CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

jeudi 6 septembre 2012 à 23h28min

Les chirurgiens du centre médical avec antenne chirurgicale de Léo sont corrompus jusqu’aux os. Des malades sont obligés de payer doublement les frais médicaux pour espérer se faire opérer. Une triste réalité dont ces attachés de santé font pourtant leurs choux gras.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

Courant août 2012 une situation de crise entre le médecin chef du district sanitaire de Léo dans la région du Centre-ouest et les anesthésistes du centre médical avec antenne chirurgicale à causé un dysfonctionnement du bloc opératoire du CMA de ladite ville. Aux dépens des usagers qui ont dû prendre leur mal en patience, avec tous les risques possibles, avant que la situation soit réglée. La crise était tellement vive qu’il a carrément fallu l’intervention du directeur régional de santé qui s’est vu obligé de parcourir des centaines de kilomètres, depuis Koudougou, de surcroît le jour de la fête de ramadan, pour venir asseoir les différents protagonistes, les entendre et tenter une médiation, pour que le bloc puisse fonctionner à nouveau.

De quoi en est-il question ? Il se trouve que depuis quelques jours les 4 attachés de santé officiant comme anesthésistes au CMA de Léo ainsi que leurs aides opérateurs, au nombre de 4 également, campaient sur leur refus radical d’opérer un patient, sans qu’il n’y ait l’assistance d’un médecin. Ce qui est normalement la règle en la matière. Mais l’on se doute bien que cela avait une autre visée qui suppose que le médecin, en l’occurrence le médecin chef de district, se dote d’un don d’ubiquité, de sorte à être partout à la fois, entre les travaux de l’administration et les interventions chirurgicales, sans oublier d’ailleurs que les interventions chirurgicales ne constituent pas que les seuls services offerts par le CMA.

Pourquoi donc ces anesthésistes qui depuis toujours ont travaillé sans forcément l’assistance de médecin, se décident de boycotter le travail ?

A l’origine de la mésentente entre le MCD et les anesthésistes, il y a une histoire de corruption ; une histoire de rackets de patients. Des pots de vin savamment entretenus, depuis longtemps par les anesthésistes du CMA de Léo à laquelle le MCD voudrait mettre fin. Mais, c’était sans savoir que ses collaborateurs du bloc opératoire ne toléreraient aucunement qu’il vienne « sabler leur couscous ».

Tout est parti d’un jeune homme accompagnant son parent qui souffrait de hernie et qui n’a pas voulu se faire abuser par les anesthésistes qui, en plus des frais normaux que le jeune homme avait précédemment payés à la caisse du CMA pour la prise en charge de son parent, lui exigeaient de payer d’autres frais indus, notamment la somme de 60 000 F CFA, avant toute intervention chirurgicale. Alors qu’il est clairement établi qu’au CMA de Léo, la somme à payer pour tout l’acte médical en ce qui concerne les cas de hernie (la prise en charge complète, aussi bien la consultation, l’intervention que l’hospitalisation, voulons-nous dire) ne doit excéder 10 000 F CFA, payables uniquement au niveau de la caisse de l’institution. Il faut noter que grâce à une mutuelle dénommée Sangadoua (entraide en gurunsi local), les frais médicaux ont connu une baisse considérable au niveau du district sanitaire de Léo ; d’où le tarif unique de 10 000 F CFA pour la prise en charge de la hernie, tandis que la césarienne, elle, est au frais de la princesse.

Hormis cela, il est formellement interdit aux personnels soignants dans les centres de santé de manipuler de l’argent sur le lieu de travail à la place des agents compétents chargés de gérer les finances. Cependant, les infirmiers et autres agents de santé au CMA de Léo semblent mépriser cette mesure. Par nous-mêmes, nous avons effectivement constaté des hommes en blouse blanche en train de payer des ordonnances à la place de certains patients ou bien de leurs accompagnants. Renseignement pris, il semble que ce système de racket est le fort même des infirmiers du CMA de Léo. L’on saluerait la servitude de ces agents de santé si toutefois il n’était pas admis des exonérations de frais d’ordonnance en leur faveur. Ainsi, un agent de santé qui est malade ou a un malade au sein de sa famille, bénéficie d’une réduction des frais médicaux. Dès lors, l’on comprend aisément pourquoi les personnels soignants du CMA de Léo n’hésitent pas à se porter volontaires pour faire les courses pour leurs patients, lesquels d’ailleurs ne manquent guère à leurs côtés d’accompagnants, utiles, justement pour ce genre de courses.

Revenons-en donc au jeune homme cité plus haut. Celui-ci, certainement très avisé sur le comportement peu orthodoxe des chirurgiens du CMA de Léo, s’est finalement résolu à recourir au médecin chef du district. Une dispute a donc éclaté entre le MCD et ses collaborateurs indélicats. Mais ces derniers n’ont pas apprécié les réprimandes du MCD qui, très remonté, ne s’est gêné outre mesure de leur faire perdre la face. Car cela s’est passé en présence même du plaignant en question. Au regard de ce qui précède, l’on comprend que la grève des anesthésistes est due à cette rixe où ils ont été sérieusement ridiculisés par leur supérieur.

Les rackets au sein du CMA de Léo ne sont un secret pour aucun des usagers de ce centre médical. La population de Léo ne cesse de grommeler cela. Une victime dont nous taisons le nom, parce que très proche du personnel médical, confie surtout que les populations n’ont pas tellement le choix. « Tu acceptes leurs conditions ou tu meurs, sans aucun soin. Gare à toi également si tu ébruites ce qui se passe là-bas. Sauf si jamais tu n’as plus à faire à eux ». Ce n’était pas la première fois que le MCD Yves Bélemsebgo se voyait obligé d’intervenir pour sauver des patients des activités criminelles de ses subordonnés. Précédemment, un instituteur N. Y. ainsi que cet autre monsieur venu de Koalga, localité située à une vingtaine de km à l’ouest de Léo, chacun accompagnant son père, ont également eu le salut grâce à l’intervention du MCD, mis au courant par l’entremise d’un autre agent du CMA, un chauffeur.

A chacun d’eux, les anesthésistes avaient exigé encore la somme de 60 000 F CFA, qui n’a rien à voir avec les frais légaux de 10 000 F CFA à payer la caisse du CMA. Bassaoulé Nala en a également vécu l’expérience avec son malade Mamadou Zogloua. Jusqu’aujourd’hui, Bassaoulé Nala ne s’en remet pas et raconte sa mésaventure : « Une fois, en avril, je suis allé au CMA avec un malade qui souffrait de la hernie. Avant même l’intervention, les anesthésistes m’ont proposé leur prix ; nous avons donc convenu de 60 000 F CFA. Cette somme prenait également en compte l’ordonnance médicale, m’ont-ils dit. Mais je savais d’avance que cela était archifaux. D’autant plus que précédemment, j’avais déjà amené un autre malade, du nom de Yaldia Nabon, à ce service et pour la même maladie. Ils m’avaient dit la même chose et n’ont pas respecté leur parole. Seulement, je savais que j’étais obligé de payer, pour ne pas que les anesthésistes refusent de l’opérer ou ne s’occupent pas bien de mon malade. D’ailleurs, je me rappelle aussi que pendant que je discutais du prix que l’on m’avait proposé, un anesthésiste s’est même énervé. Il s’agit du vieux E. G.

Le lendemain nous sommes revenus payer la somme imposée par les anesthésistes. Mais quand ils ont terminé l’intervention, ils ne nous ont donné aucun médicament, contrairement à leur promesse de la veille. Nous avons donc été obligés de payer nous-mêmes les médicaments prescrits sur l’ordonnance qu’ils nous ont délivrée ».

Le mal est tellement propagé au sein du personnel du CMA de Léo que même les laborantins et le personnel d’appui comme les filles et garçons de salle n’en sont pas épargnés. « Avant d’intervenir sur Mamadou Zogloua, mon second malade, ils m’ont d’abord dit de l’amener au laboratoire pour une prise de sang. Là-bas, ils m’ont également demandé de payer de l’argent. Mais comme je voulais me rendre à la caisse pour me soumettre à leur suggestion, ils ont tout de suite refusé que ni moi ni mon malade sorte pour aller où que ce soit, en me disant que c’est à leur niveau qu’il fallait payer la somme, 4000 F CFA. Ayant compris leur manège, je leur ai dit que si c’est à l’intérieur du laboratoire que je dois payer l’argent et non à la caisse, il faudrait donc qu’ils me fasse une remise de la moitié des frais proposés.

Ils ont refusé et nous avons été obligés de payer les 4000 F CFA. Et c’est encore un anesthésiste, le nommé R. Z., qui était venu jusqu’au laboratoire pour nous refuser de nous rendre à la caisse », raconte toujours Bassaoulé Nala. Il poursuit : « Je me rappelle aussi qu’un garçon de salle, un certain S., m’a imposé de payer de l’eau de javel. Celui-ci a voulu me faire payer 2000 F CFA en prétextant que le stock offert par l’Etat était déjà terminé. C’est ainsi que j’ai préféré me rendre en ville pour acheter mon eau de javel. Là, j’ai acheté un flacon. Mais à mon retour au CMA, ils ont refusé le flacon. Finalement, je n’ai plus rien acheté ni avec les filles et garçons de salle ni dans une quelconque boutique en ville ».

Toujours au sujet de ces anesthésistes, il nous est revenu, lors de notre récent séjour à Léo, le lundi 3 septembre 2012, que ceux-ci ne séjournent plus désormais dans les locaux qui leur ont été affectés sur le site du CMA. L’avantage en cela est qu’en cas d’urgence, même tard dans la nuit, ils puissent intervenir rapidement. Mais, leur avidité est si poussée qu’ils préféreraient résider en ville, de sorte à pouvoir percevoir des indemnités de logement, en espèces sonnantes et trébuchantes. Au risque d’augmenter injustement les charges des chauffeurs qui doivent nécessairement tout faire pour les récupérer au plus vite, en cas d’urgence disions-nous, et les ramener à leur lieu de service. Pourtant, le district sanitaire de Léo offre plusieurs avantages aux agents de santé ; entre autres, des motivations financières, des bonus que ceux-ci perçoivent sur leurs salaires mensuels, chaque fois qu’un certain seuil de labeur est atteint.

Les problèmes, financiers surtout, sont si multiples au sein du CMA de Léo qu’il serait vraiment laborieux de les énumérer tous, de surcroît en seulement quelques pages d’un journal. La preuve est que même une caissière vient d’être mutée comme fille de salle, rien que le 16 août dernier. Tout simplement parce qu’un gros trou aurait été découvert dans ses recettes. Finalement, c’est le coordonnateur des services de soin Seydou Nikiéma qui occupe les locaux qui autrefois servaient de caisse. Et la caisse, elle, est désormais transférée auprès de la gestionnaire du dépôt pharmaceutique du CMA.

Lors de notre séjour à Léo, nous avons compris que la hernie était une maladie très répandue dans cette partie du Burkina. La mutuelle Sangadoua aurait été une initiative salvatrice pour endiguer quelque peu le phénomène, si toutefois des malades, ainsi qu’il nous est revenu, ne préféraient pas rester chez eux, supporter le mal, au risque même d’en mourir, faute de moyens financiers pour corrompre les chirurgiens, puisque c’est la règle

Par Lassina Fabrice SANOU

Le Quotidien

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 septembre 2012 à 07:54, par M. Houille
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    C’est l’ensemble de notre système de santé qu’il faut corriger ! Courant 2011 au CHR de Koudougou, ma maman devait être évacuée sur Ouaga .Les agents de santé me font comprendre que si j’accepte je dois contacter le chauffeur de l’ambulance et que l’évacuation coûte 30.000f à verser entre les mains du chauffeur. Je ne sais pas si depuis la situation a changé !Il s’agit sans doute d’un cas qui n’est pas isolé ! Les cas de corruption sont légion dans de nombreuses formations sanitaires du pays !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 08:00, par Le Patriote
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Et leur serment qu’est qu’ils en font ? Cela n’a plus de valeur à leur yeux il me semble. Simple formalité qu’il faut accomplir pour répondre aux conditions d’agent de santé. Je pense à mon humble avis qu’il faut sévir surtout pour ces cas avérés de corruption. Si on laisse faire ces agents indélicats croiront que c’est la "règle".

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 09:51, par issaka
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    mais c’est deplorable que des gens si avides s’amusent avec la vie des honnetes citoyens. tous ces agents ripoux impitoyables doivent etre evincés de leur fonctions sans pincement au coeur aucun.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 09:59, par Douma
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    C’est très claire et merci a vous journalistes.Le serpent pourri par la tête comme le dit un adage, il faut vider tout le personnel de ce CMA et effacer même les traces de leurs pieds en les dispersants aux quatres coins du burkina.Quelle MERDE !!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 10:06, par Rama
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    C’est pas vrai ! Je suis déçue, très déçue des agents de santé en général. Il n’y a pas de milieu plus corrompu que ce milieu là. C’est vraiment dommage pour le pays qu’un domaine aussi sensible que celui de la santé fasse l’objet d’aussi peu de sérieux et de moralité. Malheureusement la solution n’est pas pour demain, tellement le mal est incrusté...

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 10:09, par ous
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Existe t-il un seul CMA ou centre de santé publique où ces pratiques mercantilles n’existent pas ?
    Y a t-il vraiment un service de l’Etat aujourd’hui ou le racket n’est pas la règle ? Faites un tour dans les CMA ; les attachés de santé sont presque tous en voiture ou en grosse moto alors que les Medecins les justes vegetent. rappeller vous de celui là qui a perdu recement la vie à Boromo sur sa "moto".
    En réalité on se connait tous dans ce pays de savane on connait qui vole et qui travaille. Mais on n’encourage que les mediocres. Justes d’ailleurs les mediocres protègent et encouragent les mediocres. sacré Burkina

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2012 à 11:28, par Morphé
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      Ous, si tu n’as rien à dire faut te taire ; Est-ce parce les attachés roulent en voiture ou en grosse moto qu’ ils sont médocres et corrompus ? ils sont avant tout des cadres supérieurs de la fonction Publique avec une longue anciennété. Il ya en a qui n’ont pas leur catégorie et leur anciennété qui roule en voiture. Et c’est normal que tout travailleur evolue dans sa fonction donc ne soit pas aigre contre ceux qui ont evolué et touchent mieux que toi

      Répondre à ce message

      • Le 7 septembre 2012 à 11:43, par ous
        En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

        Monsieur le bien nommé morveux pardon Morphé qui se sent morveux se moche n’est-ce pas. j’en connais des attachés consencieux qui ne rackettent pas et font correctement leur travail mais ce sont les gens de votre acabit qui sont lésions et qui dictent leur lois aux autres. loin de moi l’idée d’accuser tout le monde mais on se connait quand même ici au faso.Oui à l’évolution naturelle mais non aux rappines et autres rackettes

        Répondre à ce message

        • Le 7 septembre 2012 à 18:06, par Le Bosse
          En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

          Mon cher, GUIRO a pris 2 milliards mettre dans cantine est ce qu’il est attaché ? Ce que je déplore chez les agents de santé c’est que dans cette racket ils ne reconnaissent même pas leurs collègues encore moins les parents de ceux ci sinon ce n’est pas mauvais. Ce n’est pas les agnats de santé qui dirigent ce pays. Ils veulent eux aussi vivre décemment comme les douaniers ou les fiscalistes. Ces pauvres chirurgiens après une vingtaine d’années de service ils broient misère et galère. Soyons sérieux pourquoi un préposé de douane peut rouler en voiture et un attaché de santé (Bac +5) doit rouler à moto ? Vivons dignes qui que nous soyons ; aidons les agents de santé à vivre décemment car leurs femmes souhaitent aussi manger du poisson braisé de temps à autre et rouler pourquoi pas en RAV4 et dormir dans mini villa à défaut de duplex ; merci de comprendre leur situation et de dire au ministère des finances de voir. Qu’ils coupent un peu de leur ristourne (douane, impôt, trésor, finance) et reverser à la santé. On verra si ça ne va pas changer.

          Répondre à ce message

      • Le 7 septembre 2012 à 11:50, par citoyen
        En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

        Voila qui est bien dit. Les gens sont jaloux. Ecarter les Attachés du système de santé au FASO et vous verez les conséquences. Vous oubliez ceux qui gèrent les cantines au haut niveau alors qu’ils ne font rien.

        Répondre à ce message

        • Le 7 septembre 2012 à 23:17, par Light
          En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

          Le drame dans notre pays est que nous sommes enclin à vouloir suivre le mauvais exemple plus tôt que le bon !
          c’est pas parce que le voisin est voleur que nous devons nous transformer tous en voleurs. A ce rythme nous sommes sur d’une chose, nos enfants ne profiteront pas de ce que nous aurons volé parce que d’autres voleurs plus puissants les feront taire pour s’emparer de ce que nous pensions leur réserver ! Un peu de sagesse ne nous fera pas de mal au pays des hommes integres ( sinon désintégrés)

          Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2012 à 16:51, par ndivaler
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      Avec ce raisonnement nous n’avancerons point. Raisonnaons en nous disant que chaque individu qui travaille appartient à un corps et que le comportement dudit individu n’est pas forcement celui des autres membres du coprs. ceci dit quand tu parles ainsi sais tu réellement le rôle que jouent les attachés dans le système de santé. Les medecins seuls pourront ils résoudre les problèmes de santé des burkinabès ? Sais tu si ce n’est pas une accoucheuse auxilliaire qui a accouché ta maman ? Cela t’as t il empêché d’être medecin ? Tu es un vrai irresponsable c’est tout.

      Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2012 à 16:59, par adam
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      Ous ne me deçoit :
      1) pas ce n’est pas parce que tu es médecin que tu es forcement honnette.
      2) Ensuite celui qui est dcd sur la route de boromo vient à peine de prendre service pvient à peine de prendre service s’il achète une voiture comme tu le dis cela ne sera non plus pas normal accepte donc qu’il roule à moto et je pense qu’il est vraiment un digne burkinabè c’est pourquoi il n’avait pas de moto. Paix à son âme. Sinon on voit aussi aussi les médecin qui détournent qui rackette et que j’en sais je encore ?
      Je pense qu’il faut raisonner avec les têtes plotot qu’avec l’anus.
      QUi sais si tu n’as pas tricher de la 1ére à la dernière année de medecin on se connait aussi

      Répondre à ce message

      • Le 8 septembre 2012 à 08:37, par ous
        En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

        Malheureusement voilà des gens qui veulent se dirent chirurgien par la courte echelle. pour devenir chirurgirn on est d’abord medecin puis chirurgien. la Tête puis les gestes il ne s’agit pas seulement de prendre un bistouri et mimer les gestes du chirurgiens en laissant des patients defigurés.Tu parles de tricher. Mon oeil tu penses que les medecins peuvent tricher comme vous qui se reclame chirurgien sans l’être.

        Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2012 à 17:55
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      Je partage ton avis qui voudrait que cette pratique soit commune à l’ensemble des blcs opératoires, y compris ceux des hopitaux. Mais là où je ne suis pas encore avec toi c’est le prendre les vehicules comme indicateurs de corruption. Les attachés sont généralement des agents qui totalisent plus d’une dizaine de service. Ce qui fait qu’avec l’anciennété ils peuvent toucher mieux qu’un médecin debutant.
      Combattons la corrution où qu’elle se trouve sans passions.

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 10:17, par Bénéwindé
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Rien de nouveau comme disait quelqu’un l’autre jour. Cette situation est remarquable dans presque toutes les structures publiques de santé au Burkina. Dans une situation d’urgence, les gens sont obligés de se soumettre aux dicktat de ces rackectteurs d’un autre genre.

    Reconnaissons et saluons aussi au passage ceux qui font honnêtement leur boulôt dans ces services pour le bonheur des populations.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 10:24, par Lavie
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Peut-on me dire que le Ministre n’est pas au courant de ces comportements ? lui qui a tourné dans les régions après sa nomination. Il faut aussi que la population s’organise pour dénoncer certaines pratiques. Ici par exemple, qu’est-ce qui gène les organisations de la société civile de la localité d’organiser une journée de protestation spécialement sur ce problème. Vous savez très bien que tant que les problèmes en sont dans la rue, nos responsables s’en moquent. Comment peut-on émerger avec de tels comportement ? le vrai peuple ne croit pas à la démocratie !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 11:11, par le peuple
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    La corruption est dans toutes les marmites au Faso et c’est dommage. on corrompt par mépris des textes ou par ignorance ? ce qui est sûr, nous avons du pain sur la planche.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 11:40, par Burkimbila
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Cette situation est voulue et entretenue par nos dirigeants qui ont opté pour des prestations de santé au rabais à nos populations pauvres tandis que eux-mêmes ils se font soigner en Europe pour un simple rhume.

    Sinon, il est dit à quelque part qu’un attaché de santé ne doit pas opérer seul un malade sans l’assistance d’un médecin. Mais dites-moi, où sont ces médecins pour laisser ces attachés travailler seuls ?

    Avant de sanctionner ces agents indélicats que moi-même je combats avec la dernière énergie, dites moi pourquoi l’état laisse faire.

    On nous fait savoir que ces attachés ne sont pas aptes à opérer, et en même temps, ces attachés opèrent des malades sous le nez et la barbe du MCD, du DRS, du ministre him-self. L’Etat doit assumer ses responsabilités en formant suffisamment de chirurgiens afin qu’aucun attaché de santé ne touche à une bistouri.

    Ceci me rappelle l’affaire de ces accoucheuses qu’on a sanctionnées à tort sans aller au fond du problème, c’est-à-dire faire leur mea-culpa.

    Je dis et je le répète : Les disfonctionnements que l’on constate dans les services de santé dans notre pays est en majeure partie lié à l’organisation général du système de santé où les gens passent le temps à se partager des perdiems pour une moindre activité et à faire des détournements (cf rapport ASCE) au lieu d bosser consciencieusement et avec dévouement et désintérêt pour la population.

    ’’On ne peut avoir le lait et l’argent du lait en temps’’

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2012 à 13:25, par Moi ossi
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      je désapprouve cette pratique indigne d’un agent assermenté mais sachons raison gardée car ceci n’est pas un cas extraordinaire ici au Faso.Le caractère dit sensible de la santé éveillent des passions autour du sujet. ; mais qu’on me dise dans quel secteur la corruption n’existe pas ? ca dépen des degrés.Les milliard détournés quelq part auraient pu permettre d’améliorer le quotidien de milliers d’agents pour leur permettre de vivre décemment et d’etr moins enclin à prendre des raccourci (Quand bien meme on peut être pauvre et intègre).les responsabilités sont partagées.

      Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2012 à 15:04, par Racines
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      Rien ne nous étonne aujourd’hui ! Après l’assassinat du président Thomas SANKARA et la prise du pouvoir par Blaise Compaoré, l’homme dit "intègre" a disparu du langage et du vocabulaire des dirigeants. Les plus grands voleurs sont les plus riches ou les plus riches aujourd’hui sont les plus grands voleurs (ils volent le fisc, la douane, surfacturent les marchés, détournent les deniers publics...).Sans tapages et sans ambages, ceux qui nous dirigent depuis la forfaiture du 15 octobre 1987, sont les plus riches ! Comment voulez-vous que des petits agents qui ne voient aucune vraie sanction tombée contre les plus grands voleurs, considérer un temps soit peu l’honnêteté, la dignité, la droiture et le sens du professionnalisme ? Le chant du cygne est un signe et le peuple lit entre les lignes, nos gouvernants nous indignent, dans nos têtes ça gamberge et dans nos têtes ça gamberge !!! SOS, c’est un SOS, ce sont les voleurs de la république ! Méditez sur cette chanson d’Alpha BLONDY.

      Répondre à ce message

    • Le 9 septembre 2012 à 23:59
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      La corruption au niveau du secteur de la santé se resume comme ainsi : les attachés rakettent les malades, les ifirmiers vendent des médicaments prohibés (analgin injectable) à la population. On retrouve des "Guiro" dans tout le secteur de la santé.

      Répondre à ce message

    • Le 18 septembre 2012 à 10:32, par dr houk
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      La réaction des internautes au sujet de l’affaire de LEO portant sur le rackettage orchestré par les agents du bloc, me donne l’occasion de réagir afin d’éclairer l’opinion nationale sur le travail colossal qu’abat ces braves agents au niveau des différents bloc au FASO .Tout d’abord excusez- moi je suis désolé de constater que certains lecteurs du dossier ne semble pas appréhender le fond du problème posé. J’en veux pour preuve le fait de dire que les attachés de santé ne doivent pas opérer ou attraper le bistouri c’est une abération ; le fait de dire également que les attachés roulent dans des grosses voitures n’a pas de sens ; c’est une pure jalousie qui vous anime. En réalité ;laissez- moi vous dire que si ces attachés n’existaient pas, il fallait les créer ;car ils sont à la base de bon nombres d’interventions faites dans les blocs opératoires au FASO, les statistiques peuvent l’attester. Alors que vos chirurgiens sont entrain de dormir ou travailler dans leur cliniques privées ;ce sont les même attachés qui opèrent vos hernies, hydrocèles et surtout les césariennes de vos chères femmes. Ces braves gens tenez-vous bien assurent la formation de médecins en chirurgie d’urgences sans réclamer un seul rond car animés par l’amour de ce qu’ils font. De grâce un problème de rackettage n’en tache à aucun moment les compétences de ces braves gens. Enfin laissez-moi vous dire que le problème de LEO, ne fait pas cas d’une faute professionnelle ou technique, c’est un problème d’organisation et peut-être d’un règlement de compte au sein du service. Veuillez alors canalisez vos propos qui sont incohérents inadaptés et dilatoires

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 13:23
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    L’autorité sanitaire à son plus haut niveau doit tirer cela au clair et prendre les sanctions qui s’imposent. Sinon le MCD va être ridiculisé et la renommée des agents de santé toujours ternie. Trop de rapports sont malheureusement sans suites à cause des accointances de toutes sortes. Il est temps que l’on apprenne à assumer ses RESPONSABILITES.

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2012 à 17:04, par billas
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      mon frère je te dis que le MCD risque de n’est pas grandir car n’étant pas diable parmi des diables sans piété. vous savez le pouvoir aujourd’hui aime les hommes corrompu qui sont leurs semblable. quant aux agents arnaqueurs un peu de soucieux pour vos pauvre parents car la vie n’est pas éternelle, que ces derniers soit licencié de leur fonction n’ont pas pour les faire souffrir mais pour servir de leçon. oh ! mon pauvre Burkina

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 13:40, par AD
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Maleureusement c’est vrais. Aucune conscience professionnele chez certains agents de santé,les medecin y compri. chacun veut achever sa villa à ouaga et rentrer à Ouaga. Je pense que l’opinion publique entretienne ces genres de faits. Ils faut que les gens apprennent à denoncer ces sorciers d’une autre espèces publiquement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 14:55
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    bel article qui introduit une situation réelle dans toutes les formations sanitaires de notre pays. ce qui est décrit comme situation à Léo ne vaut pas le dixième de ce qui est constaté dans un CMA ou j’ai travaillé. j’ai maintes fois fait des écrits à ma hiérarchie qui sont restés lettre morte. pour mon honneur j’ai dû négocier une affectation pour m’en aller. vous imaginez un peu le scénario de ces paramédicaux : ils recoivent les patients et leur prennent de l’argent au nom du médecin. nous opérons ensemble les patients et après j’apprend que de fortes sommes ont été prises avec la famille. dans ces conditions il est difficile de travailler. les médecins chesf ne peuvent rien contre cette situation. ils ont simplement pour rôle de signaler ces dysfonctionnement et de prendre des mesures dissuasives. ils n’ont pas pouvoir de sanctionner. une simple demande d’explication à adresser aux agents accusés et c’est tout. s’il reste rigide sur sa position comme ça été le cas dans votre article, les autres bloquent le service et la population va souffrir. c’est toute la difficulté qu’il ya dans notre système. le médecin a beau été présent, on rackettera toujours en son nom. souvenez vous encore de ce cas decouvert par le REN-LAC a l’hopital yalgado. pendant que les gens opèrent au bloc, le garçon de salle sort en leur nom prescrire des médicament introuvables pour finir par dire qu’il possède les produits. il recupère l’argent et l’équipe chirurgicale est accusée à tord. le REN-LAC a fait bien son travail. tenez vous bien, ce garçon de salle a simplement été affecté dans un CMA de la ville sans autre sanction. il y a poursuivi son sale boulot et y a été épinglé et là également, pas de suite.
    en somme, l’ordre des médecins doit travailler à se faire connaître et comprendre par la population.

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2012 à 22:45
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      Toi tu n’es qu’un médecin illuminé et intoxiqué depuis les bancs de l’université par les Pr qui pensaient qu’ils sont le nombril de la terre. En matière de racket, entre médecin et Attaché de santé, y’a pas match comme dirait l’autre.
      Entre les attachés qui racket et travaillent quand même, et les médecins qui ne travaillent pas et obligent les pauvres patients à aller consulter dans leurs cabinets privés ne repondant à aucune norme et à des prix exhorbitants ; franchement, je préfère le racket à l’escroquérie.

      Répondre à ce message

      • Le 8 septembre 2012 à 11:15
        En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

        La discussio0n sur le forum demande un peu de bon sens. Quand on parle des médecins vous sauter toujours sur les cliniques privées.
        Ya combien de villes du BF où il ya des cliniques ? autrement dit combien de médecins travail dans des coins où il n’ya pas de cliniques ?
        La poignée de medecins qui travaillent en cliniques positivement ou negativement ne peuvent en aucun cas etre l’etalon de mesure de tout le corps medical du pays.
        Respecter les personnes qui resistent encore a la foulée et aux ouragans de la corruption dans le système de santé et bien d’autres systèmes du pays d’ailleurs
        Parlons de façon constructeurs et non destructeurs.
        Revenant au sujet, je pense que quand les gens sont malades ils pensent que celui qui les soigne est malade et souffre avec eux ! NON ET NON. Les agents du système publique (santé et autres...) connaissent la corruption comme mécanisme de defense face à un enrichissement illicite des politiciens et hommes d’affaires ...ils se retrouvent entrain de produire des statistiques que le politique présente pour attester a l’opinion internationale que le pays avancent et eux memmes (agents de la fonctions publiques ) n’avancent pas et pire ils reculent. ils sont passer par une phase de demotivations , une deuxième phase de revendication sans suite ils ont emboiter les pas des racketteurs d’en haut et qu’est ce qui vous etonnent ?
        Dites moi, vous voter des gens qui n’arrivent pas à vous satisfaire comme ils se doit et vous etes etonner que des gens qui ont trimer pour avoir des competemnces travail comme des anes sans se soucier d’eux memes. LE rackettage n’est pas bon certe ! mais c’est des gens qui voient qu’ils ne sont pas ecouter dans leur revendications qui finissent dans ca et je vous jure que c’est des gens purs qui peuvent faire des reproches à des impurs. Qui croyez vous dans la haute hiérarchie de ce foutu pays capable de faire quelque chose a ces agents de santé racketteurs. Et meme s’il y parvient c’est tout simplemnet par ce qu’il use anormalement de son pouvoir sino que lui meme il n’est pas propre.
        La morale agonise et vous vous etonnez de ces choses pareils et ceux qui tuent les biens portants sur la route pour recuperer leurs sous et articles sont -ils pas des burkinabés ? qui devraient avoir pitié des voyageurs et qu’est ce qu’on a pu faire contre eux.
        Si la tete ne change pas le corps ne va pas changer et je prefère meme que les agents de santé prennent mon argent pour me sauver la vie que ceux qui m’exploitent politiquement et quand je ne fais plus leur affaire ils sont prêts a me livrer voire me tuer. je prefere toujours des agents de santé racketteurs a des brigands tueurs sur la route contre lesquels on acquièrent des avions a prix collosaux sans jamais présenter des resultats satisfaisants

        Répondre à ce message

        • Le 9 septembre 2012 à 00:16
          En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

          120, 230, 250 medecins sur un total de 350 medecins au Faso, C’est ca ta poignee de medecins ? Ne cherche meme pas a justifier l’ injustifiable. Si tu as vu qu’ on a arrete de respecter les medecins au Faso, c’est [parce qu’ ils sont devenus les nouveaux douaniers. Ils auront l’ argent... vole mais ils ne pourront pas voler notre estime et respect encore moins les violer et violenter. Respectez - vous chers toubibs.

          Répondre à ce message

    • Le 8 septembre 2012 à 14:04, par Djam
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      Mon ami, l’ordre des médecins n’est qu’un machin dont nous on s’en fout. Le système de gouvernance doit permettre d’éradiquer les comportements ignobles dans les services de santé. C’est tout !

      Et c’est pourquoi tous les burkinabé lucides appellent de tous leurs voeux à l’alternance sérieuse. Sinon, médecins, attachés de santé, agents des impôts, douaniers, financiers, policiers, gendarmes, la Justice en tête, et j’en oublie peut-être, tous pourris !!!!

      Et dans les services de santé, le véritable problème, c’est les médecins. Impossible d’avoir une consultation avec eux. Pour une urgence, ils te donneront un rendez-vous suffisamment long pour que tu puisses mourir, ou alors les rejoindre en clinique pour qu’ils te "mattent" correctement. Et quand la prestation se passe mal, on te largue à Yalgado pour que les étudiants en médecine mal formés et les infirmiers non suivis t’achèvent dans la légalité. Ne me parlez plus d’ordre des médecins parce que le burkinabé lamda se fiche des prestiges ridicules.

      Que les rares agents de santé consciencieux veuillent bien m’excuser !

      Répondre à ce message

      • Le 8 septembre 2012 à 16:21
        En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

        Merci pour ton apport dans ce forum Mr ou Mme Djam. Permettez-moi de vous poser cette question : Avez-vous des statistiques sur le nombre de médecins (tous confondus) au BF et quelle est le nombre de médecin par habitants ?

        Répondre à ce message

        • Le 8 septembre 2012 à 20:36, par Djam
          En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

          J’ai les statistiques mon cher ami. Au Burkina, il y’a seulement 04 médecins pour toute la population. Et voilà ce qu’ils font :

          - 01 est prétendu occupé par des activités hospitalo-universitaires qui les empêchent d’être toujours présents avec les malades du public (mais présents dans leurs cabinets privés).

          - 01 bourlingue entre les séminaires de formation, les rencontres fictives à Ouagadougou et les paperasseries dans leur bureau.

          - 01 est dans la recherche permanente des relations politiques pour être nommé DR ou pour gérer un projet ou une direction dite "juteuse".

          - 01 est consciencieux, travaille correctement et est la risée de ses confrères parcequ’il resiste à la tentation des 03 autres. Voilà les statistiques ! Satisfait ? Oubien celles des autres agents de santé (infirmers, sages femmes, attachés de santé,...) vous intéressent également ?

          Répondre à ce message

        • Le 8 septembre 2012 à 20:50
          En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

          A celui qui demandait les statistiques sur le nombre de médecins par habitant au BF, je dis ceci : "quand une dent est seule dans une bouche, elle doit être bien blanche".

          Répondre à ce message

      • Le 9 septembre 2012 à 00:23
        En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

        Je ne suis qu’ un pauvre instituteur qui s’ evertue a faire ses 10% au CEPE. Je crois faire oeuivre utile parce que loin de toute cette pourriture qui nourrit et surnourrit ces soit- disant grands qui sont aussi pourris que les sepulcres. Blancs et apparemment propres au dehors mais pleins de merde dans le dedans. Heureusement qu’ onne lit pas les consciences des uns et des autres sinon lamoyenne allait depasser le total.

        Koffi Kodjo Affi.

        Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 15:01, par Subtance Grise
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Mes freres notre pays est sous l’emprise du diable dont les executants de ses ordres ne sont autres que nos dirigeants actuels.
    Merci a Blaise pour avoir conduit son peuple dans cette situation triste. Le pouvoir et l’argent sont leurs priorites ; tant pis pour le peuple.
    Sankara disait qu’il ne sert a rien de s’appitoiyer sur le sort d’un esclave qui ne se bat pas pour se liberer. Seule la lute libere.malheureusement le burkina est aujourd’hui comme un soldat encercle de partout par des armes ;alors.....

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 15:04
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    IMPORTANt
    hola !!!!!!!!!!!! tous les agents ne sont pas des racketteurs .je suis sûr que c’est le comportement du MCD qui fait que les gens rackettent beaucoup .Voyez vous quelqu’un qui passe toute la nuit à travailler à opérer ,rentre chez lui et doit révenir le matin pour travailler et en guise de recompense morale ce sont des remontrances qu’il reçoit de la part de son MCD qui d’ailleurs dort correctement chez lui ne touche pas son salaire .ces brimés du système chercheront des voies pour ce motiver .

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2012 à 16:57, par AD
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      Je suis d’accord avec vous mais pas sur le dos de ces pauvres populations ! Qu’il y ai un conflit entre ces agents et le medecin cela doit pouvoir se resoudre dans un cadre professionnel. La motrivation oui mais enfin...

      Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2012 à 19:28, par Le gars.
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      C’est dommage de raisonner de la sorte. Nous devons condamner la corruption d’où qu’elle vienne. Du courage au MCD et je le conseille de grouiller sa spécialisation pour partir car ces agents qui sont au bloc de changeront pas. C’est dans leur sang.

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 15:07, par Iso
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Vraiment dommage tous ces comportements. Et si on affectait les agents du trésor dans toutes les caisses des CMA ? En tout cas je pense que ça sera mieux car il n’est pas facile de faire gérer de l’argent par celui qui n’est pas du domaine. Dans les perceptions on voit rarement ces manquements. Juste une suggestion.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 15:08
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    JE CONNAIS LES RACKETTEURS CE SONT LES BÖBÖ. hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2012 à 16:19, par watt51
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      reponse à ous . je pense quil na rien compris celui la.tu es jaloux où quoi si on enlève lattache de santé ds le système sanitaire cà sera grave car ces mcd que tu évoques ne connaissent rien dans la chirurgie car lis ont reçu que six mois de formation.dis toi que c,est. l,attaché qui le forme pour faire des interventions.en réalité c,est toute l,administration qui est corrompue.même ces médecins ils prennent aussi l,argent dans leur bureau.et comme tu nes jamais sorti de ton bf voilà pourquoi.tu parles.au hasard et.en désordre.reste tranquille car tu ne connais rien sur les efforts que les gens abattent jour et nuit o k,

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 15:48, par pas séké talo
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    vous savez l’ETAT be veut pa prendre totalemen ses responsabilité. si non il y’avait un projet de nommer les administrateur à la place des MCD afin qu’il puisse avoir le temps d’opéré aider par les attachés. Mais vous ne verez rien car notre ETAT est toujours comme un pompier : près à venir éteindre le feu comme à GAOUA, avec les accoucheuses à bobo. SVP "mettez l’homme qu’il faut à la place qu’il faut et vous verez le burkina va émerger" si non comme ça le Président du Faso va finir par douter de son "burkina émergent".

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 16:19, par Kelkundebien
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    CMA de Léo, CHR de Dori, CMA du 30 et j’en passe !tous les mêmes, alors arrêtez de stigmatiser le CMA de mon très cher village.Megalors !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 16:57, par UNCITOYEN
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    J’accuse les intellectuels de lèo, oui c’est eux qui ont laissé ses agents véreux s’enrichir sur le dos de leurs parents.
    Je suis sur que cette corruption n’est pas un secret à léo ; alors est-ce que des gens ont eu le courage de porter une plainte à la police ? On me dira qu’il n’yaura pas de preuve.
    Même avec une simple téléphone portable, on peut pièger un agent corrompu. Si jamais je croise un de ses agents corrompu sur mon chemin, je mettrai fin à leur carrière. Parole de uncitoyen

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 21:29
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    VOUS AUTRES JOURNALEUX VOUS N’ AIMEZ PAS LA VEIRTE ECOUTEZ BIEN CES ATTACHES PRENNENT 60.000F ET ILS SOIGNENT TON MALADE OU EST LE PROBLEME ? GUIRO LUI IL PREND 2MILLARDS POUR LES JEUNES POUR FAIRE LA FIESTA DANS LES BARS.MOI J’AI CONNU PIRE AILLEURS PAR EXEMPLE AU GHANA ON TE PREND 200.000F ON FAIT JUSTE UNE INCISION .....

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2012 à 21:39
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    *******

    @@@@@@ MOI J’AI UNE SOLUTION POUR QUE LES AGENTS DE SANTE NE RACKETTENT PLUS : CELUI QUI EST PRIS LA MAIN DANS LE SAC DOIT ALLER AU NORD DU MALI POUR ETRE JUGER @@@@@@

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2012 à 04:32, par Fabrice du Canada
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    C’est dommage d’apprendre des choses pas si reluisantes de ma ville natale...J’ai l’impression de n’avoir gardé dans ma mémoire que mes beaux souvenirs d’adolescence et de jeune adulte alors que je m’envolais pour d’autres cieux...à l’autre bout du monde.
    Cette petite ville de Léo qui était un havre de paix réputé pour sa culture de tubercules, ses soins de santé de proximité, son entraide et sa générosité...Vraiment dommage.
    Je repartirai à la redécouverte de ma ville natale cet été 2013 accompagné de mes ami(e)s...J’ose seulement espérer que toutes les pratiques revelées dans cet article ne seront pas à l’ordre du jour et mes ami(e)s découvriront le peuple intègre que j’ai toujours décrit et que nous aiderons certainement dans de nombreux projets sociaux.
    Coucou du Québec... :)

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2012 à 09:00, par biton
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Noublions pas que l´adage nous dis que si le poisson pouri ça commence toujours par la tête.eh burkinabés alors nos pieds brùlent et voila nous nous demandons d´ou viens l´odeur.l´exécutif est comment dabord posont la question.très bon article de la part de mon esclave sanou le bobotchè.pourquoi ne pas avoir le courage ne serais qu´un seul jour pour que l´excè à tout nuie.au moins dite deux mots à la dynastie compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2012 à 10:08, par nelavane
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Dans quel pays sommes nous ? L’impunité est si grandissante. Que fait donc le gouvernement fasse à un tel fléau ? c’est à croire qu’on vit dans un état totalement anarchique qui ne se focalise que sur les petits voleurs de poulets ou de pain, qui volent juste parce qu’ils ont faim, et laisse les véritables voleurs agir au vu et au su de tous sans craindre de représailles quelconques. Mais ou allons nous donc ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2012 à 13:35, par DOCTEUR HOUSE
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Rectificatif du titre de l’article monsieur le journaliste.Un attaché de santé en chirurgie n’est pas un chirurgien.A César,ce qui est a César. Le titre approprié est donc : "au royaume des attachés de santé en chirurgie racketteurs".

    Par DOCTEUR HOUSE

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2012 à 13:45, par Lepigeonrêveur
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Lamantable ! On est où là ???

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2012 à 15:09, par fils du pays
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    La discussion en vaut la peine. Mais les discuteurs ne sont pas à la hauteur.
    Le journaliste, les internautes, les agents de santé, les autorités administratives de la santé, les autorités politiques et j’en passe qui de ce beau monde fait bien son travail ?
    Je prefère un agent de santé qui me rackette et sauve la vie de mon parent à une autorité qui me promet la neige en avril au sahel et a un politicien qui est elu pour servir le peuple qui ne fini jamais de se servir lui meme.
    Que pensez vous des autres secteurs de la fonction publique ?
    Que pensez vous des brigands qui te prennent ton argent meme argent d’ordonnance médicale et te tuent si tu bronche ?
    Que pensez vous des enrichissements illégaux qui font poussez des immeubles partout a waga ?
    Que pensez vous des magistrats qui doivent d’ailleurs faire règner ce climat de justice social et qui font le nid de la corruption ?
    Ces actes qui sont aussi ignobles que celui que vous decriez ici ne sont suivi d’aucune tentative de faire du bien au Burkinabés.
    Je présente mes excuses a toute personnes faisant partie des corps sus cités et qui fait bien son travail. Et demande à tous les Burkinabés de changer d’abord chacun son propre comportement et s’attendre à un bon traitement de la part des agents de la fonction publique (santé)

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2012 à 15:29, par alasco
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Les amis à Dandé on a fait mieux. deux attachés de santé ont délocalisé le bloc opératoire dans la salle de soins du post opéré. pour éviter de se faire voir par le MCD et surtout ne pas partager la rancon avec les autres. Ils ont de la chance le MCD (dealer devant l"eternel et protégé selon lui par une certain Antou à Ziniaré) vient d etre relevé

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2012 à 16:11, par moi aussi
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Pauvre léo, je suis avec toi : piusse l’éveil des peuples se faire ; puisse l’honnêteté redevenir une vertue cardinal dans ce beau pays ; puisse l’honnêteté être source re récompense et non de risée

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2012 à 16:48, par OMER
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    ce qui arrive dans le cma etait previsible ; voyez monsieur le president quand votre etat forme des admistrateurs des services de santé et les affectent dans les district ils se transforme en gestionnaire et que devient le MCD UN ADMINISTRATEUR et non un medecin resultat le peuple en souffre ; voyez le ministere de la santé une vrai pourriture un ministre medecin , un SG MEDECIN a encouragé leur collègue dans les district à bouffer et à monter des R+1à ouaga . du courage aux anesthesiques c’est juste le resultat d’un systeme pourrie ENCOURAGER PAR LES DIRECTEURS REGIONAUX ET LE MINISTRE TRAORE BON VENT . UN BURKINA EMERGEANT MON OEIL OUI

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2012 à 17:37, par Commandant
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Mille fois merci au journaliste pour avoir abordé ce sujet très important. Je profite attirer l’attention des plus hautes autorités de ce pays (tout ce que nous faisons de nos jours est dit au faite que nous vivons) alors révisez le système de santé de notre pays. Au CMA de Solenzo on vend des produits pharmaceutiques en salle d’hospitalisation à des malades, ces produits sont sans doute soutirés des sachets d’autres malades. Et je suis sûr qu’ils prescrivent ce qu’ils ont pu soutirés pour pouvoir les vendre même si leur produit ne guérit mal du malade. Pensez un instant au serment que vous avez prêté pour arrêter de vous amuser avec la vie des honnêtes citoyens

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2012 à 23:53, par Ratasida
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Notre système de santé soufre sérieusement de plusieurs maux. L’affaire de Léo n’est qu’un cas parmi temps d’autres. Les agents de Léo ont juste eu la malchance de rencontrer quelqu’un qui connait ses droits. Dans tous les C MA du Burkina, les choses se passent exactement (sinon pire) comme à Léo. Les CMA sont devenu des cliniques privées pour nos braves attachés de santé en chirurgie et anesthésie. Chez eux, le serment d’Hippocrate à fait place à un serment "d’hypocrite". Ce qui est plus décevant, c’est que ces agents sont le plus souvent soutenus par un certain syndicat (Dans les district, les responsables syndicaux se recrutent parmi ces malfrats). Il est d’arrêter Ces "Chirurgiens" le deal de ces chirurgiens mangeurs d’âmes. Que quelque chose soit faite par la hiérarchie tout de suite (Mutation des agents qui ont fait au moins 6 ans, sanction des fautifs démasqués...). Que le ministère commandite des sorties de contrôle sur le terrain pour démasquer ceux qui sont entrain de saper les efforts du gouvernement qui met tout en œuvre pour une bonne accessibilité des populations aux soins. Fait dans chaque bloc la situation entre la valeur des produits consommés et les recettes engrangées par période ; vous comprendrez que les efforts du gouvernement dans le domaine de la santé sont destinés à enrichir quelques inconscients. Faites quelque chose ! Sinon c’est comme le dirait l’autre :" le pire n’est la méchanceté des hommes mauvais mais le silence des hommes bien"

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2012 à 08:23
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Merçi à tous ceux qui interviennent dans ce forum. je pense que la sensibilisation est à mieux par exemple leur dire que racketter est un péché que Dieu punit .et que le bien mal acquis ne profite jamais .sinon les autres mesures de réprehension sont mauvaises je m’explique si vous punissez séverrement un racketteur désormais au lieu de soigner des malades il soigne un seul et il n’ ya rien dans tous les cas il est venu au travail.ou bien il travaille gratuitement pour les malades .les DG en savent sur les opérations caisse vide lors des grèves. trouvons des solutions qui arrangent à tous........MERCI.... MERCI... MERCI

    Répondre à ce message

    • Le 9 septembre 2012 à 11:30, par Guess
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      Merci de faire la différence entre chirurgien et attaché de santé en chirurgie et de tenir compte du fait que les médecins engagés avec l’état gardent le droit de travailler en clinique, avant de faire certains commentaires.
      Je suis chirurgien et honnêtement dit,en dehors du fait que le privé est plus lucratif, je préfère y opérer dans les règles avec le matériel qu’il faut que de me retrouver à bricoler les malades au public par manque de matériel et de paramédical démotivé...

      Répondre à ce message

    • Le 10 septembre 2012 à 00:40
      En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

      Par contre dans la région du sud ouest les infirmiers se sont spécialisés impunément dans la vente des médicaments de la rue (EPPI, HPV inj, ANALGIN inj)aux patients.

      Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2012 à 16:57
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Fameux CMA de Léo : 2009 le personnel demandait à ce que le MCD partage les ristournes de la CAMEG(1 à 2% de la commande annuelle faite par sa clientelle qui se chiffrent à 1 ou 2 voire 5 millions pour certains Districts sanitaires) cela les a coûtés des affectations pour nécessité de service (rackette et abus d’autorité). 2012 il faut du personnel à cause d’une histoire de rackette. Quoi d’autre demain ?
    Les attachés de santé sont au banc des accusés aujoutd’hui : dites si quelqu’un me paie pour un service personnalisé devrais-je qualifier cela de rackette ? Il a son service et mon mois est arrondit, à mes risques si cela tourne mal.
    Les facteurs qui favorisent : être attaché est un parcours de combattant, pas comme le médecin qui ne connaît pas de concours, rien que des examens. Pour une promotion, on te dépouille de tes indemnités constituées de plus de 50% du salaire (recession économique individualisée) durant au moins 2 ans. Et c’est le plafond, la question du doctorat en soins infirmiers ne se posent guère, ce sont les médecins qui bloquent (Ministre=médecin, SG=Medécin), sur le terrain, ils font tout le travail et le medécin est entre 2 séminaires de formations et un week-end à la capitale. Souvent les malades proposent de l’argent pour des soins personnalisés, dirons nous incitation à la rackette.
    Bref, une fois le client est satisfait, rackette ou pas, sévir ou ne pas sévir c’est administratif. La solution à ce problème est politique, arrêtons la polimique.
    PS : Les honnêtes Medécins qui respectent leurs "collaborateurs" et qui leur partagent les fruits du travail de "l’équipe", mon chapeau !!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2012 à 12:20, par Tony
    En réponse à : CMA DE LEO : Au royaume des chirurgiens racketteurs

    Je salue le courage et le dévouement du MCD pour le travail qu’il abat. Juste pour rappeler que ces agents dont vous faîtes cas ne sont pas des chirurgiens ou des anesthésistes ; ce sont des attachés en chirurgie et des aides anesthésiste ; pour être chirurgien il faut d’abord le doctorat en Médecine et ensuite se spécialiser en chirurgie.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés