Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

vendredi 10 août 2012 à 00h17min

Des organisations féminines du Burkina avec la caution morale du ministère de la promotion de la femme et celui de l’action sociale ont enclenché une réflexion pour l’abolition de la polygamie .La raison majeure brandie comme trophée de guerre , c’est que la polygamie constitue une forme de violence faite aux femmes .On y est. La définition des violences faites aux femmes s’élargit pour atteindre un point névralgique qui s’avère une bombe contre les hommes et même contre les femmes qui représentent environ 52% de la population au Burkina. Les associations féminines envisagent un plaidoyer intensif auprès des autorités coutumières , religieuses et politiques pour faire entendre leur noble mais très délicate cause .

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

La polygamie n’est pas légalement interdite au Burkina comme dans plusieurs autres pays africains .Elle est même tolérée et encouragée dans la religion musulmane où un homme peut épouser au plus 4 femmes .Il serait donc difficile d’empêcher tous ces ladji et fervents musulmans de pratiquer la polygamie sans que les défenseurs de cette cause ne soient traités de haram ou de trouble-fête. Par ailleurs , eu égard au nombre croissant de femmes célibataires , un grand nombre d’entre elles préfèrent être les 2è , 3è ou 4è épouses d’hommes jeunes et vieux plutôt que de croupir dans le célibat .C’est dire que sur ce point même certaines femmes n’approuveraient pas l’abolition de la polygamie .

Certes , il faut effectivement convenir avec les avocates abolitionnistes de la polygamie qu’il s’agit d’une pratique sociale qui crée trop de conflits dans les foyers et la désunion des enfants .La polygamie existe sous diverses formes. Si les hommes de la tradition regroupent plusieurs épouses sous un même toit familial , avec la modernité , d’autres hommes préfèrent une polygamie géographique avec plusieurs épouses logées dans différentes concessions et dans des quartiers ou localités distincts .Comment donc mettre fin à cette pratique à multiples facettes si on y ajoute le lot de la kyrielle de maîtresses appelées 2è , 3è ou 4è bureaux ?

La lutte contre la polygamie s’avère donc un combat de longue haleine à l’instar de celle contre l’excision qui peut porter des fruits dans l’espace et le temps par la sensibilisation et la prise de conscience croissante des méfaits sociaux. Sinon , décréter ipso facto l’abolition de la polygamie , ce serait déclencher une sorte de 3è guerre mondiale conjugale qui ferait des victimes et du côté des hommes et des femmes au Burkina comme dans beaucoup de pays africains .

Bérenger Traoré

Agence de presse Labor : www.laborpresse.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 août 2012 à 03:40, par Z.
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Monsieur le journaliste, je suis heureux que vous ayez le courage d’évoquer un sujet aussi sensible. Mais je voudrais préciser que contrairement à ce que vous affirmez dans votre article, l’Islam n’encourage pas la polygamie. Il le tolère certes, mais sous certaines conditions. Ce sont entre autres : L’accord de la première épouse, le traitement égalitaire des épouses, les moyens financiers etc. En plus, un châtiment sévère est prévu contre celui qui ne respecte pas ces conditions, surtout s’il est injuste envers une de ses épouses. Au vue de toutes ces conditions et cette menace de châtiment, on ne peut pas dire que l’Islam encourage la polygamie. A mon avis, il tend à la décourager plutôt. Car, il est très difficile de remplir toutes ces conditions et se lancer dans la polygamie, c’est prendre un grand risque de se mettre en porte à faux avec l’Islam. Je sais que ça ne va pas plaire à certains Ladji, mais je le dis quand même.
    D’ailleurs, je voudrais dire à mes compatriotes non musulmans de cesser de voir les actes des « Ladji » comme symbolisant l’Islam. Ce sont des humains et ne se conforment pas toujours aux règles. Pis, n’importe qui peut être Ladji, il suffit d’aller à la Mecque même si on ne connait pas grande chose de l’Islam et même si on augmente le prix du sucre à Ramadan pour se remplir les poches et faire souffrir les autres musulmans hi hi hi !
    Mais sérieux, je crois que la polygamie doit être tolérée seulement dans des cas exceptionnels. Comme par exemple les cas d’incapacité physique, de maladie incurable ou de stérilité de la femme. En sachant bien que même l’Islam donne aussi droit à la femme de demander le divorce et d’aller chez un autre homme si son mari souffre de ces mêmes maux ou est incapable de l’entretenir.
    Je crois aussi qu’il faut poser la question de façon plus générale. C’est-à-dire aborder l’injustice faite aux femmes. Je suis un homme, mais franchement, il faut reconnaître qu’au Faso, certains traitent les femmes comme des moins que rien : polygamie injuste, 2e, 3e bureau (qui est pire que la polygamie car l’ennemie ne mène pas une guerre régulière, elle est comme une terroriste hi hi hi), manque d’assistance, violence physique etc.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 05:08
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    M. Traoré c’est vraiment aberrant de dire que l’Islam encourage la polygamie. Quand on ne sait pas de quoi on parle il est préférable de se taire.L’Islam ne dit pas aux hommes "allez prenez tous 4 femmes" comme vous l’insinuez. Un grand journaliste comme vous a certainement appris au cours de sa formation la différence entre "autoriser" et "encourager"

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 05:16
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Si les organisations féminines veulent être frappées par une ’fatoua’, qu’elles continuent cette idée. Laissez les gens marier autant de femmes qu’ils veulent. La femme n’est pas obligée d’épouser quelqu’un qui a déjà une ou plusieurs femmes. Sensibiliser les femmes à "abandonner la polygamie" et vous verrez leur réaction. Je suis femme mais je ne vous soutiendrai pas. Ma co-épouse et moi vivons en parfaite harmonie, et nos enfants aussi

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 06:03, par lelaisserpourcompte
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Pourquoi nos soeurs qui sont allées à l’école ne mettent leur intélligence à mener des luttes pour la majorité des femmes de ce pays. Les braves femmes dans les campagnes qui défendent tous les jours leur dignité dans une précarité économique ne sont pas prises en compte dans certains combats. Allez leur demander si leur préoccupation c’est d’avoir un mari à elle seule ou de voir leurs conditions économiques s’améliorer. Alors vous saurez que votre lutte pour imposer la monogamie est une lutte sectaire et contre la majorité des femmes.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 06:12, par togsida
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Sa alors. ha ces femme qui sont contre la polygammie. elles sont egoistes et n’ont aucune pensee pour leur soeur qui sont dans de long celibat et la naissance de fille qui se multipli dans les foyers. les femme constitu 52% d la pop ici au faso. si un homme ne devrais prendre q’une seule femme, que deviendrons mes autre, vos nombreuse fille sans mari a la maison ? des prostituee sans doute.
    luttez plutot pour les droits des femmes dans foyers, c’est mieux pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 06:23
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    ces homme hypocryte qui optent pour la monogammi alors qu’ils ont de nombreux conjoint et de nombreux nés hors mariage pourrisse la societé. les femme ne savent jamais ce qu’elle veulent. nous ne voulons pas dans notre pays de la prostitution legalisé comme en occident ou des prostitué paye meme des tace a l’etat. madame, lutter contre l’hommosexualité et pour vos droit.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 07:03, par djah
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    LES SOIT DISANT FEMMES EMANCIPES JE PENSE QUE YA BEAUCOUP MIEUX AFFAIRE QUE D MENE UNE LUTTE QUI NA AUCUNE IMPORTANCE.VS NIGNOREZ PAS QUE EN NOMBRE LES FEMMES SONT PLUS QUE LES GARçONS et le surplus ou voulez vous qu elles aient leur maris ; vous etes ingrattent hein vous navez meme pas maris dabord et vous parlez de lutte contre polygamie bonne chance

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 07:08, par Hum !
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Hum ! Encore des femmes qui veulent s’enrichir au travers d’associations financées par les pays européens.
    Chères sœurs, je vous dirais de laisser faire la nature. la société est très évolutive. Pourquoi vous presser alors que les contraintes économiques et autres poussent de plus en plus d’hommes à refuser de convoler avec plusieurs épouses.
    Évitez le piège des occidentaux et assumer la rythme auquel les choses bougent.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 07:32, par mackiavel
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    On ne lutte pas contre la tradition, on la désacralise. Ici, ce n’est pas la polygamie qui est en cause mais le célibat. Le célibat des femmes étant considérée comme une sorte de malédiction, elles sont prêtes à échapper à l’indexation par tous les moyens. Demandez à ces femmes télévisées de Ouaga de revoir leur stratégie.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 07:50, par Polygamie ou pas, on avance !
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Polygamie ou pas, on prendra le nombre de femmes qu’on veut. Dans tous les cas cela ne dépend pas de l’homme seul, c’est avec l’accord de la 2ème ou de la 3ème, ou nième femme qui vient s’ajouter non ? Lutte contre la polygamie, on veut vous aider à trouver des foyers pour vous éviter la prostitution, la débauche, la galère et vous êtes là à parler de lutte contre la polygamie. Faites un sondage auprès de toutes femmes du Faso citadines comme rurales et on va voir. Nous les hommes, ça nous fout au pôle nord qu’on la supprime ou pas, on prendra toujours 2 ou plus de femmes si on veut et avec la bénédiction de vos soeurs qui sont intéressées. Est ce qu’on oblige une femme à être la 2ème, la 3ème d’un homme ? Elles sont là au début (la vingtaine) à dire, moi je veux mon mari à moi seule. Après (la trentaine) quand ça voit que cette option ne semble pas aller, elles tombent dans le doute. C’est à partir de ce moment là (trentaine - quarantaine), qu’elles n’ont plus de choix ni d’option et négocient pour être même la 3ême femme et c’est pénible. Luttez fort et gagnez la lutte mais nous les hommes on prendra toujours le nombre de femmes qu’on veut selon nos moyens et avec votre bénédiction. Si vous saviez que c’est un grand service, voire un sacrefice qu’on vous fait, vous n’allez pas gonfler vos cous pour crier cela. Ah la femme ! ce mal nécessaire pour la société.

    Répondre à ce message

    • Le 25 septembre 2012 à 16:35, par THEOLOGIEN MODERNE
      En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

      1-L’espérance de vie des femmes est supérieure à celle des hommes
      Il y a à peu près autant de naissances de garçons que de filles. Mais le système
      immunitaire de la fille est plus fort que celui du garçon, ce qui fait que la fille arrive à
      mieux combattre les microbes et les maladies que le garçon. C’est pour cette raison
      qu’au cours de la petite enfance, il y a plus de décès chez les garçons que chez les
      filles.
      Durant les guerres, plus d’hommes que de femmes sont tués. Aussi, il y a plus
      d’hommes que de femmes qui meurent de maladies ou dans des accidents.
      2-Il y a plus de femmes que d’hommes dans le monde
      Aux États-Unis, il y a 7,8 millions de femmes de plus que d’hommes. À New-York
      seulement, il y a un million de femmes de plus que d’hommes, et parmi ces derniers,
      un tiers sont gays, i.e. sodomites. Dans tous les États-Unis, il y a plus de vingt-cinq
      millions de gays. Ces hommes, évidemment, ne souhaitent pas épouser des femmes.
      En Grande-Bretagne, il y a quatre millions de femmes de plus que d’hommes. En
      Allemagne, ce sont cinq millions de plus et en Russie, neuf millions.
      Dieu seul sait combien d’autres millions de femmes en plus il y a dans le monde.
      Contraindre chaque homme à n’épouser qu’une femme n’est pas réaliste
      Même si chaque homme épousait une femme, il y aurait toujours plus de trente
      millions de femmes sans mari aux États-Unis (si l’on tient compte du fait que ce pays
      compte plus de vingt-cinq millions de gays). Il y aurait plus de quatre millions de
      femmes en Grande-Bretagne, cinq millions en Allemagne et neuf millions en Russie
      qui seraient incapables de se trouver un mari.
      Imaginez que ma soeur soit l’une de ces femmes célibataires vivant aux États-Unis, ou
      supposez que votre propre soeur soit l’une d’elles. Les deux seules options qui s’offrent
      à elle sont soit d’épouser un homme qui est déjà marié, soit de devenir une femme
      "publique". Il n’y a pas d’autre option. Et toute femme chaste optera certainement pour
      la première.
      La plupart des femmes n’aimeraient pas partager leur mari avec d’autres femmes. Mais
      en islam, lorsque cela devient vraiment nécessaire, les musulmanes en accord avec
      leur foi pourraient supporter une perte personnelle pour éviter que d’autres soeurs
      musulmanes deviennent des femmes délaissées dont n’importe qui pourrait abuser.
      8. Il est préférable d’épouser un homme marié plutôt que de devenir une
      femme"publique"
      Dans la société occidentale, il est courant pour un homme d’avoir des maîtresses et/ou
      plusieurs affaires extra-conjugales. Dans ces cas, la femme impliquée mène une vie
      déshonorante et instable. Ironiquement, cette même société est incapable d’admettre
      qu’un homme choisisse la polygamie, dans laquelle les femmes conservent une
      position digne et honorable dans la société et mènent une vie stable.
      Par conséquent, les deux seules options qui s’offrent à une femme incapable de trouver
      un mari sont d’épouser un homme marié ou de devenir une femme " publique". L’islam
      préfère donner aux femmes une position honorable en permettant la polygamie et en
      interdisant la débauche.
      3-JE me demnande, avec toutes ces statistiques où le Bf nes pas en marge d’ailleurs, comment madame la ministre peut ainsi amuser la galerie ?
      MADMAE , SI VOTRE MINISTERE N’A QUE LE 8 MARS COMME PROGRAMME PHARE, ALORS OCCUPER VOUS A NOUS BALAIER AVENUE KWAME NKRUMA DE SES "FEMME PUBLIC " QUI TROTINE EN LONGUEUR DE NUIT A LA RECHERCHE DE PROIE FACILE ! ça VOUS OCCUPERA !

      Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 08:12, par o
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Comme elles n’ont rien à faire, elles peuvent assoir et rêver. Des gens qui ne peuvent même pas bien nourrir des réflexions avant de se lancer. chez les musulmans, c’est seulement 4 femmes qui sont autorisées, et chez les Moro Naba ? eux ils peuvent prendre jusqu’à 100 femmes ! En voulant imiter il faut arriver à comprendre que les sociétés sont différentes. Dire que c’est elles on veux qu’elles soient dans toutes nos instances, des encourageuse de la médiocrité.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 08:15
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Les MOOGO NABA vont les répondre !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 08:32, par Libre penseur
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    La polygamie est belle et bien une forme de violence faite aux femmes. Mais ce qu’il ne faut pas occulter c’est qu’elle est aussi une réaction allergique à la violence faite aux hommes.
    Qu’elles reflechissent bien avant d’agir. Auront elles des oreuilles attentives des coutumiers et une parties des religieux pour les ecouter ?
    Déjà que le mariage devient de plus en plus rare, faut il décourager les audacieux qui s’adonnent à coeur joie à cette forme d’aliénation en époussant une deux ou six femmes ?
    Du courage à vous dans votre combat mais posez vous aussi la question de savoir combien d’hommes vivent en polygamies officieuses ? Combien sont ils les hommes mariés qui n’ont n’entretiennent pas des relations officieuses hors mariages ? L’adultère est socialement et moralement condamnable mais avons nous les ressources morales nécessaires pour y faire face ? Sommes suffisament armés ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 08:44, par VINIYI
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Je crois que la ministre de la promotion de la femme est entrain de se faire induir en erreur cette fois avec ces idées toutes impopulaires que mal reflechies.Observer autour de vous avant toute tentative de ce genre car je crois qu’il faut qu’un homme vit avec plusieurs femmes dans l’honetteté et de facon officielle et responsable que de se caché pour faire du bordel ou avoir 4,6ou12 maitresses. Dans la polygamie il a un engagement socio-religieux et moral tandis que dans cette mauvaise monogamie il n’a ni respect ni responsabilité ni devoir particulier bref bien qu’avec cette histoire de genre vous gagnez l’argent du blanc il faut faire attention ne pas tout faire a la tete mme le ministre. C’est mon point de vue moi qui n’ai pas une seule femme dabors

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 08:47
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Attention tout de même. N’y a-t-il pas d’autres problèmes de gente féminine plus accablants que la polygamie ? Mme la ministre, les femmes soufrent plus de leur pauvreté, de leur analphabétisme, de leur insuffisance de qualification, de leur ignorance et de leur naïveté que de la soit-disant polygamie.
    Pour s’attaquer à un problèmes, il faut aller à la racine. Or la racine de notre orientation sociale en la matière est coutumière. Notre pays est laïc c’est à dire non aligné. Nous sommes tous et rien à la fois ; musulmans, chrétiens, animistes, coutumiers, .....
    Faire prévaloir le choix d’une confession religieuse serait perdre notre laïcité. L’animiste et le coutumier l’homme autorisent à prendre autant de femmes qu’il désire tant qu’il peut. Les chefs coutumiers même que vous aurez sur le chemin, eux-mêmes qui retirent les femmes des autres. Ils mesurent leur grandeur par le nombre de femmes qu’ils possèdent.
    Les musulmans l’autorise à en prendre maximum quatre. Le christianisme lui dit de choisir une et une femme mais le homme à une femme entretient un bataillon de maîtresses dehors.
    En plus les femmes représentent 52% de la population et sont plus nombreuses que les hommes. Que voulez-vous enfin ?
    Des femmes économiquement indépendantes, à l’aise financièrement et professionnellement compétitives n’entretiendront pas de conflits conjugaux.
    Ne nous laissons pas pas sodomiser pas ces firmes et multinationaux de fabrique de godets et de poupées gonflables parce qu’ils peinent à trouver un marché en Afrique du fait qu’il n’y a pas assez de femmes célibataires.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 09:04
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Dans ce cas on ne va plus se marier légalement. Dans ce cas comme on n’a pas droit à plusieurs femmes on peut frauder non ? là on va limiter au moins les réparations judiciaires.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 09:07, par soyons serieux
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Dames voulant abolir la polygamies,arretez votre exces de zele.c’est vrai que nous sommes dans le meme pays mais nous n’avons pas la meme culture du nord au sud et de l’est a l.’ouest. Les foyers n’ont pas de problemes du fait de leur statut de polygame. Le taux de divorce de couple monogamique de nos jours devrait vous preoccuper plus. Arretez de penser et de voir les choses comment des toubabs dont le mode de vie fait vomir. Vous prenez des cas isoles pour generaliser..D’ailleurs vous destabilisez les foyers avec votre mentalite MADE IN FRANCE. Celles qui crient sur tous les toits sont de la generation a majorite issues de familles polygames. Aussi je pense que les preocupations de la femme de YE . LOGOBOU , MAON, ZAMSE sont ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 09:32, par tenga
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Nous les hommes on doit rester tranquille, car les femmes elle meme s’opposeront a cette loi. 2eme ou 3eme est mieux que celeibataire ou 2eme bureau

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 09:45, par irene
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    j allais etre contente de lire que le ministere de la promotion a un projet de sensibilisation des femmes concernant la polygamie,la vie en societé et au sain de la famille. les femmes doivent apprendre a vivre ensemble avec le meme mari ou separé. elles sont toujours en rivalité. donc c est pas la polygamie le problème mais c est la femme elle meme. si vous remarquez dans notre societé dans les femmes de maris differents ( par exemple deux freres de meme famille) sont plus coepousses et dangereuse que de meme mari. pardon les femmes mettez un peu de l eau dans votre vin bonne journée

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 09:49, par sidzabda
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    C’est l’association des femmes divorcées qui aura plus de membres car toutes celles qui prônent la monogamie sont célibataires. d’office je vous assure que c’est raté car le Burkina Faso est un pays laic et aucune loi brimant une autre réligion ne doit être tolérée au risque de fragiliser la nation. alors que ces femmes celibataires se taisent pour vivre leur peine au lieu de vouloir rallier des membres qui n’en veulent pas

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 09:49
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    rectificatif monsieur le journaliste : l’islam n’ encourage pas la polygamie , c’est plutot une porte de sortie pour le couple en islam.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 10:00
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    la polygamie abolie bonjour la perversion de tout genre : l’homosexualité ,les 3ème bureaux, les viols, l’inceste, la zoophilie,... et la fin du monde.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 10:25, par réaliste
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Bonjour,
    C’est vraiment dommage que le MPF encourage des choses pareilles. faites une étude ou des investigations pour savoir ce que toutes les femmes sans distinction aucune souhaitent. Il y a des associations qui ne représente qu’elles seules. Elles ne peuvent pas parler pour toutes les femmes du Burkina. Les hommes sont malins et s’ils sont contraint à prendre une seule épouse, ils fabriqueront des 1er, 2eme et même 3eme bureau au dehors et personne ne pourra rien. La femme qui osera rechigner se retrouvera dehors avec ses bagages. A bon entendeur salut mesdames

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 10:26
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Je crois que celles qui œuvrent pour l’abolition de la polygamie se trompent lourdement. Même dans les pays où c’est légalement interdit, la polygamie est pratiquée au vue et au su de la loi. C’est pour amener les gens à ne plus se marier légalement. Si je fais ma polygamie selon la religion et les coutumes où est le problème ? Je serais au moins femme mariée au yeux de la religions et de ma société. Acte de mariage ou pas, je serais en conformité avec ma société. Soyons prudents et surtout évitons de faire tout ce que les bailleurs veulent donc prêts à financer. Nous, nous nous battons pour la reconnaissance par la loi des mariages religieux. Polygamie ou pas, un homme ne va jamais se contenter d’une seule femme.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 10:27, par gohoga
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Je crois qu’il faut peser les avantages et les inconvénients de la polygamie avant toutes décisions. Il serait suicidaire de se précipiter prendre des textes qu’on pourra jamais appliquer. Ce genres des textes sont commandés depuis l’extérieur à une prétendue élite qui croit détenir toutes les solutions de problèmes des femmes burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 10:40, par kams
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    S’il vous plait il faut que les autorités de ce pays concentrent leurs efforts sur des débats constructifs au lieu de se préoccuper de questions qui n’avancent pas ce pays là. Si une loi contre la polygamie est proposée nous allons la combattre. Vous entretenez plusieurs maîtresses et ceux qui ont le courage de prendre officiellement plusieurs sont diaboliques à vos yeux. Vous faites hontes. Que chacun s’occupe de son foyer et laisse les gens tranquilles. Et dire que ce projet est soutenu par des femmes sans mari "vieilles dames sans mari" qui prétendent être des représentantes d’associations. On vous connait. C’est vous qui êtes les maîtresses des gens à Ouaga ici et comme vous ne pouvez plus avoir de mari vous voulez compromettre l’avenir de nos soeurs.
    Yaaaa Yandéééé

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 10:41
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    IMPORTANT :
    SI LES FEMMES DEPASSENT LES HOMMES DE 2% CELA REPRESENTE 320.000 FEMMES QUI SERONT CELIBATAIRES SUR UNE POPULATION DE 16 MILLIONS.SI LA POLYGAMIE EST ABOLIE ET QUE LES MOEURS SONT RESPECTEES..CES 320000 FEMMES N’AURONT PAS DE MARIS NI D’ENFANT ....LA POLYGAMIE A SA PLACE DANS LA SOCIETE...

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 10:53, par adams
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    BONJOUR
    Je ne sais pas ce qui regarde ceux qui veulent abolir la polygamie.
    Chaque femme est libre de rester ou de partir du foyer.
    Les hommes sont obligés de passer par là souvent malgré eux.
    Il faut faire attention à ces genres de théories qui s’inspirent d’autres civilisations où on voit de nos jours la perversion.
    LAISSER CHAQUE FEMME GÉRER SON STATUT MATRIMONIAL.
    Il ya aussi beaucoup de couples polygames où règne l’harmonie.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 10:56, par vieux Père
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Pourquoi vouloir une seule femme pour un homme tout en sachant qu’il y a plus de femmes que d"hommes ? Le surnombre de femmes a aussi droit d’avoir un homme non ? Si vous voulez une femme pour un homme arrêtez mesdames de faire des filles faites uniquement des garçon maintenant vous aurez naturellement l’équilibre souhaité. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 10:57, par SINI AFRIKA
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Ce serait déclencher une sorte de 3è guerre mondiale conjugale qui ferait des victimes et du côté des hommes et des femmes au Burkina comme dans beaucoup de pays africains et surtout favoriser l’instauration de la charia au BURKINA ainsi qu’ailleurs alors méfiance sinon stop.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 11:03
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    dans toute chose il ya un gagnant et un perdant. je suis sùr que ce sont ces même femmes qui seront perdantes si la polygamie est abolie.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 11:08, par Pazoanga
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    A savoir si les responsables de ses organisations ne sont pas les "maris" de leur maris.
    De toute façon c’est la femme qui sera encore la premiere victime.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 11:24, par Bamin
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Salut à vous nos mères et sœurs,
    Ah, je voulais vous supportez comme d’habitude, mais je me demande si allais dans le même sens que n’est pas vous condamné ? Avec vous trouvons d’autre solution que celle-ci. Trouvons une solution qui va dans le sens de l’apaisement du climat social. Nos sociétés actuelles même si cela rencontrer l’assentiment de toutes les femmes, ne pourrons pas accepter cela.
    Voyez-vous si les hommes se mettaient à ne plus se marier... cela aggraverais la débauche sexuelle partout. Mieux une fois de plus, les femmes se seraient encore impliquées à l’origine d’une crise. Pour vaincre la violence faite aux femmes, attaquons bien d’autres facteurs dont leur résolution résorberaient cette violence. Pensez au sensibilité des couches sociales ????!!!!!
    A bientôt chères maman

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 11:47
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Illusion !
    En pratique , il ne sera pas possible de le faire au Burkina !
    Épargnez aux énergies pour des causes nobles !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 11:51, par LA VERITE
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    MONSIEUR ! VOUS ETES AU SERIEUX OU BIEN VOUS PLAISANTEZ ? EN TOUT CAS ELLES N’ONT PAS MON SOUTIEN !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 12:02, par Thunder
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Bonjour,
    Voilà une réflexion qui n’est pas nouvelle ! Cependant, il faut savoir raison garder pour ne pas désorganiser notre société. Il est vrai que sous d’autres cieux, la polygamie est interdite. Mais c’est essentiellement dans des pays de tradition judéo-chrétienne. Et puis, c’est avec les exigences d’une certaines modernité qu’on est arrivé à légiférer sur la question. Au Burkina, interdire la polygamie sera contre productive pour plusieurs raisons. Au lieu de se marier et mettre à l’abri les femmes, on assistera à une explosion du phénomène des "bureaux" avec les conséquences que l’on connait sur les enfants qui naissent de ces unions. Et même s’il y a 48% d’hommes au Burkina, ceux qui ont la capacité de se marier ne vaut 30% (intuition), alors que presque toutes les femmes peuvent et aspirent au mariage. Et que dire de nos parents au village ? On va tous les enfermer pour polygamie ? Bref c’est bien la réflexion, mais interdire la polygamie, vous voulez rire.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 12:11, par DOUGOUTIGUI
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    QUE ALLAH CHATILLE TOUTES CELLES QUI S’APPROPIENT CETTE IDEE EN UNE SEULE FRACTION DE SECONDE .

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 12:26, par bangba
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Bonjour
    mes mamans devraient lutter pour la polygamie. (nos femmes responsables (ministres, députéS, chefS de service et présidenteS d’association) se trompent encore de combat. au lieu de chercher à avancer dans vos réclamations les bien fondées, c’est d’aller cracher dans l’océan pacifique. Au lieu de vous préoccuper de la polygamie, chercher autres débats plus CONSTRUCTIFS. Même pour quelqu’un qui est n’est pas un homme(femme) sait que cette lutte va apporter plus d’effets négatifs que positifs. Il y a des foyers où même si on propose au Monsieur une 2ème épouse, il va fuir parce qu’avec la première l’harmonie est parfaite. Au contraire, mes mamans doivent se réunir pour échanger d’expériences en vue de créer l’harmonie dans les foyers. A moins que l’on CREE une union de femmes ANSARDINE.BF ou MUSAO.BF au Burkina pour essayer de faire aboutir cette idée de lutte contre la polygamie.
    VAUT MIEUX SENSIBILISER QUE DE VOULOIR PASSER EN FORCE.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 12:38, par bangba
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    en plus :
    Déjà même qu’il n’y a pas de mariage légal de nos jours, cette idée va pousser certaines femmes à finir leurs derniers jours concubine, il y aura plus de divorce. Ne soyons pas donc source de problème pour certaines sœurs qui ne vont rien comprendre dans votre lutte.
    « Mme la 1ère responsable des femmes, vous avez bien fait jusque maintenant, mais à force de vouloir s’inscrire dans l’histoire des luttes, on en sortir noirci des luttes déjà engrangées. Les compréhensions de vos sœurs ne sont pas les mêmes. fula Musso, on vous salut »

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 13:13, par conseil
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    entre une co épouse et une maîtresse, que préférez vous ? les griefs fait à la polygamie résident dans l’inéquité des hommes polygames. orientez votre combat vers un traitement plus équitable des co épouses ; vous trouverez du soutien. ceux qui ont aboli la polygamie ne sont pas gêner par l’adultère (suivez mon regard). évitez de faire du copier coller mes chers Mamans !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 13:27, par l’africain
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Ondit souvent que chez nous au Faso tout est prioritaire. Oui mais je dirais excepté la lutte contre la polygamie.
    Au contraire c’Est un moyen efficace de lutte contre la prauvreté chez les femmes, dans le context de notre société.
    Alors laissez nous prendre nos femmes

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 13:45, par citoyen libre
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Ah bon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    mais c’est simple, celle qui va signer son acte de mariage opte pour la monogamie et laisser d’autres femmes profiter de la poligamie.
    A quoi ça sert, une monogamie déguisée ? surtout en ville.
    aux femmes de bien penser et non prendre en compte le besoins de femmes libres en quête d’un mâle de plus en plus rare.
    Qu’on oublie pas que c’est la loi de l’offre et de la demande !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 14:11, par Alpha bêta
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Je trouve le sujet absurde, dans un pays laïque.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 14:17, par Le d
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Il ya quelques semaines c’est soit disant avant projet de loi sur « les violences spécifiques faites aux femmes » sous la dictée des femmes occidentales qui s’y trouvaient (on devrait songer aussi aux violences spécifiquesfaites aux hommes). Aujourd’hui c’est abolition de la polygamie.
    Mesdames, souffrez que ces blanc(che)s, ne sont pas des exemples de vie sociale. Bien que la polygamie n’existe pas chez eux, c’est làbas qu’il ya le plus grand nombre de divorce (en france 60% de divorce : sur 10 mariages 6 divorces par an) ; c’est là que les enfants sont perdus quand ça ne va entre les parents, on les envoie à orphelinat. En plus ça n’empeche pas à ces gens d’avoir d’innombrables maitresses.
    Je ne sais pas pourquoi le journaliste s ’attarde sur les musulmans alors que c’est une pratique ancestrale dans le monde en dehors de considérations réligieuses. Je ne sais devant quelle autorité coutumière ces dames vont se diriger : aller dire à un Naaba polygame de lutter contre la polygamie ???
    Je pense que la polygamie est l’expression meme de la liberté de la femme, parce que celle qui y vient le fait de plein gré et celle qui était seule dans le mariage avant la vénue d’une deuxième est libre de demander le divorce et partir (nos lois permettent le divorce à ce que je sache) !
    En réalité les femme veulent amener les hommes à prendre des décisons à leur place ; la quetion est tres simple, qu’elles demandent un referendum sur la question.
    On crie abolition de la polygamie une fois que c’est acquis, on refuse d’accomplir ses devoirs conjugaux pour faire pression sur les hommes... on connait tous la stratégie (fermer le robinet).
    Comme ce sont elles les femmes qui dirigent le monde aujourd’hui et veullent tenir les hommes par leurs couilles, il est grand temps que les hommes voient venir les choses et s’erigent en association de défense des droits des hommes, sinon le combat est inégal.
    Paraît que ce que femme veut, Dieu le veut....
    Chers politiciens verreux, on vous a à l’oeil...

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 14:39, par Victoire
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    SOS : pour bien gérer ma polygamie, j’ai bésoin de médicaments (traditionnel ou non) pour traiter mon cas d’éjaculation précoce.
    Appel au sécours

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 15:16, par le petit broussard
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Bonjour ;
    Félicitation à nos mamans.
    Quelle chance, je suis un homme et ce combat est le meilleur que les femmes puissent mener en faveur l’homme.
    Je m’explique :
    1. Autre fois, les hommes pouvaient prendre plus d’une femme. Des rois et des hommes forts ont même vécu et se sont chargés des centaines de femmes rendant la denrée extrêmement inaccessible. Pour se marier il fallait être fort socialement ou relever d’une lignée bien soignée. Les femmes étaient naturellement des reines. On raconte qu’en son temps, celui qui manquait de puissance économique développait des astuces telles que la sagesse, la politesse, la bravoure. Le jeune homme pouvait se mettre au service d’une famille dans l’espoir qu’un jour ou l’autre une perle précieuse tomberait d’une femme de la cour et l’on ne manquera pas de reconnaître son attachement à la famille depuis de longues dates. On peut penser que la raison était parce qu’il y avait en ce temps moins de femmes que d’hommes mais la réalité est beaucoup plus parque certains hommes s’accaparaient d’une bonne partie de ces jolies voisines. Car, jusqu’à présent, si des hommes se permettent des dizaines de femmes, il en manquera toujours pour moi qui n’ai ni or ni look.
    Il faut noter au passage que cette situation donnait un coup de pousse à l’économie car tout homme devant se charger lui-même de se faire une situation pour mériter une femme, le moment n’était pas du tout de repos.
    2. Maintenant que rares sont les hommes qui prennent plus d’une femme, même ma modeste personne a pu se marier à une femme de son choix : quelle chance vraiment ! Oui, de mon choix. Dans le temps un homme plus fort me l’aurait arrachée. Malheureusement, si cette situation de monogamie majoritaire a facilité l’accès aux femmes par tout homme, nos sœurs ont perdu de leur préciosité, au point que moi, je m’attendais à ce que les femmes combattent pour réinstaurer la polygamie.
    3. L’article que j’ai lu aujourd’hui m’enchante (si je laisse de côté ma morale), car j’ai compris que les femmes se sont trompé de route et mènent ici un combat que l’homme aurait dû mener depuis de longues dates. Les raisons sont nombreuses :
    - si la monogamie est imposée, chaque homme se trouvera une femme et on pourra garder le surnombre de sœurs restant pour meubler nos boîtes de nuits, nos voyages, nos congés (quelle belle vie) ;
    - si les femmes arrivent à faire voter une loi contre la polygamie, les hommes ne vont pas faire voter une loi morale qui va les contraindre à se contenter de la femme du foyer. Ils vont donc, non seulement avoir une femme à la maison, mais aussi répondre aux nombreuses sollicitations extérieures (filles non mariées, divorcées, veuves dont certaines sont économiquement stables d’ailleurs). Car déjà, avant même que la polygamie ne soit abolie, des femmes existent dont l’homme est ce qui leur manque le plus. Nous en parlons avec toutes les preuves. Pourtant ce sont des femmes à qui on ne peut rien reprocher sauf cela de n’avoir jamais eu un prétendant sérieux sur la route ou d’avoir perdu le mari tôt. D’autres encore sont là, victimes d’autres femmes qui leur ont froidement arraché leurs maris ; elles qui voulaient être des femmes d’une certaine probité.
    - très bientôt, et si ce combat des femmes aboutissait, il suffit de naître homme et ta prise en charge est assurée. Pas besoin d’efforts particuliers car des femmes en manque de mari te suivront pas à pas comme jadis les hommes suivaient les jeunes filles pour enfin les conquérir.
    - si le présent combat aboutissait, et Dieu seul sait combien les femmes s’engagent dans une lutte, le second qu’elles vont sans doute gagner aussi est celui de lever le mariage en lui-même. Car, le mariage est culturel. Nous avons juste hérité le mariage comme tous les autres faits de culture et je ne doute pas que le prochain plaidoyer des femmes risque d’être contre le mariage. La raison est que ce contrat moral entre deux personnes limite leur liberté de libertinage. D’ailleurs, tout ce qui est morale tant à être dépassé, dévoré par la mode. Quand la mode sera au libertinage sexuel, le mariage sera oppression puis violence faite aux femmes.
    Mes sœurs, votre combat est le meilleur que vous puissiez engager qui soit en ma faveur, moi qui suis un homme. Je ne peux que vous encourager à poursuivre et à persévérer. Vous voulez une société sans tabou et sans culture pour les futures générations. Vous préparer une vie de vraie jouissance pour vos enfants. C’est comme ça que je comprends ce combat car la polygamie est un fait social et c’est l’individu qui choisit de vivre dans un foyer polygame ou pas. Ce que vous voulez aujourd’hui, c’est préparer un terrain pour nos enfants, un terrain où on n’a pas le choix en matière de mariage, de sexualité, de morale. Tout comme la monogamie, elle est une chose de vie privée, je ne vois pas pourquoi on va refuser à une femme la viande de mouton ou à un homme d’aimer sa femme. Ce que vous pouvez c’est choisir par exemple de ne pas voler au secours de quelqu’un qui vit dans une famille polygame.
    Si je donne ma vision des choses alors que je suis un homme que ce combat arrange à tous les niveaux, c’est que je suis père d’une fille Je ne vois pas ce que votre combat lui réserve de bien. J’ai vu deux filles refuser de se marier séparément et le mari les a acceptées ainsi. Je ne vois pas en quoi cela devrait bouleverser mon pays, mon gouvernement au point de devoir voter une loi pour ou contre ?
    Je pense qu’un pays comme le nôtre a mieux à faire que le combat contre la morale, contre la culture etc.
    Si ce combat aboutissait, ma fille, quand elle sera grande, devrait se payer un homme dans la rue. Elle devrait trimer pour réussir ses études, pour se faire un bon boulot, pour se faire une belle apparence et comme tout cela ne suffisait pas, elle devrait se payer un homme et peut-être un homme de sa bourse comme c’est déjà le cas ailleurs.
    Je le dis aujourd’hui pour libérer ma conscience devant vous et devant l’histoire car je ne doute pas que vous allez lutter et gagner. Vous avez déjà gagné plein de batailles qui n’arrangent nullement les femmes.
    Mes chères mamans, je vous aime bien, mais voyez juste aussi. N’est-ce pas encore vous qui vous plaignez quand vous n’avez pas de mari, quand le mari dispose de maîtresse dehors, quand le mari se fait caresser par d’autres doigts. Pire, n’est-ce pas vous qui fréquenter les charlatans et autres marabouts ? Vous êtes nos moitiés et nous vous aimons bien. Aidons-nous dans la construction d’une société plus morale, plus sociable, juste et équitable. Ne nous laissons pas aller aux financements. C’est aussi une manière de nous recoloniser.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 15:30, par ibrahimo
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    l’idée de lutter contre la polygamie au fond n’est pas mal dans ce contexte de vie chère.Elles nous offrent là l’occasion rèvee et en or d’avoir légitimement et légalement des séconds bureaux et des "wemsés" à tout coin de rue et aussi facilement.aussi, on se fera gérer et choyer maintenant par les wemsés gourou au lieu d’aller trimer en longueur de journée à la recherche de la pitence quotidienne

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 15:54, par Sophia
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Ce n’est pas ça qui va amener les hommes à se contenter d’une femme,ils continueront d’avoir des deuxièmes ou nièmes femmes. vous ne contribuerez qu’à rendre précaire la situation de celles qui ne seront pas les premières femmes. En Cote d’Ivoire où la loi ne reconnait pas la polygamie des voix s’élèvent pour la réclamer car beaucoup de femmes ont des enfants avec des hommes qui ne pourront jamais les marier légalement. Ne vous trompez pas de combat,une interdiction de la polygamie fera plus de bien que de mal aux hommes.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 16:32, par OUATTARA Arouna
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    A la lecture de cet article il m’a tout l’air que ces "abolitionnistes de la polygamie" n’ont pas assez poussé leur reflexion. En effet, la polygamie presente beaucoup d’avantages mais elle connait aussi, helas, quelques derives (manque d’équité). Alors à la place d’une abolition je leur suggere d’user de leur energie pour une action de sensibilisation. Arretons de deplacer les problemes !!!!

    Masalam !!

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 16:36, par LeKpètou
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    oh brousard c’est un article de journal ou bien. Tu n’es même pas agréable à lire. Pour ma part la lutte contre la polygamie est une utopie. si la monogamie venait à être imposée comme loi, ça sera une prime à la floraison tout azumut des maîtresses et les divorce en pagaille. par exemple si j’ai une maîtresse qui arrive à me prendre la tête et que je ne peux régulariser sa situation je chasse celle ki est dedans et je fait rentrer la maitresse. n’est ce pas là une violence faite aux femmes ? ou bien celles qui lutte contre la polygamie là sont toutes des maitresses et par conséquent defendent leurs propre intérêts ?! Beurk j’ai la nausée

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 16:46, par Anawim
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    J’adhère parfaitement à cette lutte et que le Seigneur vous bénisse pour que cela aboutisse, et je suis persuadé que tôt ou tard, cette loi sera adoptée, tôt ou tard. Jugez-en vous même.
    - cette loi sera la garantie que jamais il ne pourra y avoir l’application de la charia ici au Burkina faso.
    - les femmes sortiront enfin de l’ignorance en vivant l’amour vrai avec leur mari a elle seule.
    - les conflits fratricides diminueront
    - les enfants seront mieux encadrés et leur éducation sera meilleure.
    Je crois que si on veut être honnête, on doit reconnaître que cette loi permettra un meilleur épanouissement de la femme. Si les femmes qui vivent la polygamie ( toujours sous la contrainte et jamais avec plaisir) doivent choisir en toute liberté, elles vous diront que la polygamie n’est pas bonne pour une femme.C’est presque ou pire que l’escalvage. Les femmes, Ce sont aussi des êtres humains comme nous. Elles ont besoin de liberté, d’être aimé, de se sentir aimée par son mari, elle et elle seul sans partage, tout comme les hommes n’aiment pas partager leur femme. Elles ont besoin de s’épanouir dans l’amour. Surtout qu’on ne mélange pas cet objectif noble avec les pratique d’une religion, pour fausser le débat. Disons le clairement, ce débat n’est pas un débat religieux. C’est une question de bon sens. Posez-vous la question : si j’étais une femme, est ce que j’aimerais être la 2ème épouse d’un homme ? Est ce que je souhaite que ma fille soit la 3ème épouse d’un homme, même si celui-ci à les moyens ? Je trouve que les femmes ont trop tardé avant d’ouvrir les yeux. C’est ce qu’il fallait cherché à faire depuis longtemps au lieu de vous abrutir dans des bêtises de janjobas, de pagne ou autre connerie...
    Allez-y , Du courage les femmes : les vrais hommes qui aiment leur femme , leurs filles, leur famille et leur pays vous vous soutiennent..
    Que Dieu Bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 16:55
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    De grace il n’y aura pas de 3è guerre mondiale conjugale chers amis mais une proliferation de la prostitution, un nombre incalculable de filles mère, la transformation des espaces publics les nuits en bordel, la multiplication des divorses, le developpelent du banditisme due a l’absence de parents capable de bien s’occuper des enfants ditent indesirés, la croissance des inceste etc. Pour finir elle doivent autoriser l’avortement qui ferra d’elles les meilleurs criminelles.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 16:57, par Laplume
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    CA C’EST VRAIMENT UNE TRES BELLE IDEE ! UNE FEMME A LA MAISON ET DEUX "BUREAUX" DEHORS. QUEL BONHEUR !JE VOUS ENCOURAGE MESDAMES DANS CE COMBAT !MES SOEURS, JE VOUS AIME DONC SOYEZ VIGILANTES. CETTE LOI NE VOUS ARRANGE PAS. LES FEMMES QUI MENENT SE COMBAT N’ONT PLUS RIEN A PROUVER. ELLE ONT DEJA FAIRE LEURS VIES ET MAINTENANT CHERCHENT A MANGER ET SE REPOSER EN TOUTE TRANQUILITE. ELLES NE CHERCHENT QUE DES FINANCEMENTS, C’ EST TOUT. MESDAMES, SI VOUS N’AVEZ PLUS DE COMBAT TAISEZ-VOUS. SI VOUS VOULEZ, ON FAIT UN SONDAGE ET VOUS VERREZ SI LES FEMMES SONT POUR LA MONOGAMIE OU LA POLYGAMIE. LEFASONET,FAITES-NOUS UN ARTICLE SUR CE SUJET.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 16:59, par Un homme
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Dans aucun pays, on n’a réussi à abolir la polygamie.

    Regarder en France : comme on le dit, les hommes politiques ont leurs épouses en province et leurs maîtresses à Paris. Mitterrand lui-même avait deux femmes, au vu et au su de tout le peuple de France et de Navarre. Pourtant, ce n’était pas un immigré sarakolé !

    Alors, molo, molo, mes soeurs

    Un homme

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 17:40, par Alexio
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Si nous inversons l equation vous allez voir les hommes ont exploites les femmes avec la bygammie aidant liee a l alnaphabetie et la religion arabe et leur tradition.En afrique au temps ancients on nepousait deuxculture,trois femmes pour les travaux champetres.Avec l evolution des temps il est temps devoiler le caractere nefaste de cette culture qui aculture la femme par le joug de l homme.Pourqoui la femme ne peut pas marier des hommes et avoirle meme statut que lhomme ?Combien famille ont ete detruit des familles,divisee ?On accuse sa maratre d etre sorciere ou bien en connivence avec les marabout.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 18:08
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    ah les femmes !!!! Je pense que c’est mieux de connaitre officiellement sa rivale ou ses rivales et lutter pour un traitement équitable que d’avoir une ou des rivales cachées. vous vous trompez de lutte !

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2012 à 19:29, par MWINESOBANFO
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Nous aussi on va lancer une fatouah contre ceux qui oséront s’attaquer au brave journaliste.Qu’est-ce que vous croyez ?Le code de la famille actuelle est meme très désuet.Je ne comprends pas pourquoi les femmes ont attendu tout ce temps avant de se plaindre.Au déla de la violence faite aux femmes,le code actuel des personnes et de la famille est meme à mon avis anti-constitutionnel.On ne peut proner l’égalité entre citoyens et permettre à certains citoyens d’avoir plusieurs partenaires.L ETAT doit cesser d ètre complice des coutumes ou religions et imprimer une vision claire de liberté et de dignité à notre société.Libre ensuite aux citoyens de faire du concubinage avec cent femmes si leurs maigres révénus le permettent.Si l islam ne prone pas la polygamie,je ne comprends donc pas pourquoi vous paniquez pour si peu.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2012 à 17:12, par mira
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    moi, jai un certain nivo scolaire, j nacepterai jamai q mon mari epouse une deuxieme femme , jamai, j v q mon mari soi a moi seul et il en ai de meme pour mes enfan

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2012 à 12:56, par Yéti
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    Je pense que c’est le mariage qu’il faut abolir pour assurer la liberté de tous et de chacun.
    Il n’y aura plus d’égoïsme on fabriquerait ensemble des enfants quand la contraception a raté et on créera des pouponnières pour les élever, et les mettre ensuite dans le circuit de l’apprentissage dans les maternelle école université. Ça sera ainsi comme au paradis, avec le temps il n’y aura plus de sexe, plus de libido. C’est ce truc là, la libido qui est la source de nos problèmes. Eliminons la et on sera heureux !

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2014 à 12:58, par bloco
    En réponse à : Lutte contre la polygamie au Burkina : Une sorte de » 3è guerre mondiale conjugale » !

    je pense que les femmes doivent plutôt lutter contre les homosexuels qui est un réel phénomène étranger à nos coutumes et valeurs.
    merci

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés