POINT DE PRESSE DU GOUVERNEMENT : Les grandes dates du Forum national des femmes 2012

dimanche 9 septembre 2012 à 23h41min

Le ministre de la Promotion de la femme, Nestorine Sangaré/Compaoré était, le vendredi 7 septembre 2012, face aux journalistes, dans le cadre du traditionnel point de presse du gouvernement. Les échanges ont porté sur l’organisation du Forum national des femmes, les grands projets en cours au sein de son département et l’état de mise en route du quota genre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
POINT DE PRESSE DU GOUVERNEMENT : Les grandes dates du Forum national des femmes 2012

« Prise en compte des femmes dans la mise en œuvre de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) », tel est le thème de la 3e édition du Forum national des femmes qui va se tenir du 13 au 15 septembre prochain au Palais des sports de Ouagadougou. Les enjeux dudit forum ont été dévoilés aux journalistes par le ministre de la Promotion de la femme, Nestorine Sangaré/Compaoré, au cours du point de presse du gouvernement du vendredi 7 septembre 2012. Mme Sangaré a déclaré que ce forum connaîtra la participation d’environ 2000 femmes qui viendront des treize régions du Burkina Faso.

Les objectifs visés sont, entre autres, de « réfléchir sur la contribution que les femmes peuvent apporter à la réussite de la SCADD et son meilleure appropriation par celles-ci », ensuite d’« identifier les pistes fortes susceptibles de favoriser les retombées positives de la SCADD sur les conditions de vie » et enfin « définir un dispositif de suivi de l’impact de la mise en œuvre de la SCADD sur la vie des femmes et des filles burkinabè ». L’appropriation de la SCADD est pour le ministre de la Promotion de la femme, une nécessité pour toutes les composantes de la société, et particulièrement pour les femmes.

Mme Sangaré a déploré le fait que les femmes ne s’impliquent pas ou ne sont pas prises en compte dans la mise en œuvre de la SCADD. Toute chose qui, selon elle, peut être source d’augmentation des inégalités liées au genre. La SCADD étant le référentiel de toutes les interventions en matière de développement au Burkina Faso, elle a jugé « nécessaire » que la gent féminine en soit aussi actrice et bénéficiaire.

Concernant les activités prévues pour le forum, c’est un programme bien chargé que le ministre Sangaré a annoncé. Elle a indiqué que les échanges commencent le jeudi 13 septembre avec un pré-forum constitué de panels techniques au cours desquels il sera passé en revue les actions des différents ministères, des institutions publiques, des organisations de la société civile, des communes en faveur de la femme depuis 2010.

De grands projets en faveur de la femme

La cérémonie officielle placée sous la présidence de l’épouse du chef de l’Etat, Mme Chantal Compaoré, est prévue pour le vendredi14 septembre 2012. Puis interviendra l’exposé du secrétaire technique de la SCADD sur le thème central : « Prise en compte des femmes dans la mise en œuvre de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable ». Toujours dans la journée du 14, le ministre Sangaré a affirmé qu’il y aura des exposés sur des thèmes tels que l’impact des inégalités liées au genre dans la mise en œuvre de la SCADD, la transversalité du genre dans la SCADD : enjeux et défis de la concertation et de la synergie intersectorielle et multi-acteurs, l’entreprenariat féminin et l’accès des femmes aux financements.

L’un des temps forts du forum est la rencontre avec le président du Faso, Blaise Compaoré, dans la matinée du samedi 15 septembre 2012. Le ministre Sangaré a noté qu’il s’agit d’un moment attendu que les femmes comptent saisir pour exposer leurs préoccupations au chef de l’Etat. Dans la soirée, il est prévu une soirée-gala au palais de la Présidence. Un événement qui doit servir de cadre de lancement de l’opération spéciale de délivrance d’actes de naissance au profit de deux millions de femmes et de filles.

Le deuxième point abordé par le ministre Sangaré au cours du point de presse du gouvernement a porté sur les grands projets de son département. Elle a cité l’élaboration de plans et programmes pertinents qui permettront au ministère de bien jouer son rôle, la restructuration des services et emplois pour tenir compte de la transversalité du département ministériel et la réalisation d’actions de développement au profit des femmes. L’objectif poursuivi, à travers ces projets, est le renforcement des capacités institutionnelles de son département.

Pour Mme Sangaré, « ceci permettra, sans doute », l’accès des femmes à l’information sur les actions qui sont entreprises pour leur développement.

Le ministre de la Promotion de la femme, Nestorine Sangaré/Compaoré a par ailleurs indiqué qu’après l’adoption de la loi portant fixation des quotas genre de 30%, il incombe aux partis politiques de l’appliquer. Au moment où ces partis sont en train d’élaborer les listes pour les élections à venir, elle les interpelle à agir pour un bon positionnement des femmes. Dans la même lancée, elle a rappelé les sanctions prévues par la loi contre les contrevenants : doubler ou reduire le financement des campagnes.

Habibata WARA

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés