La Grande muraille verte, la meilleure réponse aux besoins de nos populations

vendredi 19 octobre 2012 à 13h55min

L’atteinte de l’autosuffisance alimentaire et la réduction de la pauvreté des populations sahéliennes et sahariennes à travers l’émergence de la Grande muraille verte (GMV) ont motivé la tenue d’un atelier régional de 72 heures à Ouagadougou, sous le thème « Société civile et Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel : s’approprier l’initiative et mobiliser l’opinion pour lutter contre la faim et la pauvreté ». Placé sous l’égide du Secrétariat permanent des Organisations non gouvernementales (SPONG), l’atelier, premier du genre, a connu son épilogue ce jour 18 octobre 2012. A cette occasion, plusieurs déclarations et discours ainsi qu’une feuille de route déclinant diverses actions concrètes devant permettre de répondre aux besoins à tout le moins primaires de nos populations, ont été livrés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
La Grande muraille verte, la meilleure réponse  aux besoins de nos populations

L’initiative de la Grande muraille verte pour le Sahara et le Sahel constitue une formidable opportunité pour l’Afrique d’engager un véritable plan à moyen et long terme de développement des zones arides du sahel et du pourtour saharien. En tout cas , c’est la conviction d’une cinquantaine de représentants des organisations de la Société civile d’Algérie, du Cameroun, de la Belgique, du Burkina Faso, de la France, du Mali, du Niger, de la Mauritanie, du Sénégal, et du Tchad, qui, durant trois jours, ont examiné les contours et les opportunités de la Grande muraille verte. Née de la volonté de nos chefs d’Etat en 2005 en vue entre autres d’appuyer les efforts des communautés locales en matière de gestion et d’utilisation durables des forêts et autres ressources naturelles, l’initiative de la grande muraille verte n’a véritablement pas encore rayonné, faute, à en croire les participants à cet atelier, du rôle conséquent de la société civile et de l’implication effective des populations à la base.

Tout en appelant la société civile à s’approprier cette initiative, ils invitent l’Union africaine (UA) non seulement à faire peser sur les Etats une obligation de résultat en matière de restauration des écosystèmes naturels, mais aussi « à ouvrir le tracé de la grande muraille verte aux pays soudano-sahéliens et à ceux du pourtour saharien qui en feraient la demande ». Par ailleurs, les Collectivités territoriales sont appelées à s’impliquer dans le processus à travers notamment la mobilisation de ressources financières adéquates. Mais d’ores et déjà, l’on peut retenir que la feuille de route élaborée à l’issue des travaux « marque le début d’une mobilisation effective de la société civile dans le processus de la Grande Muraille Verte en termes d’interpellation, de partage d’information et son analyse critique ainsi que sa contribution aux niveaux nationaux et internationaux ».

Pour le coordonateur du SPONG, l’appropriation de l’initiative par la société civile apparaît comme une nécessité pour la mise en œuvre « d’actions concrètes sur le terrain en faveur de la lutte contre la faim et la pauvreté » dans nos zones arides. C’est pourquoi, et sans plus tarder, le Comité de pilotage du Réseau sahel désertification (RéSaD) se réunira, foi du coordonateur du SPONG, demain 19 octobre pour examiner de près les axes de mise en œuvre de la feuille de route.

Fulbert PARE (Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés