Centre national des archives : Les documents de Vinama Thiemounou remis au Centre

mardi 13 novembre 2012 à 01h44min

La famille de Vinama Djibril Thiemounou a remis le 31 octobre 2012 au Centre national des archives, les documents privés de l’illustre disparu. C’était en marge d’une conférence organisée à Bobo-Dioulasso

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Centre national des archives : Les documents de Vinama Thiemounou remis au Centre

Les archives de Vinama Thiemounou, cédées au Centre national des archives, sont constituées notamment de ses correspondances personnelles et des actes administratifs qu’il a eus à prendre en tant que maire de la ville de Bobo-Dioulasso. Le directeur général du centre national des archives, Hamidou Diallo et le secrétaire général de la presidence du Faso,Ibrahima Coulibaly, parrain de la cérémonie, ont salué la mémoire du disparu qui a su léguer un trésor inestimable à la postérité. Vinama Djibril Thiemounou a été le premier maire élu de la commune de Bobo-Dioulasso en 1956 .

Il a été aussi l’un des pères fondateurs du RDA en 1946 et député territorial en 1956.L’un des plus grands lycées de Bobo-Dioulasso, le lycée communal a d’ailleurs été baptisé en son nom. Avant la remise des archives de Vinama Thiemounou, le Centre national des archives a sensibilisé des élèves et des agents de l’administration de Bobo-Dioulasso sur l’enjeu de la conservation des documents. Deux communications ont été développées à cet effet. La première a été faite par l’archiviste d’Etat, Mamou Traoré, qui a fait un panorama sur les archives de la région des Hauts-Bassins conservées au gouvernorat. Il est ressorti que des documents sont dans un état pitoyable.

Cependant il y a des registres militaires, des procès verbaux, des rapports de services de Dakar de la période poste coloniale, des discours de cérémonies officielles qui y sont conservé. Mme Traoré a suggéré la construction d’une autre infrastructure pour la conservation des documents de la région. Selon elle, l’actuel bâtiment de 130m2 ne répond plus aux normes de dépôt d’archives. Aussi a-t-elle demandé aux deux autres provinces de la région (Kénédougou et Tuy) de faire parvenir leurs archives au niveau régional. Mme Traoré a fait comprendre que la plupart des documents conservés dans les archives régionales sont ceux de la province du Houet.

A cela s’ajoute le manque de personnel. En outre Mamou Traoré a expliqué que l’accès aux archives est possible en présentant seulement la carte nationale d’identité. La deuxième communication, développée par l’historien chercheur, Bruno Doti Sanou a permis de cerner l’enjeu des archives dans la construction d’une identité régionale et partant nationale. Il a fait comprendre qu’aucune nation ne peut construire son devenir sur le néant. Par conséquent il est toujours important de s’appuyer sur une œuvre passée pour parfaire la nouvelle à construire, suivant son raisonnement.

« Là où la longue durée n’est pas pris en compte, il y a des tâtonnements », renchérit l’historien Sanou. En effet Bruno Doti Sanou a déploré la manière de conserver les documents dans la région. Il a fait comprendre qu’il lui est arrivé de voir certains documents administratifs dans les poubelles.

Rabalayan Paul OUEDRAOGO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés