Gourcy : La grande mosquée ouvre à nouveau ses portes, après 7 ans

jeudi 13 septembre 2012 à 23h10min

La grande mosquée de Gourcy a retrouvé ses fidèles après 7 ans de fermeture, suite à des querelles entre les leaders de la communauté musulmane, au cours d’une cérémonie officielle le 7 septembre 2012.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gourcy : La grande mosquée ouvre à nouveau ses portes, après 7 ans

La grande mosquée de Gourcy a rouvert ses portes et les fidèles musulmans sont désormais autorisés à y officier leur culte, après 7 années d’interdiction. Les leaders musulmans se sont réconciliés pour permettre la reprise de la prière dans cette mosquée.

Le maire de Gourcy, Dominique O. Ouédraogo a procédé à l’ouverture officielle de ce lieu de culte au vu « entre autres » du « procès verbal de réconciliation des musulmans de la grande mosquée de Gourcy en date du 1/09 2012 ».

El Hadj Ousséni Ouédraogo et El Hadj Alidou Sana, sont invités à conduire la prière du vendredi, de façon alternée.

L’endroit avait été fermé depuis 2005, suite à une crise de leadership pour la direction de la prière. Les fidèles musulmans, suite à plusieurs médiations, sont parvenus à un consensus pour la réouverture de leur maison de culte.

Cette journée mémorable pour les fidèles musulmans, a été marquée par une grande prière d’action de grâce, en présence de El Hadj Khalil Bara, gouverneur de la région du Nord, des Cheick Aboubacar Maïga II de Ramatoulaye et de Cheick Aboubacar Sana, grand Imam de la mosquée de Ouagadougou.

Abdoul Ouahab Ouédraogo de Tasslima, de sa majesté Naaba Baaongo de Gourcy, ainsi que le député Tahéré Ouédraogo et de nombreux fidèles ont pris part à cette ouverture. On dénombrait également des protagonistes de la communauté Tidjania du Zondoma.

Le Haut commissaire de la province, Hassane Sawadogo, a félicité à l’occasion les fidèles musulmans pour avoir assumés leur responsabilité devant l’histoire et avoir contribué au renforcement de la paix et à de la cohésion sociale dans la province.

Les différents intervenants, après le prêche, ont manifesté leur joie et leur reconnaissance au Dieu miséricordieux qui a permis l’apaisement des cœurs des fidèles musulmans de Gourcy.

Pardon, entente, réconciliation ont été les maitres mots qui ont marqué les différents discours avant le doua final prononcé par El Hadj Sana Aboubacar.

PN/AMK

Par AIB

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés