Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

jeudi 18 octobre 2012 à 23h48min

Le président du Faso, Blaise Compaoré, a déclaré dimanche sur les antennes de la télévision francophone TV5 que 2015, date de la prochaine élection présidentielle au Burkina, n’est pas sa « préoccupation aujourd’hui » et que quitter le pouvoir n’est « pas un problème ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

Interrogé sur son avenir à l’échéance de 2015 par la presse internationale, Blaise Compaoré a affirmé n’avoir pas de problème à quitter le pouvoir : « 2015, ce n’est vraiment pas ma préoccupation aujourd’hui, parce que j’ai un programme (Construire, ensemble, un Burkina émergent, ndlr) qui est très lourd ».
« Je pars aujourd’hui ou demain, ce n’est pas un problème pour moi », a-t-il encore ajouté.

Sur une question relative à sa succession, le chef de l’Etat a répondu qu’il ne lui revient pas de choisir le prochain président du Faso. « Ce n’est pas à moi de préparer mon départ, ma succession », a estimé Compaoré.

Il a précisé qu’« en république, on ne prépare pas la succession. Parce que quand vous allez partir, il se trouve que les dispositions des forces peuvent amener telle ou telle personne, par le choix des populations, à (s’) installer (au pouvoir) ».

Il est revenu sur les mutineries intervenues dans son pays en 2011 pour rappeler qu’il ne s’agit pas forcément d’un signe d’usure du pouvoir mais que cela témoigne plutôt que le Burkina est « un pays de liberté » qui enregistre des troubles à l’instar de tous les pays de liberté.

« L’essentiel, comme je le dis souvent, c’est de construire des institutions fortes, capables de gérer ces crises, et aussi de continuer par le dialogue social pour qu’on ait moins de difficultés », a-t-il dit.

Les journalistes français de la télévision TV5, de la radio RFI et du journal Le Monde comme bien d’autres avant eux, n’ont pas réussi à cette occasion à faire dire au président Compaoré s’il briguera un 4e mandat consécutif à l’élection de 2015.

AIB

Agence d’information du Burkina

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 octobre 2012 à 04:17, par ADAMA EN ITALIE
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    SI PARTIR DEMAIN OU AUJOURDH’UI N’EST PAS UN PROBLEME POUR TOI,MIEUX VAUT PARTIR TODAY POUR LAISSER LE PAYS SE DEVELOPPER,SORTIR DE LA CORRUPTION CAR BEAUCOUP COMME TOI PEUVENT AUSSI LE CONSTRUIRE

  • Le 19 octobre 2012 à 07:04, par AVOTRESERVICE
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Eh bien A bon lecteur, salut !!!!!

  • Le 19 octobre 2012 à 07:32, par WAPASSI
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Voilà.qui.est bien dit. Cela clouerait enfin et tant.soit peu certains caquets qui n’ont rien d’autres à faire que de revasser, supputer, imaginer et distiller les.fausses spéculations creuses et vides à l’intention des chercheurs de sensations fortes dans le seul but de vendre leurs feuilles de choux. À vous les journalistes de bas quartiers, à vos gardes. Servez-nous dorénavant de choses plus substantiel.

  • Le 19 octobre 2012 à 08:01, par Agassi
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Moi je voudrais qu’il reste en 2015. Je n’ai pas confiance aux anciens CDR- soit-disants révolutionnaires.
    Il faut une transition en douceur et un 4 eme mandat lui permettra enfin de préparer cette transition.
    C’est mon point de vu. Merci

    • Le 6 novembre 2012 à 12:47, par homme intègre
      En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

      Agassi pour tout le respect que je vous doit, qui vous a dit que c’est un ancien CDR qui le succedera ? il ne faut plus souhaiter que ce Mr brigue un quatrième mandat. Il ya des millions d’Hommes (burkinabés) compétents aptes à mieux diriger ce pays, et a lui assuré une émergence véritable et non verbale de Compaoré.

  • Le 19 octobre 2012 à 08:22, par Morning
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Si le départ n’est pas un problème, la succession en est un quand même. Car après tant d’années passées au pouvoir, la guerre de succession est inévitable comme ça été le cas d’un pays voisin (suivez mon regard). Je vois mal le CDP résisté à la scission, au départ de son seul et unique Boss.
    Salif, Simon et Rock, accepteront-ils la présidence de François ? Rien n’est moins sûr.

    • Le 21 octobre 2012 à 16:17, par TOGSISSIDA
      En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

      QUE LUI DEMANDER DE PLUS ? Il est disposé à partir à tout moment. Que ce soit maintenant ou plus tard, où est le problème puisque le peuple veut qu’il se retire à la fin de son mandat. En attendant en tout.cas, il est légalement assis.sur son fauteuil avec notre bénédiction depuis les élections qui l’y ont placé. Cependant, accordons-lui le droit de s’inquiéter de ce qui se passera dans l’Après Blaise COMPAORE. En effet, si l’on se rappelle, les reproches à lui par nous faits sont entre autres : Sa longue durée au poste et éventuellement son désir d’ rester au sortir de son mandat pour imiter Paul BIYA au Cameroun, les familles BONGO & EYADEMA au Gabon et au Togo ou de vouloir passer la main à "Quelqu’un" qui ne le mériterait pas comme a voulu faire WADE à la fin de son Régime. Et là encore, ce ne fut que des supputations de personnes de peu de foi telles, des journalistes affamés qui cherchent à vendre un maximum de papier et, de politicards et politiciens non convaincants qui ne cessent de rêver. Ce qui n’a rien d’absolument de rassurant pour le burkinabé lamda.

      Ce qu’on lui reproche par ailleurs, ce sont les maintes bavures et là mal-gouvernance que son régime, sinon son Équipe a commis durant tout leur temps au poste. Ce qui est juste et bien vrai. Ce qui pourra être.dit.sur.ce point, c’est qu’il est comptable au même.titre.que les membres de son Équipe de tout ce que le peuple à subi de tout cela. Même.s’il s’est laissé gruger par ceux-ci, ce ne sera que son problème. À ce titre, il à un peu été victime, et des ex-CDR, caciques du pouvoir pendant plus de.25 ans.qui ont sur son dos, commis la plupart des bavures vécus, et des Conseillers Techniques étrangers que lui a imposé le "Cercle" ou si vous voulez, du "Système". Qui mauritaniens, qui maliens et béninois incapables de quoique ce soit chez eux parce que insignifiants n’en veulent qu’à ses.Fonds de souveraineté plutôt que les intérêts de son peuple.tel que lui-même aurait souhaité.

      Je pense.par conséquent que c’est de son droit que de s’inquiéter de.ce qu’on fera des acquis.qu’il a su réalisé et consolidé depuis.qu’il est là où il.est (ne nous cachons pas le visage. Des succès et des acquis positifs, il en a réussi même.si les.bavures furent plus visibles. mais de.celles-ci, je suis convaincu qu’à près de 90%, il n’en a été comptable qu’en sa qualité de "RESPONSABLE EN CHEF SUR LES PLANS POLITIQUE ET ADMINISTRATIF". Autrement dit, les.bavures dans leur essentiel ont été commises par ceux.qui l’entouraient et.qui voient mal et très mal qu’on les éloigne du.Cercle.de bouffe. Se considérant le nombril du Pouvoir, ceux-ci ne peuvent admettre être mis à.la.touche.

      Concedons donc lui le.droit du silence.sur ce qu’il compte.faire au sortir de son dernier Mandat qui vient.à.échéance en 2015. Et pourquoi ? Imaginons ce.qui s’est passé avec.ATT au Mali voisin. Il a suffit qu’il en.face la déclaration que des envies les plis idiotes.apparaissent avec ce SANOGO je ne sais quoi. Ne pensez-vous.que de personnes du genre puissent exister au.Burkina Faso ? Moi si. De lunatiques pareils, on en comptera.beaucoup chez nous aussi. Donc il.se taira au maximum sur le sujet, mieux.çà vaudra. De toutes les.façons, il ne rate jamais l’occasion de nous laisser entrevoir des pistes sur ce qu’il fera. Pour peu que nous y réfléchissons, que nous trouverons réponses à nos questionnements. Je ne crois pas qu’il soit du genre de Gbagbo qui a pris l’habitude de rouler tour le monde dans la farine pour terminer dans les geoles du TPI.

      • Le 28 octobre 2012 à 05:01
        En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

        Qui t’ a envoye, petit garibou ? tu es le directeur de la presse presidentielle ? Blaise est absolument comptable de tous ce que les gens de son cercle ont fait. Tu tentes maladroitement de diluer la malgouvernance d’ un homme en mettant ses insuffisances sur le dos d’ ex- cdr. Ta manoeuvre a echoue. Nous restons "vigilents".

    • Le 8 décembre 2012 à 10:03, par citoyen
      En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

      Mr, ne vous en faites pas . Ils vont accepter . ils ont baisé cadavre ensemble

  • Le 19 octobre 2012 à 08:41, par Conscience du faso
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Pourtant, la question de quand le PF va partir nous intéresse tous au Faso. On a espoir qu’il s’en ira vraiment en 2015 ou bien avant et on prie Dieu que ce jour arrive vite. Je pense que c’est à partir de ce moment que je ferai mon entrée en politique mais tant qu’il sera au pouvoir, même pour plus de 10 millions par moi comme ministre à ses côtés, je m’en moque. Le PF nous a fait beaucoup de tord sur le plan interne comme à l’extérieur. 25 ans après nos coeurs meurtris ne sont toujours pas prêts d’oublier et de se ressaisir. Plus jamais un président comme l’actuel PF ici au Faso. On peut gouverner, diriger une nation, un pays sans porter atteinte à l’intégrité physique, morale, psychique de son peuple mais l’actuel PF a causé beaucoup de tord à beaucoup de ses concitoyens. Plus jamais ça !

  • Le 19 octobre 2012 à 08:42, par bakary
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    même moi j’ai un programme plus lourd que celui du PF, ensemble rendons le Burkina la première puissance du monde.

  • Le 19 octobre 2012 à 08:57, par le riche
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Prési ne partez pas après 2015 sinon des inconscients risquent de vous succéder et de détruire tout ce vous avez construit pendant des décennies au prix de toute votre jeunesse. Les gens s’affolent autour de l’article 37 moi je crois qu’on doit être lucide et revoir cette disposition dans la constitution sinon nous allons tous regretter le départ de Blaise.

  • Le 19 octobre 2012 à 09:01, par Le petit Burkinabé !
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Je pense qu’il est entrain de comprendre ce que c’est que la democratie ! et il a interèt ! il a trop mis le pays en retard et je pense que ca suffit maintenant ! l’émergence du Burkina dont il casse les timpants des gens la est ou ?dpuis 25 ans ???s’il avait laissé mon Président Thom Sank,on se serait 10 fois emergé plus que ca ! Jè tant de choses a dire a ce monsieur si j pouvais le rencontré !!!

  • Le 19 octobre 2012 à 09:45, par Tapsoba
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Notre président est toujours constant dans ses stratégies de prise de paroles, mais il oublie qu’en face les autres évolus et qu’aucune stratégie n’est statique. il faut qu’il sache respecter son peuple en sachant lui parler quand il le faut.

  • Le 19 octobre 2012 à 11:09
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Mais nous serons contents et meme très contents que tu partes aujourd’hui. Tu nous a trop fait de mal. Moi je n’ai connu que toi. Je retiens rien de toi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Le 19 octobre 2012 à 11:45
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Mon cher Président, mon tampon pour tout ce que tu fais mais ce que je déplore, c’est ton absence sur le terrain. Ton peuple a besoin de toi, n’attend pas les élections pour aller à leur rencontre. Bon vent à toi mais songe de temps en temps à ton peuple. Un Burkina émegent, ce n’est pas la beauté des monuments dans la ville. Le peuple a faim et souffre de tous les maux. Dialogue avec lui. Ne délègue pas tout tes pouvoirs à Lucky luck.
    Signée, une Burkinabè désireuse de voir son Président à l’oeuvre

  • Le 19 octobre 2012 à 11:57, par MOUMOUNI
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    le président du Faso a bien répondu concernant sa succession mais il doit avoir un régard sur "après lui" car il peut y avoir des troubles sans precedent si et seulement si des assoiffés du pouvoir y parvenaient......

  • Le 19 octobre 2012 à 11:59, par YAWOTO
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    On peut ne pas préparer sa succession, en positionnant telle ou telle personne, mais ne pas créer les conditions pour qu’après son départ, il y ait des troubles, c’est un devoir moral envers son peuple. En fonction des casseroles qu’on traine, personne n’est assez naïf pour croire que ce sont les forces qui vont se positionner de façon naturelle, qu’on ne nous prenne pas pour des nez percés.

  • Le 19 octobre 2012 à 12:14, par GO
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Tu peux partir. L’amnistie doit te donner du courage. J’ai ras le bol quand je vois que pour te maintenir au pouvoir, tu as laissé tes proches faire de ce qu’ils veulent de notre peuple et de notre argent.
    Les conséquences sont bien énormes et cette minorité qui à profiter de cette pagaille et qui se sont enrichis par l’argent du peuple, se vont passer pour des personnes généreuses.
    Monsieur le Président, vous pouviez vous en aller. Sans vous, la vie va continuer dans ce pays.

  • Le 19 octobre 2012 à 12:47, par Lavenir
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    je crois que c’est le travail que le peuple doit faire pour qu’il n’y ait pas ce 4ème Mandat avec l’appui de vous les communicateurs

  • Le 19 octobre 2012 à 13:22, par Tiinga
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Même s’il ne dit rien concernant 2015 tout le monde sait qu’il ambitionne mourir au pouvoir et il utilise tout les moyens pour y parvenir. Par ailleurs c’est dommage qu’un dirigeant ne pense pas à ce qu’il va faire ici à 2, 3 ans. Qu’il se prononce ou pas par rapport à son départ le peuple, lui, s’est prononcé et avec l’intelligence que le président a, sait qu’il doit partir.

  • Le 19 octobre 2012 à 14:08, par Princesse Sissi
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    « Je pars aujourd’hui ou demain, ce n’est pas un problème pour moi » A mon avis il serait sage de quitter et laisser un autre travailler aussi. Nul n’est indispensable. C’est ce qu’a compris Nelson Mandela et aujourd’hui il est respecté malgré ses de règne. Chacun peut et doit apporter sa pierre pour le développement du pays. Laissons donc l’opportunité aux autres

    • Le 19 octobre 2012 à 17:02
      En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

      Nul n’est indispensable surtout quand son bilan est si mitige, pour ne pas dire si negatif. Un pays ne se developpe pas en regardantds coins comme Ouaga 2000 ou les echangeurs tape- a - l’ oeil alors qu’a 3 kiometres dde la vile des gens cassent des cailloux pour assurer la pitance quotidienne.On n’a pas besoin de condammer ces gens a une vie de travaux forces. Ils le vivement deja au quotidien dans leur semblant de liberte.

    • Le 19 octobre 2012 à 17:14, par CA
      En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

      le President du Faso a bien répondu

    • Le 19 octobre 2012 à 19:10, par hahahaha
      En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

      « Je pars aujourd’hui ou demain, ce n’est pas un problème pour moi » A mon avis il serait sage de quitter toute suite meme car il y a des personnes tres compétentes qui peuvent mieux faire que lui.
      Mais ils disent toujours ca comme son ami Wade et quand les elections arrivent il va vouloir ce rprésenté. Le pays n’avance pâs avec toute cette misere et la corruption qui ne cesse de grossir .
      Le futur PF ne doit meme plus venir du CDP sinon la meme gangraine va continué et on ai fatiguer de toute ca . Le BF est à un grand tournant de son histoire , ont veux du sang neuf des personnes qui vont nous faire avancés .

  • Le 19 octobre 2012 à 14:28
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    C’est clairement dit ! que ceux qui ont des oreilles pour entendre, entendent ! le pouvoir est une question de rapport de force pour BC.

  • Le 19 octobre 2012 à 14:44, par Idy
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Vous avez tout donné au Burkina oui, mais de grâce après ce mandat laissé d’autre Burkinabé continuer, vous n’êtes pas tarissable !

  • Le 19 octobre 2012 à 15:49
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Mon type je ne sais pas le soucis quil ta causé mais dans toue action de gouvernance il peu arrivé qu’on voit pire et tu a trop d’exemple pour comparer notre situation avec celle du monde entier . C’est pas non plus sure que tu est sauvé car nous risqu’on le pire d’ici la vu le mental du burkinabe

  • Le 19 octobre 2012 à 15:58
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Qu’il continu de se la jouer le bon parleur et se nourrir d’espoir. En tout cas partir aujourd’hui ou demain serait un vrai problème pour lui le jour venu.

  • Le 19 octobre 2012 à 16:08, par sri amos
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    tu fais tampon à quelqu’un qui n’a aucune considération pour vous. C’est quand a besoin de vos voix qu’il fait le tours de 13 provinces chef lieux de région. pour le voir, vous les autres burkinabès ( ceux qui sont hors chef lieux de région) de venir le voir.

  • Le 19 octobre 2012 à 17:02
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Nul n’est indispensable surtout quand son bilan est si mitige, pour ne pas dire si negatif. Un pays ne se developpe pas en regardantds coins comme Ouaga 2000 ou les echangeurs tape- a - l’ oeil alors qu’a 3 kiometres dde la vile des gens cassent des cailloux pour assurer la pitance quotidienne.On n’a pas besoin de condammer ces gens a une vie de travaux forces. Ils le vivement deja au quotidien dans leur semblant de liberte.

  • Le 19 octobre 2012 à 17:14, par CA
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    le President du Faso a bien répondu

  • Le 19 octobre 2012 à 18:47, par LE DIEU DU FEU
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    LE CIMETIERE EST REMPLI D’ HOMMES INDESPENSABLE ET IL FAUT SAVOIR QUE AUCUN VIVANT SOIT MORTEL N’EST INDISPENSABLE

  • Le 19 octobre 2012 à 19:10, par hahahaha
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    « Je pars aujourd’hui ou demain, ce n’est pas un problème pour moi » A mon avis il serait sage de quitter toute suite meme car il y a des personnes tres compétentes qui peuvent mieux faire que lui.
    Mais ils disent toujours ca comme son ami Wade et quand les elections arrivent il va vouloir ce rprésenté. Le pays n’avance pâs avec toute cette misere et la corruption qui ne cesse de grossir .
    Le futur PF ne doit meme plus venir du CDP sinon la meme gangraine va continué et on ai fatiguer de toute ca . Le BF est à un grand tournant de son histoire , ont veux du sang neuf des personnes qui vont nous faire avancés .

  • Le 19 octobre 2012 à 19:30, par ATS
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Du courage monsieur le president pour partir en 2015.

    • Le 21 octobre 2012 à 08:48, par kafis
      En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

      merci vous tous qui souhait que mr pf du faso parte,sachez qui ne restera pas internellement,F H B.A FAIT PLUS 40 ANS.APRES LE DEPART DE F HB,VOUS VOYER OU LE PAYS EST,SI BLAISE NE PAS Là sachez QUE LE BURKINA VA RETOURNER 10 ANS EN ARRIERE,PARCE QUE GERER UN PAYS NE LA GESTION D UNE SOCIETE DE 20 EMPLOYERS,PRIONS DIEU APRES LE DEPART DE PF,QUE LE BURKINA TOMBE SUR UNE BONNE,SINON MEME APRES LE DEPART DU PF TOUT VA PAS HABITE A OUAGA 2000,

  • Le 19 octobre 2012 à 19:57, par le zoro du blaiso
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Et .ca fait quoi mon ami .si vous pouvez rester .pf restez j suis pret a mourir pour vous celui .ki n aime pas il n a ka me dir en face ok Blaise compaore a vi on sen fou du papier des blancs ok intelectuel de boileau chacun fait son petit malin pourtan vou ete pire

  • Le 20 octobre 2012 à 16:27, par scofil
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    j ai l’impression que tu ne pas bien éducqué en parlant d ’un chef d’état ,et en plus de célà peut t accoucher il faut révoire ton vocabulaire Mr 

  • Le 20 octobre 2012 à 22:50, par Avertissement
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Il a consulté qui pour venir au pouvoir ? est il le seul à voir juste ? est il venu par des élections ? pense-t-il que pendant ces années il a fait du bien aux 15000000 de burkinabé. Attention.
    Est ce qu’on est obligé de vivre ensemble.
    La paix ce ne n’est pas un mot c’est un comportement, et je dis que cette paix a été enterrée depuis les indépendances. On sait depuis longtemps qui a fait quoi. Si tes multiples devins sont visionnaires peut être qu’ils t’ont dit quand ça va cailler.
    Attention

  • Le 21 octobre 2012 à 07:21, par legeant
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    salut cherchons d’abords a connaitre qui sera le remplacant et non trop parler ,le choix du successeur est primordial ,il nous faut un president qui souffre avec le peuple en lui apportant de l aide venant de l exterieur que de se clouer a chercher une divisoin du peuple merci

  • Le 21 octobre 2012 à 08:48, par kafis
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    merci vous tous qui souhait que mr pf du faso parte,sachez qui ne restera pas internellement,F H B.A FAIT PLUS 40 ANS.APRES LE DEPART DE F HB,VOUS VOYER OU LE PAYS EST,SI BLAISE NE PAS Là sachez QUE LE BURKINA VA RETOURNER 10 ANS EN ARRIERE,PARCE QUE GERER UN PAYS NE LA GESTION D UNE SOCIETE DE 20 EMPLOYERS,PRIONS DIEU APRES LE DEPART DE PF,QUE LE BURKINA TOMBE SUR UNE BONNE,SINON MEME APRES LE DEPART DU PF TOUT VA PAS HABITE A OUAGA 2000,

  • Le 21 octobre 2012 à 11:21, par Fasobiga
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Quand la chambre a air est trop gonflée elle s’eclatera.

  • Le 21 octobre 2012 à 12:07
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    on ve pa chamboulemen dan le pay laisser les gen voter leur presiddent cè la pression intrenational qi vi o faso laisser nou choisir mè pa forcer a partir lè burkinabe vs avez la sera leone , liberia continuer a revoultioner vs alez voir on nè pays pauvre allons mollomolo

  • Le 21 octobre 2012 à 14:37, par Sadap
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    moi je suis né et je n ai jamais connu d autres présidents que le président compare alors je pense que c est un homme de parole .Donc a la fin de son mandat s il n est pas réélu il ne fera pas comme l ex président ivoirien.Moi je crois en lui.Dieu vous bénisse président Blaise Compaore !!!!

  • Le 21 octobre 2012 à 14:52, par LE DIEU DU FEU
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    LE CIMETIERE EST REMPLI D’ HOMMES INDESPENSABLE ET IL FAUT SAVOIR QUE AUCUN VIVANT SOIT MORTEL N’EST INDISPENSABLE

  • Le 21 octobre 2012 à 16:17, par TOGSISSIDA
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    QUE LUI DEMANDER DE PLUS ? Il est disposé à partir à tout moment. Que ce soit maintenant ou plus tard, où est le problème puisque le peuple veut qu’il se retire à la fin de son mandat. En attendant en tout.cas, il est légalement assis.sur son fauteuil avec notre bénédiction depuis les élections qui l’y ont placé. Cependant, accordons-lui le droit de s’inquiéter de ce qui se passera dans l’Après Blaise COMPAORE. En effet, si l’on se rappelle, les reproches à lui par nous faits sont entre autres : Sa longue durée au poste et éventuellement son désir d’ rester au sortir de son mandat pour imiter Paul BIYA au Cameroun, les familles BONGO & EYADEMA au Gabon et au Togo ou de vouloir passer la main à "Quelqu’un" qui ne le mériterait pas comme a voulu faire WADE à la fin de son Régime. Et là encore, ce ne fut que des supputations de personnes de peu de foi telles, des journalistes affamés qui cherchent à vendre un maximum de papier et, de politicards et politiciens non convaincants qui ne cessent de rêver. Ce qui n’a rien d’absolument de rassurant pour le burkinabé lamda.

    Ce qu’on lui reproche par ailleurs, ce sont les maintes bavures et là mal-gouvernance que son régime, sinon son Équipe a commis durant tout leur temps au poste. Ce qui est juste et bien vrai. Ce qui pourra être.dit.sur.ce point, c’est qu’il est comptable au même.titre.que les membres de son Équipe de tout ce que le peuple à subi de tout cela. Même.s’il s’est laissé gruger par ceux-ci, ce ne sera que son problème. À ce titre, il à un peu été victime, et des ex-CDR, caciques du pouvoir pendant plus de.25 ans.qui ont sur son dos, commis la plupart des bavures vécus, et des Conseillers Techniques étrangers que lui a imposé le "Cercle" ou si vous voulez, du "Système". Qui mauritaniens, qui maliens et béninois incapables de quoique ce soit chez eux parce que insignifiants n’en veulent qu’à ses.Fonds de souveraineté plutôt que les intérêts de son peuple.tel que lui-même aurait souhaité.

    Je pense.par conséquent que c’est de son droit que de s’inquiéter de.ce qu’on fera des acquis.qu’il a su réalisé et consolidé depuis.qu’il est là où il.est (ne nous cachons pas le visage. Des succès et des acquis positifs, il en a réussi même.si les.bavures furent plus visibles. mais de.celles-ci, je suis convaincu qu’à près de 90%, il n’en a été comptable qu’en sa qualité de "RESPONSABLE EN CHEF SUR LES PLANS POLITIQUE ET ADMINISTRATIF". Autrement dit, les.bavures dans leur essentiel ont été commises par ceux.qui l’entouraient et.qui voient mal et très mal qu’on les éloigne du.Cercle.de bouffe. Se considérant le nombril du Pouvoir, ceux-ci ne peuvent admettre être mis à.la.touche.

    Concedons donc lui le.droit du silence.sur ce qu’il compte.faire au sortir de son dernier Mandat qui vient.à.échéance en 2015. Et pourquoi ? Imaginons ce.qui s’est passé avec.ATT au Mali voisin. Il a suffit qu’il en.face la déclaration que des envies les plis idiotes.apparaissent avec ce SANOGO je ne sais quoi. Ne pensez-vous.que de personnes du genre puissent exister au.Burkina Faso ? Moi si. De lunatiques pareils, on en comptera.beaucoup chez nous aussi. Donc il.se taira au maximum sur le sujet, mieux.çà vaudra. De toutes les.façons, il ne rate jamais l’occasion de nous laisser entrevoir des pistes sur ce qu’il fera. Pour peu que nous y réfléchissons, que nous trouverons réponses à nos questionnements. Je ne crois pas qu’il soit du genre de Gbagbo qui a pris l’habitude de rouler tour le monde dans la farine pour terminer dans les geoles du TPI.

    • Le 28 octobre 2012 à 05:01
      En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

      Qui t’ a envoye, petit garibou ? tu es le directeur de la presse presidentielle ? Blaise est absolument comptable de tous ce que les gens de son cercle ont fait. Tu tentes maladroitement de diluer la malgouvernance d’ un homme en mettant ses insuffisances sur le dos d’ ex- cdr. Ta manoeuvre a echoue. Nous restons "vigilents".

  • Le 21 octobre 2012 à 17:39, par Fiessasso
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    A lire les commentaires je suis inquiet. Le langage crasseux, ordurier de certains : cela montre un manque de maturité politique d une generation qui confond opposition et incivisme agression verbale. Je suis inquiet par des propos des fanatiques de Blaise avec des propos de type "je suis pret a mourir pour toi". Cette annonce est bien et pleine espoir mais soyons prudents. Des charlatants, des politiciens ignobles en manque d electorat, des discours regionalistes et ethnistes. Si BLAISE est le diable, que ns dit qu il n y aura le demon ? Ce premier saut dans l inconnu sera tres capital pour l histoire du pays. Avant 2015 il faut que l autorité de l etat soit instauré sinon :: l histoire nous permet de comparer l epoque yameogo et celle lamizana. L epoque zerbo et celle ouedraogo. L epoque sankara et celle compaoré. L epoque compaoré et celle du future president

    • Le 22 octobre 2012 à 23:33, par mytibketa
      En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

      je crois que la reponse telle que donnée par le Président est mal à propos.La question n’est pas de partir aujourd’hui ou demain. Mais ce que l’on veut c’est qu’on respecte pour une fois la constitution et qu’on en finisse avec les revisions. Pour programme lourd il est à penser que votre départ ne dégarnit pas les structures en charge de ces programmes. Le seul handicap pour ceux qui veulent vous voir éterniser au pouvoir c’est qu’ils puissent continuer à mutipier par deux ou trois le coût des réalisations c’est imposer des ristournes qui vous donnet le tournis.20 000 000 pour un marché de 75 000 000 et j’en passe.Pour nous convaincre que vous travaillez pour un burkina émergents que vous travaillez à reduire le cout des réalisations pour en accroitre le nombre et celà avant 2015. Après cela le peuple jugera.

  • Le 22 octobre 2012 à 23:33, par mytibketa
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    je crois que la reponse telle que donnée par le Président est mal à propos.La question n’est pas de partir aujourd’hui ou demain. Mais ce que l’on veut c’est qu’on respecte pour une fois la constitution et qu’on en finisse avec les revisions. Pour programme lourd il est à penser que votre départ ne dégarnit pas les structures en charge de ces programmes. Le seul handicap pour ceux qui veulent vous voir éterniser au pouvoir c’est qu’ils puissent continuer à mutipier par deux ou trois le coût des réalisations c’est imposer des ristournes qui vous donnet le tournis.20 000 000 pour un marché de 75 000 000 et j’en passe.Pour nous convaincre que vous travaillez pour un burkina émergents que vous travaillez à reduire le cout des réalisations pour en accroitre le nombre et celà avant 2015. Après cela le peuple jugera.

  • Le 23 octobre 2012 à 10:10, par dareck770
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Le problème,moi loin d’être un pro ou anti pro du PF,pour moi comme il l’a si bien signifié,qui de nous burkinabé peut-il nous ASSURER que celui qui viendra pourra faire mieux que celui dejà là ?Chèrs lecteurs,le PF est un HUMAIN comme toi et moi.Même dans nos petites cellules familliales c’est pas toujours aisé et facil de gerer les crises.Je ne vous laisse passe imaginer la charge quand il s’agit de gere tout une nation !Que ce soit lui ou un autre,ils seront toujours critiqués.On ne peut pas diriger sans lacunes et vous le savez.On ne peut satisfaire tout le monde au même moment et e même temps.(Pourtant je n’ai jamais eu à voter dans ma vie,pas faute de n’en avoir pas l’âge.au moins je n’aurai participé à rien).Bonne chance à eux tous.

  • Le 24 octobre 2012 à 09:39, par Alexio
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Un chef d Etat c est une personne qui les memes droits que n importe quel individu de la societe.Son respect dependra de lui meme,e respect ne se donne pas ,mais elle s aquier avec les vertus qui la gerent.

    • Le 24 octobre 2012 à 11:38, par Nado
      En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

      Moi je n’ai connu que Blaise comme président du Faso et j’apprécie très positivement ses actions de médiations de de dialogue. Il a toujours pu apaiser les tentions dans son pays et même d’autres pays mais son départ me ferait du plaisir à cause des crimes de sang, crime contre l’humanité dont il a toujours été suspect.Il a trop fait tuer. Néanmoins son départ m’inquiète car j’ai bien peur qu’il "truque" l’économie du pays quitte à créer des sérieux problèmes à son successeur. De toute façon il finira par partir.

  • Le 24 octobre 2012 à 11:38, par Nado
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Moi je n’ai connu que Blaise comme président du Faso et j’apprécie très positivement ses actions de médiations de de dialogue. Il a toujours pu apaiser les tentions dans son pays et même d’autres pays mais son départ me ferait du plaisir à cause des crimes de sang, crime contre l’humanité dont il a toujours été suspect.Il a trop fait tuer. Néanmoins son départ m’inquiète car j’ai bien peur qu’il "truque" l’économie du pays quitte à créer des sérieux problèmes à son successeur. De toute façon il finira par partir.

  • Le 25 octobre 2012 à 10:13, par BENA
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Merci Nado,il va partir en 2015 et il partira

  • Le 25 octobre 2012 à 19:08, par Tour de control
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Votre discours est émouvant Mr le Président et nous savons compter sur votre amour pour peuple burkinabé.
    Pour vous rassurer, sachez que la Tour De Control est sur ses gardes et veillera à ce que 2015 se déroule en MODE SANS ECHEC

  • Le 28 octobre 2012 à 05:01
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Qui t’ a envoye, petit garibou ? tu es le directeur de la presse presidentielle ? Blaise est absolument comptable de tous ce que les gens de son cercle ont fait. Tu tentes maladroitement de diluer la malgouvernance d’ un homme en mettant ses insuffisances sur le dos d’ ex- cdr. Ta manoeuvre a echoue. Nous restons "vigilents".

  • Le 28 octobre 2012 à 20:46, par revolutionnaire
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    cè la liberté dexpression mon frèr !en plus il è 1 citoyen comm lè otr !ou è l blem !sa sappel la democratie cher ami !

  • Le 29 octobre 2012 à 10:40
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    salut man bien parlé

  • Le 29 octobre 2012 à 15:46, par DIABO Tohonpanga
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Dites moi quel Burkinabè aujourd’hui répond au vrai nom du Burkina Faso ! Pourquoi s’attaquer à un seul homme alors que nous même nous avons abandonné notre intégrité et notre civisme ! Ne me dites pas que c’est lui qui à provoqué cela ! Ma conscience me grondera si à cause du président du faso je dois changer mon caractère et mon comportement . Tu as ta contribution pour la construction du faso ? Fais là et arrête des critiques qui rongent chaque jour le Burkina.

    • Le 13 février 2013 à 14:45, par Ines
      En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

      bien parler mon frere que le Seigneur tout Puissant beniisse notre chèr pays et la gard dans une pays sans fin noussommes tous des burkinabès tout comme le president si le pays va mal nous en sommes coupable s’il va bien nous en sommes egalement . comme dit un proverbre unseul doit ne peut ramasser la farine il faut que toutes les mains s’unissent et comme dit aussi l¡union fait la force c’est avec notre soutien que le president pour arriver jusqu’au bou prions que Dieu nous donne un coeur qui desir la paix et la comprehension pour sauver notre pays c’est comme nos parent a la maison papa ne peut pas arriver a faire tout sans maman donc le president aussi c’est pareil reconnaisons les bien fait que Dieu a réalisé à travers LUi et tous ses colaborateurs que L Dieu Tout Puissant benisse notre pays et tous ceux qui le compose.........

  • Le 30 octobre 2012 à 12:26, par Vérité
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    CE KI EST SUR MEME SI LE BURKINA DEVIENT UN VILLAGE TOI ADAMA NE POURRA JAMAIS GOUVERNER. ON VEU PA DES ENFANTS MAUDITS COM TOI, UN PE DE RESPECT LA, IL EST TJRS TON PRESI KE TU LE VEU OU PAS.

  • Le 31 octobre 2012 à 16:48
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    je suis stupefait quand je lis les réaction de certains internautes et je me pose la question a savoir si nous parlons de la même personne. Voici un president qui as fait plus de vingt cinq ans au pouvoir, qui as perpetree nu des coups d’etata les plus sanglant de toutes l’zafrique, qui a regne par la terreur, qui n’as apporté que desolation et tritesse au BF, qui as passe son temps lui et son clan a piller le pays et on se larmente sur son depart !!!avec ou sans votre consentement, MR le PRESIDENT aurevoir

  • Le 31 octobre 2012 à 21:47, par romson
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    on partage les mèmes avis.très bien parlé selon moi.la succéssion est très capitale.

  • Le 1er novembre 2012 à 01:49, par afrik souffre
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    cher autorité, tout chemin mène au cimetière ! a vous de choisir...

  • Le 2 novembre 2012 à 10:57, par yamsoba
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    moi ce ne pas le depart du president qui me preocupe( car il est deja a sa fin ne soyons pas pressé) c’est plutot sa succession. un opposant qui dure dans l’opposition devient ,s’il devient president il devient pire.car passera tout son temps a gouverner en opposant. DONC SOYONS vigilan ecartons au moment opportun tout les soit disant opposants actuels et laissons regner les gens" venus du neant" pour les biens du pays.

  • Le 3 novembre 2012 à 14:58, par la loie
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    on a élu un président pour qu’il s’occupe des préoccupations des burkinabé et non pour jouer les médiateurs. c’est là où la majorité des paysans burkinabé se trompe. Et puis, tu crois que ceux qui se font la guerre le font de gaité de cœur ? lorsque la souffrance est perpétuelle elle est plus nuisible qu’une guerre passagère

  • Le 4 novembre 2012 à 23:39, par gnouni
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    C’est déjà bien de savoir que le temps est arrivé pour partir , alors à tous ceux qui croit pouvoir prendre sa place de se préparer.

  • Le 5 novembre 2012 à 00:02, par burkinbila
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    salut adama ! De grace un peu de respect pour PRESI quand meme ? Oubien ? Quoi kon fasse il demeure toujours président jusqu’en 2015.

  • Le 6 novembre 2012 à 12:47, par homme intègre
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Agassi pour tout le respect que je vous doit, qui vous a dit que c’est un ancien CDR qui le succedera ? il ne faut plus souhaiter que ce Mr brigue un quatrième mandat. Il ya des millions d’Hommes (burkinabés) compétents aptes à mieux diriger ce pays, et a lui assuré une émergence véritable et non verbale de Compaoré.

  • Le 6 novembre 2012 à 16:48, par aliana zala
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    s’est triste de voir ces genre de réaction et si sétais ton papa, un peu de respect car il a fait beaucoup pour le pays, nous sommes dans un pays démocrate et sè normal qu’il part combien de pays connaissent la paix à lheur. moi franchement je l’aprécie,sa parti minporte peu. avant tout sais lui qui vous gouverne va prendre le pouvoir si tu est capable mon cher ?

    • Le 14 novembre 2012 à 11:32, par Y en a marre
      En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

      ns le respectons en tant mon president meme si je l’ai pas voté democratie oblige.Je le respecte juste pour c:les insignes de mon pays.Mais qu’il nous rende ce meme respect en cessant de nous prendre pour des dupes et des sommes de betes du 21ème siècle.On a toujours tout compris meme on ne pouvait rien faire.Surtout qu’il renforce les institution assuamant son depart car ns ne voulons de apres houphouet ici.Sinon ,ns le rappellerons non pas au pouvoir mais pour repondre de ses responsabilités

  • Le 14 novembre 2012 à 11:32, par Y en a marre
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    ns le respectons en tant mon president meme si je l’ai pas voté democratie oblige.Je le respecte juste pour c:les insignes de mon pays.Mais qu’il nous rende ce meme respect en cessant de nous prendre pour des dupes et des sommes de betes du 21ème siècle.On a toujours tout compris meme on ne pouvait rien faire.Surtout qu’il renforce les institution assuamant son depart car ns ne voulons de apres houphouet ici.Sinon ,ns le rappellerons non pas au pouvoir mais pour repondre de ses responsabilités

  • Le 14 novembre 2012 à 11:41, par wendpag
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Monsieur le président j’estime que vous avez joué votre partition pour le développement qu’on vous aimes où pas votre nom restera gravé dans l’histoire de ce pays ,je ne suis pas sûre que ceux qui veulent vous pousser à la porte feront mieux que vous car je n’ai jamais été proche de vous mais je constate que vous avez une grande capacité d’écoute bon vent à vous moi je vous préfère à ceux qui lorgnent votre fauteuil ses prédateurs d’un autre temps

  • Le 15 novembre 2012 à 08:19, par dji
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    jai peur pour l aprés Blaise car aprés tant d année de reigne l avenir de ce pays y dépendra.Alors VIEUX MOSSI favorise une succession honorable

  • Le 20 novembre 2012 à 12:20
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Ce qui est rechercher c’est l’intérêt du Pays. ayons le juste milieu. vive le Burkina puisse Allah lui tracer la meilleure voie qui soit.

  • Le 8 décembre 2012 à 10:03, par citoyen
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Mr, ne vous en faites pas . Ils vont accepter . ils ont baisé cadavre ensemble

  • Le 15 janvier 2013 à 13:55, par Tengbiiga
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    A partir 2015, nous procedrons un bilan de plus d’un quart de siecle passer au pouvoir. Ce sera le moment ou tout les dignes fils et filles du faso se reconnaitront.il a tout le temps pour preparer sa sortie de kosyam et toute liberte s’il le desire.mais il risque de ne pas echaper a qui est arriver a ben ali,kaddafi, ou bozize qui se cherche aujourd’hui

  • Le 13 février 2013 à 14:45, par Ines
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    bien parler mon frere que le Seigneur tout Puissant beniisse notre chèr pays et la gard dans une pays sans fin noussommes tous des burkinabès tout comme le president si le pays va mal nous en sommes coupable s’il va bien nous en sommes egalement . comme dit un proverbre unseul doit ne peut ramasser la farine il faut que toutes les mains s’unissent et comme dit aussi l¡union fait la force c’est avec notre soutien que le president pour arriver jusqu’au bou prions que Dieu nous donne un coeur qui desir la paix et la comprehension pour sauver notre pays c’est comme nos parent a la maison papa ne peut pas arriver a faire tout sans maman donc le president aussi c’est pareil reconnaisons les bien fait que Dieu a réalisé à travers LUi et tous ses colaborateurs que L Dieu Tout Puissant benisse notre pays et tous ceux qui le compose.........

  • Le 9 avril 2014 à 21:11, par kabore boubacar
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    toi u es qui pour le dire qu`il n`est pa bien educque tu voie ces genre de chose on sans du president mw de mn cote j pensse la meme chose

  • Le 30 octobre 2014 à 21:09, par Jacques Biho
    En réponse à : Blaise Compaoré : « Partir demain ou aujourd’hui n’est pas un problème pour moi »

    Lui au moins, il a eu le temps de penser faire un choix. Sankara n’en a pas eu. Lui au moins, le peuple le desavoue et il n’est pas encore a la CPI ; Gbagbo, populaire et chouchou de son peuple est a la CPI : Partir demain ou aujourd’hui n’est vraiment pas un probleme pour lui.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés