Enlèvement d’enfants : Il a failli être lynché à Ouezzin-ville

mardi 4 septembre 2012 à 22h53min

Ce mardi 4 septembre 2012 restera un mauvais souvenir pour ce monsieur (appelons-le H. Malick) qui a failli être lynché par les habitants au marché de Ouezzin-ville. C’est au commissariat central de la ville de Bobo que son calvaire nous a été conté.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Tout serait lié à l’attitude pour le moins suspect de H. Malick (pseudonyme). En panne (supposée ou fausse), il n’a pas trouvé mieux que de solliciter l’aide de six enfants pour l’aider à démarrer sa voiture. Tous âgés de 5 à 6 ans, ces derniers ont fini par se retrouver dans son véhicule avant d’être conduits dans un endroit clos à l’écart des regards indiscrets. H. Malick, présumé coupable d’acte ou d’intention délictueux va donner de l’argent aux enfants avant de les inviter à boire un liquide.

Sentant le danger, la plus grande a pris la poudre d’escampette en effectuant des gestes qui montrent qu’elle est en danger de mort. Son alerte a été relayée par une femme qui va diffuser la crainte de l’enfant en criant. Immédiatement, les riverains se sont rués sur les lieux pour s’en prendre à H. Malick. Présumé coupable d’actes malveillants, il a été roué de coups et son véhicule caillassé. C’est dans cette ambiance surchauffée que l’équipe de la police arrive sur les lieux. De négociation en négociation, elle a fini par extirper l’accusé des mains de ses ravisseurs pour être conduit au commissariat central de police de Bobo-Dioulasso.

A notre passage, des parents d’enfants étaient également présents pour en savoir plus sur cette affaire. Les circonstances de l’affaire n’ont pas permis de révéler les intentions du présumé coupable. Mais force est de reconnaître que son attitude et l’inattention des parents, des riverains du marché laissent à désirer. En attendant, les regards sont tournés vers les éléments du commissaire Belem Abdoulaye, chef de la Brigade anti-criminalité et de Hien K. Alexis, chef de la brigade régionale de protection de Bobo-Dioulasso pour élucider l’affaire. A suivre donc.

Ousséni BANCE/ Stagiaire

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés