Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

mardi 21 août 2012 à 08h48min

La disparition d’un garçon âgé de 12 ans à Gaoua, le 14 août a entrainé des émeutes dans la ville. Les populations « allogènes » accusées d’être responsables de l’assassinat ont été contraintes de fuir les lieux pour échapper à la furie des autochtones. Cet article a été largement commenté et nous vous proposons ici la synthèse de ce que pensent les forumistes de Lefaso.net du vendredi 17 août.
Nous vous proposons une analyse des réactions des internautes par Zakaria Soré, doctorant en sociologie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Un évènement malheureux

La plupart des internautes condamnent l’assassinat du garçon, ils ne comprennent pas le sens de tels crimes. Fongnon exprime à travers les lignes suivantes toute son incompréhension et son affliction : « la mort de l’enfant est déplorable et le coupable doit répondre ». Afrika226 lui emboite le pas en disant qu’ « une telle situation est à déplorer ».

En somme, pour les internautes de Lefaso.net, « l’heure est grave » comme l’affirme Koassa. Les internautes trouvent ce crime odieux, mais n’arrivent pas à comprendre la réaction des populations de la cité de Bafoudji. Leur position face à la réaction des populations peut se résumer à travers le commentaire de Kélétigui qui trouve cette situation « vraiment dommage » et ne comprend pas qu’on « en arrive là ».

Une réaction injustifiable

Les internautes qui condamnent ce type de réaction pensent que ce n’est pas à la population de designer les coupables sans aucune enquête et surtout de décider de la sanction qui sied. Es-ce aux populations de se rendre justice ? La plupart pense comme Youl Bruno que non : « nul n’a le droit de se rendre justice soi-même » dans un Etat de droit. Dans cette situation, les populations selon les forumistes, devraient avoir confiance à la justice et laisser les services compétents faire leur travail.

La condamnation va au-delà de vouloir se rendre justice soi-même pour s’en prendre également à la façon dont une communauté a été indexée à tord ou à raison. Le commentaire d’Aliende en dit long : « A-t-on le droit de s’en prendre à toute une communauté et la traiter d’allogène dans son propre pays ? Imaginez un instant si de part et d’autre du pays on se mettait à chasser les sois disant allogènes ? » Cela est encore inadmissible pour eux, quand aucun indice sérieux n’incrimine quelqu’un pour le moment.

En somme, face à ce comportement de la population, la position des internautes est claire ; ce type de réaction est à condamner. Le propos de Fasobiga pour qui cela est « inconcevable et inadmissible de nos jours » fait la synthèse de ce que pensent les internautes.
Les forumistes, dans la recherche du responsable de cette situation, ont trouvé une explication : la faiblesse de l’Etat

La faiblesse de l’Etat

« Ce n’est rien d’autre qu’une faiblesse de l’Etat. Le pouvoir a perdu son pouvoir et abandonne les populations qui s’entre-déchirent », présume un anonyme. Les internautes ne comprennent pas pourquoi en dépit de toute la force à sa disposition, l’Etat ait pu laisser la situation pourrir jusqu’à un tel point. Pourquoi les forces de l’ordre n’ont pas, dès le départ agi pour « tuer » toute tentative de vouloir se rendre justice soi-même se demandent certains. Ils invitent ainsi à travers le point de vue de D. Aristide l’Etat à « prendre ses responsabilités face à cette défiance de l’autorité de l’Etat qui tend à devenir coutume au Faso ».

Cette solution est également préconisée par Sultan 1er pour qui, il faut « que les autorités prennent leurs responsabilités pour réprimander avec la dernière énergie ces actes criminels ». Les forumistes invitent l’Etat à prendre ses responsabilités car ce type de comportement dévient courant et le pire est à craindre. C’est du reste l’inquiétude que lance Aliende, « il est grand temps que l’autorité de l’Etat se manifeste car à trop attendre, le pire est à craindre ».

Les internautes pensent que l’Etat, en n’agissant pas de façon ferme face à certains problèmes que le pays a connu depuis quelques temps, a laissé installer des comportements et des propos inacceptables dans un Etat de droit.

Des comportements et propos à bannir

« Il est urgent de bannir certains termes dans notre langage comme autochtone, allogène que je trouve impropre et purement raciste parce que le sol du Faso appartient à nous tous et on a le droit de vivre où on se sent le mieux sans être affublé du terme "allogène" » pense un anonyme.

La grande majorité des intervenants pensent que les Burkinabè vivant dans différentes contrées du pays ne peuvent être désignés d’autochtones et d’allogènes. C’est ce qui fait dire à Wilfriedos, que « dans un même pays, si on doit traiter des gens d’étrangers, ce n est pas juste ; nous sommes tous des étrangers et tous des autochtones ». Les propos de Wilfriedos peuvent se comprendre dans la mesure où chaque Burkinabè un jour ou l’autre, peut être amené à quitter sa région pour une autre pour plusieurs raisons. C’est ainsi que Porus donne ce conseil à tous : « nous sommes tous amenés à être des "étrangers" au Burkina Faso et nous avons toujours besoin de la quiétude pour pouvoir bien vivre là où nous nous trouvions ». Pour que le Burkina Faso soit toujours un havre de paix, les forumistes invitent les populations, où qu’ils soient, à abandonner certains comportements et adopter une attitude favorable au vivre ensemble.

Aux différents peuples de cultiver la paix

Pour Youl Bruno, il faut que « nos peuples soient capables de se surpasser et parvenir au pardon malgré tout. Ce n’est pas facile mais ce n’est pas non plus impossible. Tu ne tueras pas. Dieu l’a dit. Aime ton prochain comme toi même. Il l’a dit aussi ». Ainsi, les internautes invitent chacun à faire siennes les prescriptions divines de pardon et d’amour du prochain dans leur rapport au quotidien avec l’autre.

Ce souhait se lit également à travers ces lignes de Minnayi : « je voulais juste demander à tout un chacun de faire un effort afin d’éviter d’attiser le feu ». Pour cela, Porus pense qu’il faut que la population travaille « ensemble à l’apaisement des cœurs, à la culture du civisme, au bon comportement ». Ces différents propos conciliateurs des internautes viennent du fait que tous n’ont qu’un souhait : « Vivement que la paix revienne ! »

Zakaria Soré

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 août 2012 à 09:46, par karl
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    très bon condensé.félicitation pour les capacités synthétiques qui révèlent la pensée générale des internautes.bon vent

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 10:41
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    ça suffit maintenant toutes ces polémiques autour de cette affaire dite de Gaoua. il n’a pas de conflit inter communautaire à Gaoua et il n’y aura pas. C’est seuls vos commentaires et le reportage de certains hommes de presse qui ont créé ce type de conflit qui est même imaginaire. Ne mettons pas de barrière entre nous.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 10:53, par Opio
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    Bravo aux internautes du 17 août 2012 !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 11:25, par yat
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    Parlons d’autres choses que l’incident de GAOUA. ça suffit ; on a l’impression que les gent veulent mettre du feu dans l’huile à force de revenir là dessus. Vous pensez que les habitants de TONKAR participent à ce débat ? NON CA SUFFIT. Parlons d’autres chose. A YENDERE dans les Cascade Monsieur YAMPA de la présidence veut spolier 50% des terres aux villageois au profit de sa fille. Pensez vous qu’une telle puisse traverser BANFORA pour aller exploiter ces terres après le pouvoir de Blaise ? Quelque hectares on ne refuse pas ; mais la moitié du village Ha !!

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 11:32, par clé
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    bon travail mr le journaliste.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 11:57, par GOYANG
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    Belle synthèse et très bonne analyse ! Mais, si on parvenait à ce que chaque citoyen intègre comme tu l’as si bien dit "Tu ne tueras pas. Dieu l’a dit", plus question de pardon. N’est-ce pas un rêve, surtout dans un monde où la course effrénée pour l’argent facile à pris le dessus ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 13:46, par Nicolas
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    C’est une honte pour nous tous Burkinabè ce qui se passe dans la région de Gaoua. Comment peut on se rendre justice soit même dans un état de droit ? Comment être traité d’etranger dans son propre pays ? Nous courons à la dérive certaine si l’état ni prend garde en réagissant énergiquement.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 14:03, par fasodeen
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    très bon résumé. bon vent

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 16:10, par papou
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    bonjour ou bonsoir à tous ceux qui sont épris de justice. La situation de Gaoua n’est pas à sa première épisode ni la deuxième. Mes amis, l’heure n’est pas aux accusations moi meme j’ai vecu ces évenements avec une peur bleue au ventre ; n’accusons pas le gouvernement. Cers internautes disons que le Gouverneur de la région a voulu jouer la carte de négociation et malheureusement ça tourné au pire. Des vies ont été enlevées et pense à mon humble avis qu’il est du ressort des fils et fille de la région du sud-ouest se trouvant dans d’autres régions de tenir des rencontres de vérité et pardon avec leurs parents du sud-ouest pour une vis paisible avec les autres confrères et il reste maintenant que l’on veille à la prudence.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 16:19
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    Bonne analyse faite par les internautes. Félicitation à Zakaria Soré. PAIX au FASO !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 17:00, par karls
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    tres bonne analyse mr zakaria sore. mais pour ce qui des comportements à bannir il faut éviter aussi ces propos couramment utilisé.
    comme " tu ne parles pas more tu n’est pas burkinabe , ?comme si tous les burkinabe parlaient more".
    ou en bombant la poitrine pour dire que nous somme l’ethnie majoritaire.
    il faut être modeste ça compte bcoup pour l’unité et ça évite des frustration.
    excusez moi si j’ai blesse quelqu’un.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 17:40
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    Cette analyse vide le combat mené par ces vaillants habitants de Tonkar de tout son sens. Voilà un peuple qui lutte pour éradiquer une très mauvaise pratique qui est entrain de prendre de l’ampleur et on les traite de Xénophobes. Combien d’enfants ont disparu du fait d’hommes malsains qui utilisent des organes humains pour soi-disant chercher l’argent ? Toi qui insulte ces habitants accepteras-tu qu’on tue ton frère et enlever ses organes pour chercher de l’argent ?

    Répondre à ce message

    • Le 1er septembre 2012 à 10:56, par Lamchic
      En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

      Mon frère je pense si quelqu’un commet un acte il faut vous en vouloir à cette dernière et non à toute la population. Je pense que l’état doit prendre des mesures dérisoire et qui fera l’exemple dans toutes les autres villes du pays.

      Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 18:48, par afrika7444
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    je trouve que l’analyse des points de vue est une trés bonne idéé.je ne sais pas quelle est la personne qui a pensé cela mais cela nous permet à nous internautes d"avoir une idéé globale de l"affaire surtout pour nous qui ne sommes pas dans votre pays actuellement . merci

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 18:55, par afrika7444
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    je trouve que c"est une trés bonne idéé d’avoir demandé à un sociologue de faire l"analyse des messages .continuez en ce sens .cla nous permets d’avoir un regard avec plus de distance sur les événements.merci

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 21:17
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    Qu’est ce dire « inconcevable et inadmissible de nos jours »(je souligne)
    Il y a unecontradiction avec le fait d’appeler à faire confiance a la justice quand tout le monde crie a l’injustice flagrante comme étant ce qui caracterise le burkina d’aujourd’hui. Il apparaît que les populations principalement celles du sud ouest ne font plus confiance aux representants de l’état et surtout pas aux forces dites de l’ordre (police,) gendarmerie ainsi qu’à la justice. Il y a tout sauf de la justice dans le burkina d’aujourd’hui, « de nos jours ». Et les populations du sud ouest surtout ont horreur de l’injustice flagrante. Contrairement a ce qu’on les presente comme étant des indisciplinés refractaires a l’état, des sauvages adoptant des comportements « inconcevable et inadmissible de nos jours » ( comme ce fut le cas de bien d’intervenants), Et comme l’ont bien repris quelques intervenants, la stigmatisation des populations du sud ouest et leur inhospitalite legendaire bien connue, amenant certains a appeler a quitter la region de sauvages…
    Il est dommage que l’appel a faire usage de la force ne prend pas en compte les antecedants, comme bien d’autres les ont passés sous silence . Est ce un oubli bien selectif ou tout simplement une consequence de ce monde d’esprits formatés ou l’on passe vite d’une actualité » à une autre sans y mettre des liens ? Quelqu’un a meme donné l’exemple d’un policier egorgé a koudougou sans entrainer la moindre reaction de l’opinion encore moins de l’etat : e nomme Dabiré (un ressortissant du ‘sud ouest). Y a t-il une difference entre les populations burkinabe ? Quand ailleurs on tue on ne dit rien, au mieux on les traite de heros rebelles, ailleurs ce sont des sauvages !!, des « gaoua » quoi !!! apres on vient parler de concorde nationale de paix, etc. Changeons d’abord nos cœurs, nos mentalités et nos visions de l’autre !
    Dans la situation de gaoua, c’est la 3e ou 4e fois que les populations se revoltent. Personne ne se pose ou ne veut se poser la question de savoir pourquoi il y a une telle recurrence. L’état de droit doit prevaloir certes, mais de quel droit parle t-on ? A la 2e revolte, j’avais dit que ces populations enseignent une belle lecon de civisme, de patriotisme et de politique de developpement a nos soi disant elite dirigeante ; l’emergeance, la gouvernance et tout ce qu’ont veut e sont pas que des mots, mais sont une pratique une volonte politique que reclament ces populations : elles exigent l’arret de l’orpaillage sauvage qui ne respectent pas leurs terres et leurs traditions et ne profitent pas du tout a la region : elles exigent une exploitation organisée par une societe miniere avec des infrastructures, etc Que peuvent esperer mieux les dirigeants dignes de ce nom et soucieux de l’avenir de leurs populations et de leur pays ?
    Les populations s’etaient revoltées suite a la mort de arnaud : on verra plus tard qu’il aurait ete abattu par la police et ce crime fut maquillé en accident. Malgre cela les populations sont restees legalistes : elles ont fait appel d’abord a la gendarmerie qui n’a rien fait. Et vous voulez qu’elles fassent encore confiance ?! Soyons conséquents avec nos prises de position : chacun crie qu’il n’y a aucune justice au burkina et on est le premier a crier qu’il faut faire confiance a la justice !! Quelle hypocrisie, ou quelle egoisme !
    C’est alors que je trouve que concernant le sud ouest certains ont tendance a reproduire les clichés tribalistes. J’ai toujours dit que ce regime de compaore ne porte pas du tout les populations du sud ouest a son cœur Est ce parce qu’on sait que ces populations ont toujours refusé l’injustice et la domination meprisante ? Ceux qui ont ete dans la region et qui ont respecté le populations ont été entierement acceptés Pas ceux qui arrivent en terrain conquis, qu’ils soient representants ou simples employés. Alors on parle de luttes contre les mossis, les peuls, populations qualifiées d’allogenes. On met de coté que ces populations dites allogenes adoptent des comportements inadmissibles avec la complicité parfois ouvertes des representatnts de l’état, plus particulierement dans le sud ouest. Je suis du sud ouest et je connais la situation de conflits entre ces populations, au dela des traditionnels conflits agriculteurs/eleveurs, locaux/migrants. C’est le minimum de la sociologie. Certains representants semblent y avoir ete envoyés comme en mission. Cela me permet de poser la question que j’ai toujours denoncé : le tribalisme comme fondement de gouvernement de Blaise compaore Adopter un certaine culture du vivre ensemble, « …abandonner certains comportements et adopter une attitude favorable au vivre ensemble. » ne vient pas seulement d’un seul coté, mais aussi et surtout de tous et par le respect de celui qui t’accueille. C’est la premiere regle de l’hospitalité.
    Pire tuer apparemment dans un but de magie rituellique que pour gagner encore plus d’or que ces assassins extraient de leur terre ancestrale sans qu’ils n’en voient aucun benefice alors qu leurs traditions sont detruites ; allez voir ce que les orpailleurs ont introduit comme moralité dans ces regions !!! Ailleurs certains populations restent impuissantes ou sont complices ; dans le sud ouest les populations refusent. Elles prennent leur responsabilité devant les changements qu’ont leur impose Loin d’etre des sauvages comme certains le disent, ces populations nous donnent une bonne lecon de responsabilité politique : elles veulent avoir leur mot a dire quant au partage des biens publics et quant au devenir de leur culture et de leurs vies. Elles nous parlent de DEMOCRATIE. Democratie : gouvernement par le peuple, pour le bien du peuple et au sevice du peuple. Demo : peuple, population ; cratia : le fait de gouverner, gerer... Elles posent la question : quelle société creeons nous pour nos enfants ? C’est quoi le developpement ? C’est quoi vivre ensemble dans un havre de paix ? C’est quoi l’état ? le droit des peuples dits autochones, etc, etc. ces differentes interventions des internautes, pour moi, montrent les contradictions des intervenants qui disent souvent ue chose et son contraire sans aucune continuité logique dans leur pensee., sombrant souvent dans le conformisme le plus idiot sans courage de ses idees mais pour aller dans la pensee unique conformiste pour montrer qu’on est « quelqu’un de bien » plutot qu’on defend une certaine idee de la vie et du monde qu’on veut vivre. Ces populations nous rappellent qu’une « révolution » (un changement complet) se fait avec des convictions et de la culture a soi et non de la soumission a tout a et a n’importe quoi, meme sous pretexte de paix sociale que l’état lui meme est le premier a bafouer.
    SOME.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2012 à 12:35, par GERONIMO
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    Le débat a été vidé de son contenu dès le départ par le tout premier journaliste qui a fait un écrit sur l’affaire. A mon sens, les mots tels que "Allogènes","Etrangers", etc n’ont pas été utilisés par les populations comme raison d’une revolte.
    Que déplorons-nous au fait ? Le crime crapuleux ayant conduit à cette situation ou bien une attaque barbare injustifiée du tristement célèbre peuple sauvage du Sud-Ouest contre d’éventuels allogènes avec qui le peuple du sud-ouest a vécu depuis plus de cent ans maintenant ?
    Réfléchissons bon sang et attention au choix des mots lors de vos écrits. La majeure partie des internautes héritent de ces mots, les utilisent abusivement pcq vous journalistes avez eu le malheur malencontreux de les avoir utilisé Dieu seul sait combien gauchement.
    Cultivez vous et abstenez-vous de fairevôtre les termes que vous rencontrez dans d’autres presses, dans d’autres circonstances. Vous mettrez le feu dans ce pays sans même savoir que c’est vous qui l’avez fait, pauvres mecs incultes !

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2012 à 14:36, par Ladji SIDIBE
    En réponse à : Incidents de Gaoua : L’opinion des internautes

    FELICITATIONS pour cette très bonne analyse de la situation au Burkina Faso ; en effet, c’est le message que lance Tabital Pulaaku Burkina dans sa condamnation des violences ; l’Etat doit faire preuve de fermeté et éviter de "mouiller" devant les faiseurs de trouble. Les crimes avec prélèvement d’organes sont de plus en plus fréquents depuis les crimes crapuleux de Saule TRAORE pour collecter le sang des filles ; plusieurs Burkinabe sont morts parce que certaines ignobles personnes veulent faire du wac avec leurs organes ; il faut que les enquêtes aboutissent et surtout informer la population. Evitons de saccager, brûler les biens de nos frères, EVITONS la violence !!!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés