Mgr Médard Léopold Ouédraogo : Le nouvel évêque auxiliaire de Ouagadougou

dimanche 12 août 2012 à 23h19min

Nommé évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Ouagadougou, le 28 mai dernier par le Pape Benoît XVI, Monseigneur Médard Léopold Ouédraogo a été consacré ce samedi 11 août 2012. C’était au cours d’une messe qui a rassemblé plusieurs centaines de fidèles catholiques, de prêtres, une vingtaine d’évêques et des membres du gouvernement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Chants, danse et acclamations. L’ambiance était festive ce jour à la Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée-Conception de Ouagadougou. Et pour cause, l’évêque auxiliaire de l’archidiocèse recevait sa consécration. Plus d’une centaine de prêtres venus de tous les diocèses du pays et une vingtaine d’évêques du Burkina, du Niger, du Mali, du Tchad et de Chambéry, en France, ont pris part à cette célébration eucharistique présidée par Mgr Philippe Ouédraogo, archevêque de Ouagadougou.

Désigné par le Pape Benoît XVI pour aider l’archevêque dans sa tâche, Mgr Léopold Ouédraogo a reçu l’onction du saint crème, l’évangéliaire, l’anneau (qui symbolise la fidélité) et la crosse épiscopale (qui traduit la charge confiée à celui qui la reçoit).
En choisissant de s’adjoindre un auxiliaire Mgr Philippe Ouédraogo veut répondre aux attentes des fidèles. « Selon le Droit canonique, si un evêque estime que son diocèse est immense, il peut demander la nomination d’un auxiliaire. C’est ce que nous avons fait », a-t-il indiqué. Ouagadougou compte près de 2,6 millions d’habitants. Selon l’archevêque, il y a 800 mille catholiques. « La tâche est immense », a-t-il répété.

Troisième après Messeigneurs Jean-Baptiste Kiendrebéogo, qui ne vit plus et Jean-Marie Compaoré, archevêque émérite de Ouagadougou qui ont occupé ce poste, l’évêque auxiliaire aura pour mission d’aider l’archevêque dans sa tâche. « Je ferai ce qu’il me demandera de faire parce que je suis là pour aider », a dit tout heureux Mgr Médard Léopold Ouédraogo. Fier de rejoindre le très restreint collège épiscopal du Burkina, il a indiqué être un instrument avec lequel Dieu accomplit ses œuvres. « Le Seigneur continue de faire ses œuvre avec de petits moyens. Depuis qu’Il a appelé des pécheurs pour annoncer sa parole, Dieu n’a pas encore changé de politique », a ajouté le nouvel auxiliaire de Mgr Philippe Ouédraogo.

Né le 8 Juin 1953 dans la paroisse Sacré Cœur de Dapoya à Ouagadougou, Mgr Médard Léopold Ouédraogo a été ordonné prêtre le 30 juin 1979 à la paroisse Cathédrale. Titulaire d’une licence et d’une maîtrise en théologie Biblique obtenues à l’Institut Catholique de l’Afrique de l’Ouest d’Abidjan(RCI), il a servi dans les paroisses de Manga, de Guilongou, de Dapoya et de Tanghin. Il a également été formateur aux grands séminaires de Kossoghin, de Wayalghin (Ouagadougou) et de Koumi (Bobo-Dioulasso). Pour ses proches, Mgr Léopold Ouédraogo est « plein d’humour et de bonne humeur et sait semer cette joie au sein de son entourage ».

Raison pour laquelle Mgr Lucas Kalfa Sanou de Banfora, représentant la Conférence épiscopale Burkina-Niger a émis ce vœu qui lui est très cher : « Bienvenue à notre sein. Puisses-tu nous apporter la bonne humeur qui nous fera oublier tous nos soucis ».

Pour le Conseil diocèse des laïcs, Mgr Léopold Ouédraogo est, tout comme l’archevêque, quelqu’un qui aime la vérité.
Convaincu que sans amour, il est difficile à un être humain d’accomplir de grandes choses, Mgr Philipe Ouédraogo n’a pas manqué d’attirer l’attention de son auxiliaire sur cela. « Aimez votre Eglise telle qu’elle est, avec ses forces et ses faiblesses ». L’évêque est, selon les prescriptions de l’Eglise, un serviteur et de ce fait, doit posséder un certain nombre de vertus. « Soyez humble avec vos collègues évêques et vos collaborateurs prêtres ainsi qu’avec tous les fidèles », a ajouté l’archevêque, pour qui l’évêque doit être un amoureux passionné du Christ.

L’ordination de Mgr Léopold Ouédraogo est la dernière d’une série de 4 consécrations épiscopales, Gaoua, Fada et Tenkodogo, que le Burkina a connu en 2012. Et selon Mgr Lucas Sanou de Banfora, c’est un fait qui ne s’était jamais produit au Burkina.
Les festivités se sont poursuivies dans la soirée du samedi 11 août 2012. Mgr Léopold Ouédraogo dira une messe d’action de grâce ce dimanche 13 aout à la paroisse Sacré Cœur de Dapoya et une autre, le 15 aout prochain, au sanctuaire marial de Yagma.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés