Eclairage urbain : Dur dur… de circuler la nuit à Bobo-Dioulasso !

mardi 2 octobre 2012 à 23h43min

Bobo-Dioulasso, la belle, la douce, la charmante, la rayonnante. Trop de qualificatifs sont formulés à l’égard de la ville de Guimbi Ouattara. Mais, à bien y voir Bobo « la chouette » n’est que parole. En ce que des rues s’assombrissent une fois que le soleil se couche à cause des lampadaires sur les grands axes qui ne marchent pratiquement pas.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Eclairage urbain : Dur dur… de circuler la nuit à Bobo-Dioulasso !

Mieux vaut être chez soi, une fois la nuit venue que de vouloir sillonner la supposée rayonnante, mais parfois assombrissante cité de Sya. En effet, du boulevard de la Révolution, à celui de Félix Houphouët-Boigny en passant par des avenues, un bon nombre d’artères importantes de la ville ne sont pas éclairées. Des lampadaires de certaines voies semblent « insensibles » au courant électrique. A titre d’exemple, l’avenue Malherbe vers l’ex (Sifa), la rue passant devant l’école Accart-ville Sud et Nord, jouxtant celle venant du centre ville vers le secteur 21, sont des voies partiellement ou non éclairées.

L’élément le plus illustratif des lampes publiques qui ne s’allument pas à Bobo Dioulasso est la devanture de la mairie centrale. Des questions se murissent et taraudent des esprits quant aux arguments que peuvent donner la mairie et la nationale de l’électricité pour expliquer de telles « anomalies ».

En attendant et pour ce qui concerne les artères on aimerait savoir, qui des deux s’échine à exposer la vie des populations au danger ? Parce que, cette situation, à n’en pas douter est source d’accident de toute nature. Rien que le lundi 1er octobre 2012, une femme avec un enfant au dos ont frôlé le pire suite à un accident. Résultat, deux blessés (elle et son bébé) et des dégâts matériels. Ces exemples sont si légion qu’ils empêchent le bobolais ou la bobolaise de jouir pleinement de son droit de circuler la nuit. Bobo-Dioulasso mérite-elle ce manque d’attention ? Aucunement ! Sinon de disfonctionnement en disfonctionnement des lampadaires, on se retrouvera avec une ville assombrie.

Que dire des délestages dans la journée !

Quand les délestages imposent des attentes aux policiers pendant leur mission de régulation, cela n’est certainement pas rentable, ni pour eux, ni pour les populations. Toujours est-il qu’elle s’active autant que faire se peut. Mais, de plus en plus les délestages s’y mêlent pour étriquer davantage le travail des policiers. C’est ainsi que le vendredi passé alors qu’elle interpellait des usagers en infraction, dans les environs de la gare Sitarail, un délestage a changé les données.

D’interpellateurs, les policiers se sont mués en régulateurs de la circulation pour permettre aux uns et aux autres de circuler tranquillement. Une initiative louable sauf qu’elle ne permettait plus aux hommes du maire Salia Sanou de sanctionner les fautifs qui ne manquent jamais sur nos voies.

Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 octobre 2012 à 02:03, par Kaden
    En réponse à : Eclairage urbain : Dur dur… de circuler la nuit à Bobo-Dioulasso !

    Ah oui ! Il fallait en parler.On se croirait dans un gros village si personne ne voit l’autre la nuit tombé et se livrant ainsi dans une insécurité.Mème les hommes de securité se cherche si dans des postes de garde l’obscurité bat son plein.Que c’est désolant, a quel saint doit on se vouer ?très bien Bassératou mais puise encor tes renseignements et tu nous fera lire un article a ce propo et vraiment pathétique.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 05:19, par Mohamed
    En réponse à : Eclairage urbain : Dur dur… de circuler la nuit à Bobo-Dioulasso !

    Decidemment que fait le Maire de Bobo ? Quel bilan pourra-t-il defendre a la fin de son mandat ? Nous ne voyons pas ce qu’il a realise pour la ville de Bobo depuis son election. Nu ete l’organisation de la fete du cinquantenaire qui a permi d’arranger un peu la ville de Bobo ce serait la catastrophe. Qu’il prenne exemple sur le maire de Ouaga dont les actions au moins sont visibles. J’ose experer que Monsieur Salia Sanou n’osera plus se representer pour un autre mandat. Sinon ce sera le comble.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 08:57
    En réponse à : Eclairage urbain : Dur dur… de circuler la nuit à Bobo-Dioulasso !

    Je lance un appel à la population Bobolaise personne d’autre ne viendra électrifier la belle ville de SYA,mais soyez rassuré que vous avez affaire à des autorités farfelues devant vous !
    Mais je crois que ,on ne vient pas au pouvoir que l’on veut mais que l’on peut ! Vive le Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 12:45, par gramaton
    En réponse à : Eclairage urbain : Dur dur… de circuler la nuit à Bobo-Dioulasso !

    Belle analyse. Il faut surtout signaler la route du cinquantenaire (ex route de Faramana) n’est toujours pas éclairée. les populations des secteurs : 01 ; 02 ; 10 ; 12 ; 23 vivent un véritable calvaire. Au secours !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 12:58
    En réponse à : Eclairage urbain : Dur dur… de circuler la nuit à Bobo-Dioulasso !

    La route du cinquantenaire sans éclairage égal à 50 ans dans le noir. Pourtant un tronçon de cette route était éclairée avant la nouveau bitume. Comment pensé à un tel projet de bitumage sans éclairage et en plus c’est une route frontalière( route Bobo - faramana au Mali). Quant on vient du Mali la nuit, c’est jusqu’au boulevoire que l’on se rend compte qu’on est dans une ville. C’est triste hien. je pense que toutes les entrées (routes) de nos grandes villes doivent être éclairer. C’est le même constat de route non éclairée au secteurs 24 et 25 de Bobo-Dsso. Pauvre ville de SYA

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre 2012 à 15:39, par Herax
      En réponse à : Eclairage urbain : Dur dur… de circuler la nuit à Bobo-Dioulasso !

      Nous sommes vraiment déçus par ces autorités.
      Nous ne voulons plus du maire Salia SANOU, croyez-moi si devant la mairie central, les lampadaires ne marche pas, ce n’est pas dans un quartier qu’il va s’y intéresser. Par contre, le si-mètre de Mr le maire est très bien éclairé, de jour comme de nuit. C’est pathétique et lamentable.
      La très bonne voie bitumée séparant les secteurs 24 et 25, que tous les Bus de compagnie de transport (TCV-TSR-RAHIMO-STMB-RAKIETA-STAF-CSTR et bien d’autres) empruntent, venant ou allant à ouaga, manque totalement de lampadaire, depuis le Péage au rond-point de la femme, c’est l’obscurité totale, mettant la vie des citoyens en perpétuel danger. Je ne vous parle pas des nombreux accidents que nous rencontrons chaque jour. Ça fait peur.
      Le boulevard de la révolution s’est vu ré-bitumer et de nouveaux lampadaires ont été mis au niveau du terreplein centrale. Les anciennes lampadaires au abord du boulevard non même pas été enlevé pour que d’autres quartiers en bénéficie. On n’est ou la ???? Après on s’étonne que la population se révolte… Merde

      Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 15:43, par Herax
    En réponse à : Eclairage urbain : Dur dur… de circuler la nuit à Bobo-Dioulasso !

    Nous sommes vraiment déçus par ces autorités.
    Nous ne voulons plus du maire Salia SANOU, croyez-moi si devant la mairie central, les lampadaires ne marche pas, ce n’est pas dans un quartier qu’il va s’y intéresser. Par contre, le si-mètre de Mr le maire est très bien éclairé, de jour comme de nuit. C’est pathétique et lamentable.
    La très bonne voie bitumée séparant les secteurs 24 et 25, que tous les Bus de compagnie de transport (TCV-TSR-RAHIMO-STMB-RAKIETA-STAF-CSTR et bien d’autres) empruntent, venant ou allant à ouaga, manque totalement de lampadaire, depuis le Péage au rond-point de la femme, c’est l’obscurité totale, mettant la vie des citoyens en perpétuel danger. Je ne vous parle pas des nombreux accidents que nous rencontrons chaque jour. Ça fait peur.
    Le boulevard de la révolution s’est vu ré-bitumer et de nouveaux lampadaires ont été mis au niveau du terreplein centrale. Les anciennes lampadaires au abord du boulevard non même pas été enlevé pour que d’autres quartiers en bénéficie. On n’est ou la ???? Après on s’étonne que la population se révolte… Merde

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre 2012 à 17:54, par tournus
      En réponse à : Eclairage urbain : Dur dur… de circuler la nuit à Bobo-Dioulasso !

      mes chers freres et soeurs , comment voulez vous voter un analphate comme maire , et attendre du mieux de lui ; ce ne sera que de la deception ; un maire doit etre actif , chercher des relation a l exterieur , avec des cooperants , ,des bailleurs de fond ; etc ...
      mais ce il ne le fait pas , j accuse moi tous les bobolais de s etre laisse manipuler , si vous ne vous reveiller pas ,bobo restera toujours comme ca meme dans 50 ans encore .je suis un jeune bobolais vivant a l exterieur pour raison d etude , ca fait 7 ans maintenant , je finis annee prochaine , et je compte me retourner avec un gros projet en mains pour la jeunesse bobolais ; mais je lis des articles des articles paraeils j ai peur , je veux pas toues ces annees d etudes pour echouer par manque d infrastructures . ; mes freres n est parfait dans la vie c est a nous de prendre les choses et les rendre parfaites.osons le changement et redoront l image de bobo.
      bobo toi qui m a vu naitre
      bobo toi qui m a vu faire faire mes premiers pas
      bobo toi au pret de qui j ai aprris a parler
      toi qui m a vu aller a l ecole
      je t oublierai jamais ;
      je te donnerai tout ce que j ai mieux pour que tu retrouve ton image digne de toi
      bobo pardonne a tes fils ef filles car ils ne savent ce qu ils font.
      bobo tes propres fils t ont vendu egoisme ; juste pour des petits politique
      bobo je pleure ta degradation,
      bobolais ,bobolaises de l interieur comme de l exterieur, donnons nous les mains pour retirer notre mere ;qui est entrain etre fondu dans le ford des politiciens.
      je vous aime tous

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés