Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

vendredi 17 août 2012 à 03h20min

La disparition du jeune homme âgé de 12 ans à Gaoua, le 14 août dernier fait de plus en plus de malheureux. Les populations allogènes accusées d’être responsables de l’incident ont été contraintes de fuir les lieux pour échapper à la furie des autochtones. Bobo-Dioulasso depuis la nuit du jeudi 16 aout 2012 enregistre déjà ses premières personnes déplacées venues de Gaoua. Ils étaient au nombre de 144 lorsque nous sommes allés à leur rencontre, hier aux environs de 14 heures. Hommes, femmes (il y en a qui sont enceintes) et enfants visiblement abattus avaient investi les salles de classe à l’école Centre A. Les agents de l’Action sociale s’activaient a l’enregistrement des survivants et de ceux portés disparus.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

En effet, ces personnes à majorité peulh, ont été déportées de Gaoua a Bobo-Dioulasso sous escorte de la gendarmerie nationale dans la nuit du mercredi à jeudi.

Amadou Cissé, délégué des déplacés explique cette mésaventure : « J’étais au champ lorsque j’ai appris que les autochtones s’en prenaient aux allogènes suite au meurtre de l’enfant. Ils ont détruit tout sur leur passage. Nous n’avons plus rien ». Ses deux enfants dans ses mains (3 et 4 ans), Amadou Cissé tout comme les autres déplacés n’ont qu’une prière, celle de retrouver les leurs. « C’était vraiment le sauve-qui-peut, tellement la situation se dégradait. Ceux n’habitant pas loin des services des forces de sécurité de Gaoua ont pu y trouver refuge », ajoute-t-il.

A l’écouter, les forces de l’ordre et de sécurité de ladite ville ont dû requérir du renfort venu de Bobo-Dioulasso pour s’interposer entre les accusateurs qui voulaient en finir avec « les supposés responsables du meurtre de l’enfant ».

Les renforts arrivés le 15 août ont pu avoir accès à la ville et c’est autour de 20h dans la nuit qu’un convoi de 144 personnes a regagné la ville de Bobo-Dioulasso vers 2h du matin.

"Ils sont réellement désemparés", nous explique Paul Traoré de l’Action sociale : « Les victimes de ce qu’on pourrait qualifier des « événements de Gaoua » ne savent plus ou mettre les pieds », deplore-t-il. Ils disent, ajoute-il, avoir du mal à situer leur responsabilité dans la disparition du jeune homme. Amadou Cissé, qui reconnait tout de même le sempiternel problème entre agriculteurs et éleveurs estime qu’il ne peut être justifié par cette « chasse au peulh ».

Parmi les déplacées, seule une personne déclare avoir perdu son frère. Nourris et assistés par les forces de l’ordre et de sécurité et par l’Action sociale, ces malheureux avouent avoir trouvé du réconfort à Bobo-Dioulasso.

Notons que leur arrivée a été soigneusement préparée par les autorités de la région en l’occurrence le gouverneur Joseph Bakouan, le haut-commissaire Nandi Somé et les services de l’Action sociale.

Bassératou KINDO

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 août 2012 à 01:58, par Kélétigui
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    C’est vraiment dommage qu’on en arrive là.IL faudrait que nos frères apprennent à faire la part des choses.Que vivement la paix revienne.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 02:04
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    " Notons que leur arrivée a été soigneusement préparée par les autorités de la région en l’occurrence le gouverneur Joseph Bakouan, le haut-commissaire Nandi Somé et les services de l’Action sociale."

    Soigneusement prepare, ca veut dire quoi ? Dis nous exactement en quoi ca ete soigneusement. Show us, don’t tell us. C’est ca le professionnalisme journalistique.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 04:24, par fongnon
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    La mort de l’enfant est deplorable et le coupabl doit repondre.mais cela ne donne pas le droit a ces barbares d’en profit pour regler des comptes.Les gens veulent l’apaisement sinon ils n’ont pas le monopole de la violence.

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2012 à 14:20, par UnLobi
      En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

      Fongnon, ne fait pas le C.O.N. Tu parles des Lobis en termes de "Ces barbares". Tu ne les acceptent donc pas dans ton coeur, ça se voit. Le problème des Lobis vient peut-être de là. Ils ne sont pas acceptés des autres. A Koudougou, c’est un jeune moaga qui est mort. Les populations ont réagi avec une violence inouie. Tout le pays a été embrasé. On dit gentillement que Koudougou est une ville rebelle, mais pas barbare. Je ne connais pas un peuple plus sympa que les Lobis. Mais voilà, ils ont un problème. Ils ne supportent pas la moindre injustice, ils n’ont pas peur et ils ne tournent pas.
      Les colons n’ont pas pu les faire plier. Ces colons ont été obligés de creuser des trous partout au Sud-ouest pour se protéger des Lobis, héroïques. C’est pour ça que pour la première fois, le colon a traité le Lobi de barbare, sans esprit grégaire. Ils détestent le Lobi et préfèrent les groupes dont les chefs n’ont pas hésité à fuir la guerre. Après les colons, ses groupent préfèrent traiter les Lobis de la même manière, pour ne pas reconnaître leurs combats héroïques contre la servitude. Dis moi, si un jeune moaga/bobo/gourounsi disparaissait de la sorte dans un village moaga/bobo/gourounsi, que va-t-il se passer ? Maintenant que ce sont des populations Lobis qui sont concernées, les mots barbares apparaissent et peu de gens condamnent ces pratiques occultent homicidaires, érigées en modes d’enrichissement dans certains milieux.
      Les préjugés défavorables pour tout un groupe, c’est ainsi que les problèmes sont arrivés en Côte d’Ivoire et au Mali. Parce qu’à un certain moment, les "moins que rien", les "non-civilisés" voudront vivre en paix, chez eux.

      Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 05:43, par Jeanine Debo
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Nous avons reellement un problème Peulh
    Une conference nationale sur les problèmes peuls !

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 05:54
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    On ne pourra jamais assez épiloguer sur cette affaire. Cela a marqué tout le monde. Y compris le sud-ouest (autochtones et autres). Il n’y a pas de solutions que la prière pour la paix. Que nos peuples soient capables de se surpasser et parvenir au pardon malgré tout. Ce n’est pas facile mais ce n’est pas non plus impossible. Tu ne tueras pas. Dieu l’a dit. Aime ton prochain comme toi même. Il l’a dit aussi. Quel est le dedré d’amour du prochain en chacun de nous. La vengeance ne sert à rien sinon empirer la situation. Je pense que les autorités ont pris leurs responsabilités et les choses se calment. Prions pour elles (le gouverneur du so) pour les victimes de l’inccident : les parents de l’enfant (juste colère) et les familles des autres victimes). J’ai confiant que si chacun s’y met, on s’en sortira. Jamais du sacrifice humain, prendre l’enfant d’un pauvre égorgé comme un poulet, jamais aussi une telle vengeance. Dieu nous aide.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 06:46
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    la société burkinabé est vraiment malade. autrefois ce sont nos parent qu’on chassait de la Côte d’Ivoire. aujourd’hui c’est nous même qui tuons, violons et chassons nos frères. comme dit un adage avant de balayer devant la porte du voisin assure toi que la tienne est propre. pendant que le premier homme du pays est médiateur partout ce sont nos populations qui se meurent. pendant combien de temps allons-nous continué à souffrir de ce système politique ? le peuple burkinabé a besoin d’un changement profond ! ce que je ne comprend pas aussi c’est le fait que partout les peulh sont accusé de tous les mots. a l’Est on dit qu’ils sont responsables des attaques à main armée. il est temps que nos autorités se penchent sur la question peulh !

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 07:01, par garango
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Pitié le faso.Un pays ou les gouvernants se disent diplomates hommes de paix,mediateur bla bla Le PF s en fou du peuple burkinbé il est interressé plus aux problèmes de l exterieur que celui lui meme .es ce normal ?avant tout c est nous qui tavns elu un peu de respect et de considération tou sa finira bientot.courage aux victimes

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 07:38
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Cette situation est d’une extrême gravité et mériterait une action urgente de la part de nos autorités.A t’on le droit de s’en prendre à tout une communauté et la traiter d’allogène dans son propre pays ?Imaginer un instant si de part et d’autre du pays on se mettait à chasser les sois disant allogènes ?Il est grand temps que l’autorité de l’Etat se manifeste car à trop attendre le pire est à craindre.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 07:50
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Que la lumiere soit faite sur cette affaire. Il faut tout de meme reconnaitre que les Peulhs sont tres mauvais et n’hesitent pas a commettre certains forfaits surtout dans les campagnes

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 07:52, par aliende
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Ce n’est rien d’autre qu’une faiblesse de l’Etat. Le pouvoir a perdu son pouvoir et abandonne les populations qui s’entre-déchirent. Ces affrontements inter-communautaires sont le terreau d’une guerre civile ; n’ayons pas peur des mots. C’est à chacun et à tous de sensibiliser sur ce danger. il y a des délinquants et des criminelles dans toutes les ethnies ; aussi quand un crime est commis, ne lions pas ce criminelle à son groupe ethnique comme si ce crime était un trait culturel.
    Que les autorités prennent leurs responsabilités pour éviter que les communautés ne s’affrontent. Personne n’y sortira gagnant.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 08:33, par DICKO BI ARDHO
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    partout au burkina on traite les PEULH d’allogènes...qu’ils(Peulh)rentrent tous au SAHEL (Royaume du LIPTAKO -DORI,DJIBO,GOROM ET YAGHA)là ils sont autochones.....

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 08:35
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Tristes évènements qui montrent que le Faso est un navire à la dérive.
    Le pourquoi : La misère est le lit des extrémismes. Il suffit de se balader en ville comme au village pour se demander comment les gens arrivent à survivre.
    La solution : Laisser tomber les fausses promesses et mobiliser toutes les ressources humaines et autres pour amorcer le développement.
    Il y a URGENCE. Sinon le sieur BIGOT risque d’avoir raison.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 10:16
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    C’est vraiment triste, Apres les refugiés maliens au Burkina voila des Burkinabè refugiés au Burkina. vivement que cette cmmunauté prennent un jour ses responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 10:19, par youl bruno
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Nul n’a le droit de se rendre justice soit même.Comme dirait l’autre : "de vengeance en vengeance, voilà ce qui emmène la guerre civile" On le souhaite pas.Imaginer vs un peu une réaction des Peulh ou des Mossi.j’invite mes compratriotes à prendre conscience des actes que nous posons.D’abord au faso on a des problèmes avec l’auto suffisances alimentaire et si encore, on doit se manger entre nous...Mon frère personne ne viendra contruire le faso pour nous.Ensemble disons non à la violence et cultivons l’esprit de paix.Car : "la paix n’est pas un mot mais c’est un comportement" F.H.BOIGNY.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 10:29, par Olalah
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Que Dieu nous protège. Mais Allah n’est pas obligé. Il faut que nous soyons responsables. Par contre, il ne faut pas ramener ce problème au confit agriculteurs-éleveurs. A Ouaga, un Ibo a tué un enfant et le jeter dans une marmite. Il a été tué et la communauté nigériane n’était plus en sécurité. A Gaoua, un Peulh serait à l’origine d’un sacrifique humain, tout au moins d’un meurtre avec préméditation. Vu de loin, il est accusé, mais pas coupable. Mais dans la colère légitime des populations, on ne s’embarasse pas, malheureusement, de ces détails importants. Mais s’il y a un coupable qu’on laisse vaquer à ses occupations, ce sont ces charlatants qui sont à la base de ces meurtres. rappelons nous de Saul, ce jeune à qui un charlatant avait demandé le sang d’une "fille unique" de sa mère.

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2012 à 11:34, par yako
      En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

      Mon frère au moins toi tu as touché au fond du problème.En effet,Comment concillier le droit et la tradition "science occulte" s’il faut organiser un forum sur la laicité faudra aussi parler de ce phénomème c’est l’occasion et peut etre trouver une réponse légale une fois pour toute sinon le phénomème a pris telle ampleur chez nous qu’il risque de miner la cohésion sociale par la force de la loi on peut interdire ça dans toutes ces formes.

      Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 10:35, par Bergersoleil
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    SVP amis et frere de Gaoua faite attation, tout le monde est etranger , vous meme vous avez des gens partout dans les autres ville du Burkina ...Faite beacoup ATTENTION ..Vous mettez le feu dans votre propre maison.

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2012 à 11:02, par md
      En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

      C’est toi plutôt qui mets le feu. Même s’il y’a des gens de Gaoua ailleurs ils savent se comporter et ne cherchent pas le bonheur matériel à tout prix

      Répondre à ce message

      • Le 17 août 2012 à 11:26
        En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

        dans tout ça j’accuse la politique politicienne qui a fait que personne ne croit plus à la justice. "Tous veulent se rendre justice". pourquoi ??? Mais j’appelle le gouvernement à agir avec "sagesse" toujours. On ne maitrise plus rien parce que quelqu’un a démissionné. Je fait parti de ce qui pense que "l’en-casernement des forces de l’ordre" décidé en son temps n’est pas de la faiblesse mais de la sagesse.

        Répondre à ce message

      • Le 17 août 2012 à 12:01, par drangwell
        En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

        qui t’a dit qu’ils savent se comporter et puis que sais tu de "ne cherchent pas le bonheur matériel à tout prix" Ailleurs les gens sont enormement tolerant sinon .... Qui vous dit que tel ou tel personne est l’assassin du petit ? Vous voyez soyez plus raisonnable sinon nous sommes tous a bout de nerfs actuellement au Faso .

        Répondre à ce message

      • Le 17 août 2012 à 12:18, par Fiessasso
        En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

        Md tu n es pas reflechi. Te souviens tu qu on a deploré la tuerie des lobi en cote d ivoire. Evitez de tel raisonnement. Vivement que la paix revienne.

        Répondre à ce message

      • Le 17 août 2012 à 12:31
        En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

        "Même s’il y’a des gens de Gaoua ailleurs ils savent se comporter et ne cherchent pas le bonheur matériel à tout prix" Vraiment n’importe quoi. Tu pense que celui qui a été égorgé dans cette vengeance aveugle ou ces "réfugiés" ne savaient pas se comporter et ne cherchaient pas à vivre en paix ? prions seulement pour la paix. cela n’arrive pas qu’aux autres. Tu ne peux pas savoir ce qui va se passer et comment "tes parents" se comportent ailleurs. C’est ce genre de discours du type nous sommes propres, nous sommes mieux que les autres est extrêmement dangereux. Toute les ethnies se valent ; On y trouve de bonnes âmes, et des gens douteux. STP webmaster laisse passer.

        Répondre à ce message

      • Le 17 août 2012 à 12:32, par porus
        En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

        Md, j’ai pas apprecié ton commentaire.Il faut l’analyser, la revoir et même demander pardon au peuple burkinabè ou même l’humanité toute entière .vos propos sont loins de la recherche d’une paix durable ; de la vérité, entraine la division et le rejet l’autre.vos propos sont à la limite sectaire.nous sommes tous amenés à être des "etrangers" au BF et nous avons toujours besoins de la quiétude pour pouvoir bien vivre là oû nous nous trouvions.sinon aucune communauté ne peut pretendre avoir la vérité ou le bon comportement.nous avons tous des defauts mais qui ne sont pas forcement assimilables à la communauté toute entière car aucune communauté n’a enseigné la violence, le crime, les mauvaises moeurs et de façon générale le mauvais comportement.travaillons ensemble à l’apaisement des coeurs ; à la culture du civisme au bon comportement.il faut dire que le cas de Gaoua n’est pas un acte isolé mais qui traduit la réalité que vit le BF à savoir la mefiance du soit-disant "etranger". "l’etrangé" a des problème à s’integrer un peu partout que ce soit dant la politique ; si un "etranger" commet un crime ou une bavoure on sanctionne sa communauté d’origine toute entière ; "l’etranger" est tjrs accusé de tous les maux que vivent les autochtones et malheuresement les gens on tendance à integrer la violence dans leurs moeurs. cet ecrit est adressé à Md et tous ceux qui pensent comme lui

        Répondre à ce message

      • Le 17 août 2012 à 13:58, par htraoré
        En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

        J’espere que tu sais au moins ce que tu dis !!!! nous sommes régis par une loi humaine et aussi Divine c’est la quelle qui te permet de juger l’autre jusqu’à te rendre justice toi même ? je sais que ce n’est pas toujours facile et évident !!! mais limitons les dégâts comment ça !!! Frères de Gaoua .... Alors prenons nos responsabilité de Burkinabè intègres si nous le sommes encore !!!!

        Répondre à ce message

    • Le 17 août 2012 à 11:18, par Afrika226
      En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

      Une telle situation est a deploré.mais evitons encors plus de l’agraver.en disant attention tu mets en garde les autres ressortissant de cette ville dans les autres villes du pays.que les bons esprits ne te lisent pas.evitons de pousser le diable a abiter le coeur des autres.peace

      Répondre à ce message

    • Le 17 août 2012 à 11:27, par Afrika226
      En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

      ke les bon esprits ne te lisent pas.evitons de pousser le diable à habiter les autres.ne cherche pas a mettre en garde les autre.peace

      Répondre à ce message

    • Le 17 août 2012 à 11:28, par L’éclair timide
      En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

      NE PROPOSEZ PAS DE RANCUNE AUX AUTRES CITOYENS CAR NOUS SOMMES TOUS FRÈRES DANS CE PAYS A CE QUE JE SACHES.BONNE JOURNÉE

      Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 10:40
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    "Si nous échouons à vivre ensemble, nous allons mourir ensemble comme des imbéciles". Martin L KING

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 11:06, par wilfriedos
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    salut !c est vrai ce que mon frere vient de dire.dans un meme pays si on doit traiter des gens d etranger ce n est pas juste.que penseront nos ennemis.nous sommes partout.null n est chez lui.nous sommes tous des etranger et tous des autochtones.SVP Reflechissez plusieurs fois avant de posés des actes car tot ou tard ca nous rattrapent.bne chance a nous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 11:08, par tinto
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Une question à Son excellence Monsieur Blaise Compaoré : le sang des burkinabè est-il moins important que ceux des pays où vous multipliez vos médiations ? Pourquoi donnez-vous de la voix et du temps lorsqu’il y a péril dans d’autres pays et jamais chez vous ? Voulez-vous qu’on en arrive à une guerre ethnique ou autres catastrophes pour que vous accordiez 15 minutes d’émission et vous adresser à ceux qui vous ont élu ? N’ y a – t – il vraiment pas urgence lorsqu’un burkinabè traite d’étranger un autre burkinabè au Burkina Faso ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 11:10, par shafreq
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Que les parents d’enfants mineurs redoublent de vigilance à l’approche des élections et surtout ceux vivant dans les zones aurifères.L’homme est devenu méchant et égoïste. comment peut-on prélever de sang froid les organes d’un autre humain ?

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2012 à 12:05
      En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

      C’est ici et maintenant que l’opposition doit donner de la voix.

      Meme si c’est un recupération politique ou est le probleme ? la FEDAP-BC est une association non politique mais qui fait de la politique en violation des lois, ou est le probleme ?

      C’est maintenant qu’il faut faire des declarations accusant le système du CDP. VOUS etes assis et vous vous assez on dirait des femmes .

      BANDE DE FAINEANT ET DE PEUREUX.

      Répondre à ce message

      • Le 17 août 2012 à 15:49
        En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

        Mon amie fais laisser la politique ici. Ya des gens qui sont morts et une population deplacees. C vraiment pas le moment de jouer a ca.
        Ayons plus de vrai debats constructifs et une prise de conscience des maux de notre societe. Opposition ou gouvernement ou societe civil, c plutot le moment de trouver ensemble des solutions plutot que de jouer a ce faire coup politique, parce que ca servira dans le fond a rien, en tt cas pas a regler ce pb

        Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 11:29, par anta
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Etre né quelque part, c’est toujours un hasard !

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 11:38, par citoyen du monde
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Slt à tous,
    quant je lis certaines personnes dire"que les gens de gaoua savent bien se comporter dans les autres provinces" ou encore que "c’est une colère legitime car la faute des marabouts"jai vraiment mal au coeur,il ya des pauvres innocents qui ont été tuer juste parcequ’il ne sont pas de meme ethnie et pris comme etranger !!!! vous n’aurez plus la paix ailleurs, c’est mieux de rester chez vous seulemen, en tout cas plus au sahel, car le temps à sonné de donner la riposte,les autorités veulent voir le sang coulé, alors ils seront bien servi inchallah !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 11:40, par la verité
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    L histoire est entrain de donner raison a BIGOT mais soyons vigilant pour eviter celà

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 11:48, par Fasobiga
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Tout d’abords mes condoléances à la défunte famille…

    Cette violence galopante n’apportera que le désastre au Burkina.
    Le peuple ne fait plus confiance aux autorités et préfèrent rendre justice lui-même, certes c’est humain mais c’est inconcevable et inadmissible de nos jours.

    La gendarmerie aurait pu éviter ce bain de sang car après le constat sur les lieux et ayant retrouvé le vélo du défunt, et surtout en voyant que les habitants étaient à la recherche, ils auraient du se joindre à ces derniers (logiquement c’est le contraire) pour une recherche sur le terrain ne serait-ce que pour une heure. Juste le temps de faire comprendre aux habitants que maintenant qu’ils sont là, ils peuvent leur confier leurs fardeaux.

    Malheureusement les fonctionnaires sont adeptes du service minimum, c’est à croire que la vocation ne fait pas partie du vocabulaire de la fonction publique.

    Mes condoléances à la défunte famille
    Mes condoléances aux services publics de l’état…
    Webmaster tu publies si tu veux …

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 11:55, par Dimitri KABORE
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Mes frères de gaoua là sont difficiles deh. Mais je vais dire à tout les burkinabés qu’on n’a pas intérêt à continue sur la voie de la violences et de l’intolérance. la région du sud Ouest est à toujours été le théatre de telle incident. Savez vous que l’on lynche d’honnêtes citoyens dans ces régions après des accidents de la circulation. Ces incidents du genre ont mené des pays dans le chaos total. Demandez aux rwandais et aux Ivoiriens quel est le goût de la guerre. je pense que les populations du Sud Ouest en générale doivent être sensibilisé sur les vertus du dialogue et sur les méfaits de la justice expéditives. Je pense qu’il n’est plus tolérable que de telle incidents arrive dans nos villes. Je m’explique pas de concept de réfugiés dans son propre pays.

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2012 à 17:59
      En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

      Mon ami, au Sud-ouest les gens ne sont pas moins tolérants qu’ailleurs dans ce pays. Nous avez une mauvaise idée arrêtée sur les lobis et c’est là la source des problèmes. Tes frères mossis chassent les peulhs à l’heure actuelle même à Gombousgou, en 2011, tes frères mossis assassinèrent froidement un policier lobi pendant les événements de Koudougou, un autre chef mossi méprise les fonctionnaires d’autre ethnie qui sont dans sa localité, les traitant d’étrangers ; les mossis sont-ils plus tolérants que les lobis ? évitons de semer la haine dans ce pays.

      Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 11:58, par karl
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Où allons nous ? des burkinabès qui chassent des burkinabè ?l’heure est grave.nos autorités doivent agir vite et bien en contribuant à apaiser les cœurs et surtout le retour des déplacés.sinon cela va créer un précédent qui va en engendrer d’autres.SVP ,société civile ,autorités,politiciens de tout bord ,unissons pour vaincre la haine qui est en train de germer entre les communautés.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 12:04, par D.Aristide
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Les Burkinabé exagèrent maintenant. TROP c’est TROP. Le gouvernement doit prendre ses responsabilité face a cette defiance de l’autorité de l’ETEAT qui tend à devenir coutume au FASO : se faire justice. les population ont le droit de manifester leur ras de bol mais pas de s’attacquer aux autres et a leur bien se n’est pas en cela kil leur sera fait justice. Il est clairement etablis que les populations veulent une demonstrations de force et les autorités doivent les en donné. ces genres de revoltes populaires doivent ètre matter a l’image de la muttinerie de BOBO. Nous ne somme pas au RWANDA et l’on ne peu tolerer les tendances genocidaires. YEN A MARRE

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2012 à 17:36
      En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

      stp de quelle autorité de l’état tu parles ? il me semble que notre gendarmerie fait partie de cette autorité de l’état. alors dis-moi ce que les gandarmes a fait quand la famille est allée leur signaler la disparition du petit ? ils se sont contentés d’aller gribouiller sur du papier pour parler de constat. nsuite ils sont repartis tranquillement pour poursuivre leur breuvage de bières ou jouer aux cartes. désolé mais c’est pas professionnel puisqu’ils ont abandonné la famille et les amis de la famille à leur sort alors que dans les pays "civilisés" quand un mineur disparait,la gendarmerie la police les sapeurs pompiers se mettent en branle pour rechercher la personne et le dispositif peut durer au moins 3 jours si la personne n’est pas retrouvée. près ce dispositif de recherche est allégé mais les recherches continuent tout de même.
      dans ce cas et partout dans ce pays quand le même drame de gaoua se produit,c’est systématiquement la population qui se substitue à ta fameuse autorité de l’état pour faire les recherches et encore une fois c’est la population qui a retrouvé le petit assassiné et mutilé et après tu viens dire ici sur le forum que les autorités(y compris ces gendarmes démissionnaires qui n’ont pas leur boulot)doivent venir matter la population. stp,il faut avoir un peu de jugeotte quand on parle au lieu de se mettre à débiter du n’importe quoi. en plus si tu n’as pas encore pigé,cela fait très longtemps qu’il n’y a plus d’état et ne parlons pas d’autorité. c’est la jungle et c’est triste pour mon pays

      Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 12:06, par yat
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Faisons attention à ce que nous disons. Il est question dans l’article de plus de dix cas cas dans les régions différentes. Mais lorsqu’on parlé de GAOUA tout le monde voit la guerre civile. Je pense que nous devons plutôt revoir le travail de nos autorités. La gendarmerie allait éviter ces dégâts en prenant les choses en main.Imagez un peu un père qui, à la recherche de son enfant aille le trouver dans cet état que des soupons pesaient sur quelqu’un.
    Je demande à tous mes frères mossi qui interviennent de loin. Je suis né à Gaoua et mes parents sont là depuis longtemps. Il ya jamais eu de problèmes avec nos hôtes. On ne veut pas mettre le problème de quelqu’un sur nous. Dans la furie les manifestants ont tué un lobi et un mossi. Mais il n’est pas question d’affrontement. Je demande à tous les peuple d’immigration de bien se comporter partout dans le Burkina ; A KAYA les mossis ont chassé les peuls, à Mogtedo les mossi ont chassé les peuls, à GOMBOUSGOU les bissa ont chahssé les peuls....... la liste est longue et donne à réfléchir. QUE DIEU NOUS AIDE

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 12:32, par KOASSA
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    chers forumistes l heure est grave. n attisons pas la haine.cherchons à touver des solutions.à construire une vraie nation où les considerations tribales ,proffessionnelles, regionalistes etc seront banies.cherchons à comprendre les populations et trouvons des solutions adequates où corruption et favoritisme seront ecartés.a ma connaissance il n existe pas d ethnies où tous les membres sont corrects.donc soyons prudents.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 12:32, par Minnayi
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Je voulais juste demander à tout un chacun de faire un effort afin d’éviter d’attiser le feu. Il faut éviter les termes "ATTENTION" car ce sont des mises en garde qui peuvent créer de l’animosité chez d’autres personnes. Nous sommes tous des Burkinabè et tout le territoire du Burkina nous appartient tous. Personne n’est étranger et personne n’est autochtone non plus quelque part sur le même territoire.

    Les gens ont dû agir dans la colère et dans l’ambiance de la crise de confiance non seulement entre les populations et les dirigeants mais aussi entre les populations et notre justice. Je suis sûr qu’il y a déjà des gens de Gaoua qui regrettent leurs actes. Pour l’instant rien ne dit que c’est un peulh ou un mossi qui est à la base de ce meurtre.

    Travaillons à cultiver la tolérance, la justice sociale et la paix sur toute l’étendue du territoire. Prions tous pour ça et puisse ALLAH le tout miséricordieux nous épargner de ces troubles car le pays souffre déjà assez de la misère liée à la crise céréalière.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 12:35, par Themis
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Il y a certes des ressortissants du Sud-Ouest dans les autres regions. Et alors ? Avez-vous appris qu’un ressortissant du Sud-Ouest a immole l’enfant d’un autochtone pour s’enrichir.

    Ce qui est effarant dans ces articles qui se succedent et ces interventions sans fonds de certains internautes, c’est qu’on n’aborde pas la vraie tragedie qui est qu’un enfant de 12 ans innocent a ete IMMOLE par quelqu’un qui voudrait s’enrichir.

    Je suis lobiri moi-meme. Cependant mon emoi aurait etait tout aussi profonde et ma revolte immense si ca c’etait pas dans une autre region du Faso, au sein d’une ethnie, ou ailleurs dans le vaste monde. C’est revoltant, c’est inacceptable.

    Beaucoup d’internautes ramenent le probleme a un conflit ethnique, un probleme de cohabitation. Si tel avait ete le cas, les violences seraient recurrentes sur les annees.
    Le probleme ici est simple et clair, un garcon, un enfant, celui d’un autre, a ete sataniquement immole par quelqu’un qui veut s’enrichir.
    Or tres peu d’internautes condamnent ce crime ignoble,inacceptable, cette barbarie supreme.
    On s’en prend a une population qui est remuee par l’emotion et qui accuse les autorites alors prevenues de n’avoir rien fait pour sauver la situation.

    Donc, pour les besoins de la cohabitation pacifique, il faut accepter sans mot pipe qu’un autre sacrifie l’enfant d’autrui pour des raisons de bien etre materiel ? Qui de ceux qui regurgitent contre la population de Gaoua accepterait qu’on lui inflige une telle tragedie et resterait dans le silence ? Surtout quand on sait que les autorites ont ete prevenues assez tot et n’ont pas assiste ?
    Accessoirement, le Sud-Ouest n’est pas seulement peuple d’autochtones. Les Allogenes y ont nombreux et dans certaines localites plus nombreux que les autochtones et tres bien integres. On n’est pas anti-mossi ou anti-peulh. Et pour preuve, on aime meme les Gbins (...). Il n’est nullement ici question d’ethnie. mais d’un crime ignoble que s’il avait ete commis meme par un lobi ou un borifor aurait tout autant revolte.
    Tres peu d’internautes ont eu un mot de compassion pour les parents, la pauvre victime...

    c’est d’une malhonnetete intellectuelle que d’occulter le fond de la tragedie qui est le sacrifice humain a des fins materielles, le meurtre gratuit d’un enfant de 12ans et de le reporter a un probleme ethnique.
    Evidemment que la population dechainee s’attaque a tout peul sur son chemin, ceci est hautement condemnable.
    Encore une fois, si la gendarmerie prevenue des dimanche soir avait aide a chercher l’enfant, on n’en serait pas la. Que ceux qui condamnent la population de se faire justice elle-meme comprennent que la population avait bien fait appel aux autorites pour assister et conduire les recherches. Les autorites n’avaient rien fait. Comment peut-elle compter sur elle ?

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2012 à 16:15, par Joukov
      En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

      Ne te faches pas mon frère. Il y’a qu’on a au BF des gens qui refusent de voir le fond des choses, et c’est à cause de ce type d’homme que les criminels prospèrent. Le sacrifice humain est ce qui est de plus abject, en plus mutiler un cadavre en plus. Et c’est parcequ’il n’ya pas de réaction violente comme ça que les gens continuent. Vous verrez bien qu’après cette affaire, peut être qu’on a aura un peu de paix, mais je doute car les élections à venir sont aussi sources de ces pratiques.

      Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 13:03
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Bonjour
    Depuis quelques années on constate que chaque jour qui passe , le Burkinabè perd un peu de sa dignité.Comme un arbre qui perd chaque jour une branche, et un beau jour il ne lui restera plus qu’un gros tronc sans branches ni feuilles et aucun oiseau ne viendra pour construire son nid , ni ombre et aucun animal ne viendra pour s’y reposer.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 14:03, par Le Burkinabè
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Attention Attention Cher Burkina ! Sachons tirer leçon de ce qui se passe ailleurs !J’espère que la médiation des autorités qui ont un mérite reconnu au plan africain sinon mondial en la matière nous permettra de ramener la paix entre les habitants de cette contré du Burkina et partant dans tout le pays !
    Puisse le Seigneur nous garder des demons de l’intolérance !

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 14:07, par bibea
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    que dieu donne la paix des cœurs à tous les frères pour que BIGOT n’ait raison. les autorités doivent prendre leur responsabilité pour eviter ces genres d’agissements sinon BIGOT aura raison. que la paix soit notre maladie quotidienne au faso

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 15:18, par Un fils de la région
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Citoyen du monde, tu ne l’es pas vraiment !

    En tant que fils de la région, je trouve tes réactions inappropriées et voilées de vengeance. C’est nous à Ouaga et dans d’autres localités qui justifions cette barbarie par une fronde ethnique.

    Un peuple qui défie l’Etat n’inclut pas l’autorité dans la recherche de solution. Un peuple qui défie l’Etat ne demande pas à la gendarmerie de venir faire constat de « leur malheur », et mieux lui indiquer des pistes pour mener l’enquête. Nulle part ailleurs au Faso, ce comportement de sagesse ne s’exprime à l’endroit de l’Etat à travers sa représentation locale en pareille situation. Pire on y défie l’Etat en la présence des autorités. Rappelez-vous la localité où les populations ont appelé au meurtre des peulhs en présence du procureur, je dis bien du procureur, après avoir expulsé ladite communauté.

    Moi je suis d’une localité située à quelques 120km au nord de Gaoua. Je connais aussi mon peuple jadis « guerrier ». Mes les infos qui me parviennent me convainquent que quelqu’un a refusé de faire son travail à quelque part laissant les populations à leur sort. Sinon comment comprendre que les villageois trouvent le corps, font appel à la gendarmerie qui vient faire « simple » constat et se replie dans ses locaux s » asseoir pendant que la population leur indique la piste de suspects ? Les gendarmes ont leur manière de mener leur enquête, donc je comprends peut-être qu’ils voulurent prendre le temps et procéder à leur manière. Mais repartir sans donner de gages aux parents de la victime, sans leur prodiguer des conseils quant à l’attitude à tenir est criminel. Selon peut-être les villageois, ils veulent dire « débrouillez-vous » ou « on est pas là pour ça, si vous avez trouvé votre corps ça suffit » ou encore « comme vous connaissez votre coupable, rendez-vous justice ». Tout le monde sais que le villageois s’il soupçonne quelqu’un dans son malheur—même sur le plan mystique—il y croit dur, donc risque de vengeance. Je dis bien la gendarmerie n’a peut-être pas à aller arrêter quelqu’un immédiatement parce qu’il est soupçonné. Mais elle peut et doit prévoir et contenir les proches des victimes, voire mêmes les gens soupçonnés, afin qu’il n’y ait pas de règlement de compte. De tout cela il n’en a rien été. Trouvez-vous ceux-là dignes d’être force de l’ordre ? Etre force de l’ordre ne veut pas dire encadrer des manifestations ou les réprimer seulement et arrêter autre petit voleur d’arachides.

    Tenez-vous bien dans le centre ouest le bétail d’un peulh a brouté la moitié du champ d’un cultivateur. Il a posé plainte. Les gendarmes ont juste fait une enquête et laissé le peulh libre. Le propriétaire du champ a pulvérisé le reste de ses plants d’insecticides. Le peulh, très content de n’être pas inquiété, a laissé ses mêmes animaux aller brouter encore. Cinquante têtes en sont mortes et tenez-vous bien encore, le proprio du champ gît actuellement à la MACK— s’il n’en est pas encore sorti.
    Condamnons ensemble les actes barbares dignes d’une autre époque de mes parents mais n’épargnons pas les forces de l’ordre en poste dans la localité et appelons vivement à l’apaisement des cœurs déjà trop meurtris, au lieu de donner des leçons, le Faso y gagnera.

    Aucune autre région au Faso à part les grands centres urbains n’est aussi intégrée que le sud-ouest du fait de ses potentiels climatiques. Ensemble refusons de voir le mal et regardons ce que nous avons fait en commun. Montrons notre capacité à ne pas « être divisés » pour quelque motif que ce soit.Montrons notre capacité à être unis en dépit de toute difference.

    (Je me demande même si ce site est modéré, sinon certains commentaires ne devaient pas être postés)

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 15:32
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    ça FAIT PITIE DE VOIR CES HOMMES ET FEMMES AFFAMES DESESPERES AYANT LES DOMICILES INCENDIES , LES TROUPEAUX DE BOUEFS DANS LA NATURE, CE JEUNE VENU DE MANGA COMMERçANT AMBULANT EGORGE ,CE PEULH EXTIRPE DU CAR ET MUTILE, UN AUTRE PORTE DISPARU BREF ..... TOUS INNOCENTS DANS CETTE AFFAIRE ....EH DIEU TES CREATURES SOUFFRENT

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 15:56
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    cela fait la deuxième fois que les compatriotes de GAOUA defient l’autorité de l’Etat. ici nous sommes tous burkinabè alors je pense qu’un tel comportement merite que l’Etat prenne ses responsabilités et agir fermement afin que personne dans ce pays ne se crois plus autochtone que son frère

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2012 à 18:12
      En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

      Tu n’es pas dans ce pays ou qoui ? Non je te comprend tu apprécies pas de bon coeur les gens de Gaoua. Partout dans ce pays du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest c’est devenu une monnaie courante le défis de l’autorité de l’Etat. Toi c’est Gaoua tu vois seulement. On a même fait pire à ailleurs. Des ressortissants de Gaoua, ont été froidement abattus ailleurs par la vengeance publique. Oubien c’est parcequ’il est lobi que ceux qui l’ont tué n’ont pas défié l’ordre public ? saches que si tu me hais, je vais te haïr. si tu aimes, je t’aime. Si tu ne m’aimes pas, je ne t’aime pas. Il faut choisir.

      Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 16:18, par dinkous
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    BON SENS DE BON SENS :
    L’ENFANT A-T-IL EU LA TÊTE TRANCHÉE OUI OU NON ?
    CAR UN FORUMISTE VIENT D’AFFIRMER QUE LUI IL EST A GAOUA ET QUE C’EST UN MENSONGE DE DIRE QU’IL YA EU MUTILATIONS SUR LE CORPS DU GARÇON. LES CHOSES N’EN SERAIENT PAS LA SI ON LES VÉRIFIAIT AVANT D’AGIR CAR C’EST LA CUPIDITÉ QUI RÉVOLTE ICI : tuer pour devenir riche. Les détourneurs d’argent de Ouaga 2000 nous ont aussi détourné nos consciences.

    QUI CROIRE ? QUI PEUT NOUS ÉCLAIRER AVEC LA VRAIE VÉRITÉ ?

    ON SE SAIT PLUS QUI CROIRE DANS CE FOUILLIS DE JOURNALISTE AMATEURS QUE NOUS SOMMES.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 16:34, par yat
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    A LA DERNIÈRE MINUTE AUCUN MOSSI N’EST MORT. L HOMME EN QUESTION SE TROUVE A BOBO.

    ATTENTION FAUX INFORMATEURS

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 16:43, par Pimenoir
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Chers frères nous sommes tous des burkinabé et en principe chacun peut decider d’aller vivre partout ou il veut au burkina.Mettons de l’eau dans nos vins, car on n’a pas interet à mettre le feu à la maison commune. La plus grande sagesse doit nous guider dans nos propos et évitons d’être violent entre nous. c’est très dommage ce qui est arrivé et on est tous attristé et sur les nerfs, mais toute raison gardée soyons conciliants et fraternels. Le mixage est tellement très fort au burkina (marriage entre communauté) que dire telle région est cent pour cent X est difficile. Cultivont le bien vivre ensemble et leguons un heritage solide au future generations.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 17:25, par TSA
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    Inutile de polimiquer sur ce qui vient d’arriver.Personne ne souhaite ces genres d’évènements même à son pire énémi. Nul ne poura trouver les mots justes pour qualifier ce genre d’acte.Faisons tous preuve d’une maturité intellectuelle

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2012 à 17:33, par djibi
    En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

    slt j’abonerais dans le mème sens que themis.il n’est certes pas louable de se rendre justice mais les lobi ont bien agi face a cet acte ignoble mème si je condamne ces tueries arbitraires.seuls le coupable et ses complices devraient être brillés aux pneus.je pense que certains devraient à priori condamné cette mort atroce que de s’en prendre aux lobi.quand l’ibo a tué le petit on a vu le lynchage des ibo à ouaga par les mossi.seuls eux ont-ils le droit de se faire justice

    Répondre à ce message

    • Le 22 août 2012 à 11:21, par Armel
      En réponse à : Incident de Gaoua : Près de 144 personnes « déplacées » à Bobo-Dioulasso

      Un jour vous direz que j’avais raison. L’or est maléfique et est la principale source des tueries un peu partout au Burkina. Partout où on essaiera d’exploiter l’or, on trouvera toujours ces genres de tueries. Il faut l’admettre. Nous ne sommes plus loin de la guerre civile au Burkina si nous continuons l’exploitation de l’or qui est d’ailleurs un totem pour mon peuple car considéré comme maléfique et sanguinaire. Continuez de chercher l’or et tous ceux qui porteront cet or dont ils ne connaissent pas la provenances auront toujours des soucis et des problèmes. Je suis marié et je ne porte pas une bague en or. Faites un examen autour de vous et partout et vous me direz. Bonne suite au Burkina.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés