Conférence sur le thème du 11 décembre : Les élèves militaires et paramilitaires à l’école de la Nation

lundi 12 novembre 2012 à 00h43min

La 52è commémoration de l’indépendance du Burkina Faso se tiendra à Koudougou le 11 décembre prochain. En prélude à cette fête, le comité national d’organisation, à travers la sous commission thème, a organisé une conférence à Bobo-Dioulasso le jeudi 8 novembre 2012 sur la thématique retenue, au profit des élèves des écoles professionnelles militaires et paramilitaires.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conférence sur le thème du 11 décembre : Les élèves militaires et paramilitaires à l’école de la Nation

« Citoyenneté, dialogue et paix : socle d’une nation solidaire et prospère », voilà la matière à réflexion retenue pour commémorer la 52e anniversaire de l’accession du Burkina Faso à l’indépendance. En effet, en 2010 les burkinabè jubilaient pour les 50 ans de cette indépendance. Des séries de conférences avaient été initiées dans les 13 régions pour non seulement faire un retour sur l’histoire, mais également impliquer toutes les couches sociales à ces moments inoubliables. L’expérience a été des meilleures et quoi donc de plus normal que de la poursuivre.

C’est cette esprit qui guide la sous-commission thème à tenir des conférences, mais uniquement à Bobo-Dioulasso, Koudougou et Ouagadougou. L’objectif, indique le ministre de la Communication, Porte parole du gouvernement Alain Edouard Traoré, par ailleurs président de ladite commission, est d’amener à réfléchir sur des valeurs qui doivent guider à apporter des contributions dans la construction du Faso. En décidant d’organiser cette conférence au profit des élèves militaires et paramilitaires, la sous-commission thème espère créer une plateforme d’échanges avec eux (les forces de l’ordre et de sécurité) à même de les amener à prendre conscience de la nécessité de consolider la paix, importante condition à toute perspective de développement durable au Burkina Faso.

Anselme Titiama Sanon et Albert Ouédraogo donnent des leçons en « gestion » de paix

Deux personnalités rompues à la préservation de la paix n’ont pas manqué de prodiguer des conseils au profit des hommes « sensés » consolidé cette paix : il s’agit de l’archevêque émérite Anselme Titiama Sanon et Albert Ouédraogo, ministre des Droits Humains et de la promotion civique. Ils ont pendant 2 h d’horloge, enrichi les stagiaires militaires et paramilitaires de connaissances et de valeurs intrinsèques au développement durable pour une nation prospère. Ainsi, pouvait-on entendre d’Albert Ouédraogo, dans son exposé sur la citoyenneté, que tout cela passe nécessairement par une éducation qui, à son avis reste la pierre angulaire de tout développement. « Le bien public doit être considéré comme la prunelle de nos yeux.

Aussi, faut-il savoir que la Nation ne passe pas, elle est éternelle », a-t-il soutenu. Alors, poursuit-il, « un bon citoyen doit avoir un esprit patriotique. Il convient donc de travailler à cultiver la citoyenneté ». Et, conclut-il, « l’armée est le bouclier derrière lequel les institutions s’appuient pour prospérer ».

« Osez dire la paix ! Pensez la paix ! », c’est le message de l’émérite. Il s’est attardé sur la paix et la sécurité, la pensée de la paix, l’éducation par le dialogue, la communication de la paix, la paix et le développement. Monseigneur, dans son exposé à mis à nu le manque d’information dans la préservation de la paix. Pire, a-t-il souligné, « l’on est pris dans le piège de la langue en ce sens que les nouveaux concepts ne sont pas traduits ou du moins ne sont pas assez compris dans nos langues locales ». Tout compte fait, Anselme Titiama estime que si l’on veut la paix, il faut la préparer. Il souhaite alors que tous soit des « gestionnaire de la paix ». Chaque génération a donc le devoir de cultiver et de préserver la paix. Les soldats après ces deux communications ont été éclairés sur leurs inquiétudes.

Bassératou KINDO

L’Express du faso

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés