Vertus des plantes : Elaeis Guineensis (scientifique)

mardi 30 octobre 2012

La pulpe des graines du palmier à huile sert à faire de la sauce et on extrait aussi de l’huile de cette pulpe pour des boissons culinaires. On extrait de l’huile comestible, aussi bien de la pulpe (huile de palm) que de l’amande (huile de palmiste). Cette huile provenant du Nte Yiri jula est bien riche en provitamine A. Elle est très utilisée pour l’alimentation : friture, fabrication de margarines, matières grasses, etc. Selon l’Agence de promotion des produits forestiers non ligneux (APFNL), la promotion de la consommation de l’Elaeis Guineensis a fait l’objet d’un projet de développement dans certaines régions du pays (Comoé, Banfora…). L’huile de palmiste passe pour être antisyphilitiques et entre dans le traitement des courbatures et des rhumatismes.

Réagissez à cet article Réagissez
Vertus des plantes : Elaeis Guineensis (scientifique)

Les fruits de cette espèce ont un immense potentiel économique, mais leur peuplement est très limité à l’échelle du pays. Un palmier à huile produit douze mois sur douze, soit deux fois par mois, il peut produire jusqu’à 25 à 35 ans. On tire du palmier deux huiles et une boisson alcoolisée. Cette boisson alcoolisée n’a de vin que le nom, puisqu’elle est issue du palmier et non de la vigne. Le vin de palme est obtenu à partir de la fermentation de la sève du palmier. Juste après la récolte, il est sucré, mais fermenté rapidement et le goût devient plus âpre. Cependant vers les 20 à 25 ans, les palmiers deviennent trop hauts et il devient difficile de cueillir les noix de palme, les arbres sont alors coupés et leur bois est récupéré.

La plante a une faible absorption des éléments nutritifs à sa première année. Elle a une carence en azote liée à la condition de la forte eau, de l’exploitation forestière, etc. Une carence en potassium, en cuivre, etc. Le palmier à huile mesure 20 à 25 mètres de haut, mais dans les palmeraies de culture, les Elaeis ne dépassent pas 15 mètres. La plante est monoïque et présente des spadices mâles et femelles séparés. Le fruit est une drupe charnue, de forme ovoïde, sessile. La pulpe ou mésocarpe, de couleur jaune orangé, renferme près de 50 % de lipides constituent l’huile de palme.

Les noix de palme sont groupées en régimes. Il contient un noyau très dur, ou coque, constitué de l’endocarpe. Le noyau, constitué de l’amande et de la coque, pèse de 1 à 6 g selon les variétés. À l’intérieur du noyau, la graine ou amande, appelée palmiste, est également riche en lipides et fournit l’huile de palmiste.

Antoine AKOANDAMBOU ( akoantony@yahoo.fr)
Collaboration APFNL : www.apfnl.gov.bf

Sidwaya

Imprimer l'article

Ajouter un commentaire

Vos réactions


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés