Journées de la maintenance : Gestion énergétique et maintenance biomédicale au menu des échanges

vendredi 16 novembre 2012 à 01h32min

La Maison de l’entreprise du Burkina, à Ouagadougou, abrite du 15 au 16 novembre 2012 les 4e journées nationales de la maintenance sous le thème « problématique de l’efficacité énergétique et problématique de la maintenance biomédicale ». Organisée par l’Association des professionnels de la maintenance au Burkina (APMB), la rencontre réunit, outre des techniciens de production du Burkina, des experts venus du Sénégal, du Mali, du Niger et du Bénin.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journées de la maintenance : Gestion énergétique et maintenance biomédicale au menu des échanges

Ces journées visent à permettre aux techniciens de production, chefs d’entreprise, enseignants et décideurs d’échanger sur les préoccupations de l’heure. Une occasion d’attirer l’attention des uns et des autres sur certains aspects importants du métier du « maintenancier » et sensibiliser les décideurs. Cette année, les participants vont échanger sur deux problématiques : la gestion énergétique et la maintenance dans le secteur de la santé. Pour enrichir ces échanges, des experts venus du Sénégal, du Niger, du Mali du Bénin et du Burkina Faso.

Face à la crise énergétique mondiale, les techniciens préconisent une gestion austère des ressources. « Pour nous, il s’agit de dépenser peu mais chaque centime qui sort doit pouvoir en rapporter le centuple. Techniquement parlant, une machine qui tourne une heure doit rapporter à son investissement le centuple de ses escomptes », soutient le président de l’Association des professionnels de la maintenance du Burkina (APMB), Sylvestre Guiébré. En clair, les professionnels de la maintenance proposent d’utiliser les faiblesses de nos réalités pour les transformer en opportunités. Et ce ne sont pas des compétences qui manquent. « Nous avons étudié dans tous les pays et il est possible que nous développions nos propres ressources avec nos propres moyens plutôt que d’attendre le salut venant d’ailleurs », ajoute le président de l’APMB.

La 4e édition des journées de la maintenance est parrainée par Hajjar Rimon, président du groupe GRH, « un dirigeant qui comprend parfaitement et applique de façon rigoureuse la politique d’économie comme moyen d’efficacité », soutiennent les organisateurs.

Pendant ces 48h, seront débattus des thèmes tels que : « problématique de l’efficacité énergétique dans les pays pauvres », « efficacité énergétique : cas du Sénégal », « problématique de la maintenance dans le secteur de la santé »... Egalement ces journées serviront de cadre pour le renouvellement du bureau de l’association.

L’Association des professionnels de la maintenance du Burkina existe depuis le 30 avril 1999. Elle a vu le jour grâce à l’appui de l’ONUDI et du ministère en charge du commerce et de l’industrie. Elle regroupe l’ensemble de ceux qui ont la charge de l’outil de production de tous les secteurs (industries, mines, télécommunications, formation, cabinets d’études, laboratoires, ateliers divers, froid et climatisation…). Forte de plus de 350 adhérents actifs venant de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Banfora, Fada N’Gourma, Houndé, Solenzo, Essakane, Youga…, l’APMB est dirigée par un conseil d’administration de 17 membres dont la chambre de commerce et d’industrie du Burkina (CCIB) et le groupement professionnel des industriels (GPI). Le conseil élit en son sein un bureau de 7 membres qui se réunit une fois par trimestre à Bobo et le conseil d’administration se réunit une fois l’an à Ouagadougou.

A son actif, l’APMB revendique l’organisation de trois journées de la maintenance, des formations au profit des membres, le soutient à l’enseignement technique et à la formation professionnelle ainsi que la production livresque dans le domaine de la maintenance, la promotion des techniques relatives à la maintenance et à sa gestion ainsi qu’à leur développement, etc.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 novembre 2012 à 10:56, par yamsoba(TIC au FASO)
    En réponse à : Journées de la maintenance : Gestion énergétique et maintenance biomédicale au menu des échanges

    Belle idée votre œuvre,mais hélas la communication manque.
    vos premiers devoirs sont :
    la réalité des chose sur le terrain,implication des utilisateurs pour le respect et la mise en valeur de l’importance des équipements,la motivations des main tenanciers par la considération de leur travail par des perfectionnement etc..en cela on pourra arrêter le comportement qui nous envoie dans le désastre total.c’est à dire acheter une équipement d’ 1 million aujourd’hui hui et revenir dans 6 mois pour dire qu’ils sont hors usage et demander un nouveau.
    c’est dommage parce que vous achetez vos véhicules personnels France au revoir à 1 million et vous l’utilisez 5 ans pendant que les équipements de l’État c’est le contraire.
    pour une maintenance de 10 000 un appareil de 1million se retrouve à la casse.
    prenez au sérieux la maintenance sinon..................

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés