Au coin du palais : Il imite la signature du DG et touche un chèque de plus de 7 millions de F CFA

mardi 30 octobre 2012 à 23h38min

BG, un aide-comptable âgé de 35 ans et travaillant dans une société à Bobo-Dioulasso, a comparu à la barre pour faux et usage de faux. Courant 2012, il a imité la signature de son directeur général et celle du Directeur des affaires administratives et financières (DAAF) pour toucher un chèque de 7 750 000 F CFA. Pendant son interpellation, il a fait croire qu’il ne possédait plus l’argent car selon lui, il avait été victime d’un marabout escroc. Après perquisitions, la police a retrouvé 7 millions camouflés dans son bureau. BG a reconnu les faits. Comme pour lui faire comprendre la portée de son acte, le parquet en a cité les conséquences, si BG avait pu réussir son coup.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

En effet, selon le ministère public, la société pour laquelle il travaille allait perdre de l’argent, il y aurait eu compression du personnel, et les produits mis sur le marché auraient augmenté de prix au détriment du pouvoir d’achat des populations.
Le tribunal a donc déclaré BG coupable des faits à lui reprochés, et l’a condamné à 6 mois de prison ferme avec une amende de 300 000 F CFA.


Entre orpailleur et voleur, il a franchi le pas

Ayant quitté l’Est du Burkina à la recherche de l’argent, BT s’est retrouvé à Karangasso-Vigué sur un site d’orpaillage. N’ayant pas pu faire fortune comme il l’espérait, il s’est trouvé un autre moyen en cambriolant, dans la nuit du 16 septembre dernier, la boutique de AS. BT a pu frauduleusement soustraire 7 petites bouteilles de gaz, 2 chargeurs de téléphones portables et une balance servant à peser l’or. Après sa propre enquête, le boutiquier a pris le voleur en train de vendre son matériel dans un marché de la place. C’est finalement à l’audience du 23 octobre 2012 du TGI de Bobo-Dioulasso que BT reconnaîtra entièrement les faits. Pour se justifier, il a déclaré qu’il avait besoin d’argent pour rentrer chez lui au village au chevet de son père malade. Délinquant primaire, le parquet a requis 12 mois de prison avec sursis. Le tribunal, après l’avoir sermonné, l’a condamné à 6 mois de prison ferme.

Rassemblés par Souaibou NOMBRE ( snombre29@yahoo.fr)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés