Contrefaçon : Des tickets de RU d’une valeur de plus de 3 millions saisis par la BAC

dimanche 26 août 2012 à 22h09min

Un important de lot de tickets de restaurants universitaires a été saisi par la Brigade anti-criminalité (BAC) qui a présenté à la presse, ce samedi, les délinquants et les produits de leurs actes de contrefaçon. Parmi eux, un agent contrôleur de tickets au Centre national des œuvres universitaire, cerveau de la bande de cette contrefaçon qui gangrène le système de production et de distribution des tickets de restaurant universitaire.

Contrefaçon : Des tickets de RU d’une valeur de plus de 3 millions saisis par la BAC

Ces derniers temps, la contrefaçon se révèle un délit florissant. C’est du moins ce que laisse entrevoir l’intense activité des forces de police et de sécurité qui n’a d’égal, justement, que l’ampleur du phénomène. La récente action concluante dans la lutte contre ce phénomène est à l’actif de la Brigade anti-criminalité qui a démantelé, la nuit du 23 au 24, une bande active dans l’impression et l’écoulement de tickets de restauration universitaire (RU).

Selon le commandant de la BAC, Patrice Yéyé, tout serait parti du « comportement suspect » de deux individus sur qui ses hommes sont tombés au cours de leur patrouille nocturne traditionnelle et qu’ils ont décidé de contrôler. Le résultat a été la découverte d’un lot de trente six mille tickets de restaurant universitaire, estimés à trois millions six cent mille francs CFA, mais aussi vingt mille cinq cent (20 500) faux timbres communaux, saisis dans l’imprimerie où se produisait les tickets.

Le système de production et de distribution des tickets de RU gangrené

Le cerveau de la bande démantelée, Boro Issa, est un agent contrôleur de tickets au Centre national des oeuvre universitaires (CENOU). Les six membres seraient dans cette activité depuis au moins une année, ont laissé entendre à la presse le commissaire Léandre Sorgho et le commandant Patrice Yéyé. Quant aux tickets contrefaits, ils auraient été injectés environs cinq fois déjà dans le circuit de distribution des tickets. Tout cela laisse ainsi pensé que ces actes de contrefaçon pourrait impliquer de nombreux complices et que le système de production et de distribution des tickets de RU serait gangrené. D’ailleurs, selon le commandant de la BAC, expliquant avoir eu déjà affaire à un cas similaire, n’importe quelle imprimerie, pouvant se procurer la maquette des tickets ou des timbres, est capable d’en produire. Il rappelle par ailleurs l’existence de canaux informels de distribution des tickets de RU.

A la curiosité insistante des journalistes, les animateurs de la conférence de presse n’ont pas voulu sacrifier le principe secret de la procédure, mais surtout, selon le commissaire de police et chef de la division communication et relations publiques, Léandre Sorgho, au stade actuelle des investigations, beaucoup de questions ne peuvent encore trouver leur réponse.


Justin YARGA et Aminata Sangaré (Stagiaire)

burkina24.com

Messages

  • Nous ne pouvons ke dire merci a la bac pour tout ce qu’ils font merci

  • Comment le CENOU a pu placer quelqu’un comme BORO au contrôle des tickets. Étant étudiant il se foutait pas mal de l’ordre et de l’honnêteté. Ceux qui ont fait le campus universitaire de zogona dans les années 1993 à 1997 peuvent se souvenir de lui. Il passait tout son temps à intégrer et n’hésitait pas à faire usage de la violence pour obtenir ce qu’il désirait. En tout cas, pour qu’il soit à ce poste, les complicités doivent se situer à des niveaux de hiérarchies assez élevés. N’eût été un problème d’organisation, le CENOU peut recruter des étudiants à temps partiel pour faire ces contrôle à des coûts beaucoup plus réduits et cela sera très profitable aux étudiants. Mais même sur le campus, on n’a pas de travail étudiant !!!

    • Cher Marcellin, je pense que vous exagérez. Avez vous vu les visages ? est-il le seul BORO (celui dont vous accusez). Dans vos interventions soyez un peu réserve. Courage au BAC, et tous les agents travaillant pour le développement de notre cher patrie.

  • bravo !, il est aussi grand temps de jeter un coup d’oiel aux "jolis " tickets des poste de péage.Ca devient inadmissible ces pratiques. Effectuez seulement une mission allez-retour hors de ouaga dans la même journée vou verez quels sortes de tickets on vous sert. Il ya longtemps que le soleil s’est levé dans ce pays et l’obscurité doit fuir.

  • et où était la douane,elle qui dit pourchasser les contrefaçons,les fraude et autres. pour cela,je disais avant hier concernant le problème de boussé que chacun doit rester à sa place.
    vive la bac. maintenant elle n’à qu’a aller démanteler les gros réseaux qui déversent des produits contrefaits notamment les médicaments prohibés sur notre territoire et je le redis avec la complicité de nos douaniers véreux qui sont pourris de la tête aux pieds.

    • toi tu es trop bete (excusez du peu). Pour toi dès qu’on parle de fraude ou contrefaçon, c’est la douane qui est interpellée ? Donc ce sont les douaniers qui devraient surveiller les examens et concours alors ? Du n’importe quoi

  • Merci a la Police pour cette action !
    Messsieurs du CENOU, pendant qu’on y est, n’allez-vous pas penser aux tickers biometriques pour limiter cette hemorragie finaciere ?
    Proposition gratuite, mais voyex avec maitre Kere !

    • Le CENOU n’a pas besoin d’aller voir Me KERE. Jusque à coté, des cartes électroniques. un étudiant avec sa carte électro pourra se faire servir au RU.

    • ce n’est pas la carte magnétic qui va changer puisqu’elle est aussi vulnérable comme n’importe kel outil électro seulement il faut etre vigilent et traquer sans frontière les bandits.Aussi faisons un effort en donnant suffisamment de pouvoirs à la douane que pour l’occasion une division"brigade financière" capable d’interpeller n’importe qui ou mener un controle sur n’importe qui bien entendu s’il ya suspiscion à la manière (guardia di finanza) italienne.c’est le meilleur moyen de moraliser la vie éco d’un pays.

    • Toi aussi,nos douaniers sont très mal placés pour donner des leçons de morale à quelqu’un dans ce pays.Il faudra d’abord qu’ils commencent à balayer devant leur porte en demandant à chacun de justifier l’origine de ses fortunes.Ca sera un sacré boulot mais ne revons pas,eux-mêmes seront les premiers à refuser que le Burkina se dote d’une brigade financière à l’italienne sinon les 4/5 de nos douaniers seront radiés puisqu’ils se retrouveront en prison.Ce sont tous des délinquants

  • slt,je suis inquiet chaque jour que je lis fasonet y a un cas grave de fraude de contrefacon ,de vol ou de braquage,.ce qui veut dire que le systeme au faso est foutu,je me demande ou on va,le regime en place a semer la mauvaise germe dans ce pays.Puisque la tete meme est pourri le corps ne fait k suivre.
    desole vraiment

    • Mon cher ce n’est pas maintenant que cela a commencé ! ça existait depuis belle lurette, ben qui est fou pour en parler ? Maintenant que le peuple a pris son destin en main, on dénonce tout ! Si on jette un coup d’œil dans le rétroviseur de la gestion du CENOU cè pire mon et c’est à l’image de toutes les structures étatiques du Faso ! Vivement que Dieu sauve le Faso ! Amennnnnnnnnnnnn

  • Merci encore à la Police Nationale, précisément la BAC.
    COURAGE

  • Boro a tellement aime le RU qu’il est retourne pour travailler. tous les jours a 10h il tenait le maillot jaune sauf s’il est malade ou un devoir l’en empeche. Boro s’est simplement inspire de K I, un ancien agent du CENOU devenu vice president de la CENI jusqu’en 2011. Ce dernier, en 1997 a fait imprimer un grand lot de ticket du RU a son compte. Et comme il etait commis a la vente des tickets et a leur recuperation au RU, il ne pouvait s’imaginer que la gendarmerie mettrait la main sur lui. je ne sais pas par quelle accrobatie il est devenu vice president de la CENI quelques annes apres son forfait et son licenciement.

    • pardon .il y a tellement de boro issa au faso donc ne faites deconfusion

    • oui mais il ne doit pas y avoir 10000 BORO Issa à travailler au CENOU. Et ceux qui fréquentent le CENOU doivent le connaitre. Du coup ce n’est pas impossible que ce soit le même dont les forumistes parlent ici. Sans rancune.

  • Le burkinabé est devenu malhonnête sur tous les plans. Tous les moyens sont bons pour s’enrichir. Heureusement il existe toujours quelques patriotes comme ces agents de la BAC. Il faut encourager ces personnes. Merci BAC

  • Gloire à DIEU ! le R U la propriété des étudiants sa gestion doit,selon moi,revenir au étudiants normalement inscrits.

  • Yako ticket de 100f aussi avec contre façon, c’est galère houa oubien c’est misère ? Bili bily quel est ton avis

  • Pour 3 petits millions ???? Alors que l’ARCE a devoilé pour plusieurs millions et il n y a pas eu de suite. Voilà pourquoi les forces de sécuruté sont en mauvaise odeur de sainteté auprès de la population qui reagit mal à leur 2 poids 2 mesures. Arretez tous les voleurs denoncés et vous aurez le soutien populaire pour faire votre travail.
    Bonne chance dans la lutte.

  • Il faut dénoncer tous ceux qui sont dans ce reseau même s ils sont des autorités car l impression que la base réelle semble être camouflée, est apparente. Vu les moyens utilisés pour cette fraude, les coupables cités semblent être sous les ordres de d autres coupables non cités qui en sont sans doute le moteur. Alors que lumière soit faite pour la promotion de la bonne conduite.

    • Le Boro que j’ai connu sur le campus de Ouaga s’appelait plutôt Boro Lambert, je ne sais pas s’il est devenu Boro Issa. C’était au moment de la FESBU pour ceux qui se souviennent encore de cette période. Bon vent aux jeunes frères qui sont à l’université de Ouaga. J’ai aussi connu le RU qui nous a beaucoup « soutra » à l’époque... :)
      Un clin d’œil du Québec

    • mon cher ami la lumière que vous attendez ne viendra pas dans ce pays qui préfère l’obscurité

  • Ces actes ressemblent au BURKINA, cette somme c’est le petit déjeuné de certains autorité de notre pays dommage.

  • Marcellin je crois que tu fais une confusion.le BORO dont tu parles devrait etre Boro lambert et non Boro issa.félicitation a la b.a.c.

    • Ne confondons pas les choses. L’intégriste du RU qu’on a tous connu dans les années 94,95,.... se prenomme Lambert. C’est un individu honnête qui gagne sa vie honnetement. Il est profeseur d’anglais dans un lycée de Ouaga.

  • le Boro que nous avons connus au campus dans les années 93 à 97 se prénomme LAMBERT et on le surnommait "KOFFI ANNAN". C’était un leader syndical qui a beaucoup oeuvré pour les étudiants. Aujourd’hui, il est professeur d’anglais et j’ai eu la chance de le rencontrer à ouaga l’année passée et nous avons pris un pot ensemble.
    Du Parisien que tu reconnaîtra mon frère Boro

    • Il ne s’agit pas de Lambert Boro que je connais bien et qui est un homme honnête qui gagne sa vie honorablement en tant que Prof d’anglais. Ce cher professeur a bcp œuvré pour le droit des autres que cela soit au collège, au lycée ou à l’université. Ne salissez pas son nom car il y a bcp de Boro.

      Watt from France

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés