« Top vacances Humour » : Gombo.com pour la laïcité et le vivre ensemble dans la paix

dimanche 12 août 2012 à 23h19min

« Karême, pas de Caramel ni de Caresse ! ». Tel est le titre de la dernière création du groupe humoristique burkinabè Gombo.com. Complices de tous les temps, Ousmane Bamogo alias Krekekankoumkan et Irissa Nikiema alias Syatik, qui composent ce groupe, présenteront cette pièce théâtrale le 25 aout prochain à la Maison du Peuple au cours d’une soirée baptisée : « Top vacances Humour ». A deux semaines de la manifestation, Salif Sanfo, Manager général de Productions Universelles, la structure qui chapote l’organisation parle, dans l’interview qu’il nous accordée le jeudi 9 aout 2012, des difficultés qu’il rencontre pour la tenue du spectacle. Comme beaucoup d’autres initiatives, la soirée « Top vacances humour » peine à se trouver des sponsors. Il présente également la création. Lisez plutôt.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Lefaso.net : Vous organisez le 25 aout prochain une soirée dénommée « Top vacances Humour ». En quoi va-t-elle consister ?

Salif Sanfo : « Top vacances Humour » est une grand-messe de bonne humeur. C’est la période de vacances pour les élèves et nous avons choisi de convier les fans de l’humour, une semaine après le Ramadan, pour passer de bons moments dans la gaieté et sans distinction de race, de sexe et de religion. Nous assistons à une poussée de l’extrémisme religieux à plusieurs endroits du globe, mais nous estimons que la laïcité est le dénominateur commun de tous les Burkinabè.

Cette soirée est également organisée pour permettre aux humoristes de se mettre en jambes avant les Ouistiti d’or (NDLR, une compétition d’humoristes burkinabè) qui auront lieu les 2 et 3 janvier 2013. Nous pensons qu’entre deux éditions des Ouistiti d’or, il faut créer une occasion pour permettre aux humoristes de se mesurer avant la compétition. Voilà l’idée qui a guidé à l’organisation de « Top Vacances Humour ».

Pour cette 1re édition, vous avez retenu le duo Krekekankoumkan et Syatik du groupe Gombo.com. Pourquoi ce choix ?

Il fallait bien commencer par un groupe. Nous avons décidé de travailler avec Gombo.com pour plusieurs raisons. Ils sont, pour moi, les humoristes les plus talentueux du moment au Burkina. Nous avons fait une création d’une heure baptisée « Karême, pas de Caramel ni de Caresse ! ». Ceux qui effectueront le déplacement de la Maison du Peuple auront droit, non seulement à de petits sketchs, mais aussi à une grande création. Les deux « garnements », Krekekankoumkan et Syatik, vont suivre musulmans et non musulmans pendant le temps du carême et vont le raconter sur un ton humoristique. Il sera question des musulmans qui ne respectent pas les prescriptions du carême et des chrétiens qui s’invitent chez les musulmans au moment de la rupture du jeûne afin de profiter du repas. Ils vont raconter les à-côtés du carême sur un ton humoristique.

Gombo.com sera accompagné pour l’occasion par d’autres humoristes. Il y aura Oyou qui a joué dans « Commissariat de Tampi », Moussa alias petit sergent qui a été l’année dernière lauréat du Ouistiti de la révélation. Il y aura aussi de nouveaux humoristes comme Hopamin alias général Otawtaw, Lazare Kaboré, Eric Gayego et Alain Alain, animateur de radio. Il y aura en gros 7 humoristes. Mais sur place, le public aura également la parole pour raconter des histoires drôles. Ceux qui viendront à la soirée auront de nombreux lots grâce à la tombola qui sera organisée.

Un grand absent à cette soirée, son Excellence Gérard Ouédraogo…

C’est juste un choix. Pour les éditions à venir, il pourrait être retenu pour y participer. En faisant jouer toutes les pointures de notre humour à cette édition, nous n’en aurons plus à proposer dans les prochaines éditions.

En plus de cela, nous avions voulu le programmer mais nous nous sommes rendu compte qu’il avait joué récemment avec Adama Dahico. Alors que nous ne voulons pas faire de la redite. Et comme je vous le disais, la soirée servira de mise en jambes aux humoristes pour les Ouistiti d’or qui auront lieu le 27 décembre 2012 à la salle des Banquets de Ouaga 2000 et les 2 et 3 janvier 2013 à la Maison du Peuple.

« Karême, pas de Caramel ni de Caresse ! ». Un titre assez provocateur pour les frères musulmans à une semaine après le Ramadan…

Rectificatif ! Nous ne cherchons à provoquer personne. Ce titre ne se focalise pas uniquement sur l’islam. Si on avait organisé la soirée pendant la période de Pâques, elle allait avoir une autre coloration. L’idée nous est venue pendant le carême. Et comme vous le savez, ce temps a des prescriptions assez rigoureuses. On ne doit pas manger ou s’adonner à certains désirs. Dans la pièce théâtrale, les acteurs incarnent deux enfants dont on sait friands du caramel. D’où une partie du titre « pas de Caramel » et « Caresse » pour symboliser les désirs. Nous voulons mettre en avant les interdits du carême afin d’accrocher les mélomanes. Ce titre est aussi un appel à la laïcité. Au Burkina, nous avons des musulmans, des catholiques, des protestants et bien d’autres religions.

Mais comme on le dit souvent, il y a 100% d’animistes au Pays des Hommes intègres. Au-delà de toutes ces considérations, le dénominateur commun de tous est Dieu. De ce fait, toutes les religions, révélées ou pas, doivent contribuer à nous aider à vivre ensemble et en harmonie. Avant l’arrivée des religions révélées, les Africains vivaient ensemble en dépit des guerres tribales et autres. Et selon moi, les religions révélées sont une plus value pour renforcer notre vivre ensemble en harmonie. De ce fait, nous devons nous enrichir de nos différences. Et si nous voulons que nos semblables rejoignent notre religion, nous devons faire en sorte de leur donner envie de nous rejoindre mais pas les effrayer.

Nous sommes à deux semaines de l’évènement, quel bilan faites-vous des préparatifs ?

Je profite de l’occasion pour lancer un appel aux sponsors parce que nous avons d’énormes difficultés pour avoir de sponsors. Alors que nous sommes persuadés que les Burkinabè ont un grand besoin de décompresser. Je me rappelle qu’il y a environ 10 ans, des occidentaux me disaient leur étonnement de voir que le peuple burkinabè avait encore le sourire malgré la mauvaise place que le pays occupait dans le classement du PNUD. Mais en regardant les gens aujourd’hui, on remarque qu’ils sont soit crispés ou même agressifs. Pour un oui ou un non, ils sont prêts à en découdre avec vous. Et nous souhaitons à travers les spectacles d’humour, notamment celui du 25 aout, contribuer un tant soit peu à décompresser les gens. Nous comptons organiser un spectacle de 2 heures.

En même temps que je lance un appel aux sponsors, je le fais aussi à l’endroit du public parce que c’est lui qui donnera de la valeur à la soirée de par sa participation. Nous avons fixé le prix d’entrée à 2000 FCFA. Repartie sur le temps du spectacle, cette somme donne 15 francs CFA la minute passée dans la bonne humeur. C’est vraiment insignifiant.

Après le spectacle, nous comptons le diffuser avec des chaînes partenaires, à la télévision. Mais en attendant, nous espérons que les sponsors vont se manifester dans les deux semaines à venir.
Je profite aussi de l’occasion pour appeler ceux qui voudront venir pour le spectacle à la vigilance concernant les tickets d’entrée. Parce qu’au dernier spectacle d’Adama Dahico à Ouagadougou, les organisateurs ont payé les frais. Des individus de mauvaise foi ont multiplié les tickets. J’invite donc les spectateurs à s’adresser directement à nos services parce qu’il n’y aura pas de revendeurs. Si des gens prennent des tickets avec ces personnes, ils n’auront pas accès à la salle. Parce qu’il est inconcevable, pendant que des gens se battent pour organiser un spectacle, souvent sans sponsors, que des individus trouvent la malicieuse idée de multiplier les tickets afin d’en profiter au maximum.

Quelles mesures avez-vous prises pour sécuriser les tickets ?

Nous sommes en train de travailler afin de contourner les falsificateurs de tickets. Pour cela, nous avons lancé la commande à l’étranger. Les tickets seront sous forme de bracelets. Nous allons les mettre en vente à 48 heures avant le spectacle et les gens pourront se renseigner aux numéros suivants : 50346544/ 76718686/70243422. En voulant apporter la bonne humeur, nous les organisateurs ne souhaitons pas repartir en larmes.

Y aura-t-il des artistes musiciens à ce spectacle ?

Il y aura probablement des artistes musiciens. Et la surprise est qu’il y aura de la parodie. Gombo.com va parodier des meilleures chansons du moment. Pour cela, ils sont en train faire une création spéciale. Bref ! Je vous réserve la surprise. En tout cas, tout est mis en œuvre pour que les gens repartent avec des larmes de joie et qu’ils gardent de meilleurs souvenirs de cette soirée.

En nous intéressant au mois de carême, nous voulons promouvoir la laïcité au Burkina et la coexistence pacifique des religions. Pour cela, j’appelle tout un chacun, peu importe la profession qu’il exerce, à penser jour et nuit à la préservation de la paix au Burkina Faso. Car c’est l’un des trésors qui nous restent.

Jacques Théodore BALIMA

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés