Rentrée scolaire 2012-2013 : Maximiser les cours, minimiser les heures creuses

lundi 1er octobre 2012 à 23h18min

Les ministres en charge de l’Education et des enseignements, Koumba Boly /Barry, Pr Moussa Ouattara et Dr Zacharia Tiemtoré ont lancé officiellement la rentrée pédagogique 2012-2013 à Tenkodogo, le lundi 1er octobre 2012. Les olympiades nationales feront désormais place à la journée nationale de l’excellence.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Rentrée scolaire 2012-2013 : Maximiser les cours, minimiser les heures creuses

Des discours prononcés, des échanges avec les élèves, des remises de fournitures scolaires, de vivres et des doléances ont marqué le lancement officiel de la rentrée pédagogique 2012-2013. En effet, le maire de Tenkodogo, Alassane Zakané, a sollicité du gouvernement la construction d’un lycée professionnel et d’une université dans sa commune afin de permettre à Bagrepôle de disposer d’une main d’œuvre qualifiée et aux jeunes de la région de poursuivre sereinement leurs études supérieures.

Quant au porte-parole des élèves de la ville, Roland Dibri, il a traduit sa satisfaction à l’endroit du gouvernement pour les efforts fournis dans le domaine de l’éducation dans le pays, et dans la région du Centre-Est en particulier. M. Dibri a cité, entre autres, l’amélioration de l’offre éducative par l’augmentation des infrastructures d’accueil, la dotation gratuite des manuels et fournitures scolaires, et la mise à disposition de vivres pour la cantine. « Conscients de la situation que vit l’école burkinabè, et des efforts perceptibles que font les autorités pour assurer l’accès du maximum d’enfants à l’éducation », les Associations des parents d’élèves et des Mères éducatrices (APE/AME) et les Comités de gestion des écoles (COGES), par la voix de leur représentant, Adama Minoungou, se sont engagés à soutenir tous les acteurs pour un meilleur devenir de leurs enfants et de l’école burkinabè.

Dans son message de rentrée, le ministre des enseignements secondaire et supérieur, le Pr Moussa Ouattara, a indiqué que le climat de paix et de quiétude qui a prévalu dans le pays et dans les espaces scolaires et universitaires, a concouru à l’atteinte des résultats assez significatifs. Ainsi, 48 878 enfants dont 24 096 filles et 24 782 garçons ont été recrutés en 2011-2012 dans 628 structures publiques, privées et communautaires. Le Pr Moussa Ouattara a poursuivi que le taux brut de scolarisation est passé de 77% en 2011 à 79% en 2012. Le taux de succès à l’examen du Certificat d’études primaires (CEP) qui était de 63,99% en 2011, est passé à 65,16% en 2012, soit une augmentation de 1,7 point.

Aussi, près de 18 milliards de F CFA ont été mobilisés pour la reconstitution des carrières des enseignantes et enseignants. Le patron de la cérémonie, premier responsable du département du secondaire et du supérieur a annoncé le recrutement pour la rentrée scolaire 2012-2013, de 1741 nouveaux enseignants ; 251 instituteurs principaux ; 99 conseillers pédagogiques itinérants et 30 inspecteurs d’enseignement du premier degré. Il a également annoncé un recrutement de 3 000 instituteurs adjoints. Au niveau du secondaire et du supérieur, on retient du message du ministre Ouattara qu’une évolution du taux brut de scolarisation de l’ensemble postprimaire et secondaire qui passe de 23,9% en 2010-2011 à 25,7% en 2011-2012, soit un accroissement de 1,8point a été enregistré.

S’agissant des examens organisés, le taux de réussite au BEPC est 52,16% en 2012, contre 30,64% en 2011. Quant aux taux de réussite aux examens techniques et professionnels et au baccalauréat, ils ont connu une régression cette année. Le taux du BEP et du CAP est de 38,77% en 2012, contre 42,3% en 2011 ; au BAC, il est de 37,11% en 2012, contre 40,9% en 2011. Le 30e Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du Ministère des Enseignements secondaire et supérieur (MESS), sur le thème : « La problématique de l’évaluation au secondaire et au supérieur », a relevé que l’évaluation des apprentissages, telle que pratiquée actuellement, est l’un des facteurs qui contribuent à la contreperformance des élèves et des étudiants. Pour y remédier a indiqué le ministre Ouattara, des décisions seront mises en œuvre dans tous les établissements d’enseignement post primaire et secondaire général du Burkina Faso, à l’occasion de cette rentrée.

Il s’agit de l’institution des devoirs communs, d’un calendrier des devoirs au début de chaque trimestre, du respect du régime trimestriel dans les évaluations, de l’exploitation des heures creuses pour des heures d’études, du bon fonctionnement des conseils d’enseignements, etc. Afin de susciter l’émulation et récompenser les élèves méritants, les Olympiades nationales de l’enseignement secondaire (ONES) feront place à la Journée nationale de l’excellence scolaire (JNES), à compter de cette année scolaire 2012-2013.
Cela vise particulièrement, entre autres, à déceler les élèves talentueux et méritants sur la base des résultats des examens nationaux de l’année en cours.

Cette JNES, à écouter Moussa Ouattara, se veut être un indicateur de la valeur individuelle des élèves et de la qualité de l’enseignement dispensé dans les établissements, et un cadre de saine émulation entre élèves et entre établissements d’enseignement secondaire. Le Pr Ouattara a exhorté les élèves à faire de l’apprentissage du savoir, du savoir-faire et du savoir-être la première préoccupation, tout au long de l’année scolaire, en ayant à l’esprit, que c’est aujourd’hui que se prépare leur avenir.

Bougnan NAON
(naon_2012@yahoo.fr)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés