Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

dimanche 30 septembre 2012 à 23h36min

Le Tribunal de Grande instance de Gaoua a ouvert vendredi 28 septembre 2012, le procès dit de « l’affaire Tonkar ». A la barre, 33 prévenus (tous des hommes dont 21 sont accusés de « flagrant délit de participation à une manifestation illicite, dégradation volontaire de biens, coups et blessures, menaces sous condition … » et 12 autres dont l’ancien maire de la commune de Gaoua, DA Farayéri Frédéric, comparaissent pour « flagrant délit d’incitation à une manifestation illicite et menaces sous condition … ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

Dès l’ouverture du procès, présidé par M. Alain ZERBO, Président du Tribunal de Gaoua, le Parquet a requis un renvoi du procès au mardi 9 octobre 2012 pour complément d’informations sur les circonstances réelles du drame qui a frappé la ville de Gaoua à la mi-août dernier.
On se rappelle, suite à la découverte, le lundi 13 août 2012, du corps sans vie d’un garçon de 12 ans, originaire du village de Tonkar (à l’entrée Nord de la ville de Gaoua, du nom de Francis Vorgane KAMBOU, la ville de Gaoua a vécu de violents troubles sociaux qui ont entraîné la mort de plusieurs personnes et la dégradation de biens publics et privés.
Avant la suspension de l’audience, qui reprendra le 9 octobre 2012, de nombreux prévenus ont naïvement formulé des requêtes de mise en liberté provisoire pour diverses raisons (rentrée scolaire, récoltes, funérailles, assistance à des parents malades, etc.).
Le Tribunal a rejeté ces demandes de liberté provisoire et les 33 prévenus ont été reconduits à la Maison d’arrêt et de correction de Gaoua.

Ferdinand D. DABIRE
DR COM/SO

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 septembre 2012 à 14:26
    En réponse à : Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

    Tout Burkina suit de près ce jugement et pour cause on ne peut pas tuer des gens et vouloir sortir provisoirement de la prison pour cause de rentrée scolaire il fallait y pensée avant de commettre les exactions .Procureur de Gaoua on t’ ait à l’oeil.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2012 à 21:47, par Kiîsg-zîri
    En réponse à : Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

    Vivement que ce procès se déroule dans de bonnes conditions sans brouille comme on en a l’habitude. Je veux dire pas d’interventions politiciennes pour disculper des vrais fossoyeurs de paix. Que les acteurs ou lles commanditeurs payent pour leurs actes.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2012 à 07:55, par Jesaistout
    En réponse à : Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

    Et ceux dont ils ont confisqué leur liberté pour l’Éternité ? Eux ils n’ont qu’à dire quoi ? Ils n’ont rien vu d’abord.

    En tout cas diligentez cela avec Tacte !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2012 à 08:31
    En réponse à : Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

    nous attendons ce procès ; si les pênes sont petites nous allons nous rendre justice nous aussi ;

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2012 à 11:46, par Parole de h
    En réponse à : Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

    Après avoir transformé Gaoua en territoire non burkinabé pendant des heures et tuer des gens pour des soupçons non confirmés, vous demandez des libertés provisoires pour des motifs farfelus ; fallait y songer précédemment..
    Espèce de barbare !!! au youfff.

    Répondre à ce message

    • Le 1er octobre 2012 à 12:46, par Le Bosse
      En réponse à : Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

      Ils pensent que tout le monde est GUIRO. On fait 2 jours au frais et on demande liberté provisoire. C’est pas comme ça ! la rentrée c’est pour ceux qui sont en paix et qui la désirent pour toujours et non pour ceux qui la quiétude des concitoyens. Et ceux qui en sont morts ? Eux, ils ne sont pas concernés par la rentrée et ce pour toujours. Restez y pour le temps que cela prendra, mais il nous faut savoir qui a fait quoi ?

      Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2012 à 13:51, par IS Yarga
    En réponse à : Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

    DIEU merci k les raisons d ces troubles soient connues a temps.Les mossis ;les peulhs ;les musulmans ont tous ete blanchis danscette affaire.K les criminels soient punis conformema a la loi et dans l interet de tous

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2012 à 14:45
    En réponse à : Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

    Que la justice fasse correctement son travail.et évite de politiser le problème afin de le noyer . Plus jamais ça au SUD OUEST.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2012 à 14:58
    En réponse à : Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

    Mais je ne comprend pas nul part on ne mentionne les cas de crimes .A notre connaissance il y a eu 6morts dans cette affaire. si la justice ne fait pas son boulo ,on le fera copieusement sans regrèt

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2012 à 16:44, par indjaba
    En réponse à : Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

    Pauvres Lobis, ils se croyaient avoir les mêmes droit que Guiros ou le marabout de Ouahigouya ou encore ces gens cités par les rapports de l’ASCE. Même si Gaoua commence par G comme Guénon ou Guiro, l’affaire Guiro avait plus d’enjeu et de valeur financière que celle de Gaoua et de Guénon donc Guiro peut s’envoler pour aller rendre visite à sa fille mais pas vous les assassins de Guénon et Gaoua même si on peut trouver une passerelle entre corruption -pauvreté-criminalité.

    Répondre à ce message

    • Le 1er octobre 2012 à 18:01
      En réponse à : Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

      l’ancien maire de gaoua doit être pendu publiquement ; s’il est acquitté nous ses parents nous ne voulons pas le voir chez nous ; nous allons le tuer pour la honte qu’il a causé aux lobis , aux birifor et à tous le peuple du sud ouest. honte à lui criminel et fauve mangeur d’hommes ;

      Répondre à ce message

      • Le 1er octobre 2012 à 19:45, par LeKpètou
        En réponse à : Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

        Encore un va t-en guerre. Tu n’as toujours rien compris. Vous les gaous pardon gaoualais, vous avez intérêt à vous calmer sinon va tous vous mettre au gnouff. Toi le tueur anonyme, mets en exécution ta véléité assine et tu passeras le reste de ta putaine de vie au cachot. L’ex maire peut déjà déposer une plainte contre toi pour menace de mort et tu seras démasqué et puni avec rigueur et vigueur.

        Répondre à ce message

      • Le 2 octobre 2012 à 08:24
        En réponse à : Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

        Et où en est-on avec la racine du mal ??? C’est-a-dire l’assassinat du petit Kambou ? Pourquoi sommes nous aussi bêtes ? En pensant que des procès à la sauvette comme ceux qu’on est entrain de concocter vont résoudre le problème, c’est raisonner moins bien que des moutons. N’oublions pas que l’injustice entraine l’injustice et tout mauvais procès sous le prétexte fallacieux de l’affirmation de l’autorité de l’état ne sera que raviver les haines

        Répondre à ce message

  • Le 1er octobre 2012 à 21:58, par Observateur gaoualais
    En réponse à : Ouverture du procès dit de « l’affaire Tonkar »

    il est grand temps qu"on sache la vérité sur cette machination xénophobe. Que les peines qui seront prononcées soient de nature à décourager formellement quiconque serait tenter par le même diable. A suivre donc, la justice on vous regarde.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés