Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

LUTTE CONTRE LA FRAUDE : Un fonctionnaire des douanes échappe de peu au lynchage à Boussé

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 23 août 2012 à 22h46min
LUTTE CONTRE LA FRAUDE : Un fonctionnaire des douanes échappe de peu au lynchage à Boussé

Un fonctionnaire des douanes a échappé de peu au lynchage par la population, le mercredi 22 août 2012 à Boussé, suite à une course poursuite avec des fraudeurs. Bilan de ce mouvement de foule, une moto incendiée et un blessé toujours interné au centre médical de Boussé.

Tout a basculé en un laps de temps au tour de 17h, ce mardi 22 août 2012 à Boussé. Une horde de jeunes en colère, au bord de la route nationale N°2, en face du centre médical avec antenne chirurgicale (CMA), tienne a en découdre avec un douanier qui y a trouvé refuge. Selon des informations recueillies sur place, tout est parti d’une course poursuite de deux fraudeurs de médicaments prohibés originaire de la commune de Kirsi (province du passoré) par un agent de douane de la brigade mobile de Ouahigouya en poste à Yactenga, à une dizaine de kilomètres sur la route de Ouagadougou.

Dans le feu de l’action, il y aurait eu un tir de sommation (tir en air) de l’agent, ce qui amène un des fraudeurs à prendre panique dans sa fuite et à foncer a toute allure dans le mur du Centre médical avec antenne chirurgicale, se blessant au visage. La suite, on la connait : le fonctionnaire des douanes est pris à parti par des jeunes en colère, menaçant de le lyncher à mort. « Tuez-le ! Tuez-le ! Attachez-le sur sa moto et mettre le feu ! », pouvait on entendre dans la foule en colère. Selon A .Sawadogo, un des fraudeurs que nous avons pu rencontré, tout est parti d’un informateur anonyme qui a alerté les éléments de la brigade mobile depuis leurs base, à Yactenga, de leur détour. « Un inconnu a averti les douaniers de notre passage et lui a indiqué que nous déboucherons juste au niveau de la gendarmerie, juste à 500 m de la ville, après une bifurcation d’environ 15km du goudron.

Il est donc venu nous attendre là. Une course poursuite s’est engagée dès notre arrivée. C’est dans notre fuite que I. Sawadogo a pris le mur après les coups de fusil (…..) Ce n’est pas la première fois que les douaniers retirent nos médicaments sur cette voie », raconte le fraudeur mécontent. Il dit ne pas savoir qui a alerté la population et appelé à la vindicte populaire. L’agent des douanes sous protection, S.C, visiblement sous le choc, ne s’est pas prononcé sur l’incident. Selon des informations proches des services de santé, il y a eu plus de peur que mal.

Les jours du blessé ne sont pas en danger

« La victime a certes quelques blessures mais jours ne sont pas en danger. Nous allons juste le garder pour une observation, une question de précaution. Il n’y a pas d’inquiétude », a laissé entendre un agent de santé qui s’attelait à la suture des blessures. Les forces de police et de gendarmerie arrivées rapidement sur place n’ont pu que constater l’incendie de la motocyclette du fonctionnaire des douanes avant d’entamer des négociations pour que les frondeurs abandonnent leur initiative d’en finir avec le douanier. Les services de sécurité sur place affirment ne pas avoir connaissance de douilles ou d’impacts de balles sur les lieux.

A entendre un des fraudeurs, ils transportaient des médicaments prohibés et illicites dont ils se sont ravitaillés depuis Ouagadougou. « Nous ne transportons pas la drogue, ni les armes. Ce sont seulement des médicaments comme le paracétamol et autres comprimés pour aider la population. Nous transportions 5 sacs à nous deux », a-t-il laissé entendre. Non content de n’avoir pu en finir avec le douanier à Boussé, un important détachement de jeunes s’est rendu à la base de la brigade, à 10km à moto, pour en découdre avec celui qui resté sur place. Averti à son tour sans doute, ce dernier a dû fuir bien avant l’arrivée de la foule de jeune en furie.

Là encore, le commissaire Amidou Tiendrebéogo et ses hommes ont bataillé ferme dans la négociation pour que la voiture laissée sur place et la maison ou les douaniers stockent leurs saisies ne partent en fumée. Un calme précaire étaient revenu dans la ville autour de 19h lorsque nous quittions les lieux et les fraudeurs s’attelait a transporter, au moyen d’un tricycle, leurs marchandises qu’ils avaient pu dissimulées.

Moussa CONGO

Sidwaya

Messages

  • Voilà ce qui arrive lorsqu’on gère un pays pendant plus de 20 ans. Plus personne n’a peur de qui que ce soit. Finalement il n’ y a plus d’autorité dans ce pays. Vivement que 2015 arrive afin que les choses changent.

    • ça fait même pitié à voir et à regarder ce poulet qui admire ce spectacle ignoble sans rien faire et pourtant quand ces fonctionnaires n’ont pas leur salaire du mois,ça gronde.
      que ceux qui ne veulent plus faire leur boulot correctement et honnetement,démisionnent à commencer par blaise compaoré lui même. y en marre de ces tristes spectacles mais personnellement je ne dédouane pas le douanier parceque je trouve bizarre qu’il soit seul derrière un présumé fraudeur d’autant que nous sommes dans un pays avec une insécurité exponentielle. donc je comprends aussi le monsieur supposé fraudeur car qu’est ce qui prouve que ce monsieur qui se prend pour un douanier ne s’est pas transformé en coupeur de route le temps de se faire des gombos ?
      on voit souvent des policiers qui se cachent dans des buissons pour racketter
      on voit des douaniers à 1 ou 2 qui se cachent ou parcourent les routes des villes pour racketter
      tout ça n’est pas normal puisqu’on ne se sait plus qui fait son travail légalement avec un vrai ordre de mission. c’est la preuve d’un pays bordélique

    • C’est ca aussi le faso Emergent d’ici-2015

  • il n y a plus d’autorité au Burkina !

    beaucouo de gens vont perdre le sommeil et leur tranquilite !

  • Bon Dieu, qu’est ce qui arrive à mon pays ?

  • Qu’est ce qu’il faut dire ? Ces jeunes ont tort ou bien ont raison ?
    Très difficile, un vrai casse tête !
    Quand je veux pencher pour le fait que les jeunes ont tord, mes reflexions se bloquent sur ces autorités qui se sont substitués à l’Etat au plus haut niveau pour servir leurs prpores interêts sans pitié et sans état d’ame pour les populations. Bien sûr que cet Etat n’a pas d’ame ! Alors pour dire que l’autorité de l’Etat soit restaurée, il faut d’abord que la tête de l’Etat soit constituée d’une vraie autorité !
    A vrai dire, sans cela, ces jeunes là se debrouilleront ausi comme ils peuvent.

  • C’est cela le pays que ce pouvoir nous lègue ! Personne ne peut respecter un pouvoir qui ne respecte rien depuis des decennies ! Tout a une fin et c’est la fin de ce régime qui n’est plus que l’ombre de lui meme ! Quelle triste fin !

  • il me semble que le burkina n’a aucun moyen pour se fabriquer des produits contrefaits ou prohibés,ne pensons même pas des produits sains comme comment fabriquer une aiguille. mais après on laisse toutes ces merdes rentrées sur le territoire avec la complicité de ces mêmes douaniers moyennant des bons paquets de billets de banque et après ces mêmes douaniers se mettent à faire la chasse,à terroriser les gens à l’intérieur du territoire. pour ma part il y a une anomalie quelque part. en plus le terme fraude est un non sens puisque les produits sont déjà sur le sol burkinabè et à l’intérieur et non sur nos frontières. en plus qu’est ce qui prouve les produits sont de la fraude ?
    je crois qu’il y a une forme de terrorisme de ces agents qui ne dit pas son nom parceque ce qui les intéressent c’est racketté les gens. je serai très heureux de savoir combien de duplex a ce douanier et s’il peut nous fournir des explications comment il a fait pour les acquérir. on sera rendra bien compte que c’est lui le plus grand fraudeur

    • mon ami, tu as parfaitement raison. ces mêmes douaniers aux frontières laissent rentrer les produits et ils se permettent de pourchasser les gens en ville. C’est inadmissible. je pense que les bousselais leur ont donné une bonne léçon. c’est des rackettes pures et simples. J’ai toujours dit et je le repète aujourd’hui encore ; on ne terrasse pas un arbre en coupant ses branches, mais ses racines ; sinon de nouvelles feuilles plus luisantes apparaitront. je pense que les douaniers en tireront léçon. Fermez les frontières et vérifiez b1 et fini la fraude. Car un vélo ou une moto n’est peut faire rentrer une telle quantité de produits fraudés au BF. Ce sont les véhicules de transport de marchandises et ils passent devant vous, car n’ayant aucune voie de contournement que vs ne pouvez pas emprunter.

    • Mn pauvre aigri ,j,ai l,impression que u a perdu ton ame.Je te recommande un jour de prendre connaissance des lois douanieres,precisement du code des douanes.Ou bien pourquoi u as fait otre chose que celle menant au duplex.

    • Ton code des douanes t’autorise à racketter les gens en ville ?Si c’est le cas,il est temps de changer ce code des douanes car votre vraie place c’est surtout aux frontières et à l’aéroport.C’est tout car attendre nos mamans à la sortie des marchés pour les racketter,je trouve cela inadmissible.Je reconnais que les médicaments prohibés ne sont pas bons pour notre santé mais c’est si ces produits à l’intérieur du pays c’est grace à la complicité des douaniers qui sont de mèche avec ces gourous intouchables sinon pourquoi vous ne partez pas démanteler tous ces gros réseaux à Ouaga ou ailleurs ?Voilà une question de fond car en s’attaquant aux petits trafiquants,vous ne réglez rien du tout puisque votre ami gourou va recruter d’autres petits menus fretins

  • La situation devient de plus en plus critique ; il ne se passe un jour sans que des actes de vandalisme, d’incivisme, de justicier ne soient signalés dans la presse. Les populations pour un oui ou pour un non envahissent les rues ou assiègent les agents de l’administration pour demander réparation. On protège même les fraudeurs et autres voleurs. Et tout ça dans le silence du gouvernement qui lorsqu’il lève le petit doigt c’est pour demander pardon et appeler au calme. A ce rythme on court droit vers la catastrophe car le gouvernement de LAT préfère l’anarchie, les humiliations, la honte et une paix sociale de façade au lieu de la responsabilité. Mais je leur dit qu’ils auront la responsabilité, l’anarchie, l’humiliation, la honte et un désordre. Il est vraiment temps d’agir et de donner toute leur autorité aux forces de l’ordre afin qu’ils sévissent avec la dernière rigueur face à tout ces débordements. Je préfère un Etat policier à un Etat d’anarchie n’en déplaise aux hypocrites de défenseurs de soit disant droits de l’homme. En quoi poursuivre un fraudeur peut-il amener des populations à s’en prendre à un agent des douanes. Arrêter de nous distraire avec les demandes de pardon et les appelle au calme ; agissez afin que les gens comprennent que ce pays est gouverné ou bien rendez le tablier afin que d’autres fils prennent leurs responsabilités. TROP C’est Trop

    • Oui comme le dit un adage populaire:c’est celui qui est assie de coté qui connaît comment lutter. Vous n’avez toujours pas compris que dans chaque Regime il y a toujours l’appogé et le Declin. Ainsi pas de fustration ou de panique mon frère c’est une logique qui est entrien de s’opérer au Burkina. Si vous avez pris du temps pour brutaliser sachez qu’un jour viendra ou l’esclave va prendre son independance et dire trop c’est trop. Noter ceu-ci la jeunesse n’est plus prompte à opérer tout ce qu’on lui demande. Elle a évoluée avec le temps et elle a des aspirations ; on n’est plus au xvèm siécle le monde est devenu un gros village et on voient ce qui se passe ailleur donc...

  • L’autorite de l’Etat a foutu le camp au Faso. A la place du douanier je demissionne ou je demande une reaffectation

  • C’est quelle desordre ca....
    On ne vas jamais s en sortir dans ce pays ...........
    des populations *&%@^
    Vous croyez que le douanier il protege qui en poursuivant les fraudeurs............................
    Ca c est plus qu inadmissible...........C’est larmee il faut envoyer maintenant au moins eux ils en auraient fini une bonne fois pr toute avec cette foule

  • L’image est choquante. On brûle la moto devant le policier et lui, il fait semblant de ne rien voir. Le pays est en ’’laisse-guidon’’

    • Burkimbila Il faut nettoyer vos lunettes. ils ne sont pas entrain de bruler mais ils tirent plûtot la moto qui est entrain de bruler. certainement pour la mettre de coté. de plus même si votre analyse était juste, j’ai une question pour vous : avez vous déjà assisté à un mouvement de foule ? ce policier ne gagnerait que la mort en s’interposant !

    • mais qu’est ce qu’il fait là si c’est pour servir de décoration parceque moi aussi je suis choqué par cette photo et comme tu le dis,si c’est pour mettre la moto de côté,pourquoi il n’aide pas les 2 jeunes ? en fait ton explication est fausse.
      si nos forces de l’ordre ont tous peur de se faire lyncher,qu’ils aient au moins l’honnêteté de démissionner tous au lieu de nous bouffer gratuitement des dizaines de milliards par mois. c’est de l’escroquerie.
      vraiment la photo n’est pas jolie à voir surtout avec ce policier au milieu entrain d’admirer la scène et pour moi c’est une faute professionnelle

  • VRAIMENT J’AI HONTE POUR CETTE POPULATION .PENDANT QUE LES AGENTS FONT LEUR TRAVAILLE ON TROUVE QUE C’EST MAL ET ON VEUT TOUJOURS TUER LES FORCES DE L’ORDRE OU BRULER SOIT UN VEHICULE OU UN SERVICE ;J’AI HONTE POUR LE BURKINA QUELLE MENTALITE CONSTRUISONS NOUS ?

  • il faut envoyer l’armée pour corriger c’est jeunes. qu’est ce que eux ils croient ! Que l’on décore ce douanier, je dis même qu’il mérite un guirou !

  • Où allons nous avec de tels actes ? Droit dans le mur ,je crois comme ce malheureux fraudeurs !!! Faisons une introspection à tout les niveaux pour mieux poser nos problèmes ! Que Dieu sauve notre cher Faso ! Il y a quelques jours c’était Gaoua ,maintenant Boussé ! A qui le prochain tour ?Que Dieu sauve réellement le Burkina !

  • Eh bien messieurs les douaniers si la population de Ouahigouya veut des médicaments de la rue, ne vous fatiguez plus de poursuivre les fraudeurs et ce au péril de vos vie. Laissez se débrouiller et s’empoisonner avec leurs médicaments pourris. Lorsqu’ils vont commencer à mourir en masse ils comprendront comme on le dit "On ne peut pas réveiller quelqu’un qui ne dort pas"

    • pas plus que ça ! la population qui s’attaque au douanier au profit de contre-bandiers, c’est vraiment le comble. Qu’on les laisse s’empoisonner. Bande d’ignorants !

    • D’accord avec Niguy Apoury. Si les gens veulent s’empoisoner où se trouve le problème ? Et en plus, s’attaquer à des douaniers pour protéger des contrebandiers, quel monde ! Suis sûr que dans le lot des assaillants, il y a des commerçants pas très nets qui ont profité de la situation pour régler le compte à ces douaniers qui leur complique la tâche. Grave !

  • Vraiment ! C’est grave ! L’ilegalite est encourage par les populations pour qui les lois et les regles sont mises en place

  • Force doit rester à la loi, mes frères aidez plutôt les forces de l’ordre à faire correctement leur travail.
    Les médicaments de la rue tuent

  • autorité de l’etat....ou es tu ? J’ai mal..

  • Voilà un autre exemple de plus de la déliquescence de l’autorité de l’État . Il faut réellement un dialogue franc dans ce pays pour faire naître de nouveau la confiance entre les gouvernants et peuple .

  • Dommage l developpement du faso n’est pas pour demain avec des populations ki ne savent pas ce qu’elles veulent.

  • A cette allure, la population risque de cherché a lyncher a mort le DG des impôt pour les prélèvements des différents taxes.

    Nos dirigeants ont intérêt a restaurer l’autorité de l’état le plutôt possible coûte que coûte !

    On ne doit pas négocier avec les gens quand ils ont tord comme dans ce cas ! non !!

  • mai dans quel pays sommes nous le douanier n’a fait que le travail pour lequel il est engagé. Jusqu’à quand l’Etat va se ressaisir et hausser le ton. pourquoi ses jeunes n’ont pas été interpellés ?

  • C’est grave !donc les médicaments de la rue ne sont plus interdits par la loi ?Les fraudeurs ou n’importe quel fautif a de l’autorité plus que les agents de l’ETAT.Courage à tous les fonctionnaires qui ont été victimes.

  • mais on est où la ?Chers compatriotes,attention !

  • je ne cnnai pas le mode operatoir de la douane mai je pense qu ouvrir le feu sur le coup sur un individu fut-il fraudeur est dangereux. d’autr part il fau noter qu le desir d nos population de se rendr justice elles meme va de jour en jour grandissant. on sacage on brule on pille on tue meme parfoi. comme le di qlqun au BF desormai la justice et le pouvoir se trouvent dans la rue. soyons vigilent

    • Mr le journaliste a bien dit des tirs de sommations stp il faut chercher à bien comprendre les dires avant de réagir car il n’a pas dit que le douanier a tiré sur le fraudeur. merci.

    • toi tu lis comment même ? on a bien dit tir de somation (tir en l’air) ou bien tu ne comprends pas français ? Ne déplaçons pas les faits

  • C’est grave ce qui arrive dans notre pays. La population dicte ses lois et le gouvernement se tait. C’est très grave et inquiétant cette attitude de la population face aux forces de l’ordre. Que le Seigneur sauve le BF.

    • Il faut que le gouvernement commence à mater sévèrement ses gens qui ne comprennent rien avant de se mettre à des actes de vandalisme. Sa veut dire quoi cette façon d’agir ?Ne savez vous pas qu’un fraudeur de médicament est égal à un criminel silencieux ?Que dieu vous protègent et vous gardent de ces mauvais gens nos forces de l’ordre. Amen

    • Tout en déplorant l’utilisation de l’arme par le douanier, je me dit qu’avant tout, il cherchait à protéger la population contre des produits prohibés. Le dangé de ces produits ont été reconnu par des spécialistes et nous (toute la population représentée par nos honorables députés) avons pris une loi pour interdire son utilisation, sa commercialisation. Pourquoi se lever maintenant pour encourager cette pratique ? Abusons nous de notre liberté d’action ? Je pense qu’il faut souvent refléchir avant de s’engager dans des mouvement !!!Tchao Tchao !!!

    • Pourqoi les forumistes sont naïfs ?C’est parce que les populations voient que ce ne sont que les pauvres fraudeurs qui sont traqués qu’elles réagissent aonsi.Les vrais fraudeurs sont pas inquiétés

    • BLAISE EST EN TRAIN DE RECOLTER CE QU’IL A SEME. Merci

    • Mon frère, Blaise ne récolte rien du tout ! Il sème la pauvre population récolte !!!! Il faut que la population Burkinabè revoit son comportement DANS TOUS LES SENS !! Ceux qui paient l’incivisme c’est eux. Quand il faut aller voter chacun va voter celui qui lui a donné 5000 fcfa ou un tee shirt !!

      Comme on dit en mooré "bao yaam n’’kon f minga" !

  • C’est bien dommage ce qui est arrivé ! Depuis quand des fraudeurs viennent en aide à la population ? Ce douanier est bien dans son rôle. S’il avait froidement abattu le fraudeur, on pouvait comprendre la furie de ces jeunes inconcients.Ces délinquants vous empoisonnent et vous êtes fiers de les défendre ? Drôle de réaction qui ne doit pas restée impunie !

  • Ou alllons- nous quand la population est de connivence avec les fraudeurs. On devait dispatcher des militaires dans cette localité pour bastonner cette population qui ne fait ni preuve de citoyenneté ni d’intelligence dans la lutte contre la fraude.

  • Le Burkina Faso est entrain de partir en feu et en sang si on reinstaure pas l’autorité de l’Etat partout que ca soit dans les villes, dans les provinces,dans les villages.
    Si nous continuons de nous comporter ainsi,on dira un jour:Si on savait.Et ce jour,ca sera trop tard.
    Que Dieu nous ouvre les yeux et nous garde des mauvaises actions.

  • les mots me manquent pour qualifier les agissements de la population que DIEU sauve notre pays sinon la dérive est très proche.

  • Et vous voulez qu’il ait toujours l’autorité de l’Etat au Faso ? Mon oeil, est-ce que une prochaine fois ce douanier tentera d’arrêter des fraudeurs ? Au contraire il va l’encourager à frauder beaucoup au vu et au su de tout le monde. Si le pire avait eu lieu, que deviendront sa famille, ses parents, tout ce monde dont il avait la charge.Comprenez-nous mais nous n’allons plus poursuivre un fraudeur et conserver notre vie et notre emploi.

  • S’il est vrai que nos autorites ont contribue a cree ce climat de revolte au sein de la population, Je trouve inquietant de voir des dealears de medicaments prohibes proteges par la population et qui ont meme l’audace de defier les forces de l’ordre. Un tir de sommation en l’air, quoi de plus normal. C’est regretable de tel comportement qu’il faut absolument tuer dans l’oeuf de peur que la justice de la rue devienne une norme dans ce pays. Personne ne sera a l’abrit d’une derive.

  • Le problème de Blaise, dixit le Pr Bado, c’est de laisser les gens faire. C’est ça son problème, qui deviendra d’ailleurs, notre problème à nous tous, burkinabé !

  • Mais en fin de compte il faut qu’on sache pour une fois au Faso ce que nous voulons parce qu’on ne peut pas vouloir une chose et son contraire. Ou bien on est d’accord pour lutter contre les médicaments contrefaits (y compris les produits alimentaires qui ne respectent pas les normes) ou bien qu’on ne se plaigne plus sur l’absence de l’autorité de l’État. Je crois que que le FASO va à sa perte et les premières victimes c’est nous les pauvres populations. God bless BF.

  • Monsieur Fran je suis d’avis avec toi sur le deuxième point mais ta première phrase n’est pas du tout soutenable !!!!! d’abord tire de somation n’est pas ouvrir le feu sur un individu ! c’est tirer en l’air ! aussi ce n’est pas dangereux car porter du médicament frauduleux à nos braves population est plus dangereux !!!! souvent il faut savoir ce qu’on veut !!!!!!

  • au lieu de chercher à vous tué pauvres gens ses mieux d’aller à Kosyam demander les comptes,nous sommes tous dans la même galère.Sauf ses pirates et vautours de la republique !!!!!

  • Nous ommes dans quel pays ? des produits prohibés ! est ce que nous savons ce que nous voulons à la fin ? Ce douanier ne faisait que son travail et à coup sûr, il aurait pu épargner une mort prématurée pour intoxication à un burkinabè qui va acheter ce poison pour soi disant se soigner. Les jeunes au lieu de contribuer à lutter contre la fraude qui a des effets néfastes sur notre economie, trouvent le moyen de l’encourager. ces fraudeurs qui sont reparties impunément avec leurs produits vont desormais pouvoir se ravaitailler et narguer la douane parce que ceux-ci ne pourront plus intervenir. Chers douaniers, ne mettez pas vos vies en danger pour des populations qui ne connaissent pas la valeur de leurs vies. vraiment dommage. Je comprends pourquoi à Cinkansé, les douaniers ne se préoccupent plus des motos fraudées qui passent à longueur de journée.

  • Donc le commissaire connait les jeunes ou les meneurs !
    Faudrait voir a les identifier et a les punir sinon la douane est foutue.
    Ce qui me parait un bizarre, c’est le fait que les douaniers agissent individuellement comme les forestiers. C’est tres dangereux meme lorsqu’on est arme.
    Faudrait prendre l’exemple sur les pandores qui agissent toujours a deux au minimum ;
    Sans rancunnes

  • Hey, laissez les petits vendeurs de medicaments prohibes´ se debrouiller. Tout le monde sait que les grossistes intouchables de medicament prohibe´ sont a Ouagadougou et celä n´est un secret pour personne. Toujours les faibles qu´on traque. Laissez les gens tranquille.

  • pays de merde ! C’est pas vous wooo....c’est le régime. Puisqu’il sanctionne même les corps habillés s’ils réagissent. Sinon ces jeunes là étaient à mater très sérieusement par la gendarmerie arrivée sur place. Tas d’inconscients de villageois. Comment accepter que les produits de la pharmacie zoébasTaaba soient vendu dans votre localité ? Vraiment c’est triste quoi !!!!!!!

  • Les fraudeurs s’approvisionnent à Ouaga. les douaniers savent ceux qui font entrer ces médicaments au Burkina Faso. Je crois qu’il faut laisser les pauvres fraudeurs tranquille.

  • Ils faut que ses fraudeurs soient sanctionner. Ils disent qu’ils ne transportent que des médicaments. Des médicaments qui vont continuer de tuer les gens.

    EEH FASONET, vraiment votre nouveau look ressemble trop au look de jeune afrique.Vous aussi apprenez à créer un jour, toujours du copier coller.

  • Fran tu n’as rien compris il est dit dans l’article qu’il a tiré en l’air. Mieux vaut s’en prendre aux gens qui encouragent la fraude. Le Burkina est le seul pays dans lequel on encourage les gens qui trichent, la population devait plutôt l’aider au lieu de s’en prendre à lui.

    • ça c’est terrible !
      Il faut toujours négocier même quand les gars ont tort. Les fraudeurs mêmes reconnaissent que le douanier ne les a pas attaquer mais qu’il fait son travail. Seulement ils sont contre le fait qu’il fasse sont travail. Pire sa vie est menacée ainsi que celle de ces collègues. Il est temps que les ressortissants de nos villages récalcitrants qui sont en ville et qui sont des responsables, des politiques, des intellectuels...aillent expliquer à leurs parents que les forces de l’ordre sont là pour leur bien. Même s’il ya quelqes fois des ratés, ce n’est pas une raison pour que l’anarchie s’installe. Urgent d’agir ! l’état ne peut pas passer son temps à négocier même dans des situations anormales.

  • Dommage pour ces gens qui préfèrent protéger les méchants (fraudeurs). On ne peut que chanter leur requiem vu qu’ils ont choisi de s’empoisonner avec ces médicaments de la rue. Honte à toi population de boussé !

  • Cher Douanier, j’apprécie bien ton courage et ton dévouement dans la lutte contre la fraude. Afin d’éviter pareille situation à vos collègues, pourquoi ne pas aller directement chez les grossistes dont tous les burkinabé connaissent et qui disposent de rangées de vente de médicaments prohibés à Roodwooko et de multiples boutiques dont les petits commerçant s’y ravitaillent ?

    • mon frère,c’est dans un village qu’il a eu le problème donc en ville ça sera pire.la population est devenu hostile aux hommes de tenue.impossible d’intervenir au marché.

    • puisque tu sembles bien connaitre les grossistes au grand marché, pourquoi ne pas les dénoncer tout simplement au forces de l’ordre au lieu de te cacher derrière ton ordinateur

  • Je suis désolé du comportement des fraudeurs , le douanier a fait son boulot et il mérite d’etre recompensé. En ce qui concerne les fraudeurs ils doivent etre arretés et livré à la justce . un groupe d’individu ne doit pas pouvoir enfreidre au fonctionnement de l’Etat . Dans le cas contraire on doit remettre en cause ceux qui sont elus pour respecter et faire respecter la loi dans notre cher pays.

  • Voyez-vous, c’est très grave ce qui arrive à notre pays actuellement. Pour un oui ou pour un non, on manifeste, on marche, on brule et que sais-je encore. Comment restaurer l’autorité de l’État ? Je vais vous le dire.
    En de pareilles situations, il aurait fallu que la gendarmerie et la CRS fasse un descente dans les lieux pour en découdre purement et simplement avec les frondeurs à coups de matraques et de gaz lacrymogène. Cet affrontement n’a qu’à prendre plusieurs jours et faire des blessés et des morts, les frondeurs finiront par s’assagir et ça sera une leçon pour tous ceux qui voudront manifester dans la violence. Qu’il vous souvienne qu’on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs.....

    • Ns some ts coupable.la tète es pourie et cmt voulez k la queu soi ?par ou transitent tous ces produi ?cè biento lè élections les politicien protège leur btail électoral.le faso a vraimen bsoin d dirigen intègr.osons l changemen.soyon tous intègres.k dieu éclair ntr conscience et protèg dè derive d ntr insouciance et inconscience.cher dirigean ayé pitié d nou.nos reactions ne st k le frui d linjustice k vous avez semé.les dbrouillar n st k dè bandi et lè vrai voleur dè responsabl...chacun repondra d son acte tot ou tar...évitons le pire...

  • Il y vraiment le feu au pays. Ce n’est pas bon ! Que cherchait la foule, protéger les fraudeur ? C’est vraiment inconcevable ! L’Etat du Burkina va mal, parce qu’il eu du feu qui a été semé (Norbert Zongo), on est entrain de récolté du feu partout. Constatez le vous même !
    Il faut vraiment une réconciliation nationale.

    • L’état doit réagir sévèrement contre ces manières d’agir sans comprendre des populations. Pourquoi vouloir défendre un fraudeur qui reconnait lui même l’être ?Que Dieu protège nos forces de l’ordre

  • ces jeunes ne sont que des teroristes qu il faut combattre .il faut qu ils remboursent la moto brulée car c est un bien de l état..POURQUOI negocier avec des delinquants ? ENFERMER tous ces jeunes ou mettez enquarantaine leur village.imaginez vous si chacun doit faire sa loi dans son secteur ou dans son quartier où iront nous ?

  • élevons un peu le niveau du débat et bien sur je condamne la barbarie de la population mais je trouve bizarre que des douaniers si ils étaient professionnels,honnetes devaient s’attaquer à la racine du mal au lieu de se contenter des feuillages parceque déjà les médicaments de ouaga et comme nous ne fabriquons pas des médicaments,ces médicaments prohibés ont traversé nos frontières et avec la complicité de qui ? n’gaw et après ils viennent jouer au western en plein centre ville. en plus qu’est ce qui prouve que l’indic des douaniers n’est pas le grossiste de l’ouaga ? après il récupérera les memes produits prohibéés moyennant ce que chacun sait,il les remets sur le marché et ainsi de suite
    nous vivons tout simplement dans un système mafieux

  • élevons un peu le niveau du débat et bien sur je condamne la barbarie de la population mais je trouve bizarre que des douaniers si ils étaient professionnels,honnetes devaient s’attaquer à la racine du mal au lieu de se contenter des feuillages parceque déjà les médicaments de ouaga et comme nous ne fabriquons pas des médicaments,ces médicaments prohibés ont traversé nos frontières et avec la complicité de qui ? n’gaw et après ils viennent jouer au western en plein centre ville. en plus qu’est ce qui prouve que l’indic des douaniers n’est pas le grossiste de l’ouaga ? après il récupérera les memes produits prohibéés moyennant ce que chacun sait,il les remets sur le marché et ainsi de suite
    nous vivons tout simplement dans un système mafieux

    • arrêtes de délirer mon frère. Nous ne sommes pas là à faire des suppositions. Ce que la population a fait est tout simplement regrettable. S’attaquer à la racine, oui mais ne pas laisser filer les petits dealers aussi

    • Mon frère c’est plutôt toi qui doit revoir ta manière de raisonner:crois tu que la douane puisse être en mesure d’arrêter tout produits frauduleux à la frontière ? même en Europe des produits de la contre façon pénètrent mais ce n’est pas pour autant qu’il faut les laisser libre de tout mouvement.le douanier n’a fait que son travail c’est plutôt la réaction de cette population ignorante qui fait peur

  • POURQUOI BRULER SA MOTO ? C’EST L’ARGENT DU CONTRIBUABLE . L’ARGENT DES MEDICAMENTS NE PEUT PAS PAYER LA MOTO..EVITONS LA JUSTICE POPULAIRE ..EN REALITE CE DOUANIER VEUT VOTRE SANTE.

  • élevons un peu le niveau du débat et bien sur je condamne la barbarie de la population mais je trouve bizarre que des douaniers si ils étaient professionnels,honnetes devaient s’attaquer à la racine du mal au lieu de se contenter des feuillages parceque déjà les médicaments de ouaga et comme nous ne fabriquons pas des médicaments,ces médicaments prohibés ont traversé nos frontières et avec la complicité de qui ? n’gaw et après ils viennent jouer au western en plein centre ville. en plus qu’est ce qui prouve que l’indic des douaniers n’est pas le grossiste de l’ouaga ? après il récupérera les memes produits prohibéés moyennant ce que chacun sait,il les remets sur le marché et ainsi de suite
    nous vivons tout simplement dans un système mafieux

    • bonjour.il est tres regretable de voir une telle reaction de la population.cette meme population qui est prompte a reclamer des routes, la protection contre les delinquants,l’injustice...,est aujourd’hui en train de proteger des malfrat comme ceux qui vendent ces medicament prohibés.si vous saviez le nombre de morts par an a cause de ces medicaments.Ces medicaments contiennent toujours une certaine quantité de drogue ,c’est pour cela que ceux qui en prennent ont des sensation de bien etre.Ceux qui connaissent les gros bonnets feraient mieux de les denoncer.s’ils sont pas arretés,on poura bien se plaindre.En arretant ceux qui ont été pris la main dans le sac,on pourra remonter vers les grossistes.Il est plus que temps que les populations apprennent a etre plus responsable et soucieux de leur avenir afin d’obliger les dirigeant a agir avec plus de fermeté devant des cas manifeste de danger pour les generations futur.mon faso,reveil toi.

    • L’ASCE a fourni son dernier document officiel de quelques gros bonnets qui volent impunement dans ce pays.Ils sont inquiétés ?
      NON.Les Burkinabè sont écoeurés de toutes ces magouilles

  • Pauvre du burkina ! on est ou là ??
    Les memes populations que l’Etat à travers la douane lutte corps et ames pour sauver, ce sont le memes qui s’en prennent aux agents de l’Etat. Ils ne cachent meme pas leurs intentions malsaines avec ces produits prohibés. C’est en encore l’Etat qui doit négocier pour calmer la situation. Gare à ces imbéciles s’ils se mettent encore à se plaindre que l’Etat ne fait rien pour les aider. AUTORITE DE L’ETAT ou est tu ?? pauvre de mon pays ! DOMMAGE !!

    • Bravo pour ton courage cher douanier .Mais par ces temps qui courent cher ami évitons les actes à la Zorro .Si tu meurs ce n’ est pas sur que tu sera décoré et ta famille va souffrir pour rien . il se pourrait que l’on te sanctionne pour acte d’ indiscipline et tuvas rembourser la moto brulée .DIEU sauve le BF.

  • Vendre des « Médicaments prohibés » sur la voie publique est un délit qui doit être puni par la loi ! Bien voyons. Laissons donc les douaniers faire respecter la loi ! Cependant il y a bel et bien un problème car ceux qui sont censés faire respecter la loi ne sont pas eux-mêmes des exemples pour la loi ! La douane est le corps le plus corrompu au Burkina. Et cela, les vendeurs des « médicaments prohibés » le savent très bien, aussi les jeunes qui ont voulu lyncher les douaniers le savent aussi très bien. La solution, il faut dégraisser la douane et l´en débarrasser des ses éléments corrompus un peu comme on l´avait fait sous la révolution. À partir de ce moment les douaniers seront les bienvenus dans nos cités et dans nos rues ! Mais avant cela, ce sera vraiment difficile. Le poisson pourrit toujours par la tête. Comment voulons-nous et pouvons-nous punir les hors-la-loi, si nous-mêmes nous sommes des hors-la-loi armés et en tenue !? C´est bien là le problème du Burkina.
    Eric de Kouria

  • Vendre des « Médicaments prohibés » sur la voie publique est un délit qui doit être puni par la loi ! Bien voyons. Laissons donc les douaniers faire respecter la loi ! Cependant il y a bel et bien un problème car ceux qui sont censés faire respecter la loi ne sont pas eux-mêmes des exemples pour la loi ! La douane est le corps le plus corrompu au Burkina. Et cela, les vendeurs des « médicaments prohibés » le savent très bien, aussi les jeunes qui ont voulu lyncher les douaniers le savent aussi très bien. La solution, il faut dégraisser la douane et l´en débarrasser des ses éléments corrompus un peu comme on l´avait fait sous la révolution. À partir de ce moment les douaniers seront les bienvenus dans nos cités et dans nos rues ! Mais avant cela, ce sera vraiment difficile. Le poisson pourrit toujours par la tête. Comment voulons-nous et pouvons-nous punir les hors-la-loi, si nous-mêmes nous sommes des hors-la-loi armés et en tenue !? C´est bien là le problème du Burkina.
    Eric de Kouria

  • Le Burkina Faso se meurt ! Où allons nous ?

  • Dans quel pays sommes nous ?
    Où se trouve l’autorité de l’état ?
    Pour toute réponse à ces questions , la longévité de ce régime est pour quelque chose dans cette anarchie que nous vivons.
    La solution à cela réside dans le choix d’une alternance . RDV en 2015.

    • Mais quelle question ! L´autorité de l´état !? Elle est à Ouaga 2000, bien entourée, bien logée et bien nourrie à nos frais ! Elle est même partout ! Vous et moi nous la subissons de jour comme de nuit !

    • Mon brave douanier à eu peur de la réaction de l’État qui, pour calmer la population se met à licencier nos forces de l’ordre pour des actes commis involontairement, à la place de ce douanier, avec mon arme, même si j’allais faire la prison à vie beaucoup de ce qui tentaient de m’arrêter allaient rejoindre le Père sur place.L’état doit punir sévèrement ces jeunes.

    • Au Burkina tout est permis, seulement ne demandez pas le départ du président.

    • Niguy,lis bien entre les lignes.Les fraudeurs ne sont pas de Ouahigouya,mais de Kirsi,une commune du Passoré.Ce sont les douaniers qui viennent de la Brigade Mobile de Ouahigouya.Soit un peu respectueux des autres.

    • on se pose la question où est l’autorité de l’état,et pourtant ce dounier est sensé représenté l’Etat et son autorité.Seulement au yeux de cette population le douanier est plus délinquant que les fraudeurs.L’Etat à laisser faire et les douaniers ont profiter salir leur corps.La population n’est pas bête,elle sait que vous buvez et mangez avec les vrais fraudeurs à Ouaga.

  • On n’est pourtant pas à Gaoua ni à Ouahigouya. C’est donc pas une histoire de Lobi ni de Yarga. C’est le Faso qui a pris feu. Qui est le pyromane ? Qui peut être le pompier ? Indjaba si on a négligé les propos de Bigot que la France nous a envoyé nous parler comme on enverrait une camicase pour un attentat suicide. Bigot sera décrié officiellement par le MAE français mais la France sait ce qu’elle fait. Les blancs nous connaissent nous nous et nos comportements pour nous avoir colonisé. C’est une manière pour la France de nous alerter pour qu’on prenne conscience MAIS Hélas Bassolet refuse de voir les choses en face.

  • Il est préférable de commencer à se démissionner l’autorité de l’État est bafouée !! ou va notre pays ?.

  • Pour ceux qui ont bien lu, il ne s"agit de médicaments en partance pour Ouahigouya mais pour Boussé. C’est le douanier qui est de la brigade mobile de Ouahigouya qui couvre toute la zone de Boussé. Paix et amour dans les coeurs.

  • Le burkina faso est perdu ! aucun respect pour l’autorité. ainsi commence le déclin d’une nation. j’ai peur pour mon pays !

  • Dieu sauve le Burkina. Quand l’Etat n’a plus d’autorité, c’est le chaos qui guette le pays. Et puisque dans leur arrogance, le pouvoir refuse de reconnaitre sa perte ’autorité et son incapacité à redonner confiance au peuple, on ne peut que s’alarmer en implorant la grâce divine. Le problème Dieu aime la justice et on récolte toujours ce que l’on sème : loi spirituelle et naturelle. Le Burkina peut-il échappé. Les signes sont là : éleveur-agriculteurs, des parents à plaisenterie qui s’affrontent, des populations qui défendent des délinquants contre les forces de l’ordre, ... le démon de la guerre fait son oeuvre ; sinon nos semences sont entrain de germer. Ah que faire de ces fruits amers ! Si Dieu pouvait les retribuer aux artisans et laisser cette nation en paix. Qu’Il nous entendent.

  • Bonjour a tous.

    J’ai l’impression que l’Etat ne fait plus peur ou n’a plus d’authorite dans ce pays, et ca c’est dommage. Comme beaucoup l’on dit il faut vraiment restaurer l’authorite. Comment quelqu’un peut dire "Tuez leu" juste parcequ’il faisait son travail. Meme si les douniers sont corrompu cela ne justifie pas sa mort...Vraiment le PF doit delivrer un message fort a la tele pour que tout cela cesse, sinon c’est perdu..

    bon courage a tous....

    • Les gens n’ont plus peur de policiers, gendarmes, douaniers, forestiers. Selon les informations recueillies ici et là, la population craint seulement les militaires, surtout les jeunes recrus. donc si l’état veut restaurer son autorité, qu’il déploie un bon nombre de militaire non gradés sur ces faux champs de bataille.Toutes ces petites rebellions seront correctement matées.Pour que le Burkinabè marche aux pas, il faut le bastonner très bien sinon nous allons tout voir ici.

    • ecoutez les gars la population en a marre de ce regime sinon ce n est pas un problème de douane.ok il faut m&aintenant donner statut particulier aux douaniers au même titre que les policiers.

  • Sankara l’avait bien compris et bien dit ! Tant que les gros fraudeurs, les évaseurs fiscaux seront dehors narguant le peuple, il sera difficile voire impossible d’appliquer l’autorité de l’état là où la misère baigne et est le quotidien de nos braves ruraux. Ventre creux n’a point d’oreille ! Blaise COMPAORE est interpellé par ses citoyens. Le fraudeur dit s’être approvisionné à ouaga, certainement au vu et au su de (suivez mon regard). Donc il ne comprend pas, il le dit lui même : " ce n’est pas la drogue, ce sont des paracetamol prohibé...." Alors Ouaga a t’il une industrie de fabrique de prohibé ? si oui, ce n’est donc pas à dedouaner. Sinon nos chers gourvernants ont toutes les pistes à présent pour remonter le fil jusqu’aux grossistes. Si dans les jours à venir, il n’y a pas de suite, c’est sûr que l’état est complice de la fraude et pauvre de toi douanier (petit fonctionnaire de brousse), ton geste n’est qu’un coup d’épée dans l’océan. Bon courage et fait attention les "guiros de la douane" sont au courant de la source d’approvisionnement

    • bien vu et merci. alors au lieu de s’attaquer à ces petites feuilles de l’arbre,ces douaniers véreux feront mieux de se concentrer sur la racine du mal mais comme on est au burkina,tu sais très bien que ces médicaments prohibés que nous ne fabriquons pas,ont été escortés par ces mêmes douaniers corrompus de la frontière jusqu’à ouaga ou ailleurs. donc si ces douaniers sont sincères,je pense qu’ils se trompent de combat car le vrai combat noble,c’est le démentèlement de ces grossistes qui sont à ouaga ou ailleurs et ils verront que ces petits délinquants de fait,disparaitront

  • Attention aux plaies qui ne se sont pas entièrement cicatrisées. A qoi sa sert de les poursuivre faudra les laisser partir c’est dans l’exercice de vent de leur produits qu’on va les arretés.

  • Ces jeunes ont certainement perdu la tête. Ils s’en prennent à ceux qui les protègent. Les médicaments de ces fraudeurs vont sans douter bousiller la santé de plusieurs d’entre eux ou de leurs parents. Force doit rester à la Loi. La fraude doit être combattue. Ces médicaments sont un problème de santé publique pour les populations qui, apparemment, n’ont encore rien compris. Cette histoire me rappelle ce qui s’est passé une fois à Banfora quand l’on tentait de protéger les populations en dégageant les orpailleurs qui opéraient en pleine ville avec leur cyanure et leur mercure. Et les autorités ont fait face aux habitants de ce quartier. Ces derniers veulent protéger ceux qui mettent en danger leur vie. Et voir que les internautes n’arrivent pas à faire la part des choses, je pense qu’ils sont au même niveau de compréhension. C’est triste !

  • Pauvre Burkina laissé à lui même.Quand un navire tangue, c’est que le capitaine est préocupé par autre chose ou il est fatigué surtout si le trajet est long.Suivez mon regard. C’est devenue un Pays sans foi ni loi.moi en tout cas je cherche un PA parce que là c’est le Far West. Dieu sauve le Burkina.

  • comme le dirait l’autre LE POUVOIR EST DANS LA RUE

  • Ce sont les symptomes du malaise général d’une population qui s’est senti à l’écart de la gestion du pays depuis plus de 20ans.Les gens ne respectent plus l’autorité,car cette dernière a tjrs oeuvrer pour le bien etre d’une minorité.Cette perte de poids de l’autorité a commence depuis la tete.

  • courage a tous les douaniers car malgré leurs efforts quotidiens de protéger la population contre les méfaits de certains produits de contrebande et souvent au péril de leur vie, ils sont toujours détestés,injuriés,hais.....dans ce pays. Heureusesment Dieu nécoute pas les coeurs des médiseurs

  • Dites-moi que je rêve, Je pince et je vois que je suis éveillée.Nous ne sommes pas en Colombie ou au Mexique où la pègre fait la loi ??

    • Ohh anta comme en colombie ou en mexique où les gangs se tirent dessus,chez nous c’est la même chose où on voit des gros fraudeurs poursuivre d’autres petits fraudeurs pour récupérer des médicaments prohités mais bon sang,c’est avec la complicité de qui que ces produits toxiques ont traversés vos frontières pour se retrouver dans vos villes ? c’est quand même cocasse cette lutte fraticide de fraudeurs et j’ose insinuer que si ce gros fraudeur avait réussit sans heurts à récupérer ces médicaments prohibés des mains du petit fraudeur,au lieu de les détruire,il ira les vendre ou les remettre à son gourou complice assis à ouaga contre du gombo. ainsi va le burkina des magouilles et des deals

  • Un adage : "Il n’appartient pas au cochon de dire que la cour du mouton est sale" (douanier, fraudeur)

    • C’est vraiement regretable il faut à tout prix restaurer l’autorité de l’Etat Inadmissible que de telles choses arrivent. C’est du jamais vu nous savons que les Douaniers poursuivent toujours les fraudeurs pour lutter contre la contre bande et au niveau de toutes les frontières.C’est une nouvelle formule que les fraudeurs et les voleurs utilisent l’effet de foule pour faire leur loi ou se proteger Alors ces tristes individus doivent être arrêtés et enfermées car ce sont des criminels. il n’ont aucun droit ni autorisation pour la vente de ce médicaments illicites interdits et toxique pour la population.A la population d’être vigilante et de ne pas chercher à protéger leurs assassins

  • C’malheureux pr ce pays ! C’est certain le parmi ces jeune ya des candidats au concours de la douane.!!!

  • Il va de soi.l’Etat protège toujours les Grands et tue les pauvres.les jeunes ont raison.quand les servies publics n’ont pas de matériel pour travailler car les Dirigeants ne leur dote point,les hôpitaux sans matelas,les écoles sans matériel,il est don que chacun se débrouille.Les jeunes n’ont rien n’a faire.mieux vaut frauder que de couper les routes.Aussi si c’est Douaniers transmettaient ces butin à l’ Etat ,on pouvait leur donner raison,mais hélas.Que les autorités prennent en charge la franche jeune et laisser les gros mots politiques.L’Etat cultive la pauvreté pour rester au pouvoir.la population se débrouille sans le gouvernement.il doit avoir honte.et partout ,il faut payer des taxes ; même les malades,mais où vont ces taxes ?Il est temps pour le peuple de se prendre en charge..............................

  • Trop triste pour cher pays. Il faut obligatoirement que ceux qui gouvernent songer quiter et bien sur trop tot et par la grande porte avant que le pire ne soit au rendez-vous. On ne peut pas vouloir se comprendre par un peuple plus 20 ans. soyez serieux.

  • cè foutu si cè comme ça le pays ou chaqu1 se fait justice

  • maXi

    hé congo,hé !je t ai dit de ne plus faire ces reportages.connais bien tes gens.ils ne vont pas te rater.je te repete k on ne vaut de qui travaillent.tu a compris ?DC nous avons toujours besoin de toi !

  • "Non content de n’avoir pu en finir avec le douanier à Boussé, un important détachement de jeunes s’est rendu à la base de la brigade, à 10km à moto, pour en découdre avec celui qui resté sur place. " Monsieur le journaliste, de grâce, soignez ce style lapidaire et vulgaire, indigne d’un professionnel de la communication.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation
Session ordinaire du CONAPGenre : Pour mieux appréhender le concept de budgétisation sensible au genre
Education bilingue au Burkina : Les acteurs s’accordent sur la nécessité d’adopter une formule unique
Hausse du prix du carburant au Burkina : Le MPP solidaire du gouvernement
Accord sur la facilitation des échanges : Le secteur privé en atelier de renforcement des capacités
Santé humaine et animale : Un programme de recherche validé
Lutte contre l’incivisme dans les établissements scolaires : Les délégués des élèves reçoivent une formation
Protection de l’enfant : L’ONG Educo plaide pour la mise en œuvre de « la Cellule de veille communautaire »
ZACA : "Tous les cas de parcelles simplement clôturées de terrains seront considérés comme non mises en valeur"
Communication inclusive : Des journalistes découvrent les mots appropriés pour parler des personnes handicapées
Procès du peuple contre la Françafrique : L’ONG Urgences panafricanistes attend au minimum 1000 personnes à la Maison du peuple
Plan international Burkina : Le projet Yewa pour booster l’autonomisation des jeunes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés