Vol de bébé à Koupéla : Attention, le vol de bébé toujours d’actualité

jeudi 8 novembre 2012 à 00h29min

Le 19 octobre 2012, le nourrisson âgé d’à peine deux mois de Rasmata Malgoubri disparait au secteur n°1 de Koupéla. C’est au bout de 5 jours d’enquête que le bébé sera retrouvé et remis à ses parents. La compagnie de gendarmerie de Tenkodogo/BT Koupéla, au cours d’un point de presse, tenu ce 05 novembre 2012, à Koupéla, a expliqué les faits, saisi l’occasion pour interpeller les parents sur leur responsabilité et rappeler à tous que le vol d’enfant est toujours d’actualité au Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vol de bébé à Koupéla : Attention, le vol de bébé toujours d’actualité

Tout est parti d’une plainte Boukary Malgoubri, père de Rasmata Malgoubri, réceptionné le 19 Octobre 2012 et faisant état du vol du nourrisson. Boukary Malgoubri a des soupçons qui portent sur une femme de nationalité étrangère qui se prénommerait Maïmouna. Cette dernière fréquenterait assidûment une de ses compatriotes qui partage la même cour que la fille de Boukary Malgoubri. Maïmouna, de son vrai nom Bawa Adissa, a de toute vraisemblance profité de la confiance qu’il y avait entre Rasmata Malgoubri et sa compatriote pour subtiliser le bébé et s’enfuir de la ville.

JPEG - 71.9 ko
Bawa Assita

Ces informations en main, les gendarmes vont immédiatement alerter les postes de contrôle aux frontières par un avis de recherche, étendre les recherches à la localité d’origine de Adissa (sis dans un pays voisin) et aux autres localités susceptibles de l’accueillir. Le 24 Octobre 2012, soit cinq jours après le forfait, les recherches vont permettre d’identifier le concubin de la présumée voleuse de bébé. Le concours de la brigade de recherches de Bobo–Dioulasso permettra d’interpeller le concubin qui mènera à Bawa Adissa et au bébé qui séjournaient au secteur 23 de Ouagadougou depuis le vol. L’appui de la brigade territoriale de Ouagadougou va permettre d’arrêter Bawa Adissa et de lui reprendre le bébé qui était en parfaite santé.

JPEG - 67 ko
Lt LOMPO Youmendia, Commandant de la Compagnie de Gendarmerie de Tenkodogo (milieu) et ses hommes
Lt LOMPO Youmendia, Commandant de la Compagnie de Gendarmerie de Tenkodogo (milieu) et ses hommes

Espérant compter sur les populations pour dénoncer et rapporter sans délai tout cas suspect ou avéré de ravissement, le lieutenant Youmendia Lompo, commandant la compagnie de Gendarmerie de Tenkodogo, a tenu à interpeller les uns et les autres, en particulier les mères sur la nécessité de redoubler de vigilance face à l’entourage, sur la nécessité de maintenir une surveillance rapprochée de leurs enfants.

Cet exemple ci, loin de s’inscrire dans le fait divers, vient rappeler et interpeller les parents sur leur responsabilité et rappeler à tous que le vol d’enfant est toujours d’actualité au Burkina Faso. Il sied donc de se donner tous les moyens de protéger nos enfants contre d’éventuels prédateurs.

A. Ouédraogo
Lefaso.net
(Source : DCRP Gendarmerie nationale)

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés