Centres privés d’enseignement : Attention à la publicité mensongère et à l’arnaque  !

mardi 31 juillet 2012 à 01h51min

Les centres privés d’enseignement par ces temps qui courent font des appels de pieds en direction des élèves, étudiants et parents. Par le biais de communiqués, ils font l’apologie de la qualité de l’enseignement qui serait dispensé dans leur école. Cependant, ils doivent plus qu’autre chose mettre à profit cette période des vacances pour bien préparer la rentrée 2012-2013.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le déferlement de publicité qui a cours lors des vacances scolaires est révélateur de la concurrence effrénée que se livrent les centres privés d’enseignement. Que ce soit à la télévision, dans les journaux, par le biais d’affiches au sein des différents établissements et même à divers endroits de la ville, des messages sont livrés pour attirer plus d’élèves et étudiants.

La raison invoquée le plus souvent est la qualité de l’enseignement qui serait dispensé dans ces espaces d’apprentissage. A priori, ce n’est pas mauvais que les responsables de ces établissements veuillent faire connaître leur institut ou école. Cela est même recommandé. Mais le hic, là où le bât blesse comme on le dit c’est lorsque certains responsables font purement et simplement dans la publicité mensongère et l’arnaque.

Il y a établissement et établissement

Certains établissements privés à Ouagadougou ou dans d’autres localités à l’intérieur du pays ne le sont que de nom. Une fois l’autorisation d’ouvrir en main, les responsables sans prendre toutes les mesures nécessaires s’empressent de recruter ses premiers cobayes en vue de l’expérimentation.

Et que dire alors de ceux-là qui ouvrent des établissements sans autorisation ? ? Si vous avez le malheur en tant que parent d’envoyer votre rejeton dans ce genre « d’établissement » vous n’aurez que vos yeux pour pleurer. En effet, le plus souvent et une fois inscrit, l’apprenant se rend à l’ ?évidence que l’enseignement dispensé n’a rien à voir avec ce qui était annoncé. Parfois, c’est tel ou tel enseignant qui manque dans une matière donnée.

L’état physique même du site d’enseignement laisse souvent à désirer ne respectant pas les normes requises. Le plus grave est le fait que beaucoup de diplômes délivrés par ces écoles sont seulement bons pour orner les valises n’étant pas homologués et reconnus par le CAMES.

Pour ce type de structures et de responsables concernés plus que le souci de l’enseignement de qualité à donner aux élèves, c’est plutôt le gain financier qui compte. Rien à faire de l’avenir et de la formation des enfants.

Du sérieux, messieurs les fondateurs

On a vu des établissements ouvrir leurs portes en début d’année scolaire pour les refermer clandestinement avant la fin de cette même année. Vous arrivez un jour trouver les portes fermées, plus de répondants pour vous éclairer la lanterne.

Ce n’est pas triste ça ? ? Il faut avoir le courage de le dire, il y a trop d’escrocs dans le domaine et qui se sucrent sur le dos d’honnêtes citoyens. D’ailleurs, les vérifications et contrôles effectués ces dernières années par l’Etat a permis de fermer plusieurs écoles qui n’étaient pas à jour et qui ne respectaient pas les cahiers de charge.

La responsabilité du ministère est engagée à ce niveau car c’est lui qui délivre les autorisations d’ouvrir. C’est en cela qu’il faut tout le sérieux requis de la part de ses agents qui étudient les demandes d’ouverture d’établissements de même que ceux chargés de se déplacer sur les sites pour vérifier la conformité des constructions et installations.

Il faut éviter de donner son OK et visa qui mettent en erreur le supérieur hiérarchique qui prend en dernier ressort la décision. De leur côté, les responsables d’établissements qui ne sont pas à jour doivent profiter de la période des vacances pour se conformer aux dispositions légales en la matière au lieu de faire uniquement la chasse aux élèves et étudiants.

Quant aux élèves, étudiants et parents de ces derniers, ils doivent faire preuve de clairvoyance dans le choix des établissements pour éviter de se mordre les doigts après.

Angelin DABIRE

Par L’Hebdomadaire du Burkina

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 31 juillet 2012 à 09:03, par Le Zoung
    En réponse à : Centres privés d’enseignement : Attention à la publicité mensongère et à l’arnaque  !

    Cette arnaque se fait avec la complicité de la petite chaine dite au coeur des grands évènements. Tenez vous que j’ai failli casser ma boîte à images quand ce jeudi 19 juillet un ami m’a appelé de Ouaga pour m’informer que Canal 3 (la grande chaine de Ouaga) venait d’annoncer le début du jeune pour le lendemain pendant que je suivais la TNB qui distillait ses grands évènements : faso académie. Rien m’empêchait cette foutue chaine à défaut de couper cette émission qui n’est pas en direct pour 45 secondes de sous titrer l’information pour les millions de burkinabè qui attendaient. Pourtant, on trouve moyen nous en merder chaque fois après la météo avec des saints paul ou saint pierre que l’on a que faire. Votre un poids 2 mesures là, on vous tient à l’oeil. La prochaine fois walai, je casse mon vieux téléviseur.

  • Le 31 juillet 2012 à 10:10
    En réponse à : Centres privés d’enseignement : Attention à la publicité mensongère et à l’arnaque  !

    EN TANT QUE PARENT, JE DOIS FAIRE PREUVE DE CLAIRVOYANCE. OUI MAIS COMMENT ?

    • Le 31 juillet 2012 à 13:00, par LAMBORO
      En réponse à : Centres privés d’enseignement : Attention à la publicité mensongère et à l’arnaque  !

      L’analyse du journaliste est très superficielle et ne donne même pas d’indications claires aux parent de s’orienter.
      c’est vrai qu’il ya des établissements qui ne font ne son pas sérieux mais il fait la part des choses.
      Certains fondateurs saignent pour pouvoir être a la hauteur et offrir aux etudiants ce qui a été promis.
      ce qu’il faut c’est une enquete statistique et faire un bon classement des établissements privées suivants des critères :
      Qualité des formations
      les opportuinité des filieres de formations
      la qualité des enseignants
      la qualité du service de l’administration
      la localisation
      les debouchés
      la facilité de terminer ses etudes
      le risque de fraude
      le serieux des fondateurs
      voila des indicateurs qui permetrons aux parents et aux etudiants de faire un bon choix de formation.
      Le CAMES n’est qu’un LABEL .il ya plein d’etablissement dont les diplomes sont homologués par le CAMES et encore ses laureats viennent augmenter le nombre de chomeurs techniques ou de stagaires de longue durée .
      Plein d’etablissement n’ont pas de lABLE CAMES mais sont 1000 fois mieux. Car le TOP management de ces etablissement sont consciencieux. "il ne faut pas s’amuser avec la carrière des professionnels"
      Le gouvernement devrait forcer les etablissements à avoir la certification iso. Comme cela, tous les parents seront convaincus des programmes de formations.
      le CAMES EST UN LABEL A VIE. Alors que l’ISO est pour une durée bien limitée.
      Monsieur le journaliste, vous devriez mener des vraies enquêtes pour éclairer nos lanternes.

  • Le 31 juillet 2012 à 10:39
    En réponse à : Centres privés d’enseignement : Attention à la publicité mensongère et à l’arnaque  !

    À tampouy sur la N.2 on peut apercevoir toute sorte d’école. Certaines écoles sont construites à peine sur 300 m2.

  • Le 31 juillet 2012 à 12:05, par bedjan
    En réponse à : Centres privés d’enseignement : Attention à la publicité mensongère et à l’arnaque  !

    voyez moi pat exemple une denomination de ce genre : UNIVERSITE INTERCONTINATALE LIBRE !!! ça en dit long sur l’incurie des promoteurs !!!!

  • Le 31 juillet 2012 à 12:12, par çaksida
    En réponse à : Centres privés d’enseignement : Attention à la publicité mensongère et à l’arnaque  !

    Pourquoi la TNB accepte diffuser des Pubs pour ces écoles fantoches ??? et que dir de ces Instituts sup’ sans programme ??? on va là ?

    • Le 31 juillet 2012 à 14:48, par TST
      En réponse à : Centres privés d’enseignement : Attention à la publicité mensongère et à l’arnaque  !

      Il faut reconnaitre qu’il ya des fondateurs qui font d’énormes effort pour offrir un enseignement de qualité aux étudiants au Burkina.
      Cependant il faut reconnaitre en toute honnêteté intellectuelle, il y a trop d’institut fantoche au Burkina en particulier dans la ville de Ouaga.
      Vous trouverez des Fondateurs qui ne s’intéressent qu’à récolter les frais de scolarité avec les étudiants. Après cela, ils roulent avec les 4x4 sans même se préoccuper de régler leurs factures. Quand je parle de facture, il s’agit de payer régulièrement le personnel administratif. Quand au payement des professeurs, cela n’est pas leur priorité jusqu’à ce que ces derniers commencent à se plaindre. Quand c’est ainsi, quel enseignement de qualité peut-on espérer pour ces pauvres étudiants ?
      Lorsque le DG de l’institut qui est recruté par les fondateurs commence à emmagasiner les arriérés de salaire, à vous d’imaginer la suite.

  • Le 31 juillet 2012 à 13:00, par LAMBORO
    En réponse à : Centres privés d’enseignement : Attention à la publicité mensongère et à l’arnaque  !

    L’analyse du journaliste est très superficielle et ne donne même pas d’indications claires aux parent de s’orienter.
    c’est vrai qu’il ya des établissements qui ne font ne son pas sérieux mais il fait la part des choses.
    Certains fondateurs saignent pour pouvoir être a la hauteur et offrir aux etudiants ce qui a été promis.
    ce qu’il faut c’est une enquete statistique et faire un bon classement des établissements privées suivants des critères :
    Qualité des formations
    les opportuinité des filieres de formations
    la qualité des enseignants
    la qualité du service de l’administration
    la localisation
    les debouchés
    la facilité de terminer ses etudes
    le risque de fraude
    le serieux des fondateurs
    voila des indicateurs qui permetrons aux parents et aux etudiants de faire un bon choix de formation.
    Le CAMES n’est qu’un LABEL .il ya plein d’etablissement dont les diplomes sont homologués par le CAMES et encore ses laureats viennent augmenter le nombre de chomeurs techniques ou de stagaires de longue durée .
    Plein d’etablissement n’ont pas de lABLE CAMES mais sont 1000 fois mieux. Car le TOP management de ces etablissement sont consciencieux. "il ne faut pas s’amuser avec la carrière des professionnels"
    Le gouvernement devrait forcer les etablissements à avoir la certification iso. Comme cela, tous les parents seront convaincus des programmes de formations.
    le CAMES EST UN LABEL A VIE. Alors que l’ISO est pour une durée bien limitée.
    Monsieur le journaliste, vous devriez mener des vraies enquêtes pour éclairer nos lanternes.

  • Le 31 juillet 2012 à 14:48, par TST
    En réponse à : Centres privés d’enseignement : Attention à la publicité mensongère et à l’arnaque  !

    Il faut reconnaitre qu’il ya des fondateurs qui font d’énormes effort pour offrir un enseignement de qualité aux étudiants au Burkina.
    Cependant il faut reconnaitre en toute honnêteté intellectuelle, il y a trop d’institut fantoche au Burkina en particulier dans la ville de Ouaga.
    Vous trouverez des Fondateurs qui ne s’intéressent qu’à récolter les frais de scolarité avec les étudiants. Après cela, ils roulent avec les 4x4 sans même se préoccuper de régler leurs factures. Quand je parle de facture, il s’agit de payer régulièrement le personnel administratif. Quand au payement des professeurs, cela n’est pas leur priorité jusqu’à ce que ces derniers commencent à se plaindre. Quand c’est ainsi, quel enseignement de qualité peut-on espérer pour ces pauvres étudiants ?
    Lorsque le DG de l’institut qui est recruté par les fondateurs commence à emmagasiner les arriérés de salaire, à vous d’imaginer la suite.

  • Le 31 juillet 2012 à 16:24, par Hermakono
    En réponse à : Centres privés d’enseignement : Attention à la publicité mensongère et à l’arnaque  !

    Le Zoung, tu es un personnage dangereux, surtout ne te prive pas de casser ton téléviseur la prochaine fois comme tu le dis ; il faut bien casser même avec une hache si tu as en...

  • Le 31 juillet 2012 à 22:16, par kaka
    En réponse à : Centres privés d’enseignement : Attention à la publicité mensongère et à l’arnaque  !

    A qui la faute si des établissements fantômes poussent partout comme des champignons ? Les autorités en charges de l’éducation y sont pour quelque chose. Ne sucez pas le sang des autres pour des intérêts personnels et égoïstes qui mettent les cioyens et le pays en retard.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés