Le REN-LAC lance le sondage 2012 sur l’état de la corruption au Burkina Faso

vendredi 2 novembre 2012 à 18h04min

Dans le cadre de ces activités de production de connaissances sur le phénomène de la corruption en vue d’informer et de sensibiliser l’opinion publique sur la base des faits qu’il expérimente au quotidien, le Réseau National de Lutte Anti-corruption (REN-LAC) publie chaque année un rapport annuel sur l’état de la corruption au Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le REN-LAC lance le sondage 2012 sur l’état de la corruption au Burkina Faso

Pour ce faire, il réalise une collecte des opinions des populations sur les faits et pratiques de corruption dans le temps et l’espace. Cette année, la collecte des données se déroulera du 02 au 15 novembre 2012 dans les services, les ménages et les lieux publics.

L’objectif global de la collecte des données est de recueillir dans 14 principales villes (les treize chefs-lieux de régions plus la ville de Pouytenga), la perception des populations tirées dans un échantillon de 2000 personnes, sur l’état de la corruption au Burkina Faso.

Spécifiquement, elle vise à déterminer la perception des populations sur le degré et l’évolution de la corruption au cours de l’année 2012, établir une classification des secteurs d’activités, des agents de la fonction publique et d’autres professionnels perçus comme étant les plus corrompus au cours de l’année 2012, identifier les causes et conséquences de la corruption en 2012 et identifier les mesures prises par le gouvernement contre la corruption au cours de l’année 2012.

Un dispositif de collecte des données a été mis en place à travers un plan d’échantillonnage par quota : un échantillon dont la structure reflète suffisamment celle de la population d’étude, suivant le sexe, l’âge et la catégorie socioprofessionnelle (CSP). La formation des enquêteurs s’est déroulé les 29 et 31 octobre 2012 au siège du REN-LAC.

Une enquête test est intervenue au cours de cette formation afin de peaufiner l’administration des fiches d’enquête par les enquêteurs. Le REN- LAC serait reconnaissant des facilités ou de l’assistance que tous les citoyens burkinabè voudront apporter aux enquêteurs dans le cadre de cette collecte de données qui serviront pour la rédaction du rapport 2011 sur l’état de la corruption au Burkina Faso.

Le service de l’Information et de la Communication du REN-LAC

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 novembre 2012 à 13:32, par jojo
    En réponse à : Le REN-LAC lance le sondage 2012 sur l’état de la corruption au Burkina Faso

    plein de personnes sont épinglés de graves detournement mais ya jamais rien eu. Qu’on nous laisse tranquil. Les grands voleurs de ce pays on les connait et ne sont pas inquiètés.
    Guiro est candidat dans sa localité par exemple.
    Donc le REN-LAC n’a cas nous laisser en paix on est fatigué. Tout va finir à partir de 2015 avec UPC

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2012 à 08:34
    En réponse à : Le REN-LAC lance le sondage 2012 sur l’état de la corruption au Burkina Faso

    REN-LAC et Ligue des Consommateurs ne sont que des ramifications du CDP. On n’a pas confiance en vous. vous nous amerder. A -t-on besoin d’enquête pour savoir qui est corrompus et corrupteurs de ce pays. Ce sont les même et rien n’a jamais été fait. On pille les deniers publics au vu et au su de tous. le régime actuel doit savoir que chaque règne a une fin sinon, il nous conduira tous à l’abattoir. ce n’est pas mon souhait, mais ils sont entrain de réunir tous les ingrédients pour provoquer l’explosion. Que Allah veille sur le Burkina et le protège de ses ennemies qui ne sont que ceux qui prétendent l’aimer !

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2012 à 19:54, par Tarssida
    En réponse à : Le REN-LAC lance le sondage 2012 sur l’état de la corruption au Burkina Faso

    Courage à vous pour le boulot inlassable que vous abatez. En outre, je pense que sans une volonté politique affichée, il sera tres difficile de combatre la corruption. Tant qu’il y aura toujours des intouçables dans ce pays, votre lutte aura du mal à aboutir. Il faut toujours faire avec le regime en place. Qu’Allah protege le BURKINA. Je vous aime bien. COURAGE.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés