Insécurité dans les Hauts-Bassins : Deux attaques à mains armées en l’espace de 12 heures à Boromo

jeudi 8 novembre 2012 à 00h28min

Deux attaques ont été perpétrées lundi 5 novembre 2012 par des individus non identifiés à quelques encablures de Boromo sur la route nationale numéro 1.

La première attaque a eu lieu à 6 heures 40 minutes lorsque qu’un minicar ralliant Boromo à Ouagadougou a été stoppé par 4 individus armés à 15 kilomètres de la ville dans la zone boisée du fleuve Mouhoun. Les passagers ont été dépouillés de leurs téléphones portables et de la somme de 3 millions 80 mille F CFA. Quelques heures après, un car d’une compagnie de transport en commun a été immobilisé de force au même endroit, cette fois, par 3 individus aux environs de 18 heures. Les passagers ont été délestés de la somme de 45 000 F CFA.

Il n’y a pas eu d’atteintes à l’intégrité physique des passagers au cours des deux attaques à mains armées. La brigade de gendarmerie de Boromo s’attelle à la recherche des braqueurs qui se sont volatilisés dans la nature. De sources sécuritaires, ces individus opèrent généralement à motos et sont obligés d’emprunter par moments la route à cause de l’impraticabilité de leurs refuges. C’est la psychose au sein des usagers des transports en commun de la ville de Boromo après ces attaques.

M.B / M.T

Sidwaya

Messages

  • "Insécurité dans les Hauts-Bassins : Deux attaques à mains armées en l’espace de 12 heures à Boromo" pour éviter d’autres perles journalistique, signalons que Boromo ne fait pas partie de la region des Hauts Bassin mais c’est une ville de la région de la boucle du Mouhoun.

  • Cet article m’écœure quand je me rend compte que ça émane de notre sidwaya nationale. Cela montre qu’on accorde peu d’intérêt à notre sécurité. Quand c’est un convoi de députés qu’on agresse on fait du tapage médiatique et quand c’est le citoyen lamda, quelques lignes suffisent pour aborder cela. On ne demande pas de faire du bruit autour de cela mais considérez nous quand même. Vous dites dans les hauts bassins alors que le braquage s’est déroulé dans la boucle du mouhoun. A lire cet article on à l’impression que c’est le premier braquage dans la zone pourtant ces individus qui sont lourdement armés opèrent fréquemment dans cette zone boisée sans être inquiétés. Surtout sur le tronçon Poura-carrefour/Poura joignant Poura à la nationale N°1 on dénombre en moyenne 5 braquages par an ou même plus dans la même forêt. La sécurité a toujours été alerté mais sans suite.Ç’a toujours été le <>. Il faut que les autorités se penchent sérieusement sur ce qui se passe dans cette forêt sinon rien ne pourra arrêter ces malfrats.

    • Je suis tout aussi frustré que toi le frustré. L’évènement a été banalisé. Ce n’est pas la première fois qu’il y a des attaques à main armées sur cet axe. Il y a un vrai problème de sécurité à l’intérieur du pays malgré les brigades mobiles et les donations de matériels roulants qu’on voit tout le temps à la télé. Qu’est ce qui est fait par les forces de sécurité ?

    • Il s’occupe des étudiants Koudougou actuelement donc pas le temps

  • Quand j’ai appris ce braquage par RADIO KANKAN, j’attendais d’en savoir plus dans la presse et voilà ce qu’on nous propose comme article. Je pense qu’il est temps de se promener avec des revolvers comme au far west car nos autorités ne prennent pas la choses au sérieux.

  • je suis aussi frustre comme le frustré il s’enfiche de ns le citoyen lamda a 15 km et les attaque se répètent dont sa veut dire il ont aprit la nouvelle et repartir dormir sous prétexte de faire des enquêtent et voila et de plus les somme déclarée dans l’article dépasse largement se k’il ont dit

  • Ou est la region des Hauts Bassins ici ? n’importe quoi Boromo c’est la boucle du mouhoun ?

  • N’est ce pas le même braquage dont il était question avec le prodada de TCV ?! Notez que les encablures de boromo font partir de la boucle du mouhoun. C’est des journaliste comme ça qui ont toujours maille à partir avec la justice. N’est ce pas kôrô Placide ! Frutré, je autant frustré que toi par ce chiffon. Web merci de laisser passer

  • Baliverne ce piètre de journalisme. Le plus grand journal du Burkina qui nous sert une telle bouabaise. On dirait que ce journal n’a pas un conseil de rédaction ou des correcteurs de bêtises. On ne connait même pas les limites des régins. De plus, il faut nous servir des articles bien élaborés et bien analysés. On accorde plus de détails à la coupe de monsieur le conseiller municipal de Gondouana à notre sécurité. Dieu vous voit de toute façon. Webmaster peace, laisse passé, on est ensemble !!!

  • Honnêtement, nos organes de presse, au lieu de nous informer, nous déroutent et déboussolent par certaines de leurs publications.
    Le CSC et le Ministère de la Communication doivent faire convenablement leur travail de sorte à épargner les lecteurs de certains écrits médiocres.

  • Dans ce Burkina c’est tjrs comme ça le chien abois, la carravane passe... Des revolvers ? Je pense que c’est mieux

  • C’est sans doute la bande de TUINA Romuald, cet ex soldat du RSP radié de l’armée et recherché par les forces de l’ordre ! il se cacherait dans son village à BONI§

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés