Affaire de Gaoua : Le fond du problème

lundi 27 août 2012 à 09h33min

Le fond du problème relève d’une histoire de « vengeance anonyme » ayant comme point de départ, un conflit entre agriculteurs et éleveurs dans le quartier Tonkar de Gaoua. Selon les témoignages recueillis sur place, les habitants de Tonkar, ayant constaté que la terre culturale n’était plus propice, ont décidé de changer de lieu. Les éleveurs d’ethnie Peulhs, de commun accord avec les habitants, décident d’aller s’y installer pour que leurs animaux puissent bénéficier du terrain. Des saisons se sont écoulées et les habitants de Tonkar décident de récupérer leur terre. Ne voulant pas créer une discorde entre deux ethnies, les habitants de Tonkar acceptent la cohabitation. C’est dans cette ambiance de courte durée qu’un jour, des animaux d’éléveurs Peulhs endommagent un champ appartenant aux populations du secteur.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Affaire de Gaoua : Le fond du problème

Celles-ci, alertées, avisent le préfet de Gaoua qui semble ne pas réagir assez vite, jusqu’à ce qu’un autre dégât de champs intervienne. Ils repartent et cette fois-ci, le Préfet donne une convocation aux deux camps afin de les entendre. Malheureusement, l’autorité n’a pas su jouer la carte de l’apaisement. Sinon, comment comprendre la grogne des habitants de Tonkar qui s’en ont pris à leurs cohabitants éleveurs en saccageant leurs biens ? Le phénomène a empiré suite à la mort tragique de l’élève adolescent de 12 ans, répondant au nom de Kambou Francis. Alors qu’il se rendait au marché de la localité en compagnie de sa petite sœur pour vendre des animaux (deux chèvres et un poulet), ce dernier a été retrouvé sans vie, atrocement mutilé de sa langue et de son sexe.

Une « chasse à l’homme » emballe alors toute la ville de Gaoua, créant la terreur en tous lieux. Les populations de Tonkar accusent les Peulhs d’être à la base de l’assassinat, en raison du conflit qui existait déjà. Mais pourquoi s’en prendre alors aux Mossis ? Ce triste évènement généralisé met en deuil cinq morts, donc cinq familles. A la date d’aujourd’hui, un apaisement des rancœurs semble avoir pris le dessus dans les esprits et l’enquête suit son cours.

Boniface Bourehiman ZAGRE

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 août 2012 à 22:55, par Bob’ndonbin
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    C’es comme le dit le proverbe:si tu abandonne ta termitière d l’an passé tu pioches des fourmilières.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2012 à 23:09, par ZAN Loulou
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Cher journaliste faites des investigations et donner la nouvelle information concernant cette histoire de Gaoua ; tu n’a dit de plus en dehors de ce que des collègues journaliste avaient écris au moment des evenements.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2012 à 23:19, par LeSage
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    "Ce triste évènement généralisé met en deuil cinq morts". Je ne sais pas exactement ce que cela veut dire. Cote contenu aussi l’article ne nous apprend rien.

    Répondre à ce message

    • Le 27 août 2012 à 01:35
      En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

      ""Mais pourquoi s’en prendre alors aux Mossis ? Ce triste évènement généralisé met en deuil cinq morts, donc cinq familles. A la date d’aujourd’hui, un apaisement des rancœurs semble avoir pris le dessus dans les esprits et l’enquête suit son cours"

      Mr. le journaliste, relisez- vous. Soyes plus soigne dans votre maniere d’ ecrire. "met en deuil 5 morts ?" Je perds mon moore.

      Répondre à ce message

    • Le 27 août 2012 à 10:22, par zdp
      En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

      cet article montre ne dire rien du fond de problème une situation pareil ne peut pas être commentée sans une investigation cher journaliste ce n’est pas un magasine mais une atrocité que les burkinabés ont besoin de comprendre si vous n’aviez pas plus à nous donne ne crée pas le floue dans nos tête

      Répondre à ce message

  • Le 26 août 2012 à 23:48, par Anonyme 1
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    "Ce triste évènement généralisé met en deuil cinq morts, donc cinq familles"

    Ton français même va nous endeuiller plus

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 00:18
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    votre article est tout simplement bidon et il serait mieux que certains journalistes apprennent à se taire quand ils n’ont rien de pertinents à nous dire

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 01:32
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    "L’ enquete suit on cours ?" Donc j’ai peur car je connais trop cette phrase.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 06:42, par sidy
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    le probleme des peul resident à Tonkar n’est vraiment pas lié à ce qui s’est passé à dans la ville de GAOUA.le premier est un conflit entre agriculteurs autochtones et eleveurs et le second est lié à l’assasinat d’un enfant dans la ville de Gaoua

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 07:42
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Cet article valait-il la peine d’être publié ? Si c’est le fruit d’une investigation, il faut aller jusqu’au bout et donner la version du Préfet de l’époque ou à defaut, le traitement judiciaire réservé au dossier.
    Au lieu de cela, Monsieur le journaliste veut pointer le doigt sur une autorité ?
    Le Préfet a quelle capacité pour règler un problème foncier aujourd’hui ?
    Vous connaissez l’évolution des lois en la matière ?
    Les Préfets se contentent de renvoyer les dossiers à la Justice et il s’en lave les mains.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 07:45, par papadwèogo
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    ce triste événement met en deuil cinq morts....... les morts s’endeuillent no comment

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 07:51, par marijos
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Il nous faut au Burkina Faso de bons journalistes d’investigation et non des narrateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 09:00, par ismael
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    slt renseignez vs bien avant de raconter n importe quoi. l histpire de gaoua c est plus ke ça. c est une affaire d etat. N ns voilez pas la fasse les peulhs et mossis n ont rien a voir dans cette histoire c est les politiciens indelicats originaires de gaoua ki st a la base. cherchez vs trouverai

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 09:01, par Sage
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Cher journaliste, informer s’apprend. Aussi, pour chaque sujet que tu compte porter à l’opinion publique, tâche de t’instruire suffisamment avant. Si ton article constitue une interrogation qui te permettra de nous informer sur les résultats de nos propres recherches, alors laisse nous dire à nous mêmes que nous voyons et entendons.

    Bonne chance.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 09:06
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Vous avez tout dit ?"Mais pourquoi s’en prendre alors aux Mossis ?"

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 09:28, par Gomezemsé
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Continuer à chercher, cette version ne tient pas la route. La gendarmerie a entre les mains les vrais auteurs de ce coup monté. L’histoire de peulh et agriculteurs est une façade.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 09:56, par anta
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Tout ça c’est la pauvreté des populations.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 09:59, par FA§HION
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Dommage mais aucune nouvelle ne ressort de ce article que ce qui est déjaà connu. Investiguez au mieux pour nous informer en lieu et place de répétitions cher journaliste. A votr loupe, partez !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 10:02, par FA§HION
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Je m’attendais à un scoop !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 10:16
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    C’est votre fond du problème et non le fond du problème. Qu’est ce que vous voulez nous apprendre ? où avez-vous fait votre formation de journalisme ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 10:32
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Tout ce que ce fameux journaliste a raconté est vraiment faux. Tu veux nous faire savoir que les peulhs ont enrichi les sols et les lobis veulent les chasser et récupérer. Mon cher ami, le lobi n’est pas ce genre d’homme. le climat du sud-ouest n’est pas propice à l’élevage de la race des boeufs peulhs. les peulhs sont généralement employés labas par les lobis pour la surveillance leurs boeufs. On rencontre des troupeaux de boeufs peulhs dans la région beaucoup plus en saison sèche et pour la plus part du temps, ils sont transit vers la Côte d’Ivoire ou le Ghana.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 10:36
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Mais pourquoi s’en prendre alors aux Mossis ? si tu étais un vraiment journaliste et que tu avais mené des investigations sérieuses, tu devrais répondre à cette question. tu es mal parti dans le métier de journalisme

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 10:46, par UNICTOYEN
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Monsieur le journaliste j’ai cru que vous alliez nous faire des révèlations ?
    Vraiment votre article est nul en ce sens qu’il veut nous faire croire que c’est un peulh qui a tué ce petit. On ne vous suivra pas dans votre logique. Ce n’est pas parce que dans le passé il y’a des conflits entre agriculteurs et éléveurs que tout mal qui touche les agriculteurs vient forcément des peulhs.
    Les lobis seront surpris d’être étonné quand ils verront que l’assasin de ce petit est tout un simplement un de leur frère. wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 10:51, par LADE BEN
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Mr ZAGRE, ne justifie pas l’injustifiable, la sagesse africaine a toujours enseigné la justice tel qu’il en soit ta colère. Tuer des peuls et mossis pour justifier une défaillance de l’état n’est pas imaginable. Il n’est pas un secret pou personne que la haine envers les peuh gagne du terrain dans notre pays de façon générale, les mossis et les peuh particulièrement au sud ouest ; les moussis sont victimes des dégât d’animaux. L’état doit arrêt de "dialoguer seulement" il doit sensibiliser et informer appliquer les lois. La haine n’es pas un comportement justifiable, elle est recherche d’un bouc émissaire pour justifier sont propre échec.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 10:56, par papou
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    merci pour votre brève analyse de la situation de Gaoua. Poursuivez toujours votre analyse car les citoyens que nous sommes avons tous besoin de connaitre le dénouement de cette affaire. Et cela est dans l’intérêt de tout le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 11:33
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    C’est domage pour ceux qui ont perdus la vie,paix à leurs ames.Sinon par ailleurs les autorités de gaoua sont en fautes,elles ont mal gérés le problème,l’expérience a démontrée qu’il faut toujours associés les coutumiers et les réligieux pour ce genre de situation pour semer la paix dans les coeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 12:07, par Six cent
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    vous ne nous apprenez rien.apprenez a etre sérieux dans vos écrits.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 12:08, par Themis
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Monsieur, vous etes journaliste avec une carte ? On ecrit quelques lignes et on se dit journaliste.
    Qu’est-ce que ces mensonges et approximations ? C’est terrible.

    Et puis on parle de la mort d’un enfant de 12 ans ou de l’assassinat d’un enfant de 12 ans ? Pourquoi ne pas utiliser les mots comme il faut et la ou il faut ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 12:12, par visionnaire
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    poursuivez vos investigations car je suis convaincu qu’il ya eu une récupération de l’affaire dont vous parlez pour en faire autre chose.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 12:23
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    article tres creux et en mauvias francais. quel journaleux ??????????

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 15:14, par LE SAGE
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    NOUS HABITANTS DE GAOUA DEMANDONS AUX AUTORITES DE REGLER LE PROBLEME POUR DE BON .A CHAQUE FOIS QU’IL YA MEURTRE ON INDEXE LES MOSSIS OU LES PEULHS ET A CHAQUE FOIS ON RETROUVE LES COUPABLES DANS LEURS CAMPS. L’AN PASSE A CETTE MEME PERIODE LES MOSSIS DE NAKO ONT PAYE CHERE SUITE A UN ACCIDENT DE LA CIRCULATION..ON EST TOUS BURKINABE A GAOUA...TROP C’EST TROP ... DE GRACE NE POLITISER PAS LE PROBLEME ACTUEL....TROUVER DES SOLUTIONS ...MERCI..

    Répondre à ce message

    • Le 27 août 2012 à 16:59, par Lhomme
      En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

      Pour moi, le fond du problème est que la région a beaucoup de potentialités économiques, mais hélas délaissée. Et les gens se savent delaissés. Voyez-vous, les populations se sentent plus ivoiriennes que burkinabè. Sinon, comment comprendre qu’elles migrent plus vers la RCI qu’au BF ? Comment comprendre qu’elles s’en prennent à d’autres burkinabè ? La reponse : la région se sent oubliée par le burkina "émergent" des Compaoré. Il faut développer la région pour changer les mentalités.

      Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 16:47, par je vais vous dire
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Monsieur le journaliste tu a tendence a dire que les auteur sont des peulh. tu as tendence à prendre position mais il faut savoir que la mutulation de genre n’est pas le propre des peulh. c’est vrai qu’il ya des exception partout mais tu conviens avec moi que toute les ethnies du burkina sont unanimes que cette espèce de personne a peur des morts ? En tout cas c’est ce que plusieures personnes disent. Alors la question te reviens maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 17:39, par ABED
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    L’Etat est le prémier responsable de ce qui passé a GAOUA.Autrement dit,ce qui s’est passé est le fuit de plusieurs impunités dans le sud-ouest.si c’est le seul evènement qui sucite autant de commentaire ce n’est pas le seul evènement deplorable qui s’est produit au sud-ouest. en Juillet 2011 des mossi ont vu leur biens etre saccagés par des soi-disant autochtones a la suite d’une fausse accusation de meurtre.Justice a-ta-il été rendu ? il ya environ deux ans des populations mecontentes a Gomblora ont érigé des barrages sur la Nationale 11 et ont décidé de s’en prendre aux usagers sans distinction.Pour y echapper il fallait parler la langue locale.quelle justice a-t-il été rendu ?vOICI des exemples parmi tant d’autre que rien n’est fait par l’Etat pour la securité de la population depuis un certain moment.Alors la population a L’impression aujourd’hui qu’est est plus forte que l’Etat d’ou cette volonté manifeste de se rendre justice.pour revenir sur les evènements de GAOUA ;la population continue de se demander pourquoi des forces de l’ordre ont regardé des gens massacrer des gens sans agir.pourquoi liberté a été laissée a ses dozo de prendre en otages toute une ville pendant 48 heurs.Ou était l’Etat pendant que ces hommes en armes avaient paralysé l’économie de la ville.pourtent les agents économiques ont toujours payé les impots et taxe pour mériter la protection de l’Etat en cas d’agression. ce qui rassurant de nos jours c’est que l’ETat s’est mis au travail maintenant et on attend a etre situé sur l’etat des choses.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2012 à 22:37, par KA-YALMA
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    Cher Journaliste,si c’est cela tu appelles Fond du problème", je t’informe que tu es toujours à la surface de ce dernier !!

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2012 à 18:36, par le discret
    En réponse à : Affaire de Gaoua : Le fond du problème

    oh ma tête. quel genre de journaliste ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés