Route Carrefour Poura – Hamélé : Quand le transport se fait en pirogue !

mardi 11 septembre 2012 à 23h16min

L’enclavement de la route Carrefour Poura - Hamélé frontière du Ghana fait couler beaucoup d’encre ces dernières années à chaque période hivernale. Et pour cause, le pont « en bois » cause d’énormes soucis aux usagers.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Joindre les communes rurales de Poura et de Fara en cette période hivernale relève d’un parcours de combattant. Pour qui connaît ces communes situées dans la province des Balés, elles occupent une position stratégique, du point de vue économique. En effet, Poura fait partie de l’une des premières localités du pays où l’on a exploité l’or avec la Société de recherche minière du Burkina (SOREMIB). Quant à Fara, elle jouit d’un pôle d’attraction pour les zones de Ouessa et Hamélé frontière du Ghana en matière d’échanges commerciaux. Cependant, force est de constater que l’infrastructure routière laisse à désirer. Pour mémoire de fils de la région, cette voie avait été promise pour réfection en bitume et cela date des temps forts de la SOREMIB dans les années 1981-1990.

Plus tard, rien ne sera fait de cette promesse tant applaudie. Bref, il faut avoir le courage de le dire car Poura a beaucoup été utile pour ce pays et aujourd’hui, il est inconcevable que cette commune reste inaccessible en période hivernale et surtout dans le mois d’août où les eaux envahissent le pont situé à une dizaine de kilomètres du carrefour.

Un pont qui fait des sinistrés !

Les voyageurs qui arrivent de la rive Est en provenance du carrefour sont obligés d’embarquer en pirogue pour rejoindre l’autre côté où un autre véhicule les attend pour la destination du côté de Poura ou Fara. Et cela ne se passe pas souvent sans danger car il arrive que la pirogue coule ou se renverse au cours de la traversée du marigot. Si on n’a pas encore enregistré fort heureusement de perte en vies humaines, ce sont des bagages et des marchandises qui disparaissent souvent dans l’eau. Le constat est si amer que sur la même route régionale no 11, les mêmes causes produisent les mêmes effets au niveau de Ningo ; coupant alors les populations situées au centre de toutes leurs activités. On imagine difficilement ce qu’il adviendrait si s’imposait le besoin d’évacuer un malade au Centre médical de Boromo (CMA) !

Afin de prendre leur destin en mains, les populations riveraines de ces localités se sont organisées cette année encore pour faire ce qu’elles peuvent au niveau de ce pont. C’était les 4 et 5 septembre derniers où toutes unies, les populations ont apporté pierres sauvages et tout ce qui peut contribuer à faciliter leur passage sur ce tronçon distant de trois cents mètres une fois inondé.

L’autorité communale et l’ANDP étaient sur le terrain

Cette mobilisation, il faut la mettre à l’actif des responsables des communes de Poura et de Fara mais aussi et surtout de l’Association Ni-Nidua pour le développement de Poura (ANDP) avec à sa tête, Saïdou Traoré, qui se donne pour cheval de bataille le développement de Poura et de ses environs. Ce n’est pas le maire de Poura François Bognini qui s’est maintes fois embourbé ou celui de Fara , Kalifara Zonou, qui dira le contraire.

« La présence effective de la délégation de l’ANDP sur le chantier témoigne qu’elle n’a pas voulu être en marge de l’histoire », a dit son président Saïdou Traoré . Aussi faut-il signaler le soutien indéfectible d’autres structures de la zone comme la coopérative des exploitants de bananes qui se sont aussi illustrés par leur apport en camions bennes pour le transport des matériaux. Cet élan de mobilisation est à encourager et nous souhaitons vivement qu’avec la réouverture très prochaine de la mine d’or de Poura, que l’on se penche sérieusement sur ce tronçon qui ne fera que des heureux.

Kofila TRAORE (koftraore@yahoo.fr)

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 septembre 2012 à 02:34, par YZ
    En réponse à : Route Carrefour Poura – Hamélé : Quand le transport se fait en pirogue !

    Simplement, l’Etat a été ingrat avec cette partie du territoire ! Avec la mine d’or de poura dans les années antérieures, l’opportunité de réouvrir la mine, la fréquentation de cette voie qui est un racoursi sur le Ghana et une forte zone zone de production, on a fermé les yeux depuis longtemps. Des pertes en vie humaines ont été enregistrées à plusieur reprises par le renversement des progues, les populations sont obligées de vivre des pertes de temps en reportant leur déplacement lorsque y a une crue, etc.Le même afluant ferme la voie à partir de ZAWARA et donc toute la zone se trouve coupée des centres de santé (Boromo ou koudougou) en cas de grande pluie....pourtant, il y a des députés, des prefets, des hauts commissaires et mêmes des hauts dignitaires qui passent labas....mais enfin, peut être parce qu’ils n’ont pas encore des hectares à perte de vue labas....Pays là, on se demande sur quelle base le choix des investissements routiers se font !!! c’est pas le grenier du Burkina Faso qui dira le contraire après avoir attendu 60 ANS !

    Que DIEU inspire mieux les dirigeants de demain !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2012 à 08:54
    En réponse à : Route Carrefour Poura – Hamélé : Quand le transport se fait en pirogue !

    Je suis ressortissant de cette localité et c’est vraiment un parcours de combattant pour se rendre a Fara. Je salue l’initiative de l’ANDP et de tous les autres acteurs qui ont pense juste en se reunissant pour soulager un temps soit peu la peine des populations. Avec le boom minier que connait le Burkina Faso, Je suis pour que le troncon Poura-Hamele route du Ghana soit Bitume. Meme si les Américains exploitent tout l’or de Poura pour le transporter chez eux, il faut au moins que ce tronçon soit bitume. Etant donne que le gouvernement s’en fiche pas mal de ce qui se passe si ce n’est que de se remplir les poches et se partager l’argent entres amis, nous ressortissants de cette localité mettront tout en œuvre pour qu’on puisse bénéficier d’une route qui contribuera au développement de la région même si tout l’or nous est vole. Gouvernement vampire !

    Répondre à ce message

    • Le 12 septembre 2012 à 10:52
      En réponse à : Route Carrefour Poura – Hamélé : Quand le transport se fait en pirogue !

      Je suis ressortissant de cette localité et c’est vraiment un parcours de combattant pour se rendre a Fara. Je salue l’initiative de l’ANDP et de tous les autres acteurs qui ont pense juste en se reunissant pour soulager un temps soit peu la peine des populations. Avec le boom minier que connait le Burkina Faso, Je suis pour que le troncon Poura-Hamele route du Ghana soit Bitume. Meme si les Américains exploitent "tout l’or de Poura pour le transporter chez eux," il faut au moins que ce tronçon soit bitume. Etant donne que le gouvernement s’en fiche pas mal de ce qui se passe si ce n’est que de se remplir les poches et se partager l’argent entres amis, nous ressortissants de cette localité mettront tout en œuvre pour qu’on puisse bénéficier d’une route qui contribuera au développement de la région même si "tout l’or nous est vole." Gouvernement vampire !

      Répondre à ce message

      • Le 12 septembre 2012 à 15:51, par dosso
        En réponse à : Route Carrefour Poura – Hamélé : Quand le transport se fait en pirogue !

        Je suis aussi ressortissant de cette zone mais c’est vraiment dommage pour nous. Nous n’avons pas de leader qui peut nous amener le développement. Les bwaba et les dagara sont nuls en politique, c’est oui Mr le président, ils ne peuvent pas s’imposer. Nos pauvres politiciens parents avec les mossis, ils vont emprunter la même voie (arrangée bien sure pour la circonstance) pour venir solliciter notre vote pour le 02 décembre 2012. Nous devons faire un vote sanction pour ces politiciens du moment.

        Répondre à ce message

    • Le 12 septembre 2012 à 12:04, par un médecin en privé
      En réponse à : Route Carrefour Poura – Hamélé : Quand le transport se fait en pirogue !

      j’espère ke toi et ton entourage ne voteront pas pour eux le 2 decembre !

      Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2012 à 12:00, par Yikiga
    En réponse à : Route Carrefour Poura – Hamélé : Quand le transport se fait en pirogue !

    il faut voir pour croire ! cette route dès que vous l’abordez à pied, à vélo, à moto ou en voiture vous fait un sentiment de révolte. On a le légitime sentiment d’etre abandonné.sinon comment comprendre qu’une si importante voie qui a porté le développement du secteur minier depuis les aubes des indépendance puisse etre dans ce etat si ce n’est de la négligence de l’abandon.Cette route doit etre rehabiliteé au plus vite dans l’intéret de tout le monde

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés