ARRESTATION DE MALFRATS À OUAGADOUGOU : 1,4 milliard de FCFA en faux dollars saisi

dimanche 9 septembre 2012 à 23h43min

Le commandant de la brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou, l’adjudant-chef major, Boukary Drabo et le lieutenant, Bapan Niangao ont animé le vendredi 7 septembre 2012 à Ouagadougou, un point de presse. Il s’est agi de présenter aux journalistes, deux présumés coupables d’escroquerie portant sur des faux dollars et deux autres auteurs supposés de vol par usage de pointes sous les roues des véhicules automobiles.

ARRESTATION DE MALFRATS À OUAGADOUGOU : 1,4 milliard de FCFA en faux dollars saisi

La brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou a pu mettre la main sur deux auteurs présumés d’escroquerie portant sur des faux dollars d’une valeur d’un milliard quatre cent millions de francs CFA. Cette affaire a été élucidée par le lieutenant, Bapan Niangao. Selon lui, c’est suite aux plaintes de messieurs Paré Pana Lompo et Ibrahim Chaïbou, tous de nationalité étrangère, contre Adama Coulibaly et ses complices, que la brigade a ouvert une enquête pour comprendre les faits. Ainsi, le sieur Franklin Uluemé alias Adama Coulibaly et son complice Lucky Ehimare, également d’origine étrangère, ont été interpellés.

« Une perquisition au domicile de Lucky Ehimare nous a permis de découvrir une mallette contenant soixante six (66) lots de billets, soit l’équivalent de deux millions huit cent mille faux dollars US en coupure de cent. Interrogé, le sieur Franklin, chef de file du groupe, reconnaît avoir reçu la mallette contenant les faux dollars de Kader Nassa à qui il aurait promis de « laver », moyennant une somme d’argent bien que cela s’avérait impossible », a indiqué M. Niangao.

Une autre perquisition, a-t-il poursuivi, effectuée au bureau de sieur Franklin a permis de saisir un lot important de matériels lui servant à arnaquer ses victimes. Il s’agit de 2 cantines contenant des feuilles blanches découpées à la dimension de billets de banque, un lot de coton blanc, 3 sachets noirs dans lesquels est conditionné du sable granuleux donnant l’aspect de poudre d’or, un ordinateur, deux imprimantes,
un appareil scanneur et 3 coffrets bien confectionnés pouvant servir d’emballage.

Des pointes, comme « armes » de vol

Le deuxième type de malfrats, présenté à la presse le vendredi 7 septembre 2012 à Ouagadougou serait coupable de vol par usage de pointes sous les roues des véhicules automobiles. En effet, selon le commandant de la brigade ville de gendarmerie de Boulmiougou, l’adjudant-chef major, Boukary Drabo, sa brigade recevait depuis quelque temps, des plaintes relatives à des cas de vols suivant un mode opératoire qui sort de l’ordinaire. D’après les victimes, a-t-il continué, c’est lors d’un arrêt pour constater une panne de crevaison qu’elles se font déposséder de leurs biens contenus dans le véhicule.

Le scénario utilisé par ces individus est le suivant : « deux individus à bord d’un engin à deux roues, après avoir ciblé leur victime au stationnement de son véhicule devant une banque, placent des pointes enfoncées dans deux morceaux de sandalette à l’avant et l’arrière de la roue arrière-gauche. Au démarrage, la roue visée se crève. Après une certaine distance, celui-ci se voit obligé de s’immobiliser. C’est à ce moment que ces individus qui le suivent passent à l’action.

Profitant de la sortie du propriétaire qui s’affaire à remédier à la panne, l’un d’eux débarque immédiatement de la monture et s’empare discrètement de la mallette ou de l’enveloppe le plus souvent déposée sur le siège », a détaillé le commandant Drabo. Il a expliqué qu’au cours du mois de juillet 2012, les recherches les ont conduits à l’interpellation des sieurs Djedé Johnson et Anthony M’paru, tous deux d’origine étrangère. Aux dires du commandant, ces derniers sont présumés auteurs de vol de 8 000 000 de F CFA au préjudice de monsieur Issa Sanfo, commerçant au secteur n°17 de Ouagadougou. « Le fait le plus récent est le vol de plus de 60 000 000 de F CFA perpétré par les bandits de cet acabit en fin août 2012 au préjudice d’un opérateur économique de la place. De ce qui précède, nous en appelons encore une fois de plus les populations à la vigilance et à plus de collaboration avec les forces de sécurité », a-t-il souligné.

Pour le lieutenant Bapan Niangao, ces présumés auteurs de faits répréhensibles seront conduits devant le Procureur du Faso, près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou. Ils encoureraient un emprisonnement de 1 à 5 ans et une amende de
300 000 à 1 500 000 F CFA.

Sidgomdé

Sidwaya

Messages

  • Mais attendez là,il y a du flou dans les 2 faits et surtout le dernier cas parceque je n’ai lu nulle part une perquisition chez les creveurs de pneus alors que juillet aout c’est plus de 80 millions qui sont partis.Si ce sont vraiment eux ils ne peuvent pas tout manger.Si y a rien chez eux c’est qu’il y a d’autres complices qui errent dans la nature.
    En plus je trouve l’l’échelle des peines trop faible.Il mettre leurs paumes sur le sol et les pointer avec des clous de 20 cm .

  • Quand nos frères de certaines nationalités viennent au Burkina, de façon général, ils ne font rien de propre pour gagner leur vie sinon tricher : duperie, faux diplômes, cybercriminalité, escroquerie.... toujours bien habillés, ils ne sont jamais ouvriers, maçons, gardiens, manoeuvres... commes les burkinabè le sont quand ils sortent de chez eux. Pire, ils ne font rien mais vivent comme des hauts cadres. Mais que voulez vous ? on est accueillant, l’étranger est roi. Alors, même nos femmes y passent !!!!!

    • Bonjour le Revolté.
      tu as raison , les burkinabè à l’extérieur sont sages commes des images ,font toutes sortes de boulot ,se plient en 4 pour gagner honnêtement leur vie.Tant dis que chez nous les étrangers sont des pachas , des nababs et en plus on les protège.Ces voleurs et escrots ne sont rien d’autres que des Nigérians ,ils sévissent partout , ne veulent pas travailler et se prennent en tout temps commes des hommes d’affaire.Pauvre d’eux.

    • Mr le Revolté
      Ici chez nous les plus grands voleurs, sont des mo...Il faut goûter pour savoir ce que ça fait mal. Je constate ainsi que nous ne sommes pas les seuls xénophobes !!!!

    • je trouve que tu vas un peu loin c est pas la faute des etrangers quand on commence comme cela a rejetter tout sur les etrangers c est grave doit je rappeller que les yoroba qui ont mené pendant lomptemps certains grands axes du commerce sont aussi nigerians ya les marchands senegalais des prof de toute l afrique avec DES VRAIS DIPLOME attention ce sont des bandits qui doivent etres punis mais notre vrai probleme ne se trouve pas la..................

  • Salut !je préconise qu’on execute ces individus mal intentionnés pour dissuader ceux qui veulent emprunter la meme voie

  • Bon courage à la gendarmerie de Boulmiougou !

  • Bravo à la Gendarmerie. Mais les peines et les amendes sont trop faibles.

    • Bravo à la Brigade,mais en plus de la sanction judiciaire,ils doivent être expulser de notre territoire.

    • Je suis parfaitement d’accord avec toi. Si pour un total de 68 000 000 je dois croupir 5 ans en prison et payer jusqu’à 1 500 000 francs comme amende alors y a de quoi devenir voleur.... Mr le procureur revoyez vos peines parce qu’elles dissuadent pas

    • M Yameogo, vous avez mal compris. le voleur paie (ou restitue)l’intégralité de ce qu’il a volé (68 000 000 pour la sanction civile) et l’amende de 300000 à 1500 000 plus la prison ( pour la sanction pénale pour avoir volé, action interdite par la loi) ce qui donne environ 69 500 000f plus la prison. Les juristes pourraient davantages nous en éclairer.
      bonne journée

    • brave retirer leur bien apres lemrisonement les expulser

  • La gendarmerie vous les a présenté pour que les présentez aux gens. Alors où sont ils ? La gendarmerie aurait pu vous en parler aussi comme à ça. Vous nous avez présenté un travail inachevé.

  • Il est trop fort ce commandant DRABO ! Encore toutes nos felicitation à cette brigade du Boulmiougou. Que Dieu vous benisse pour tous ce que vous faites pour nous les populations !

  • chapeau une fois de plus à l’unité de boulmiougou...et les supérieurs, pensez a ameliorer leurs conditions, car cette unité de boulmiougou a fait ses preuves. ils n’ont plus rien a demontrer.

    • Affirmatif, ils font du bon boulot

    • Vraiment du tres bon boulot !effectivement que les autorités essaient de les encourager en ameliorant leur conditions quand meme !il faut q ces étrangers majoritairement nigerians arretent de nous pourrir la vie hein !ici on travail sagement pour manger !bon courage a la gendarmerie !Dieu vous paiera meme si les hommes ne vous recompensent pas !!!

  • Bravo pour ce travail mais il y a comme un gôut d’inachevé. Pourquoi, contrairement à ce qui se passe chez certains de nos voisins, les malfrats pris même en flagrant délit ont leurs visages masqués ?
    Est ce pour que la population ne les reconnaisse pas ?
    Est ce parce qu’on sait qu’ils ne feront qu’un tour à la Maco avant de reprendre service ?
    Est-ce ? Est-ce ? Ne parlez surtout pas de présomption d’innocence. Les démi vérités laissent les citoyens perplexes et plus inquiets.

    • mon frere c’est la loi qui les protege.presenter le visage des malfrats dans les mediats pourrait les(les malfrts) causer d’enorme prejudice apres leur correction.on presume qu’ils vont changer apres le passage a la maco.a suppose qu’il soit ainsi a la fin de la peine l’individu aura tout les problemes pour s’inserer de nouveau dans la societe parce qu’on a publie leur image et c’est certain que la population va l’etiqueter.voila pourquoi on ne peut publier leur visage.mais dans certains crimes loi autorise la pub.

  • Bravo et merci beaucoup au lieutenant Niangao et ses hommes. Merci pour votre dynamisme, votre abnégation et votre rigeur.
    Je préconise qu’on les décore tous et qu’on améliore leur conditions de vie et de travail.
    Quant aux malfrats, il faut montrer leur visage et après leur peine de prison, il faut les raccompagner jusqu’à la frontière afin de les expulser.
    Soyons rigoureux, vigilant et dure avec ces Ibos qui pourrissent votre existence.
    Bravo encore à cette brigade...

  • les peines sont trop faibles et ridicules.... pour ces malfrats qui dépouillent des gens honnêtes !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés