Inondations à Dori : 150 maisons effondrées et 86 familles refugiées dans des écoles

dimanche 26 août 2012 à 22h10min

Une inondation survenue dans la ville de Dori (271 km au nord de Ouagadougou) a provoqué l’effondrement de 150 maisons, obligeant 86 familles à trouver refuge dans des écoles, selon un bilan établi par les autorités locales le 24 août 2012 à Dori.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Inondations à Dori : 150 maisons effondrées et 86 familles refugiées dans des écoles

Dori, la capitale de la région du Sahel, s’est inondée avec pour conséquence 150 maisons effondrées, et 86 familles refugiées dans les écoles, selon des données fournies par le comité provincial du secours d’urgence et de réhabilitation (COPROSUR) du Séno.

Aucune perte en vie humaine n’a été signalée. Toutefois, une maison s’est effondrée à Beybaye sur un conseiller municipal et sa famille, faisant deux blessés. 766 personnes sont déclarées sinistrées. Par ailleurs, 119 champs sont envahis par les eaux.

Le COPROSUR, dirigé par le haut commissaire du Séno, Saidou Sankara, a procédé à la répartition de 69 tonnes de vivres, soit 50 tonnes pour la commune de Dori et 19 tonnes pour Gorgadji. Il a également offert 126 sacs de riz reçus du conseil régional.

Ces vivres ont été acquis avec la contribution de citoyens anonymes, de la CEDEAO, du Groupe scolaire Académie de Ouaga, des membres du gouvernement, du mouvement africain des peuples… Le PAM, la Croix rouge et l’ONG Help, les partenaires habituels du Burkina en pareilles situations, ont à nouveau joué leurs missions d’aide aux personnes en difficultés.

Pour l’heure, les autorités estiment les besoins à 150 tentes, 1000 couvertures, des nattes, des bidons d’eau potable et des vivres aux sinistrés. Elles craignent l’apparition ou la résurgence de maladies hydriques et appellent à la surveillance médicale. Elles demandent aussi aux sinistrés d’observer le minimum de règles en matière d’hygiène, dans cette situation particulière où les latrines sont emplies.

Les zones les plus touchées par les inondations concernent les secteurs 1, 2, 4, 5 de Dori et le quartier périphérique Niaréla. Des villages environnants, comme Beybaye, Taaka, Yacouta, Kampiti, Katchirga sont également touchés.

Depuis une semaine, la ville était imbibée d’eau à plusieurs endroits. Suite à d’importantes pluies, la mare de Dori a débordé, créant des plans d’eau autour de la ville et transformant la ville en une presqu’ile.

Le gouverneur du Sahel, le colonel major Boureima Yiougo avait effectué le 22 août 2012, une tournée héliportée en vue d’observer la situation et préparer la riposte. A la date du 22 août 2012, la station pluviométrique de Dori affichait 473,3 mm d’eau en 36 jours de pluie, dont 72,6 mm d’eau tombée en deux jours, notamment les 18 août et 21 août 2012.

Des bâtiments, à l’exemple du lycée municipal, trônaient majestueusement dans l’eau. Tout comme les écoles primaires Ahmmadiyya, celle du secteur II, des magasins de la SONAGESS, la station PETROFA... Certaines familles s’étaient déjà déplacées dans les locaux de l’école primaire de Wendou pour se mettre à l’abri.

Certes, les quantités d’eau tombées sont importantes et suffisantes pour inquiéter les populations. Toutefois, certains habitants dans l’espoir d’avoir une parcelle en cas de lotissement, se sont allés dans les zones inondables comme à Niaréla.

Parmi eux figurent des gens qui auraient déjà vendu leurs terrains acquis dans les derniers lotissements des quartiers Petit Paris et de Wendou, indique-t-on de sources proches des agents commis aux lotissements. Dans les zones non loties en danger, certaines maisons auraient été construites nuitamment.

Dori la plus grande ville du Sahel dont le nom signifie en langue gourmantché « l’autre rive de la mare » s’est retrouvée à l’intérieur de la mare.

AMM-AMK / AIB

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés