Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

mercredi 1er août 2012 à 00h18min

Etre fille-mère est presque devenu une mode dans la cité de Guimbi Ouattara. Elles sont nombreuses, les jeunes filles qui ont connu une ou plusieurs maternités. Elles deviennent mères d’un enfant au minimum avant le mariage. Qu’elles soient élèves, étudiantes ou en activité, avoir un enfant « hors mariage » semble être une fierté chez bon nombre d’entre elles. Quelques fois, deux ou trois, voire quatre enfants. Dans le comble des cas, chaque enfant est né d’un père différent. A cet effet, certaines personnes n’hésitent pas à déclarer que sur un échantillon de dix (10) filles bobolaises, au moins huit (8) ont déjà enfanté. Ces personnes poursuivent en ajoutant que le phénomène est plus criard dans les quartiers tels que Diarradougou, Kôkô, Sikasso-Cira, Accart-ville, Bolomakoté.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Il s’agit en fait, de certains des anciens quartiers de la ville. Parfois, l’échec d’un avortement aboutit au statut de fille-mère. Très souvent, des gamines (entre 12 et 17 ans), se voient devenir responsables sans le vouloir et sans avoir les moyens d’assumer cette lourde responsabilité. Après un premier enfant, la voie est tracée pour un deuxième, puis un troisième. Une fille déjà mère, si elle n’a pas le soutien de sa famille, devient plus vulnérable à la prédation des hommes, jeunes comme mariés.

Pourtant, force est de constater que des Bobolaises rivalisent pour être filles-mères. « Ma copine a accouché. Je vais en faire moi aussi. D’ailleurs, il faut le faire vite pour recommencer sa vie de jeune fille », soutiennent certaines. Pour d’autres, c’est la fierté d’avoir l’enfant de tel monsieur pour « faire du mal » à telle femme rivale. Il n’est pas rare également de les entendre se conseiller que pour garder un homme, il faut user de tous les moyens dont le plus efficace pensent-elles serait d’avoir un enfant de ce dernier. Entre copines, elles se disent que les hommes honnêtes n’existent plus, mieux vaut donc faire un enfant, quitte à ne pas avoir un foyer, ou encore il faut tout simplement le faire pour le faire.

Qu’à cela ne tienne, certaines affirmations pointent du doigt la frivolité des filles bobolaises qui se laissent souvent allées sans trop réfléchir. A tort ou à raison, elles sont accusées et sont étiquetées de tous les stéréotypes. Ceux qui le disent, ont-ils raison ? On ne saurait y répondre. Mais il faut quand même admettre que certaines filles ont des comportements à bannir. Tel le cas de cette fille de 15 ans, élève en classe de 4ème dans un lycée de Bobo-Dioulasso qui attend aujourd’hui un enfant dont elle ne connaît pas le père. En voici donc une future fille-mère qui devra s’occuper de son enfant toute seule. Certes, on dira que la faute vient toujours des filles, qui feignent ne pas savoir ce qu’elles veulent, alors que la responsabilité des hommes n’est pas à exclure.

Comment peut-on nier un acte qu’on a commis lorsque celui-ci devient irréparable ? Malheureusement, beaucoup sont ces hommes qui refusent catégoriquement une reconnaissance de paternité. Ils passent de fille en fille, distribuent des grossesses, mais ne sont jamais pères. Les filles qui sont dans ces situations optent très souvent pour la solution de l’avortement dont les conséquences peuvent être fatales. De toute évidence, être fille-mère n’est pas à priori mauvais pour peu qu’on puisse assumer les responsabilités. Mais le meilleur conseil, c’est de prendre ses précautions pour ne pas tomber dans la situation et au mauvais moment. C’est nettement mieux.

Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er août 2012 à 06:15
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    ou sont parties les bonnes moeurs ? ou sont partis les roles des parents ? ou sont partie l’education morale reçu a l’ecole ? et enfin ou sont partie la belle et meilleur education religieuse ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2012 à 07:23, par unouagalais
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    la reflexion que qui me vient à l’esprit suite à la lecture de cet article est que la flopée d’ong, d’associations, même le ministère de la santé qui font des grossesses non désirées ou juveniles, de la lutte contre le sida leur cheval de bataille ne font que de la figuration.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2012 à 08:09, par rawa
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    hommes qui leur prennent au sérieux pour mariage elles leurs ces personnes comme des ignorances. avoir un enfant avant le mariage c’est leur fierté au contraire il faut avoir un enfant après le mariage comme ça tu parmi des mariés. fates vous attention les jeunes filles d’aujourd’hui ! les parents débrouillent pour vous mettre à l’école de l’école vous prenez des grossesses indésirer.dès qu’elles voient les morceaux de viande et les poulets rôti sur la table elles ne pensent
    plus que c’est un problème c’est votre avenir qui entrain d’abuser sans vous se rendez compte c’est trop taaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaard

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2012 à 08:51
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    ma sœur , faite une bonne étude avant de publier des articles de ce genre . c’est pas difficile de connaitre l’ampleur du phénomène et a bobo et de façon comparé avec les autres villes du pays aussi . Ou bien nous nous sommes pas a coté des réalités de bobo ou tu veux ainsi justifier ta maternité précoce ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2012 à 08:57, par DECISIONNEL
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    Ou sont toutes ces structures de sensibilisations (notamment la PROMACO) qui sont créées et lancées en grande pompes.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2012 à 09:03, par el paso
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    combien ya t il de filles meres dans les autres villes du Burkina ?
    combien y a t il de filles sana enfants par rapport aux filles meres de bobo ?
    la reponse a ces questions me permettront de dire que vs faites de bonnes analyses et bons reportages dans votre journal sinon je dirai tout simplement d’arreter ces ecrits de nature tendencieuse visant a discreter les filles d’une ville d’un pays et je pense cela est dangereux. en cette periode d’hivernage je pense que les journaux ont suffisamment d’informations agricoles et economiques a nous donner que d’ecrire des balivernes dans les pages. vous allez meme a citer le nom de certains quartiers de la ville. c’est vraiment dommage pour un journal qui se respecte dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2012 à 09:05, par le villageois
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    Encore des écrits pour ternir l’image de la ville de Bobo. Quand même laissez la ville de bobo et ses habitants en paix si vous n’aimez pas leur mode de vie et leur coutume. Si bobo disparait ce sera à cause des insanités qui lui auront été proférés. Y’a quelles villes au burkina ou ce phénomène ne prend pas de l’ampleur ? Ouagadougou ? Fada ? Banfora ? Koudougou ? ou Tenkodogo ? Vraiment c’est triste de constater que des soit disant journalistes traitent des sujets d’ordre général dans un esprit sectarisme, régionaliste et avec beaucoup d’incompétence.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2012 à 09:42
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    Salut,
    Juste demander de montrer que le phénomène est réel mais pas uniquement de se focaliser sur Bobo Dioulasso. Il existe partout au Burkina Faso, et même dans le monde. Du reste, vous n’avez pas des chiffres comparant les villes ou régions qui attestent quoi que ce soit. Ne stigmatiser pas une seule ville ou région.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2012 à 09:45, par la bobolaise
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    n’importe quoi ce article ! cet phénomène de fille-mère n’est pas seulement grandissant à bobo. regardez un peu autour de vous ! à lire l’article on s’imaginerait que toutes les filles de bobo sont des inconscientes, salopes et surtout mal éduquées.surtout qu’il ajoute que certaines personnes disent que sur 10 filles 8 auraient des enfants. ce serait scandaleux ça. alors que c’est pas le cas. d’autant plus qu’aucune étude ne le demontre. je pense que le problème doit être posé autrement. et non salir l’image des bobolaises à travers ces genres d’écrits.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2012 à 10:10, par Le visionnaire
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    " A cet effet, certaines personnes n’hésitent pas à déclarer que sur un échantillon de dix (10) filles bobolaises, au moins huit (8) ont déjà enfanté"... Mme la journaliste ; êtes-vous journaliste ou colportrice des dires dans les maquis ? c’est pas parce que quelqu’un affirme que 8 filles sur 10 ont un enfant que tu dois l’écrire dans ton papier...qui a mené les enquêtes et où ces enquètes ont été publier ? sais-tu réellement ce que veut dire 8 personnes sur 10 ? autrement, c’est comme 80 sur 100 ou encore 800 filles sur 1000. karissaaa ! c’est faux !

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2012 à 10:15, par TIENFO
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    Pour mieux appréhender et éradiquer ce fléau, il est temps de s’intéresser aux auteurs de ces grossesses en d’autres termes aux pères géniteurs de ces enfants hors mariage.
    Sont-ils célibataires ou mariés, employés ou sans emploi, vieux ou jeunes, etc ? Il faudra chercher à savoir si ces grossesses sont désireuses ou non. Ces fille-mères ne sont-elles pas victimes de la « SOCIETE » ? De toute façon, ces fille-mères ne sont pas plus à plaindre que les pères de leurs enfants.
    A ce que je sache, la ville de Bobo-Dioulasso n’est pas plus touchée par ce constat que celle de Ouaga.
    Autant de paramètres à prendre en compte pour une meilleure connaissance de la chose afin de prendre la décision qui sied.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2012 à 10:17, par uncitoyen
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    - Bassératou, les filles sont partout maintenant même à ouagadougou il y’a des filles-mères.
    Tout le monde est responsable de cela, les enfants ne sont plus éduqués par leur parent mais c’est par la télé qu’il s’éduque eux-même avec la bénédiction des parents.
    Un fille de 12 ans qui passe 2 heures par jour entrain d’écouter :"mon amour, mon amour ,je t’aime, tu manques" etc
    Ne soyez pas surpris si elle tombe enceinte à 13 ans ou à 14 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2012 à 11:05, par baba
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    Mme la journaliste ne vous attaquez pas seulement aux filles mère de Bobo, je crois qu’à Ouaga il en existe aussi et même beaucoup car la prostitution y est plus developpé.J’ai meme lu un article ou les filles mères confiaent leurs projenitures à des vielles mères qui s’en occupent en contre partie.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2012 à 15:45, par Simple
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    Suivez mon regard ! il n’y’a pas de fumer sans feu !! Mme courage.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2012 à 23:00, par sam patrcice
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    mes frères et sœurs ne voient pas la ville mais plutôt le vif du sujet je pense qu’il serait intéressante d’éradiquer ce phénomène ensemble plutôt que de chercher en vous accuser de sectarisme ou de régionalisme éradiquer de bobo c’est éradiquer de de tout le Burkina le plus important c’est pas la région mais c’est le pays
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2012 à 10:01, par Mike
    En réponse à : Vision Express sur… : Etre fille-mère, un phénomène grandissant à Bobo

    L’Express du Faso est un journal de province (publié à Bobo). Il est donc normale que ce journal ne s’interesse qu’aux problèmes de société dans cete ville plutôt qu’ailleurs.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés