MJ-PROCUNAS : L’éducation, toujours au cœur des priorités

mardi 2 octobre 2012 à 23h43min

Le Mouvement des jeunes pour la Promotion de la Culture nationale et de la Solidarité (MJ-PROCUNAS) a procédé, le vendredi 7 septembre 2012 à l’école « Ziniaré C » de la commune urbaine de Zinairé, dans la province de Oubritenga, à la clôture de ses activités annuelles de « soutien scolaire ». La cérémonie, qui s’est déroulée en présence d’autorités locales du monde de l’éducation, a pris fin autour d’un repas communautaire. Aubaine également pour les responsables de ladite organisation de remercier ses membres et sympathisants pour leur mobilisation au « camp chantier » de reboisement qui a eu lieu du 11 au 18 août dans le village de Oubri-Yaoghin.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
MJ-PROCUNAS : L’éducation, toujours au cœur des priorités

Une quarantaine d’élèves des classes de CE1, CE2 et CM1 ont bénéficié cette année du soutien scolaire de l’association MJ-PROCUNAS.

« Eduquer un enfant, c’est lui inculquer une mentalité de non-violence et faire de lui un homme de demain », foi du président de l’association, Moussa Ouédraogo qui justifie la philosophie du MJ-PROCUNAS : « apporter une nouvelle expérience, une nouvelle vision à cette jeune génération montante est très essentielle car elle permet d’édifier l’enfant et de lui amener à y croire » avant de conclure : « L’éducation, c’est la clef du succès ».

Ce soutien scolaire s’incarne chaque année, et ce depuis 2008, par des appuis au cours aux élèves des classes suscitées. Ces cours sont couronnés par des remises de kits scolaires aux élèves concernés. Le soutien se fait en deux vagues, en juillet et en août, avec l’appui de bénévoles de l’association. Ces bénévoles viennent de plusieurs pays notamment de la France où l’association compte de nombreux membres et sympathisants. Cette année également, ils étaient Français, Tchadiens, Ivoiriens, Maliens, Sénégalais, etc., à prendre part au camp de reboisement et au soutien scolaire. « Dans chaque classe, il y avait un bénévole plus un maître titulaire.

Les matins étaient réservés aux cours, les après-midi à la distraction des élèves : peinture, jeux, chansons… », a expliqué une bénévole. « Nous remercions le MJ-PROCUNAS et la commune de Ziniaré pour leur coopération. Nous remercions les parents et les élèves de l’école de Ziniaré C pour le chaleureux accueil. Nous avons vraiment partagé de bons moments et ce fut pour nous une très belle expérience », s’est exprimé la représentante des bénévoles, Camille Reznané. Pour Morgane Fillion, une autre bénévole, « Nous avons été marqués par la motivation des élèves, le nombre d’élèves dans les classes et les locaux ». A en croire Amado Sawadogo, enseignant et membre de l’association, « c’est une nouvelle et une belle expérience de vivre sa classe avec des personnes d’autres pays ».L’école « Ziniaré C » n’a pas été la seule bénéficiaire, l’association a également remis du matériel didactique au « Centre jeunes » de la même ville.

Cette activité pédagogique a été précédée d’un camp de reboisement du 11 au 18 août 2012 dans le village de Oubri-Yaoghin dans la même province. Parrainé par Gilbert Bouda, gestionnaire des hôpitaux en poste à l’hôpital pédiatrique Charles de Gaulle, le reboisement a mobilisé plusieurs dizaines de jeunes auxquels se sont joints des jeunes du village. Selon les organisateurs, plus de 500 plants fruitiers ont été mis en terre. Reconnu officiellement en 2003, le MJ-PROCUNAS a pour centres d’intérêt, l’éducation et l’environnement. Les fonds de l’association, à en croire ses géniteurs, proviennent des cotisations de ses membres et de volontaires. Grâce à son dynamisme, elle a, en 2004, fait la rencontre d’une association sœur basée en France lors d’un camp de reboisement qu’elle a organisé.

Il a donc noué un partenariat avec cette association, Association Jeunesse Environnement et Développement (AJED) et le MJ-PROCUNAS. « Ce qui a permis à cette dernière d’avoir un aura à l’étranger, particulièrement en France », a retracé le président, Moussa Ouédraogo. Pour diversifier ses forces de frappe et ouvrir des perspectives, l’association s’est dotée d’un cybercafé sis au secteur n°28 qui offre, en plus de la connexion Internet, plusieurs autres prestations dont la maintenance informatique, la configuration réseau, la programmation d’anti-virus, l’installation et la configuration des logiciels de desseins, la formation, la location de matériels d’animation.

Kader PALENFO (palenfokader@yahoo.fr)

Le Progrès

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés