Sortie de la 4e promotion des élèves sous-officiers d’active : Du sang neuf pour la « renaissance » de l’armée

jeudi 13 septembre 2012 à 23h08min

L’Ecole nationale des sous-officiers d’actives (ENSOA) de Kamboinsin, a organisé une cérémonie de sortie de la 4e promotion des élèves sous-officiers d’active, le 13 septembre 2012.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sortie de la 4e promotion des élèves sous-officiers d’active : Du sang neuf pour la « renaissance » de l’armée

43 nouveaux sous-officiers sont prêts à servir la nation burkinabè. A travers cette promotion, 4e du genre de L’Ecole nationale des sous-officiers d’actives (ENSOA), la hiérarchie militaire veut redonner à l’armée burkinabè, son lustre d’antan. En tous cas, c’est le message que le chef d’état-major général des armées, le général de brigade, Nabéré Honoré Traoré a voulu donner en baptisant « renaissance », cette cuvée 2012. De l’avis du secrétaire général du ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants, par ailleurs parrain de la promotion, le colonel-major, Alassane Moné, le nom de baptême vient à un moment où l’armée burkinabè a besoin de se reconstruire, à travers la reprise en compte de l’état d’esprit.

Il a indiqué qu’un an après les mutineries, cette nouvelle vague de 43 sous-officiers dont 5 filles doit apporter sa contribution à la construction nationale. En tant que parrain, le colonel-major Moné a demandé à ses filleuls « d’être des artisans de la nouvelle armée que le commandement appelle de tous ses vœux », afin que renaisse « l’espoir d’une armée véritablement républicaine et professionnelle ». Il les a invités, en outre, au « respect de soi-même, des autres, des lois et règlements en vigueur dans l’armée et du Burkina Faso en général ». Tel un père à ses enfants, le parrain a rappelé que la déontologie de l’armée consiste à se consacrer aux efforts nécessaires pour servir la Nation, parce que, dit-il, « on ne s’appartient plus à soi-même, mais à la Nation entière ».

Des conseils, le colonel Djibrill Nacro, commandant de l’ENSOA en a prodigués également à ses désormais ex-élèves. Pour lui, le métier des armes est un sacerdoce. La réussite de la carrière militaire dépend du niveau de dévouement au métier des armes, de la compétence, du dynamisme et du degré d’adhésion et d’implication vis-à-vis des objectifs fixés par l’échelon militaire, mais également de l’exemple au plan social. Il leur a demandé d’être constamment à l’écoute des aspirations des populations qui leur ont confié leur défense.
Si la formation est noble, a avoué le colonel Nacro, l’ENSOA souffre de certaines difficultés comme le vieillissement des formateurs, l’absence de clôture au camp, des problèmes récurrents d’électricité qui annihilent les efforts de modernisation.

Néanmoins, c’est dans ce contexte que les impétrants de cette 4e promotion, après deux ans de formation, ont reçu leur parchemin au prix de dur labeur. Et ce n’est pas le major de la promotion, Mariam Koné, avec 16, 416 de moyenne qui dira le contraire. Elle et ses camardes ont dû faire face aux dures épreuves militaires comme les marches, les roulades, les pompes et les insomnies. Nonobstant ces péripéties, ces jeunes sous-officiers ont pu acquérir des valeurs comme le courage, la solidarité et se disent prêts à servir la nation avec dignité, abnégation et bravoure. C’est dans la pure tradition militaire qu’ils ont été jugés aptes à porter les galons de sergent. Les plus méritants des nouveaux sous-officiers, quant eux, ont reçu, séance tenante, leurs diplômes de fin de formation et quelques présents.

C’est le 5 novembre 2010, que les 43 élèves effectuaient leur entrée à l’ENSOA, créée depuis le 6 avril 2005. La mission principale de cette institution militaire est de fournir aux forces armées nationales, des cadres sous-officiers jeunes, dotés d’un bon niveau d’instruction et capables de répondre aux exigences du métier des armes.

K. Anselme KAMBIRE & Armelle SAWADOGO
(stagiaire)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés