Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

lundi 30 juillet 2012 à 00h20min

Il ne se passe plus une semaine sans qu’une frange de la population burkinabè ne manifeste bruyamment son ras-le bol sur la manière dont certaines choses publiques sont gérées. Si ce n’est pas pour exiger le départ d’un maire qui aurait commis des « malversations » dans l’attribution de parcelles, c’est pour réclamer le bitumage de certaines voies ou pour d’autres raisons. Tant les motifs des révoltes sont nombreux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ce matin, ce sont les jeunes de Kilwin, un quartier périphérique de Ouagadougou, qui ont barré la Nationale N°2 (route de Ouahigouya) pour exiger de la mairie de l’arrondissement de Sigh-Noghin le bitumage d’une voie du quartier qu’ils jugent impraticable en saison hivernale. Certains éprouvent de la peine à accéder à leurs domiciles en période de pluies. Et ils ont tenu à le savoir.

A l’aide de pierres, de barres de fer et de morceaux de bois, la foule a bloqué le trafic sur la Nationale N°2 toute la matinée de ce vendredi, obligeant les usagers à emprunter la voie délabrée. « Nous manifestons ce matin pour exiger que le maire de l’arrondissement de Sigh-Noghin (NDLR, Pascal T Ouédraogo) vienne arranger la route », a expliqué Magloire Diarra, un des manifestants.

La route au centre des manifestations est la « Rue Naba Yilen ». Elle longe l’agence de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) située dans ce quartier. Pour les manifestants, cela fait près de 5 ans que promesse leur avait été faite de bitumer la voie. « La saison des pluies s’est véritablement installée il n’y a pas longtemps mais il y a plus de dix personnes qui sont déjà tombées dans les trous creusés par l’eau de pluie », a ajouté Magloire Diarra.

Barrant la Nationale N°2, les jeunes obligeaient les usagers à s’engouffrer dans la ruelle en très mauvais état. « En faisant passer les gens par cette voie, ils seront eux-mêmes témoins de l’état de la route. Ceux qui auront la possibilité, pourront interpeller les dirigeants sur notre cas », a précisé M. Diarra.

Un bus de la société de transport en commun (SOTRACO) avait été immobilisé par les jeunes en colère. Au moment où nous quittions les lieux, le maire de l’arrondissement était annoncé. Mais aux dernières nouvelles, il aurait dépêché ses collaborateurs pour négocier avec les manifestants. Des éléments de la gendarmerie nationale assistaient, sans pouvoir faire grand-chose, aux mouvements de colère des manifestants.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 juillet 2012 à 16:59, par AC
    En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

    Avant j’étais de ceux là qui condamnaient ces genres de manifestation.
    Mais maintenant,je les comprends,quand on voit un conseil de ministre qui vote un budget de plus de 4 milliard pour bitumer un pétit tronçon départemental Ziniaré-Zitenga,dont l’apport économique est pratiquement insignifiant pour le Burkina,au détriment de grandes provinces où vivent des dizaines de millier de personne,je les comprends entièrement.
    La population est désemparée,découragée,désorientée,perdue et ne save plus à quel saint se vouer.
    Dieu seul peut nous sauver.
    A l’heure actuelle,ils n’ont que leurs yeux pour pleurer.

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet 2012 à 19:12
      En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

      Cher AC
      pourquoi vous voulez que Ouagadougou soit la seule ville à bénéficier du Goudron. Les provinces ont aussi besoin d’être reliées les unes des autres. Sinon vous serez encore les premiers à dire que tout ce concentre à Ouaga. Un peu d’intelligence et de respect pour les provinciaux et les ruraux. Ils veulent aussi le développement.

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet 2012 à 19:22
      En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

      Zut....AC tu as bien marché sur la langue de vipère parceque c’est ce que je voulais dire aussi par rapport à cette route Ziniaré-Zitenga.
      C’est ce qu’on appelle la patrimonialisation du pouvoir et donc tout à Ziniaré même si il n’y a que des vaches qui habite là bas et pendant ce temps dans les grandes villes comme Ouaga,Bobo etc...c’est la dèche,du laisser aller.
      A la population,vous avez mon soutien et pour les moralisateurs qui parlent chaque fois d’incivisme peuvent se faire voir ailleurs.Il y en a marre à la fin

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet 2012 à 20:08, par lesage
      En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

      souvent je suis heureux de voir nous peuple souffrir car c’est maintenant que chacun d’entre saura la vraie vérité. vraiment que Dieu sauve notre cher patrie sinon on risque de crever tous tellement les crises vont de mal en pis.avec les promesses fantaisiste on verra comment les politiques feront pour désamorcer cette bombe sociale qui veut exploser.

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet 2012 à 21:13, par Mazawa
      En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

      Je suis du meme avis que toi, quand des députés veulent s’octroyer une pension de rétraite, quand on vote des lois pour créer un senat, quand on envisage d’augmenter le nombre de députés, le peuple ne peut que se dire que le pays est riche.Puisque ceux là qui doivent montrer l’exemple en sérrant la ceinture sont plustot entrain de creuser la brèche à leur propre avantage.

      Répondre à ce message

    • Le 28 juillet 2012 à 09:40
      En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

      Bien dit cher ami. Quand je pense que la route nationale 19 Kantchari Diapaga n’est pas bitumée. Vive les manifestations !!!
      Dommage pour mon pays !!

      Répondre à ce message

    • Le 30 juillet 2012 à 13:06, par Coupon
      En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

      AC, sans être partisant, je tiens à souligner l’apport cette commune que je visite lors des missions de terrains. Elle prend une part active à l’approvisionnement de certains grands centres urbains comme Ouaga en produits maraîchers et animaux. Aussi, cette voie est difficile en hivernage (demeande aux trasports). Tu peux faire une recherche sur mes dires. Zitenga contribue fortement à l’alimentation des centres urbains. Je suis de Koudougou pour que tu ne crois pas que je suis cousin au PF (rire). Il faut laisser on va arranger cette route pour le bonheur de tous. Mais je rentre pas dans les questions d’attribution du marché et du coût (tu sais comment ça se passe au BF, cf. article marchés publics de l’evénements)
      Revenant cette population burkina pour un mécontent bloque les activités socio-économiques, je pense que les gens devraient une autocritique avant ces genres d’actions : que deviendra notre Etat sans autorité ? pourra-t-il vous rendre les services qu’il vous doit (état de providence : sécurité...) ? Quelle est toi citoyen ta part dans la construction de ta nation (Ex : acquittement de tes taxes (résidences... ) ? Au temps de revolution c’est les riverains qui allaient arranger cette voie (chose que je déplore aujourd’hui, car on peut aussi aider notre commune)
      Réflechissons sinon on est entrain d’enfoncer notre pays que j’aime beaucoup. C’est ma façon de voir les choses je sais que cela risque de heurter des sensibilités, mais de grace ne nous passionnons pas. Merci

      Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2012 à 17:11, par la verité
    En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

    je soutiens cette population malger que moi même on m a obligé a prendre la mauvaise route ce mation.mais je les comprends courage jeune de kilwin

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2012 à 18:34, par Bouglass
    En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

    On ne peut que dire aux jeunes d’être solidaires pour prendre en main leur destinée.

    Tout semble être fait dans ce pays pour que de telles explosions de hargne soient monnaie courante. Quand il y a des routes départementales improductives mais plus prioritaires que des nationales, on ne peut s’attendre qu’à des vandalismes.

    Il fut un temps où je me révoltais du fait des manifestations illégales frisant l’incivisme. Maintenant, je tolère les révendications des laisser-pour-compte.Quand se sont les forts qui sèment la division, les faibles ne peuvent que s’unir pour survivre au diktat. C’est là l’instinct grégaire de survie, la chose la plus naturelle.

    La gouvernance actuelle impose la soumission aveugle pour mieux mal agir : voyez les ruelles et les bretelles inusées mais goudronnées dans Ziniaré !! Combien de km de bitume y avons-nous tandis que des voies de grande affluence sont impraticables ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2012 à 20:34, par sidnabiiga
    En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

    Ainsi va le Burkina ! et cela ira de mal en pis si les autorités montrent toujours que tant que tu n’as pas de grand pour defendre ta cause, tu n’auras et qu’à contrario,tu peux tout faire comme malversations et se la couler douce pour peu que tu aies de puissants protecteurs(cas du maire de Boussouma) ! La population n’a que la rue pour se faire entendre ! Et ce n’est que le début ! Dieu sauve le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2012 à 23:59
    En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

    Quand un homme refuse ,il dit NON. Le peuple est assez conscient maintenant ; tenez bien car la victoire est proche.
    Vive la lutte légitime du peuple en détresse.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2012 à 14:51, par Togossida
    En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

    La solution est toute trouvée. Ils ont fait des promesses électorales pour être élus soit comme député soit comme conseiller, et ils n’ont rien fait. Voilà ce que je propose. Les élection couplées sont pour bientôt. Il suffit d’organiser l’échec de ces gens et le tour est joué. On ne peut pas passer son temps à se jouer du peuple. Il faut que ça prenne fin et c’est maintenant qu’il faut agir

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2012 à 06:48, par Kiswendsida
    En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

    Ce ne serait pas étonnant qu’en grattant un peu on découvre encore un blocage du financement du bitumage au haut niveau pour insuffisance de pots de vin.
    Bravo aux jeunes de Kilwin. De telles manifestations se multiplient et témoignent d’une certaine prise de conscience de notre jeunesse.Il faut que ceux qui sont investis pour gérer le pays, sachent que les consciences s’éveillent.
    Les deniers publics doivent être utilisés à bon escient car ce sont les fruits du travail social et aussi de prêts contractés au nom de tous les burkinabé. Il viendra le jour ou chaque personnalité véreuse sera sommée par la rue de justifier son train de vie insolent à défaut il faudra les huer publiquement et les couvrir de honte à chacune de leurs apparitions !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2012 à 12:10
    En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

    Du courage les jeunes de kilwin, la voie et vraiment mauvaise. Je pense que le 2 décembre ils vont le sentir dans les résultants.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2012 à 20:16, par bedjan
    En réponse à : Kilwin : Des jeunes exigent le bitumage de la Rue Naba Yilen

    mo aussi je vais exiger le bitumage d’au moins une des routes suivantes : Gaoua-Banfora ; banfora-mangodara ou banfora-sindou-koloko !
    savez vous que si banfora n’avait pas la chance d’etre sur la nationale 1 on aurait pas eu de goudron meme en 2012 ?????

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés