de régler ses propres problèmes par sa propre justice !!! attention aux brebis galeuses de ce régime qui s’écroule lentement (ministre, DG, belle mère nationale, et autres parasites qui gravitent autour) !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 18:08, par GO
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    C’est bien ce qui a aussi été fait avec les lotissements à Ouaga. J’ai demandé d’informatisé le système à Ouaga et bien savoir le nombre de parcelles que les gens ont ici à Ouaga. Cela va faire un grand bien, sinon, on ne peut pas élargir de cette manière Ouaga et que le problème des parcelles est un problème plus que sérieux. Il faut cas pour mettre de l’ordre et on verra qu’on aura plus besoin de lotissement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2012 à 18:31, par hache sèche
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Il faut même revoir cette politique de lotissement au Burkina Faso .pour cela il faut mener une étude sérieuse sur l’impact réel des lotissements sur les villages dont les terres ont été retirées .on va facilement se rendre compte qu’après les lotissements ces villages se vident peu a peu de leur population surtout jeune.ceux qui restent deviennent des oisifs et tombent facilement dans des vices.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2012 à 07:23, par cool1er
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    c’est vraiment dommage, comment peut-on remettre 60 parcelles à une seule personne ; même si c’est un "CHEF". Pendant ce temps des gens ont besoins d’un petit coin pour construire une case afin de loger sa famille ou de recevoir ses petit frère. Il faut une révolution dans ce pays ! que ce soit par une révolution de conscience ou par les armes ; ce pays à besoins qu’on le secoue.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2012 à 10:14, par Neric
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    M.Jilkiemdé SVP,par la grâce de Dieu ne mettez pas de l’huile sur le feu.certes ya de ces chef qui sont complices dans cet type d’escroquerie.Mais aller jusqu’à vouloir esterminer le chef et sa famille pour une histoire de parcelles.on a une justice oui ou non ? Il ya quand même des gens honnêtes dans notre Administration qui lutte aussi pour la bonne cause...Réfléchissons en

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2012 à 10:19, par Neric
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    SVP,par la grâce de Dieu ne mettez pas de l’huile sur le feu.certes ya de ces chef qui sont complices dans cet type d’escroquerie.Mais aller jusqu’à vouloir esterminer le chef et sa famille pour une histoire de parcelles.on a une justice oui ou non ? Il ya quand même des gens honnêtes dans notre Administration qui lutte aussi pour la bonne cause...Réfléchissons en

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2012 à 13:01, par par un Ingénieur Informaticien
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    Bonjour,

    Je ne connais pas bien ce qui s’est passé mais je voudrais quand même intervenir.
    D’abord je salue la réaction rapide du Ministère pour son communiqué. Ce communiqué pourrait calmer un temps soit peu la situation. Ensuite je voudrais dire que le gouvernement (ou du moins le ministère en charge de ces questions) doit redoubler l’effort dans la communication dans ces genres de situation. J’aurais appris que la SOCOGIB est privatisée. Si cette information est vraie alors je ne comprends pas pourquoi l’Etat peut donner des terres à une telle structure privée pour construire des maisons et revendre aux mêmes citoyens Burkinabè à des coûts de millions. Il y a un sérieux problème qu’il faut revoir rapidement sinon ces genres de manifestations ne finiront jamais. Le peuple est éveillé maintenant. La terre appartient au peuple et non à une famille minoritaire (soit disant belle mère). Bravo au ministère pour sa réaction rapide. Et paix à tous ceux qui veulent la lumière et la vérité. Les chefs coutumiers doivent se démarquer de cette corruption orchestrée par certaines personnes.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2012 à 18:16, par le boss
    En réponse à : Evénements de Yagma : la version du chef du village

    pourquoi la SOCOGIB, et combien de parcelles gagnent les responsables de ctte societes ? de toutes les façons l’avenir nous le dira.ils se partagent les parcelles comme si le pays leurs appartient.ils ne pensent pas a l’avenir des autres.je me demande ou rentreront certaines personnes apres blaise. rira bien qui rira le dernier.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés