PRIX « GUILLAUME KIGBAFORI SORO DU FAIR-PLAY ÉLECTORAL » : Blaise Compaoré, premier lauréat

jeudi 23 août 2012 à 22h45min

L’ONG « Aimons notre Afrique » (ANA), basée en Côte d’Ivoire, a attribué le prix « Guillaume Kigbafori Soro du fair-play électoral », au président du Faso, Blaise Comparé, le 6 août 2012, à Abidjan. Ce prix est une reconnaissance des efforts du chef de l’état burkinabè, dans les différentes médiations menées pour le retour de la paix dans plusieurs pays africains secoués par des crises.

PRIX « GUILLAUME KIGBAFORI SORO DU FAIR-PLAY ÉLECTORAL » : Blaise Compaoré, premier lauréat

Les efforts de Blaise compaoré pour ramener la paix à divers endroits de l’Afrique sont reconnus à Abidjan. Dans la capitale ivoirienne, l’ONG ANA lui a décerné le prix « Guillaume Kigbafori Soro du fair- play électoral ». Le président du Faso devient ainsi, le premier lauréat de ce prix. Pour le président de l’ONG ANA, Harouna Douamba, c’est au regard du dynamisme politique du président Compaoré dans le cadre des règlements des conflits en Afrique (Togo, Côte d’Ivoire, Guinée-Conakry …) que celui-ci a été désigné premier lauréat du prix.

Le président du Faso recevra son prix, au cours d’une cérémonie prévue prochainement à Ouagadougou, a confié Harouna Douamba. Réagissant à cette nouvelle, l’ambassadeur du Burkina en Côte d’Ivoire, Justin Koutaba, a traduit sa fierté de voir le président du Faso distingué. Selon lui, le président Blaise Compoaré a été un témoin privilégié de l’histoire récente de la Côte d’Ivoire (NDLR, en étant médiateur dans la crise de ce pays) et continue d’ouvrer pour la paix en Afrique.

Le prix attribué au président du Faso tire son origine du prix « du fair-play électoral » décerné à Guillaume Soro, l’actuel président de l’Assemblée nationale ivoirienne et à Henry Konan Bédié, ancien président de la Côte d’Ivoire (1993-1999). Le premier cité a été choisi par l’ONG ANA, pour son dynamisme politique au service de la Côte d’Ivoire et qui, par son action, a « brisé définitivement, le cycle pernicieux de violences et d’horreurs, ces dix dernières années » au bord de la lagune Ebrié. Le second a été récompensé, pour n’avoir pas, entre autres, appelé ses partisans dans la rue pour contester sa troisième place, obtenue à l’issue du premier tour de la présidentielle ivoirienne de novembre 2010.

Portée sur les fonts baptismaux, en août 2010, l’ONG ANA se propose d’approfondir, de divulguer et de défendre les valeurs d’une élection considérée comme un moyen de formation et d’éducation de la personne et de solidarité entre les citoyens et du respect de leur choix. Et le prix du « fair–play » est une reconnaissance à une personnalité, un parti politique, ou une association qui aime son pays, son peuple et son continent.

« En Afrique, après des élections, tout le monde se précipite pour féliciter le gagnant, en oubliant que s’il y a la paix, c’est dû à la sagesse du vaincu qui reconnaît sa défaite. Le rôle de ANA est de dire à ce dernier qu’il est le vainqueur de la paix et grâce à lui, la vraie démocratie est sur le chemin d’être consolidée », explique Harouna Douamba. Et de citer des exemples de « faire-play » en Afrique qui pourraient être aussi distingués : Cellou Dallein Diallo (Guinée-Conakry), Seini Oumarou (Niger), Abdoulaye Wade (Sénégal)…

Gabriel SAMA

Sidwaya

Messages

  • Merde merde merde. rien qe de la pouriture. ki est soro meme d’abord pour avoir un prix, et qesk Blaise a fai pr meriter ce prix.

    • Du griotisme moderne. Les riches se partagent des prix et de l’argent entre eux.. interessant ca..

  • Vraiment du n’importe quoi. Encore des prix de complaisance. Franchement de quelle manière Blaise Compaoré s’est-il illustré dans la recherche de la paix au Burkina Faso ici. Il ne s’agit pas de jouer au pyromane et après venir jouer au pompier.
    Qu’a-t-il fait de concret pour son peuple ? Nous ne cesserons de dénoncer cette patrimonialisation du pouvoir dont Salif Diallo avait déjà annoncé les couleurs. Vous avez votre point de vue sur Blaise Compaoré, ce qui est votre droit mais sachez que la plupart des Burkinabé ont aussi leur point de vue sur ce Président qui ne s’occupe que des soucis des autres pays. Amnestie ou pas, wait and see. De toutes les façons, cette amestie n’est valable qu’au Burkina Faso. Quid des pays tiers ? Seul le peuple appréciera. Merci

    • Ce sont de telles attitudes qui mettent toujours le feu à ce pays. Laissez les honnetes citoyens en paix et aller fabriquer vos prix où vous voulez et quand vous le voudrez. Après 25ans de règne si vous trouvez qu’il est irremplaçable vous vous manquez du respect. Mais comme c’est une opinion ça marche. On n’est pas forcement capable d’analyse critique.

  • On ne comprend rien de votre prix ! Vous parlez de fair play électoral et vous affirmez avoir choisi blaise compaoré pour ses médiations ! Il faut être précis et transparent !Où c’est un prix pour la paix et je comprendrai ! Sinon, Blaise ne peut être élu quand on parle d’élections parce que lui meme n’y a jamais cru ! Il est toujours élu à presque 90% et ne veut entendre parler d’opposition puiqu’il la musèle et choisit son opposition ! Revoyez votre copie meme si voulez coute que coute lui decerner un prix pour ce qu’il vous a fait pour accéder au pouvoir ! C’est revoltant parce qu’il ne mérite rien de ce prix !

  • Félicitation prési. Blaise est un président qui a un bon cœur. En tout cas il mérite ce prix et je souhaite que Dieu nous le garde au pouvoir pour encore 13 petites années pour que les arbres de développement qu’il a planté donnent leurs fruits sous sa protection. Quand je vois Blaise, je pense à l’article 37 et cet article me donne de l’allergie. Je nourris le rêve qu’on consulte le peuple sur cette histoire de limitation de mandat. Nous ne pouvons pas mettre prématurément en retraite un président qui a fait ses preuve au nom d’une alternance artificielle. Avec les Zeph, Benewendé et autres c’est aller à une aventure et moi je ne le souhaite pas pour le Faso.

  • Félicitation prési. Blaise est un président qui a un bon cœur. En tout cas il mérite ce prix et je souhaite que Dieu nous le protège au pouvoir pour encore 13 petites années pour que les arbres de développement qu’il a planté donnent leurs fruits sous sa protection. Quand je vois Blaise, je pense à l’article 37 et cet article me donne de l’allergie. Je nourris le rêve qu’on consulte le peuple. Nous ne pouvons pas mettre prématurément EN Retraite un président qui a fait ses preuve au nom d’une alternance artificielle.

  • je ne comprends pas le sens de ce prix donné à blaise compoaré qui est tout simplement ridicule une fois de plus. si j’avais à voter,ma préférence irait plutot à wade bien que je ne le supporte pas du tout mais bon....un jour il faudra que notre blaise compoaré porte toutes ces pacotilles de médailles de complaisance. il ne pourra même pas marcher. c’est ubuesque

  • Il faut quitter dans ces fanfaronnades.

  • Prix fair play electoral comme si Blaise Compaore avait ete un challenger a une election.
    Mr Doamba gagnerait a inventer une autre formule car cette formule est contradictoire avec le nom du Prix a decerner .
    Ca y ressemble a du griotisme

  • 3eme lorea ou 1er ? Et Guillaume ? Et Bedie ? Les vrais fondateurs de ce prix-fondation ?

  • le prix du fair-play électoral portant le nom d’un rebelle qui a pris les armes et coupé son pays en 2 pendant 10 ans puis est arrivé au pouvoir avec l’aide de l’armée française par les armes : On devrait créer un prix de la démocratie portant le nom de Bongo, Eyadema, Sassou Nguesso, Bozizé ou Idriss Deby.

  • Lorsque Guillaume Soro se retrouvera au tribunal pénal international (tapez "soro TPI" sur google pour savoir pourquoi si vous l’ignorez) je pense qu’on rigolera moins.

  • nimporte quoi

  • Faire-play...
    Encore un truc pour plaisantins !

  • c’est une tres bonne initiative. celà va encourager certains opposants ou chef d’Etat à quitter le pouvoir si ils sont vaicu dans les urnes.
    l’Afrique a aujourd’hui besoin d’actes comme ça.

  • pas étonnant pour un prix décerné par la Côte d’Ivoire. Qui d’autres de mieux placé ?

  • ce sont ses différents prix qui font que l’entourage de notre président pense qu’il peut avoir un jour le prix nobel de la paix.

    NOtre président est impliqué dans les médiations c’est bien.Mais est ce que ses médiations aboutissent ?
    L’essentiel n’est pas de commencer mais de bien terminer.
    POur la cote d’ivoire, nous savons tous comment cela s’est terminé, le togo et la guinnée on a une situation de ni paix ni guerre.Pour le mali même c’est grave.Ce que notre médiateur propose et rejeter après par ses pairs.

  • Moi j´aurais encore aimé ou préféré que ce soit Cellou Dallein Diallo. Voici un Monsieur humble qui sait qu´il a bel et bien gagné les élections mais qui a accepté tout de même laisser tomber car convaincu que la revendication de sa victoire pourrait plonger le pays dans une crise pouvant conduire à une guerre civile. Voici un Monsieur qui malgré le fait qu´il ait gagné les élections se tait et subit toujours sans broncher les brimades de ceux là mêmes qui n´ont pas gagné mais refusent aussi d´organiser les élections législatives !

  • Les élections, quand on a perdu, on a perdu, pas besoin de décerner des prix à des gens. Surtout n’allez pas décerner un prix au gabonais qui lui n’avait pas perdu contre Ali bongo, le fils de l’autre. C’est pas sérieux à la fin...

    • Après en AVRIL 2013 nous allons decerner le "Grand Prix du Grand Capitaine Amadou Aya Sanogo" a Blaise Compaoré.
      - Parcequ’il a mis en place l’accord cadre
      - Guillaume SOro , Premier Ministre, et Aya SANOGO FAIT ANCIEN chef d’Etat
      - aussi parcequ’il a sauver de la mort le chef rebel MNLA

      VOUS ETES TOUS INVITES

    • Ah ce ben !il lui reste le grand prix Dadis Camara aussi

  • félicitation alors au lauréat tout en espérant qu’il n’a pas démérité puisque lui est passé aux élections à plus de 80% ou c’est plutôt le deuxième arba diallo qui devait avoir le prix. Excusez moi la fatigue me fait dire n’importe quoi

    • C’est vrai hein, au Faso, c’est Maître sankara et Arba diallo qui devaient prendre le prix, puisqu’ils ont accepté que Blaise prenne l’argent du contribuable pour donner du riz gras à son peuple une journée et reviendra les voir dans 5 ans ou son frère....la démocratie sous nos cieux,même si elle n’est pas réelle, elle a au moins le don d’être risible, rions maintenant puisqu’on a tout le temps pour pleurer avec des lendemains qui dechanteront...kia kia kia

  • Dallein Diallo de la Guinée et André Obame du Gabon, si on vous présente cette plaisantérie à faire pleurer, refusez ! Ainsi donc, on prépare les gens à accepter leur défaite et à leur décerner des prix ! Pour la Côte d’Ivoire, je ne dirai pas mot car cette situation est très passionnée et complexe, il faut en parler dans des Tomes. S’il y a prixc à décerner, Blaise ne me semble pas le candidat idéal ! Mais que voulez-vous, commencez à compter les docteurs honoris causa il a reçus....si je savais que le monde était aussi faux, je n’allais pas naître !

  • C’est dommage pour toutes les démocraties naissantes en Afrique qu’un tel prix soit attribué à un président qui a fait plus de 20 ans de règne sans partage. Cela explique aussi le fait que la paix est précaire en Cote d’Ivoire.

  • Taisez vous la, jaloux , Blaise a ramener la paix en C.I et bientôt dans la sous région. Même si vous ne l’aimez pas, reconnaissez qu’il est BON simplement !

  • Si le ridicule tuait, l’Afrique, mon Afrique en mourrait. de tout ce que j’ai compris et retenu de l’objectif du prix je n’ai vu quelque chose qui correspond au Blaiso : ce n’est ni un prix de la paix ni même un prix de (bonne)gouvernance, même si là aussi il ne remplit pas de loin les conditions. Les trois personnalités citées à la fin de l’article méritaient plus ce prix. Quand est-ce que Blaise a perdu des élections et accepté ?

    Juste un acte de gratitude pour remercier un parrain qui aura lutté de toute sa hargne pour les mettre là où ils sont.Dégueulasse !

  • Mon prési, recevez votre prix et laissez la galerie satano-médiatico-illusionniste s’amuser ! Mon Blaiso a un visage d´ange ! « Ce visage d’ange cacherait -selon nos ennemis et je les connais bien ces ennemis- aussi des horreurs ». « Son entourage quand leurs caractères se réunissent seraient des plus ombrageux. Combien de fusibles médiatiques ont déjà payé au plus fort le prix de leur proximité avec le grand chef. Morts au front pour la gloire du chef. Ainsi soit-il ! Le contraste fait mouche. Plus chanceux sont les derniers survivants d´un système à bout de souffle » Arrêtez ! Assez ! Ca suffit maintenant ! Moi Bèb-Rîmbda, je vous réponds, ingrats compatriotes : « La critique est facile quand on n’a rien à faire d’autre ou qu’on n’a aucune imagination ».Dites moi que c´est vrai ! Vous êtes tous de gauche, et Sankaristes probablement, vous n’aimez pas Blaise Compaoré, c´est pourquoi par moment, ce genre de « textes faciles » à son sujet me dégoute parfois.
    Mon président moi, Bèb-Rîmbda j´ai aussi envie de dire que si les gens vous emmerdent, dites leur que vous vous en foutez. Leurs critiques sont le dernier des cadets de vos soucis ! Envoyez Djamila en Porche ou en Bugatti, sur l´avenue De Gaulle, après avoir y interdit l´accès aux autres, afin qu´elle y soit seule au volant de son bolide. Le soir laissez la aller à Zianré nourrir vos procs avec du caviar ! À vos singes faites servir du cru ! Qu´ils se soulent la gueule ! Que les jaloux maigrissent ! Cela s´appelle art de vivre ! Et quel art ? Du grand art bien sûr ! Il y aura évidemment un torrent d´insultes, de haines, de jalousies, de trahison et de calomnies, mais ne les écoutez pas car dans ce pays tous les journalistes et surtout les forumistes sont à 99% de gauche, donc pas du tout crédibles. Pourquoi vous battre pour sauver le Burkina si le Burkina ne veut même pas de vous ? Vous savez bien que le peuple Burkinabé est resté minable ! Toujours les mêmes rancœurs contre les riches et leur argent, toujours les mêmes idéologies et les mêmes idioties à propos de la fortune et du gain et des honneurs. L´ironie jubilatoire et mordante de nos opposants a assez duré !
    Parole de Bèb-Rîmbda.

    • Bèb RIMBDA, je n’ai pas résisté à vous répondre, compte tenu de l’idée noble que je me fais des internautes. Ils sont représentatifs de l’opinion publique au Faso et dans la diaspora. Donc, il faut les respecter s’il vous plaît.
      Pour le reste, ce que je reproche au "clan présidentiel" piloté par Monsieur François COMPAORE, c’est de vouloir tout gérer par ce "clan" sans tenir compte des compétences objectives du Faso et de la neutralité de l’Administration. J’aime et j’apprécie le Président COMPAORE, mais si ce système "clanique" et de "patrimoinilisation" de la gestion de pouvoir ne cesse, cela emportera le pouvoir du Président COMPAORE, et le dire c’est apprécier Monsieur François COMPAORE et le Président du Faso. N’ayant aucun intérêt à cela, c’est mon côté visionnaire qui se veut au service du peuple burkinabè. Ma fille Djamila pourra rouler en n’importe quelle voiture au Faso que c’est son droit le plus absolu et je vous demande humblement de ne pas lui voler et sa jeunesse et sa vie. Elle passe tranquillement sa vie au milieu de ses parents à Ouagadougou et cela est aussi de l’humilité. J’aimerai être son parrain, tellement, elle est adorable.

    • tu es un vrai malheureux toi

    • J´ai lu et relu le post de Bèb-Rîmbda. En définitive ce Monsieur est un humoriste. Peut-être qu´il a dit à sa manière les choses que nous-mêmes nous disons parfois. Ce Monsieur est un grand opposant au régime en place. Il se moque en réalité du pouvoir. Alors du calme. Pour ceux qui n´ont ni son humour ni son intelligence je demande un peu de compréhension ! En lisant le post du Sage et de Naas je me suis mis à rire car ces derniers n´ont rien compris au message de Bèb-Rimbda. Vivement l´humour politique et la liberté d´expression. Bèb-Rîmbda est de notre camp !

  • Pour un essai c’est un echec vu le lauret choisi pour la democratie. je comprend que vous vous ajouter a la liste des courtisans de salo.

  • Le nom du prix n’a rien à voir avec l’activité de mediation !

  • Moi je donne le prix d’"endurance" dans la faim, la pauvreté et l’injustice à mon peuple.Quel courage, dignes fils et filles du Faso !

  • fair-play electoral ? alors qu’il a gagné avec 80% ? lool

  • S’il est vrai que:Et le prix du « fair–play » est une reconnaissance à une personnalité, un parti politique, ou une association qui aime son pays, son peuple et son continent, en quoi Compaoré Blaise le mérite-t-il ? Je suis personnellement choqué et scandalisé par l’attribution d’un tel prix à un président qui non seulement est arrivé au pouvoir par les armes, mais aussi et surtout qui a instauré un régime mafieux hypothéquant l’avenir de plusieurs générations.
    Avant de poser un acte, pensons à ses retombées. L’attribution de ce prix à Blaise Compaoré n’est qu’une façon de cautionner les actes compromettants et hautement nuisibles que posent des dirigeants insoucieux qui ne pensent qu’à eux.
    Jeunes d’Afrique, évitons de cautionner de telles initiatives.

  • N’importe quoi oui !!!!Pour diriger, il faut s’entendre avec les anciens de la chose.

  • Walaï bilaï ! hihihi. Les comploteurs de G. L. se congratulent entre eux. Mais on voit clair.

  • Bonjour mes frères et soeurs

    est-ce que nous pouvons empecher les gens de se chatouiller pour rire ? Bien sûr que non. Je ne savais pas que la rebellion allait être félicitée quelques années après à travers son leader Guillaume Soro.

    ce qui est sur, Soro O, Blaise, O, ils vivent tous la peur au ventre. Ce ne sont pas donc des médailles ou je ne sais quoi peut leur sortir de cette peur.

    La réalité est là, callée barée.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés