Cendrine Nama, artiste musicienne burkinabè : « Je crois en l’Afrique »

jeudi 8 novembre 2012 à 00h28min

Cendrine est une jeune artiste musicienne burkinabè. Elle a été nommée ambassadrice de SOTU (Etats de l’Union) pour représenter le Faso. Après deux semaines passées à Addis-Abeba puis au Malawi, elle est de retour au pays. Nous avons voulu savoir un peu plus sur ce séjour.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Cendrine Nama, artiste musicienne burkinabè : « Je crois en l’Afrique »

Cendrine ambassadrice de SOTU, comment cela s’est passé ?

Comme j’aime à le répéter souvent, c’est un grand honneur pour moi aujourd’hui de représenter mon pays et tout mon continent dans la campagne play-for the union mise en place par la coalition SOTU qui signifie en français Etats de l’Union. Cette coalition compte aujourd’hui un peu plus de 13 ONGs. Ce programme évalue la performance des gouvernements africains en ce qui concerne les standards politiques de l’Union africaine et les instruments relatifs à la gouvernance démocratique, les droits économiques, sociaux, civils et politiques….Ils choisissaient des personnes qui pour eux pourraient représenter chacun son pays dans la campagne Play for the Union qu’ils ont initiée. Et moi, j’ai été choisie pour représenter le Burkina Faso

Qu’est-ce qui vous a motivé à participer à ces concertations ?

Mon propre engagement dans toute cause qui touche de près mon cher continent tant aimé. Je crois en l’Afrique, je crois en ce fait que l’Afrique peut se relever et même sortir de cette fatalité qui n’est autre qu’un état mental dans lequel nous sommes plongés. Parmi les 43 chartres de l’Union africaine, il existe 14 très importantes dont la mise en œuvre effective résoudraient la majorité des problèmes qui minent notre continent. Mais pour ce faire il faut que les Africains le sachent. Il faut qu’ils comprennent que leur volonté peut changer les choses. Il faut qu’ils sachent qu’ils peuvent et qu’ils doivent agir, main dans la main….Nous sommes un grand peuple, il faut simplement que nous en prenions conscience.

SOTU c’est combien de pays et d’ambassadeurs ?

Nous sommes 22 ambassadeurs Sotu tous de pays différents d’Afrique… Nous pouvons compter le Sénégal, le Rwanda, la République du Congo, le Gabon, le Cameroun, le Burkina Faso, la république Démocratique du Congo, la Sierra Leone, le Niger, la Tunisie, le Ghana, le Benin, le Nigeria, la Côte-D’ivoire, le Zimbabwe, l’Afrique du Sud, le Malawi, l’Ethiopie pour ne citer que ceux-ci…Mais bien que nous représentions nos pays respectifs, nous œuvrons pour toute l’Afrique entière.

Comment s’est passé la campagne ? Quelles ont été ses principales articulations ?

J’ai d’abord été avec les 21 autres ambassadeurs et certains acteurs de la campagne ainsi que l’équipe Gouvernance de la Coalition SOTU à Addis-Abeba en Ethiopie. Le football est l’une des articulations de la campagne parce qu’il est l’évènement qui rassemble le plus de monde. Nous avons donc été coachés pendant notre séjour par deux entraineurs tous de renom : Patrick Mboma l’ancien ballon d’or camerounais et John Tessema un entraîneur éthiopien. Nous avons aussi été formés à connaître les articulations des plans que nous aurons à mettre en œuvre dans le cadre de la campagne.

De retour chez nous nous avons chacun travaillé à mobiliser des signatures de pétitions afin qu’ils soient ratifiés par les gouvernements qui ne l’ont pas encore fait. La charte de la démocratie, des élections et de la gouvernance et le protocole sur le droit de la femme et aussi pour inciter à mettre en œuvre des actions en vue de réduire la famine en Afrique. Ensuite nous sommes allé au Malawi où nous avons continué à faire signer des pétitions et nous avons joué le grand match de l’unité devant près de 13 000 personnes avec comme président d’honneur l’ancien président du Malawi Balkili Muluzi.

Quel est le rôle des ambassadeurs

Mon rôle en tant qu’ambassadrice SOTU est de générer une mobilisation populaire, informer les citoyens de la possibilité qu’ils ont de prendre une part active dans les décisions de nos gouvernements qui nous concernent plus. Ma mission est de faire en sorte que tous ensemble nous incitions nos chefs d’Etats à ratifier et à mettre en œuvre les chartres de l’Union africaine.

Etiez-vous tous des chanteuses ?

Non j’étais la seule chanteuse, nous étions issus de tous types de classes sociales, juristes, hommes d affaires ; chanteuse… (rires)

Que peut tirer le Burkina Faso de ta formation ?

Je dirais que le challenge c est de faire en sorte que le Burkina puisse tirer quelque chose de moi autant que selon mon point de vue ,tout Burkinabè est porteur de sa patrie mais aussi de son continent….Mon rôle est d’être un vecteur par lequel mes compatriotes les citoyens burkinabè et même ceux des autres pays d’Afrique devront être informés sur les changements ou les non changements qui peuvent jouer un rôle important dans leur vie, un élément qui devra les enjoindre a participer aux décisions qui les concernent, mais pourront aussi s’exprimer.

Interview réalisée par Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 novembre 2012 à 09:27
    En réponse à : Cendrine Nama, artiste musicienne burkinabè : « Je crois en l’Afrique »

    Basseratou KINDO, etes-vous uniquement la journaliste des femmes ? j’ai remarque que vos ecrits sont toujours en relation avec la gente feminine. Vous gagnerez mieux a diversifier vos ecrits au lieu de les focaliser que sur les femmes.

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2012 à 13:05
      En réponse à : Cendrine Nama, artiste musicienne burkinabè : « Je crois en l’Afrique »

      Tourisme tourisme,apres c pour nous fatiguer avec les photos sur facebook.On ne te voit meme sur les scene national et c toi ki represente l pays.mrd

      Répondre à ce message

      • Le 8 novembre 2012 à 17:53
        En réponse à : Cendrine Nama, artiste musicienne burkinabè : « Je crois en l’Afrique »

        mais pourquoi les gens n’aiment pas les gens comme ça ? même si elle met des photos en pagaille sur facebook ; en quoi cela t’empeche t’il de vivre paisiblement ton quotidien ?

        Répondre à ce message

      • Le 8 novembre 2012 à 19:14
        En réponse à : Cendrine Nama, artiste musicienne burkinabè : « Je crois en l’Afrique »

        Nous somme fiers de toi Cendrine et bon vent dans tes projets. Tu es un modèle pour plusieurs ici au Burkina Faso et en Afrique et pour une génération en quête de repère. Tes chants et tes multiples projets nous inspirent et nous montrent que la culture c’est aussi pour des femmes qui savent rester dignes comme toi et pour des personnes ayant un niveau d’éducation aussi riche que le tien... J’apprécie fort bien ta compagnie de vêtement et la compagnie de communication que tu as montée... Vraiment bon vent et que Dieu te garde...
        En tant que soeur, je t’adresse toutes mes félicitations...
        Sur ton chemin, tu rencontreras des fleurs, des épines et de ronces, de l’amitié et de l’inimitié, des personnes qui seront heureuses de te connaitre et des personnes jalouses, mais fais pas attention et continue d’agir avec tout le bon coeur qui est le tien....

        Répondre à ce message

        • Le 9 novembre 2012 à 11:40, par Dony
          En réponse à : Cendrine Nama, artiste musicienne burkinabè : « Je crois en l’Afrique »

          Les jaloux et les mauvaises foies ont tjrs existé dans nos contrées.le choix de Cendrine n’est pas le fait du hasard.elle mérite d’etre la et travaille pour mieux representer son pays et l’afrique.Pour les mauvaises langues,rien ne peut contre la volonté de dieu.La persévérance est un chemin d’or.Courage frangine et vas de l’avant.Dieu est avec toi et nous aussi

          Répondre à ce message

      • Le 9 novembre 2012 à 12:06, par Steve James
        En réponse à : Cendrine Nama, artiste musicienne burkinabè : « Je crois en l’Afrique »

        En quoi est ce que Cendrine Nama t’empêche de représenter aussi ton pays ? elle l’a mérité et elle a fait ses preuves à plusieurs reprises. Tu n’es pas obligé de regarder ses photos sur facebook. Je parie fort bien qu’elle est dans ta liste d’amis, comment peux tu avoir pour amie une personne dont tu n’aimes pas regarder ses photos ? Ne soit pas jaloux(se) d’elle, au contraire il faut l’encourager dans ce qu’elle fait. C’est facile pour toi de te cacher et de critiquer ce que font les autres mais tu es incapable de faire quelque chose de bien.

        Répondre à ce message

      • Le 9 novembre 2012 à 12:08, par NEMOUTHE
        En réponse à : Cendrine Nama, artiste musicienne burkinabè : « Je crois en l’Afrique »

        OUI EFFECTIVEMENT TOURISME TOURISME ! CAR LE TOURISME RESTE L’UN DES PREMIER MOYEN DE RAMENER DE L’ARGENT DANS UN PAYS. ET JE TROUVE QUE C’EST NORMAL DE VOIR CES PHOTOS PARTOUT CAR, C’EST SON RÔLE EN SA QUALITÉ D’AMBASSADRICE DE SON PAYS. D’AILLEURS JE CONNAIS CE PAYS ET TOUTE SA BEAUTEE, GRACE A TOUTES LES PHOTOS DE MADEMOISELLE CENDRINE NAMA. DONC JE CONÇOIS QUE TOI TU N’EST PAS ÉTÉ CHOISIE ET CELA RESTE LOGIQUE AU VU DE TA FAÇON D’ETRE ENVIEUSE ET JALOUSE DE CETTE JEUNE DAME. ELLE FERA S’ÉLEVER SON PAYS ET TOI TOUJOURS TU RAMÈNERAS CE PAYS PLUS BAS QUE TERRE. FAIS ATTENTION 8 NOVEMBRE, CAR LA JALOUSIE FAIT MAIGRIR MA SOEUR...!!!

        Répondre à ce message

      • Le 9 novembre 2012 à 12:09, par NEMOUTHE
        En réponse à : Cendrine Nama, artiste musicienne burkinabè : « Je crois en l’Afrique »

        OUI EFFECTIVEMENT TOURISME TOURISME ! CAR LE TOURISME RESTE L’UN DES PREMIER MOYEN DE RAMENER DE L’ARGENT DANS UN PAYS. ET JE TROUVE QUE C’EST NORMAL DE VOIR CES PHOTOS PARTOUT CAR, C’EST SON RÔLE EN SA QUALITÉ D’AMBASSADRICE DE SON PAYS. D’AILLEURS JE CONNAIS CE PAYS ET TOUTE SA BEAUTEE, GRACE A TOUTES LES PHOTOS DE MADEMOISELLE CENDRINE NAMA. DONC JE CONÇOIS QUE TOI TU N’EST PAS ÉTÉ CHOISIE ET CELA RESTE LOGIQUE AU VU DE TA FAÇON D’ETRE ENVIEUSE ET JALOUSE DE CETTE JEUNE DAME. ELLE FERA S’ÉLEVER SON PAYS ET TOI TOUJOURS TU RAMÈNERAS CE PAYS PLUS BAS QUE TERRE. FAIS ATTENTION 8 NOVEMBRE, CAR LA JALOUSIE FAIT MAIGRIR MA SOEUR...!!!

        Répondre à ce message

      • Le 9 novembre 2012 à 12:11
        En réponse à : Cendrine Nama, artiste musicienne burkinabè : « Je crois en l’Afrique »

        C’est vraiment dommage de telles réflexions. On reproche à nos décideurs de ne pas promouvoir les compétences des burkinabè dans les instances internationales. Mais voilà que le citoyen lambda même dénigre sa soeur. ça ne te grandit pas mon frère. Je te conseille d’être plus positif.

        Répondre à ce message

      • Le 9 novembre 2012 à 12:43, par Steve James
        En réponse à : Cendrine Nama, artiste musicienne burkinabè : « Je crois en l’Afrique »

        Cher inconnu(e), Cendrine Nama n’a pas été choisie au hasard, elle a fait et elle fait ses preuves dans la représentation du Burkina Faso. Je ne pense pas qu’elle empêche qui que ce soit de faire la même chose. Jusqu’à preuve du contraire, souffre qu’elle soit la représentante SOTU du Burkina Faso. Rien ne t’oblige de regarder ses photos sur facebook dans la mesure où elle publie cela dans son espace propre. Au lieu de critiquer, montre ce que tu fais de mieux.

        Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2012 à 12:12, par NEMOUTHE
    En réponse à : Cendrine Nama, artiste musicienne burkinabè : « Je crois en l’Afrique »

    OUI EFFECTIVEMENT TOURISME TOURISME ! CAR LE TOURISME RESTE L’UN DES PREMIER MOYEN DE RAMENER DE L’ARGENT DANS UN PAYS. ET JE TROUVE QUE C’EST NORMAL DE VOIR LES PHOTOS DE CENDRINE NAMA, PARTOUT CAR, C’EST SON RÔLE EN SA QUALITÉ D’AMBASSADRICE DE SON PAYS DE SE FAIRE CONNAITRE PARTOUT AFIN DE FAMILIARISER LES GENS DU MONDE ENTIER AVEC SON PAYS. D’AILLEURS JE CONNAIS CE PAYS ET TOUTE SA BEAUTEE, GRACE A TOUTES LES PHOTOS DE MADEMOISELLE CENDRINE NAMA. DONC JE CONÇOIS QUE TOI TU N’EST PAS ÉTÉ CHOISIE ET CELA RESTE LOGIQUE AU VU DE TA FAÇON D’ETRE ENVIEUSE ET JALOUSE DE CETTE JEUNE DAME. ELLE FERA S’ÉLEVER SON PAYS ET TOI TOUJOURS TU RAMÈNERAS CE PAYS PLUS BAS QUE TERRE. FAIS ATTENTION 8 NOVEMBRE, CAR LA JALOUSIE FAIT MAIGRIR, MA SOEUR.
    MERCI CENDRINE NAMA...!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2012 à 14:05
    En réponse à : Cendrine Nama, artiste musicienne burkinabè : « Je crois en l’Afrique »

    j crois pa que ce soit la meilleure representante du burkina a ce niveau mais puisqu’elle ne repond pas clairement sur le processus et les critères de choix wait and see. si l’info avait circuler, la competition aboutirai a une designation plus convainquante. Mais en attendant, on l’encourage et la soutiend a fond par patriotisme en tant qu’ambassadrice de notre pays

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés