Crise à Boussouma : La liberté provisoire accordée à 8 personnes

mardi 11 septembre 2012 à 02h28min

Huit des 12 personnes interpellées dans le cadre de l’affaire dite de Boussouma bénéficient d’une liberté provisoire depuis une semaine, selon un de leurs proches. Quatre autres seraient toujours détenues à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Crise à Boussouma : La liberté provisoire accordée à 8 personnes

« Ils sont huit. Ils ont été libérés en début de semaine dernière. Ils sont rentrés au village mais on leur demande de se présenter à nouveau le 9 octobre », précise cette source. Ces hommes avaient été interpellés fin juin à la suite d’un conflit opposant le maire de cette commune rurale situé à une quinzaine de kilomètres de Kaya, à une partie de ses administrés.

Des arrestations consécutives aux affrontements ayant éclaté les 21 et 22 juin derniers dans la commune rurale de Boussouma, quand le maire de la localité, accusé de mauvaise gestion et déclaré persona non grata par une partie des habitants, était revenu lors d’une visite du Premier ministre. Ses détracteurs avaient alors tenté de marcher sur son domicile pour lui demander de quitter la ville.

Fasozine

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 septembre 2012 à 08:14, par bendatoega
    En réponse à : Crise à Boussouma : La liberté provisoire accordée à 8 personnes

    C’est trop tôt pour les libérer. Ils ont défier l’autorité ? Qu’ils purgent une peine convenable pour dissuader les éventuels candidats à l’incivisme.

    Répondre à ce message

    • Le 11 septembre 2012 à 12:40, par MEDES
      En réponse à : Crise à Boussouma : La liberté provisoire accordée à 8 personnes

      quand la justice est pourrie, est à 2 mesures on ne peut que assister à des scenes parreils.La population est entrain de murir et c est à elle de se battre pour sa propre justice puisque celle dite de l "ETAT" est biaisée !Autant de crimes humains,socio economiques impunis et les auteurs circulent librement !"Et quand des populations luttent pour de bonne cause,decrient la gestion mafieuse des autorités,on les arretent, les enferme ;et vous pensez que c est cela la jusice mon frere !"
      La voix de ces femmes dont les maris on été injustement incarcerés a été salutaire !
      Na An Laara An Saara !!

      Répondre à ce message

    • Le 11 septembre 2012 à 12:40, par Subtance Grise
      En réponse à : Crise à Boussouma : La liberté provisoire accordée à 8 personnes

      L’incivisme commence par les dirigeants eux meme qui ne respectent aucune loi ;pourtant votees par eux. L’injuste dont les autorites font l’objet en est la principale cause. Toi tu es de ce lot surement.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés