Vie conjugale : Former un couple avec une fille mère, oui ! Mais…

mardi 11 septembre 2012 à 23h16min

De nos jours, des fille-mères convolent de en plus en plus en justes noces. Et tant mieux ! Certaines de ces filles sont devenues mères par méconnaissance pour ne pas dire par ignorance des méthodes contraceptives ou simplement par naïveté si ce n’est par légèreté dans leur comportement. Quelles que soient les causes, les voici revêtues de ce nouveau statut : elles sont devenues mères, une situation qu’elles doivent assumer toute leur vie durant. Mais là n’est vraiment pas le problème. Il se situe ailleurs. Il se pose et se posera toujours quand ces dernières voudront fonder un foyer « normal ».Chose légitime du reste car après tout elles sont femmes, donc prédisposées comme toutes les autres à fonder un foyer.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vie conjugale : Former un couple avec une fille mère, oui ! Mais…

Comme tel, elles doivent réaliser un certain nombre de choses pour réussir une vie conjugale stable et harmonieuse. Il y’a donc des comportements à adopter et surtout des attitudes et des vices à proscrire dans leur vécu quotidien.

L’épouse fille-mère

La fille-mère doit tout d’abord et en premier lieu, accepter sa situation et cela sans le moindre complexe. Elle est mère bien qu’étant fille. Ce qui veut dire qu’elle a connu une transformation tant dans son physique que dans son mental. Physiquement, elle porte les stigmates de la grossesse mais aussi les souffrances de l’accouchement, de l’allaitement, de l éducation de son enfant sans compter les privations de sommeil et des soucis et inquiétudes quand l’enfant avait des problèmes de santé. Mettre au monde un enfant, c’est faire l’invite à toutes sortes d’indisponibilités, de disfonctionnements et de contraintes. Cela ne se passe pas sans laisser des séquelles. Il en est de même au plan mental. Elle est mère avec tout ce que cela comporte comme attachement et amour pour son premier enfant mais aussi les souvenirs des temps passés qui lui ramènent malgré elle, les souvenirs de ce garçon qui l’a trompée et qui l’a abandonnée, de ces moments de douleurs de la grossesse et de l’accouchement…

Assumant prématurément des devoirs et des charges de mère, c’est sûr qu’elle a connu les souffrances de la vie du mono - parental. Il n’y a pas de doute, elle est marquée tout au fond d’elle-même.
Elle a enduré les méfaits des regards interrogateurs, des moqueries et railleries de l’entourage et peut-être du rejet, sinon de l’indifférence des parents et de la société. Voilà, brièvement décrite (sans esprit de jugement et encore moins de condamnation) la situation de la fille-mère. Mais maintenant, elle est épouse d’un homme avec lequel elle veut fonder un foyer et vivre heureuse

Comment la fille-mère, devenue épouse doit- elle se comporter ?

Se rappeler et sans se condamner qu’elle est fille -mère même si elle est maintenant épouse. Elle doit accepter et gérer le fait que physiquement, socialement et mentalement, elle est entrée dans le lien du mariage, un peu diminuée. Elle doit l’admettre et ne pas jouer au faux -fuyant et vouloir faire comme si de rien n’a été. Il lui faut avoir un langage bien réfléchi quand elle s’adresse à son époux et adopter un comportement responsable et respectueux quand elle se tient devant lui. S’exprimer avec arrogance et vouloir faire comme si elle était blanche comme neige peut conduire son époux à une réaction inconvenante.

Elle risque fort de se faire rappeler son passé et cela peut entrainer un grand malaise dans le foyer. Mais alors, à qui la faute ? Il faut aux filles-mères maintenant épouses, beaucoup d’humilité et de retenue, de sorte à ne pas pousser leur homme à commettre des gaffes. Il leur faut également éviter le complexe et ne jamais chercher à le surmonter avec de l’extravagance. Nous croyons que c’est une telle attitude qui leur ouvrira les portes d’une vraie promotion et leur permettra de reprendre confortablement leur place dans la société des hommes. Leur réputation sera ainsi sauvegardée.

A l’époux de la fille-mère

Il doit connaitre et accepter qui et avec quoi il s’est engagé dans ce lien sacré du mariage. Il s’est engagé en connaissance de cause. Il a une épouse qui est un peu diminuée physiquement et moralement. Elle est demanderesse de compréhension, de douceur, d’attention et de beaucoup de tendresse. Elle a été marquée par son passé ; elle a besoin de guérison et donc de soins appropriés pour pouvoir refaire sa personnalité, remonter la pente et s’insérer dans la société à partir de ce qu’elle vit dans le foyer. Le mari doit être un vrai psychologue et un thérapeute attentionné. Par son langage, ses gestes, il doit conduire son épouse à avoir confiance en elle-même et avoir confiance à la vie.

L’époux doit surtout éviter de « remuer le couteau dans la plaie » en ne faisant pas de son épouse, le coupable de ses erreurs du passé. Il a une épouse qu’il doit considérer et accepter comme telle et ne jamais lui rappeler qu’il l’a épousée « mère ». Comme époux, il doit pouvoir dominer ses émotions et se refuser de répondre à certains propos ou provocations de son épouse. Il y va de la stabilité et de l’harmonie du foyer. Nous devons retenir et cela est valable pour nous tous que la déstabilisation des foyers sont plus le fait de la mauvaise gestion des problèmes par les acteurs (les conjoints) que des problèmes mêmes.

Rock Audacien D. DAMIBA
Conseiller conjugal
Email : damibashalom@yahoo.fr

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 septembre 2012 à 02:42
    En réponse à : Vie conjugale : Former un couple avec une fille mère, oui ! Mais…

    Je vous remercie Monsieur Damiba pour ces précieux conseils. En effet, je vis cette situation avec mon épouse (que j’aime toujours comme au début, car pleine de compréhension, d’amour, de compassion et de tendresse) depuis 18 ans. Je l’ai connue étant étudiant, elle avait un garçon de 7 ans à l’époque qui vivait avec son père. 4 ans après notre rencontre, nous sommes mariés et aujourd’hui, nous sommes une famille heureuse avec 3 enfants adorables.
    Comme vous l’avez bien dit, il faut éviter de remuer le couteau dans la plaie et en ce qui me concerne, je n’ai jamais parlé à ma femme de son fils encore moins de chercher à connaître son père. Pour moi, cet enfant fait partie de notre famille, il est le grand frère de mes enfants et nous l’acceptons comme tel, même si certaines réticences émanant de sa famille paternelle ont,, quelques fois, déchiré le cœur de ma sublime épouse. C’est souvent dans ces périodes douloureuses que nous les époux, nous devrions avoir plus de compassion, de compréhension et surtout de l’intelligence pour l’aider à surmonter cette épreuve.
    L’essentiel réside dans l’amour réciproque, et l’erreur se corrige (même si elle ne s’efface pas) pour avoir une vie heureuse.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2012 à 07:07, par zio
    En réponse à : Vie conjugale : Former un couple avec une fille mère, oui ! Mais…

    N’importe quoi ! Comme si avoir un enfant (fille-mère) était un problème. Que diriez-vous des divorcées ou des veuves qui se remarient ? Sont-elles responsables de l’échec de leur permier mariage ou du décès de leur conjoint ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2012 à 09:30, par raogo
    En réponse à : Vie conjugale : Former un couple avec une fille mère, oui ! Mais…

    Merci d’écrire de temps en temps pour aider les "Hommes " a gérer leur foyer.
    j’aimerais personnellement que vous vous pensez a comment la femme doit se comporter à la maison avec son mari et vis versa.
    - Comment la femme doit se comporter au retour de son mari après le service, après un voyage, après une longue absence et vis versa
    - Comment se comporter et quel langage tenir au beau père et à la belle mère si ils vivent ensemble

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2012 à 09:59, par rod
    En réponse à : Vie conjugale : Former un couple avec une fille mère, oui ! Mais…

    vraiment n’importe quoi, je respectais et appréciais habituellement vos interventions mais là vous passer à côté de la plaque. D’abord être mère sans être marié franchement n’est pas un tare, pourquoi vouloir développé un complexe chez ses filles avec des assertions du genre "diminué, avoir un langage réfléchi en s’adressant à son époux, pas se jouer blanche neige" et bien avec de telle considération vous croyez que ça peut réussir !!!!!!!!!!!! le fait d’être courtois dans le langage n’a rien à voir avec les fille mère, nous nous devons tous courtoisie et respect surtout dans le foyer. ensuite l’époux n’est nullement un consolateur des blessures passées de sa femme. elle doit faire son deuil elle même d’ab de son échec tiré les leçons et s’ouvrir ensuite à d’autre rencontre je crois, un mari béquille je crois se lassera vite de jouer les consolateurs, chacun doit venir la tête sur les épaules pour qu’ensemble vous vous donniez les chances de réussir la vie de couple. enfin la vie de couple est en elle même difficile et je suis d’accord qu’avec des enfants issus d’union passée, que ce soit de l’homme ou de la femme, vous contraint à plus d’effort et de tolérance.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2012 à 10:34, par un médecin en privé
    En réponse à : Vie conjugale : Former un couple avec une fille mère, oui ! Mais…

    c’est bien dit. il y a aussi un aspect important qui est la cohabitation avec l’enfant qui n’est pas issu du couple ; ce n’est pas facile et cela nécessite beaucoup d’efforts psychologiques des conjoints : si ce n’est pas le mari qui perçoit en lui l’objet de la non virginité de sa femme avec toutes les conséquences que cela comporte, c’est la mère elle-meme qui tente de reduire l’espace vital de l’enfant soit, pour paraitre blanche, soit pour eviter de deranger le mari, considerant que l’enfant n’est pas tellement a sa place !

    Répondre à ce message

    • Le 12 septembre 2012 à 12:13, par nono
      En réponse à : Vie conjugale : Former un couple avec une fille mère, oui ! Mais…

      c’est un très grand sujet, une problématique de la société qui est mise a nu ! Cependant je pense qu’il faut aussi developper la partie concernant l’enfant qui n’est pas issu du couple !! il faut accepter l’enfant sans condition ! le dicton populaire qui dit "soulève moi mais ne me touche pas" ne doit pas fonctionner. c’est surtout le cas de "garçon-père" qui est un problème ! la relation entre la femmme et l’enfant de son marie reste souvent sur les berges d’un ocean de difficulté !

      Répondre à ce message

    • Le 12 septembre 2012 à 13:35, par Le frimeur
      En réponse à : Vie conjugale : Former un couple avec une fille mère, oui ! Mais…

      Je salut au passage Mr Rock DAMIBA qui s’est rendu célèbre par ses conseils à la tnb de part le passé. Cependant j’ai de sérieuses appréhension quand à la pertinence du sujet traité ; y à t’il vraiment une différence entre femmes au foyer ? Filles mères, femmes divorcees et Remariees, filles chastes, jeunes filles au foyer. À mon avis c’est le choix de leur conjoint qui importe ;c’est pas Sarkozy et hollande qui me diront le contraire

      Répondre à ce message

    • Le 12 septembre 2012 à 14:29, par Le Puritain
      En réponse à : Vie conjugale : Former un couple avec une fille mère, oui ! Mais…

      Justement c’est la gestion de la cohabitation des époux avec cet premier enfant qui me semble très délicate ; enfant qui n’est pas de l’époux. Beaucoup de problèmes peuvent venir de là.

      Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2012 à 12:59, par Atrap Le Moize
    En réponse à : Vie conjugale : Former un couple avec une fille mère, oui ! Mais…

    "Elle doit accepter et gérer le fait que physiquement, socialement et mentalement, elle est entrée dans le lien du mariage, un peu diminuée. Elle doit l’admettre et ne pas jouer au faux -fuyant et vouloir faire comme si de rien n’a été. Il lui faut avoir un langage bien réfléchi quand elle s’adresse à son époux et adopter un comportement responsable et respectueux quand elle se tient devant lui. S’exprimer avec arrogance et vouloir faire comme si elle était blanche comme neige peut conduire son époux à une réaction inconvenante."
    Monsieur Damiba, je ne suis pas d’accord avec vous sur ce passage. Ce que vous dites ici releve de la bonne education et de la personnalite de chacun. Etre soumise simplement parce qu’on a ete marie apres avoir eu un enfant n’est pas a mon avis un bon conseil car moi je ne vois pas en quoi avoir ete mere diminue une femme. On connait des femmes qui ne peuvent pas avoir des enfants pour avoir fait de nombreux avortements dans leur vie de jeune fille.
    Moi j’ai plutot du respect pour les hommes qui se placent au dessus des sarcasmes et qui convolent en noces avec des "filles meres" comme vous le dites. Personnellement, j’ai un de mes amis d’enfance qui a epouse une fille mere dont l’enfant s’est tellement attache a lui et lui aussi a l’enfant qu’il aime comme le sien. De nos jours, etre fille mere ne doit pas etre un handicap car un de nous les hommes a ete a l’origine de cette situation.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2012 à 13:10
    En réponse à : Vie conjugale : Former un couple avec une fille mère, oui ! Mais…

    Il y a le cas où c’est l’époux qui a eu un enfant avant mariage. Le plus souvent les femmes souffrent. Si mr Damiba peut donner des conseils pour ce cas, je crois que cela aidera aussi beaucoup de couple

    Répondre à ce message

    • Le 12 septembre 2012 à 17:44, par Themis
      En réponse à : Vie conjugale : Former un couple avec une fille mère, oui ! Mais…

      Et Quid des hommes qui ont des enfants avant le mariage avec une vierge ou une "fille non mere". Ce cher specialiste pourrait-il nous faire un texte sur le sujet ? Donc dira-t-on aussi que le garcon pere avant mariage entre dans le mariage physiquement et moralement diminue ? Et qu’il devrait veiller a s’adresser a son epouse avec condescendance, avec respect, se tenir bien vis-a-vis d’elle sans l’irriter ou la frustrer afin de prevenir des reactions violentes de sa part ?
      Il faut nous expliquer ca clairement.
      Car avec toute la bonne volonte que je mets a vous comprenndre, je ne saisis toujours pas en quoi une fille-mere est une personne moralement et physiquement diminuee qui doit s’adresser a son epoux la tete basse
      Mais dans quel siecle sommes-nous ? Au Moyen-Age ? Dans quel monde vivons-nous ? Chez les integristes Afghans ?
      Il faut que les nouvelles generations comprennent que la femme ne doit plus etre l’objet d’un stigma. Est-ce qu’un garcon qui a un enfant avant le mariage est un homme diminue qui a une place a part dans la societe ? Pourquoi stigmatiser les filles meres ?

      Mon avis est que ce specialiste serait plus credible en parlant de l’acceptation et de l’insertion de l’enfant ne hors mariage au sein de la structure familiale. Le gros probleme dans ce genre de situation, c’est l’enfant qui parfois ne parvient pas a s’inserer, parce qu’il n’est pas pleinement accepte et se retrouve en errance entre deux structures familiales qui le renvoie l’une a l’autre et aux seins desquelles ultimement, il ne peut prendre racine

      Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2012 à 17:49, par Morimbda
    En réponse à : Vie conjugale : Former un couple avec une fille mère, oui ! Mais…

    Comprendrais-je mal,l’adjectif "diminunée"que vous employez ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés