De l’Eglise des miracles au Motel du 15 : Qu’est-ce qui est arrivé à Cathérine  ?

lundi 30 juillet 2012 à 00h20min

Il faut tout de suite le dire, des Eglises respectables ils en existent au Burkina d’où la nécessité a priori de ne pas jeter l’anathème sur ces structures qui ont pour vocation de susciter ou conforter la foi des individus en Dieu. Cependant, il faut reconnaître que certaines Eglises ont des comportements de sectes. Loin d’être des guides pour leurs fidèles, elles profitent éhontement de leur quête de spiritualité. Voici un exemple parmi tant d’autres.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Très tôt le dimanche 08 juillet 2012, une scène inouïe s’est déroulée au secteur n° 15 de la Patte d’Oie attirant une foule de curieux devant le Motel du 15.

Vers 6 heures du matin, le voisinage et des passants ont été alertés par des pleurs, cris, vociférations entrecoupés d’injures d’une dame provenant du Motel. Une foule curieuse prend d’assaut les lieux. Et quel constat ? ! C’est une dame totalement nue que nous appellerons Cathérine, agent commercial de son état qui se livrait en spectacle vers la réception du Motel.

Couchée toute nue, la dame se roulait par moment sur le sol avec des cris et pleurs de désespoir saccadés d’injures adressées à Barack Obama et à Blaise Compaoré. Elle faisait état de la fin du monde et invitait les gens au repentir. A ses côtés, sa copine qui fréquente la même église qu’elle, le gérant et des employés de l’hôtel auront tenté en vain afin qu’elle revête une tenue.

Alertée au n°17, la sécurité sûrement un gendarme ou un policier a dit que c’est la police municipale (PM) qui gérait ce type de situation et l’agent au bout du fil de nous faire comprendre que la PM avait été saisie du cas et qu’elle viendrait sur les lieux. Mais l’attente fut vaine et il fallait trouver une autre solution.

Sous la pression des uns et des autres, sa copine consentie à livrer le contact des membres de sa famille, des numéros qui n’ont pas répondus aux différents appels émis. Elle finit malgré elle par joindre le pasteur de l’église qui refusera de venir au Motel tout en donnant la consigne de tout faire pour amener Cathérine à l’église.

Qu’est-ce qui a pu mettre Catherine dans cet état ?

Pour se débarrasser de nous et « laver tout soupçon » le gérant qui n’entendait pas nous laisser faire notre travail finit par nous entretenir. Pour lui, le Motel n’aurait rien à voir avec la situation.

Il explique que c’est de passage que Cathérine qui était déjà nue s’est engouffrée à l’intérieur, la porte étant ouverte. Mais d’où venait-elle donc ? Sa copine affirme qu’elles étaient vers 20 heures chez leur pasteur qui habite le secteur n°15 pour le voir et prier.

Ce dernier rencontré plus tard au niveau de son église «  ?Ministère de montagne ?de feu et des miracles » sis à Ouaga 2000 côté nord-est de l’ambassade des Etats-Unis, reconnaît que Catherine et sa copine sont effectivement venues chez lui vers 20 heures mais qu’il n’a pas ouvert sa porte.

Que c’est à travers l’entrebâillement de celle-ci qu’ils se sont entretenus et que c’est vers 22 heures qu’elles auraient quitté chez lui. Mais avant de s’en aller Catherine aurait fait un scandale et déféqué sur sa terrasse. Il conclut en disant que seule la folie explique le comportement de Catherine.

Elle serait en réalité «  ?folle ? » rejetée par son mari et sa famille (que nous n’avons pu joindre) et que son ministère l’hébergeait depuis environ deux semaines avant les évènements afin de la délivrer.

Cependant cette histoire de «  ?folie ? » n’est pas corroborée par la copine de Catherine. Pour elle, c’est une qui est normale et c’est la première fois qu’elle la voit dans un tel état. Un autre membre de l’église n’a pas manqué de nous confier la même thèse.

Ces zones d’ombres

Lorsque Cathérine nous a parlé dans un court moment de lucidité, elle a affirmé qu’elle était au Motel pour un rendez-vous avec un blanc. Elle a également parlé de promesse d’aller aux Etats-Unis. Elle n’a pas manqué de signaler que sa copine était au courant de tout.

Celle-ci a été peu bavarde nous renvoyant à son pasteur de nationalité nigériane. Ce dernier pour sa part explique la situation vécue par la « folie » de Cathérine.

Mais comment diable une « folle » accueillie au ministère du pasteur pour des prières de délivrance confiée à sa copine (selon le pasteur) se retrouve avec celle-ci vers 20 heures chez le pasteur et loin du ministère sis à Ouaga 2000 ?

Si on admet qu’elles ont quitté de chez le pasteur aux environs de 22 heures, que s’est-il passé entre ce temps et 6 heures où elles se seraient retrouvées au niveau du Motel ? Où étaient-elles en réalité ?

Pourquoi le pasteur parle de folie alors que d’autres connaissances de Cathérine qui fréquentent la même église affirment qu’il n’en est rien ? Comme vous pouvez le constater, beaucoup de zones d’ombres demeurent. A chacun de se faire son opinion.

Pour sûr, la situation vécue par Catherine ce dimanche est des plus tristes et énigmatiques. Elle s’est livrée en spectacle au Motel et sur tout le parcours menant de ce lieu au ministère du pasteur et sous les regards parfois tristes, indignés des badauds et des passants.

En réponse à la question de savoir ce que deviendra Cathérine dans ses relations avec le ministère du pasteur, celui-ci nous répond qu’elle ne sera pas mise à la porte de l’église. Mais qu’un membre de sa famille devra désormais l’assister.

Une source qui dit avoir été membre de l’Eglise nous a confié l’avoir quittée. Pour quel motif avons-nous demandé ? « Parfois après les prières on vous fait des injections », a-t-elle laconiquement lancé. Est-ce la vérité ?

Angélin DABIRE

Par L’Hebdomadaire du Burkina

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 juillet 2012 à 04:25, par Tapsoba
    En réponse à : De l’Eglise des miracles au Motel du 15 : Qu’est-ce qui est arrivé à Cathérine  ?

    Une situation aussi indécente qu indescriptible.Et pourquoi la police ,sur la base des affirmations du dernier temoin qui fait état d injections,ne perquisitionnerait pas cette "église ?" et interrogé le pasteur pour y voir clair ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2012 à 06:40
    En réponse à : De l’Eglise des miracles au Motel du 15 : Qu’est-ce qui est arrivé à Cathérine  ?

    Mr le journaliste on vous voit venir. En parcourant les lignes on sent que vous voulez dire que le pasteur a abusé de la femme après la prière.Lachez le mot bon sen.De toute façon vous les journaliste burkinabé vous en avez cure de la présomption d’innocence.ça se voit quand vous présentez les présumé braqueurs et voleurs ds vos journaux :vous les collez des mots tels MALFRATS, BANDITS DE GRAND CHEMIN...
    Je pense que vous êtes très paresseux:vous auriez dû menez une enquête approfondie avant de ns servir cette salade assaisonée d’allégations...Aparama l’investigation n’est pas donnée à tous hein. N’est pas Newton BARRY ou ZONGO Norbert qui veut mais qui peut.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2012 à 12:08
    En réponse à : De l’Eglise des miracles au Motel du 15 : Qu’est-ce qui est arrivé à Cathérine  ?

    Affligeant et pathétique. Ce dossier sur lequel je ne m’attarderai pas ,je le mets sur le compte de la misère et de l’ignorance des populations, me permet de rebondir sur la question de la religion au Burkina.
    Il y a une dérive que je note depuis quelque années : "la mise en scène , la vulgarisation mercantile, l’attitude précieuse, excessive des "fidèles". Les chorales c’est le bon plan pour certains, on se trouve un bon parrain et on fait le tour des maisons lors des grandes cérémonies pour manger à l’oeil et en pitogo,parce que vous comprenez c’est la crise... on a le statut de mini star puisqu’on fait des concerts.
    Quant à église c’est l’endroit pour faire son cinéma et se faire voir.On a les grenouilles de bénitier et les soit disant grands de ce pays qui n’ont de cesse de s’agiter et d’adopter des attitudes toutes plus ridicules les unes des autres. il faut mentionner aussi la mode de la surenchère en matière de "foi" (les phrases toutes faites et Dieu à chaque détour de conversation). C’est gros parce que les mauvais comportements ne changent pas pour autant. C’est quoi toute cette mascarade ?? Les prêtres et autres religieux (les soeurs par exemples) en profitent aussi, faut pas croire. Ils s’enrichissent très clairement : un circuit pour voyager, attirer des fonds.C’est vraiment le clergé au temps des Borgias. Penchons nous très sérieusement sur cette situation avant qu’il ne soit trop tard.On est déjà trop imprégné peut être, pour nous extirper de ce "foutoir" !Quand j’étais petite il y avait cette vrai communion simple, saine, dans une douce atmosphère de piété à Baskouré ou chez les moniales de koubri.

    Répondre à ce message

    • Le 30 juillet 2012 à 14:58, par johnblacksad
      En réponse à : De l’Eglise des miracles au Motel du 15 : Qu’est-ce qui est arrivé à Cathérine  ?

      Beaucoup seront surpris ! ....et tout comme dans n’importe lequel de nos tribunaux, nul ne pourra se prévaloir de sa propre turpitude !

      A-t-on jamais vu un accusé dire à un juge : "désolé, monsieur le juge, mais je vous jure sur tout ce que j’ai de plus cher au monde que je ne savais pas !" ...Dieu, dans son humour infini, dans son amour infini aussi, va très certainement lui rire au nez !

      Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2012 à 12:59, par K7TO
    En réponse à : De l’Eglise des miracles au Motel du 15 : Qu’est-ce qui est arrivé à Cathérine  ?

    A lomé une église est baptisée "JESUS CHRIS EN ACTION". Peut-être que celle là s’appelle Pasteur et ses amis en action ??????????? Excusez-moi si j’ai blasphémé.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés