Accident de la circulation routière à Bobo : Un gendarme trouve la mort sur l’avenue du gouverneur Louveau

mardi 18 septembre 2012 à 23h10min

Sur l’avenue du gouverneur Louveau à Bobo-Dioulasso, un gendarme en stage à l’Ecole nationale de gendarmerie du nom de Isaïe Kohoun a été mortellement fauchée le jeudi 13 septembre 2012. Les faits se sont déroulés à une heure de pointe, peu avant 19 heures 10 minutes, le jeudi 13 septembre 2012. A ce moment précis, un coup de fil d’un riverain du siège régional des Editions Sidwaya, sis avenue du gouverneur Louveau nous annonce  : «  un accident grave vient d’avoir lieu devant votre porte même. Il faut venir vite  ». A notre arrivée, un motocycliste gisait dans une mare de sang, en pleine voie, alors que son téléphone portable n’arrêtait pas de sonner.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Accident de la circulation routière à Bobo : Un gendarme trouve la mort sur l’avenue du gouverneur Louveau

Son décès a été constaté sur place par les sapeurs pompiers venus lui porter secours. Stationnée à quelques mètres dans un état indescriptible, la voiture qui l’a fauché. Sur le bas côté de la route était entassé ce qui reste de la moto. La victime était entourée d’une nuée de badauds médusés et révoltés par ce qui venait de se passer. Les pompistes de la station d’essence située juste en face du lieu de l’accident ont suivi le drame.

Ils ont témoigné avoir vu le jeune homme quitter chez le « colleur » d’à côté et tenter de traverser la voie, en poussant sa moto. C’est en ce moment qu’un « bolide » allant en direction du centre ville l’a percuté de plein fouet. «  ?e choc était tel que la victime a été projeté en l’air. Le conducteur de la voiture a eu le temps de s’arrêter avant qu’il ne retombe au sol », explique un témoin. Un autre témoin, très remonté, n’a jamais pardonné aux gendarmes d’avoir protégé l’automobiliste contre une tentative d’agression de la foule en colère. En effet, le jeune automobiliste est un expatrié travaillant dans une des grandes maisons de distribution de pneumatiques et connu dans les secteurs 5 et 6 comme un chauffard. Il a eu la vie sauve grâce à l’intervention des gendarmes.

Mais ironie du sort, l’identification de la victime a révélé qu’il s’agissait d’un des leurs, un gendarme en stage à l’Ecole nationale de gendarmerie, au camp Ouezzin Coulibaly, du nom de Isaïe Kohoun. Sur les lieux de cet accident, la nouvelle d’un autre accident parvient aux secouristes. Une vieille dame résidant au secteur 25 de Bobo-Dioulasso venait, elle aussi, d’être mortellement fauchée dans la circulation, sur le pont du marigot Kua.

M.T

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés