Nouvelle forme d’ESCROQUERIE découverte par la brigade ville de de Gendarmerie DE SIG-NOGHIN

samedi 25 août 2012 à 12h10min

Le 02 août 2012, le président de la communauté musulmane de Pazani, village situé entre Yagma et Kamboincin, s’est présenté à la brigade ville de Gendarmerie de Sig-Nonghin. Il dit être venu porter plainte contre un certain BARRY Mohamed Lamine pour escroquerie au préjudice de la communauté musulmane de sa localité. La pratique consiste à une proposition alléchante de distribution gratuite de vivres aux habitants du village, à la seule condition d’être titulaire d’une carte d’adhésion de la communauté musulmane d’un coût de mille (1000) francs.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Nouvelle forme d’ESCROQUERIE découverte par la brigade ville de de Gendarmerie DE SIG-NOGHIN

Le plaignant aurait appris par la suite que la communauté musulmane de Zongo venait d’être dupée par un individu qui se faisait passer pour un bienfaiteur.
Ce « bienfaiteur » aurait disparu avec une somme estimée à un million (1000.000) de Francs CFA, moyennant quelques sacs de riz.
En effet ces escrocs avaient fait savoir qu’ils avaient des amis arabes qui venaient en aide aux musulmans pendant la période du jeûne de ramadan en leur envoyant des vivres. C’était le même son de cloche qu’à Pazani. Ainsi mille (1000) cartes ont été remises au président de la communauté musulmane de Zongo.
Vu la motivation des uns et des autres pour accéder a ce document, neuf cent soixante-six (966) cartes ont été vendues, soit une somme de neuf cent soixante-six mille (966.000) francs. Après être rentré en possession de cette somme, monsieur BARRY Mohamed Lamine puisque c’est de lui qu’il s’agit, fait déposer soixante-quinze (75) sacs de

riz, sur une promesse d’une (01) tonne chez le président de la communauté musulmane de Zongo. Sur ce, BARRY Mohamed donne l’ordre de partager le riz en précisant que le reliquat viendrait après.
Mais le président refusa et exigea que tout le tonnage soit réuni avant de procéder au partage.

Après une longue attente, et la grogne montant, le président appelle le « bienfaiteur » pour lui signifier que les dirigeants risquaient d’être lynchés si la promesse n’était pas tenue. Suite a cela monsieur BARRY fixe un rendez–vous le 03 août 2012 à 15h. Ayant reçu ce renseignement, l’iman KABORE Tambi Souleymane se rend à la brigade ville de gendarmerie de Sig nonghin pour porter plainte. Il confie que BARRY Mohamed Lamine viendrait le lendemain c’est-à-dire le 03 août 2012, pour rentrer en possession de l’argent de la collecte. Contre toute attente, l’imam Kabore appelle la brigade le 02 août 2012 à 17 heures 36 minutes pour dire que le prétendu bienfaiteur était à son domicile.

Ayant reçu cette information, la sous unité dépêche immédiatement des éléments sur les lieux. Ceux-ci trouvent BARRY accompagné de son acolyte, ZANE Saidou qui lui servait de traducteur en langue mooré. Les deux ont été conduits à la brigade. Le fautif tente de persuader les enquêteurs qu’il est a son premier forfait dans le village de Pazani. Il finira par reconnaitre les faits et répondra de ses actes devant la justice.

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés