EGLISE CATHOLIQUE : Les 50 branches de l’arbre du Père Larbat

lundi 17 septembre 2012 à 23h41min

Le Foyer de charité du Buisson ardent de Goundi dans le diocèse de Koudougou a rompu quelques instants avec son calme recueillant, le 15 septembre dernier. Les bruits des mobylettes et voitures, les éclats de rire et l’ambiance fraternelle, qui y régnaient en cette matinée, venaient rappeler qu’un événement particulier s’y déroulait. En effet, le Père du Foyer avait retenu ce jour, avec d’autres confrères, pour rendre grâce à Dieu pour ses 50 ans de vie sacerdotale, mais aussi pour ses 79 ans de vie d’homme. L’homme à la barbe blanche, tout aussi ému que reconnaissant, était l’attraction des fidèles de l’Eglise-famille de Dieu qui est à Koudougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
EGLISE CATHOLIQUE : Les 50 branches de l’arbre du Père  Larbat

Et si la confidence de l’abbé Blaise Bakouan était juste ? Jacques Larbat est un prêtre par erreur. Dans son homélie fort appropriée, teintée d’humour et d’amour, ce dernier a révélé que le petit Jacques Larbat accompagnait son frère André Larbat au Séminaire de Nasso. Finalement, André ne deviendra pas prêtre, mais plutôt son frère Jacques. Cette anecdote date déjà de 50 ans. Ce prêtre par « erreur » né du couple Albert et de Louise Traoré sera donc ordonné prêtre le 8 septembre 1962. 50 ans et 7 jours après cet événement, le Père Larbat qui a poussé une longue et blanche barbe a rendu grâce au Seigneur, le 15 septembre dernier au Foyer de charité, le Buisson ardent de Goundi.

Un événement qui a drainé du monde pour recevoir les bénédictions de sept Evêques dont trois Evêques émérites, venus de Ouagadougou, de Koupéla, de Bobo, de Diébougou, de Manga pour se joindre à l’Evêque des lieux, Mgr Joachim Ouédraogo, pour cette grande action de grâce. Le Père Larbat avait voulu que ce soit l’action de grâce des jubilaires d’or de cette année. Mais il a été, malgré lui, mis au centre de l’événement.

Et il pointe un doigt « accusateur » : « Je suis sûr que ce sont les Evêques qui ont détourné ce projet », a-t-il lancé. Ayant le dos large, le président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, Mgr Séraphin Rouamba, qui présidait la célébration, réplique : « Les Evêques assument ». Eclats de rire.

Malgré tout, en dehors de Mgr Jean-Marie Untani Compaoré, tous les jubilaires d’or de cette année étaient là : Mgr Anselme Sanon (archevêque émérite de Bobo-Dioulasso), Mgr Wenceslas Compaoré (Evêque émérite de Manga), l’abbé Elie Somda du diocèse de Diébougou et le Père Larbat. Les qualités de celui-là qui a quitté Banfora pour venir diriger le Foyer de charité depuis le 16 août 1981 (il y a déjà 31 ans), ont été soulignées au cours de cette célébration. Ses filles (les religieuses du Foyer), à travers Sœur Judith Minoungou, ont traduit une reconnaissance appuyée à leur Père. Mgr Séraphin l’a félicité et remercié au nom des Evêques du Burkina et du Niger pour son immense œuvre.

L’abbé Blaise Bakouan dont l’homélie a été fort captivante, a parlé de « Jacqueries ». Pour lui, en 79 ans de vie d’homme et en 50 ans de vie de prêtre, il y a eu beaucoup de « Jacqueries » (du prénom du Père Larbat). « Beaucoup de Jacqueries à travers des larmes, de joie, d’exaltation ». Pour l’abbé Blaise Bakouan, il a fallu au Père Larbat, faire face à la mauvaise foi des uns, aux moqueries des autres, à la jalousie, à l’adversité. Pour toutes ces « Jacqueries », il a demandé pardon au jubilaire Larbat. Le Père Larbat a été comparé à l’arbre au pied duquel chacun est venu rester auprès de Dieu pour se reposer et se ressourcer. Il n’a jamais fermé ni son cœur ni sa porte à personne. Ainsi, tous ont clamé samedi dernier que le Buisson ardent dont le Père Larbat a la charge, impacte largement au-delà de notre Eglise, parce qu’il brille, parce qu’il est un feu ardent qui brûle sans se consumer.

Et lorsqu’on regarde les 50 bougies (25 blanches et 25 rouges) que ses filles ont soigneusement posées au pied de l’Autel et dont la flamme étincelante, il n’y avait plus qu’à se rappeler de cette courte et pieuse adresse du jubilaire aux fidèles : « Priez, priez, priez encore pour que le Foyer brûle davantage et porte des fruits partout car, il y a eu beaucoup de conversions ici ». Ainsi on comprendra que le Père Larbat « distille l’amour de la tendresse sacerdotale ». C’est pourquoi l’abbé Blaise Bakouan a conclu en disant que « l’arbre du Père Larbat est bien enraciné, ses fruits sont nombreux, diversifiés et succulents ».

C’est pourquoi, ajoute-t-il, « il a laissé pousser sa petite barbe blanche qui devient longue et qu’il aime caresser en tapant les autres avec sa canne ». Le petit enfant qui a vu le jour un 10 mai 1933 à Dori au Burkina Faso a grandi, vieilli et avait vu juste le 8 septembre 1962, le jour de son ordination en prenant comme devise : « Seigneur, reste avec moi. Le Seigneur est mon rempart, je ne manquerai de rien ».

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Le pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 septembre 2012 à 19:28
    En réponse à : EGLISE CATHOLIQUE : Les 50 branches de l’arbre du Père Larbat

    Ah oui ! il devait être prêtre. combien de conversion il a entrainé ?combien il savait diriger le salut au saint sacrement ? je le revois encore lorsque j’étais séminariste et chantais le "tantum ergo sacramentum".Quelle spiritualité il dégage ?
    Ad multos annos monsieur l’Abbé.
    Fils de Koudougou

  • Le 6 septembre 2015 à 10:48, par gérard Kedrebeogo
    En réponse à : EGLISE CATHOLIQUE : Les 50 branches de l’arbre du Père Larbat

    J’ai suivi une retraite prêchée par le bon Père Larbat en septembre 1969. Il est vraiment BON ! Auprès de lui, on trouve toujours réconfort, paix et joie. Pour moi, c’est vraiment un saint et je prie pour que le Seigneur nous le conserver encore très longtemps. Donne-nous Seigneur des Prêtres selon Ton Coeur, des prêtres qui, comme le Père Larbat, attirent parce qu’ils reflètent Ton Doux et Tendre Visage d’un Père dont l’Amour donne envie de pleurer de bonheur. Gloire et Louange à Toi Seigneur !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés