Honoré Nabéré Traoré promet une caserne moderne à Dédougou d’ici fin 2012

dimanche 23 septembre 2012 à 23h34min

La tournée du chef d’état-major général des Armées (CEMGA), le général de brigade Honoré Nabéré Traoré, dans la deuxième région militaire s’est poursuivie le vendredi 21 septembre 2012 à Dédougou. Dans la cité du Bankuy, il a eu des échanges libres avec ses frères d’armes de la Boucle du Mouhoun pour s’imprégner de leurs conditions de travail.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Honoré Nabéré Traoré promet une caserne moderne à Dédougou d’ici fin 2012

9h 40mn, le général Honoré Nabéré Traoré, chef d’état-major des Armées, fait son entrée dans le camp militaire de la cité de Bankuy. Après la revue des troupes, il prend langue avec le chef de corps du 23e régiment d’infanterie commando (RIC), le commandant Khogaraboux Franck Marx Olivier Nion pour s’enquérir des conditions de travail des éléments. Selon le directeur de communication et des relations publiques des Armées, Karim Ouilly, « cette tournée, débutée dans la région militaire du Sahel entre dans le cadre des prises de contact du Général avec ses hommes du terrain et vise à faire passer le message de commandement axé sur la communication de proximité ».

Après environ une heure d’entretien avec son chargé de mission au 23e RIC de Dédougou, le général de brigade, Honoré Nabéré Traoré a entamé des visites de courtoisie chez le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun et chez le chef coutumier de Dédougou. Puis, ce fut la visite du chantier de la nouvelle caserne de Dédougou avant la rencontre avec les hommes de tenue dans la salle des fêtes de la mairie, pour des échanges directs. « Ces échanges se sont déroulés librement.

Ce qui a permis à tout un chacun de poser ses préoccupations. Nous en sommes satisfaits, et désormais nous comptons instituer un cadre permanent de concertation. Les textes y affairant sont déjà pris et ils seront signés et appliqués dès l’année 2013. Ces cadres de concertation permettront aux représentants de chaque catégorie, militaires de rang, officiers et sous officiers, de collecter leurs préoccupations et de les soumettre au commandement qui pourra leur donner une suite », a déclaré le général Honoré Nabéré Traoré. Cette démarche de la hiérarchie militaire, comme l’a signifié le chef de corps du 23e RIC de Dédougou est à plus d’un titre, salutaire.

« Nous nous réjouissons de la venue du chef d’état-major des Armées dans nos garnisons. Ce fut l’occasion pour nous dans le cadre des échanges, de lui exposer nos préoccupations et de recevoir de lui, le message du commandement. Le chef d’Etat major des armées, a souhaité une collaboration avec la population civile dans le sens d’une armée-nation afin de mettre tout en œuvre pour éviter ce que nous avons connu de par le passé », a dit le commandant Franck Nion.

La vétusté et l’étroitesse des locaux, le manque d’effectifs et de matériels, sont entre autres, les préoccupations posées au général Nabéré Traoré à Dédougou. Certaines de ces préoccupations sont en voie de résolution, notamment la question des locaux. D’ici à une année, à en croire le général Honoré Nabéré Traoré, sortira de terre une caserne très moderne avec toutes les commodités de travail dans la ville de Dédougou.

Kamélé FAYAMA (faygracias@yahoo.fr)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés