Ouagadougou : Le rond-point des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

mercredi 25 juillet 2012 à 00h02min

La pluie de la soirée du mardi 24 juillet 2012 a inondé certaines artères de la capitale, notamment le Rond-point des Nations unies et les urgences du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO). Au niveau du CHU-YO, c’est principalement le bâtiment des urgences médicales et la salle de la médecine nucléaire qui ont été atteints. Selon le responsable de la médecine nucléaire Pr Théophile Tapsoba, c’est la première fois que son service est inondé. « Mais avant que le service ne soit inondé, il y avait une petite infiltration », a-t-il précisé. Il a que c’est quand ils étaient en train d’évacuer l’eau infiltrée qu’ils se sont rendus compte que c’est de l’extérieur maintenant que l’eau venait.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est ainsi qu’ils ont alerté les sapeurs pompiers. Sur place, trois équipes de sapeurs pompiers avec près de 20 agents tentaient d’évacuer l’eau du bâtiment. Selon le Pr Tapsoba, aucun dégât majeur n’est signalé à l’instant où notre équipe était sur les lieux. Néanmoins, il a précisé que l’un des appareils de la médecine nucléaire notamment la gamma caméra a été touché par les eaux, mais il pense que la partie sensible n’a pas été affectée. Un des responsables de l’hôpital sur place a relevé que dès le mercredi 25 juillet, les salles inondées seront désinfectées par les services d’hygiène.

Au Rond-point des Nations unies un embouteillage provoqué par l’inondation des lieux a occasionné quelques accidents et retardés quelque peu l’intervention des sapeurs pompiers à l’hôpital Yalagado.
A quelques encablures de là, le Conseil économique et social ainsi que le siège de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) avaient également les pieds dans l’eau.

Les usagers de la route étaient obligés de surfer sur l’eau. Même si la situation n’est pas comparable à celle du 1er septembre 2009, cette pluie rappelle aux Ouagalais les mauvais souvenirs . Preuve qu’avec le phénomène des changements climatiques les intempéries de cette nature deviennent de plus en plus fréquentes et que la vigilance doit être le maître-mot à tous les niveaux.

Joseph HARO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 juillet 2012 à 00:28, par ben
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    l’hôpital a cote d’un barrage il n’est pas temps de le déplacer

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2012 à 07:08
      En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

      arrêté avec le changement climatique, nos villes sont trés mal aménagée, pas de canivaux, pas d’égoûts et des construction anarchiques ne tenant pas compte du passage de l’eau de pluie. c’est la merde. Mon service non loin du rond point des nations unies était totalement dans l’eau. Mon vehicule a pris l’eau jusqu’au cou. Il faut que nos autorités se reveillent, on ne peut pas construire un pays emergent dans ces conditions.

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 00:53, par zak
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Si on avait rassemblé toutes les sommes qu’on a mis pour retaper l’hôpital, on aurait, je pense, pu construire au moins un hôpital neuf. je pense qu’au Burkina on est simplement entrain de privatiser la santé. Au lieu de prendre des milliards à chaque CAN pour aller jouer au ballon, prenons ce argent pour construire des hôpitaux. Chaque deux on aura ainsi un hôpital neuf de 2 milliards dans une région.
    On peut aussi utiliser les fonds commun du ministère des finances et du ministère de la sécurité pour construire des hôpitaux et acheter du matériel médical qui va profiter à toute la nation.
    Le problème du Burkina n’est pas forcément le manque de moyens mais la gestion scabreuse du peu de moyens que nous avons. Quelles suites judiciaires a-t-on donné au révélations des douaniers ? Rien. Quelles suites judiciaires donnera t-on au rapport de la commission parlementaires. Je présume que rien.
    La pauvreté de l’Afrique est endogène. Pauvre de nous. Pauvre de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 05:34
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Toute la zone est vraiment à refaire sinon nos malade devront etre aptes à la natation avant leur internement.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 05:35, par sidnabiiga
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Les autorités n’ont pris d’excuses parce qu’il ya eu 2009 donc il ya laxisme et imprévoyance dans la gouvernance ! Etes vous fatigués ou vous n’avez plus d’idées ? Privatisez la reflexion si vous etes à bout !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 05:51, par Savadogo
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Oui,je dis que tout cela est venu répondre à l’incivisme de population car malgré les efforts consentis par la mairie,elles continuent de transformer les caniveaux en poubelles.Voila maintenant que l’eau ne transite plus normalement jusqu’au bassin.Donc changement d’itinéraire e voila.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2012 à 11:01
      En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

      tu n’as honte de rejeter tout sur ces pauvres burkinabè ?
      au moins il faut reconnaître que notre capitale est une bourgade,un bidonville et ça c’est pas la faute aux pauvres burkinabè comme il est aussi facile de dire que c’est la faute aux changements climatiques. du n’importe quoi en quelque sorte.
      en fait nous avons des responsables irresponsables qui ne savent même pas ce qu’ils font sauf à se gaver

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 07:20, par L’Africain
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Il est clair, qu’il faut que la Mairie se remette au travail et de mettre en place des caniveaux plus profonds et plus larges pour permettre d’évacuer cette eau vers des barrages qui doivent être eux aussi renforcés et élargis pour contenir plus d’eau, ça limitera les manque de pénuries d’eau en saison sèche. "La nature nous aime et nous gâte mais nous ne savons pas en tirer avantage et on préfère se plaindre de la nature (innondation, pénurie...). Comment peut-on connaître des innondations et connaître de la pénurie d’eau ? Je pense que l’on doit se poser la question dans ce sens et se dire qu’en faisant le nécessaire, nous pourrons éviter le genre de dégâts cités dans l’article. A mon humble avis également, si nos autorités pouvaient s’intéresser aux avis des lecteurs, le pays se porterait sûrement mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 07:34, par tromechant
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    2 fois en 2 ans.et on parle de rechauffement machin comme si s’était la seule raison.et bien non seulement 2 choses (absence de canalisatons réelles datant souvent des années coloniales,de plus un hopital très mal situé datant egalement .....).j’invite vivement les ministères de la santé et celui de l’habitat et de l’urbanisation a secouer leur popotin.merci

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2012 à 09:32, par Juste K
      En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

      Cher(e) Ami(e) Tromechant,

      N’oubliont pas d’inviter la population aussi à plus de civisme. Rien qu’hier seulement sur lefaso.net, il y avait un article qui traitait de la transformation des canivaux en poubelles. C’est vraiment triste quand on voit le comportement de certaines personnes qui ne sont pas conscientes des conséquences leurs actes. Rien que dans mon quartier il y a un pseudo entrepreneur qui a totalement rempli un canivau de sable pour faire passer des charettes de briques pour approvisionner son chantier. Rien que les précédentes pluies annoncaient déjà le pire, alors je ne vous parle pas de la pluie (de hier) du 24 juillet.
      Alors bien vrai que les ministères ont du travail a faire, mais à mon avis, les premiers responsables c’est nous le peuple qui, de surcroit, sommes les premieres victimes. Alors sensibilisons autour de nous car nous ne sommes qu’au début de la saison pluvieuse.

      Répondre à ce message

      • Le 25 juillet 2012 à 12:27, par le bon citoyen
        En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

        Toi aussi, qu’as tu fait ?
        Soit approcher aux intéresses et les expliquer qu’il y a risque de boucher le caniveau si tout le monde faisait ainsi. Et si tu as peur d’être traité de tous les noms d’oiseaux comme seul les ouagalais en ont le secret, tu appels la police municipale et tu indique la rue et même le carrefour et ils allaient comprendre qu’on ne voit pas dans une jungle.

        Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 07:37, par Wendkouni
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Moi je dirai canalisation, drainage : il faut que le maire y travail et que la population soit sensibilisée sur l’état des canalisations.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 08:24, par johnness
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    J’aborde dans le même sens que vous et insister sur l’urgente nécessité de déménager l’hôpital Yalgado. En plus d’être une zone inondable, c’est un terrain de chasse propice des voraces moustiques qui logent dans le bas-fonds infesté et boueux situé juste derrière l’hôpital.

    Il est temps de proposer un gré à gré pour entamer l’étude architecturale pour la construction en 2013 du nouvel hôpital.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 08:28, par grupy
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Pourkoi s’entêter à garger l’hopital a coté d’un barrage, pourtant tous sait ce qui s’est passé le 01er septembre !
    Il serai temps de le deplacer vers un autre site !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 08:50, par Jamal
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Aucune politique réelle et avant-gardiste d’urbanisation et voilà le résultat...Que Dieu sauve le Burkina diront certains mais il est temps que les burkinabé prennent leur destin en main.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 09:04, par LoiseauDeMinerve
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Les beni oui oui vont tuer le FASO. Tout converge vers ce que l’on n’a jamais vu. A quoi va servir véritablement l’aéroport de donsin ? Ces millards auraient pû réaliser un hôpital moderne et grand. Enfin tout le monde au Faso est soumis à l’esclavage. On ne réfléchi plus on est plutôt des bornes pour réflexion de signaux.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 09:05, par AMDOS
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    il faut que l’état ouvre grandement les yeux c’est dire mettre des disposition nécesaire pour eviter que l’hopitale s’inonde après tous yalgado reste la plus grande hopitale du Burkina Faso donc nous devons mettre le nécessaire pour assurer la sécurité de nos patient ainsi que ceux qui les soignent j’esper que ma remarque sera prise en compte merci

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 09:05
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Certes,l’erreur est humaine,mais lorsque la pluie du 1ER septembre est arrivée des mesures ont été prises.Pourquoi se laisser faire de nouveau,je crois qu’il est temps de prendre des mesures idoines afin de trouver des solutions à ce problème.
    Je lance un appel aux ministres de la SANTE ,de L’habitat et l’urbanisme de veuillez à la construction des fossés,de l’aménagement de l’hôpital à temps.Que Dieu bénit le BURKINA FASO !.’’ la patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet 2012 à 09:44, par Tang-boanga
      En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

      Souvenez-vous qu’après la mort de Tom Sank, le FP à pris des mesures qui ont été dans un sens "salutaire". Mais après un an ou deux tout est tombé dans l’oubliette. Le drame de ce régime est que lorsque ça chauffe y’a toujours toujours des solutions "théoriques" mais une fois la tempête passée, on oublie tout et on "s’en va courir les petites filles du Faso. Pardonnez BURKINA FASO veut dire "Pays des Hommes Intègres". Soyez intègres et plus jamais ça au FASO LAND.

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 09:12, par ZORRO
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    L’inondation de cette partie de Ouaga ne m’étonne pas et ça n’a rien à voir avec le changement climatique. c’est une question de bonne gestion de la ville. Ouaga (comme beaucoup d’autres villes) est malade ; mais au lieu de chercher à connaître la cause de la fièvre, on se contente de combattre la fièvre par du paracétamol.

    Les solutions sont connues des autorités et la toute première consiste à prendre ses responsabilité et à curer le barrage de Tanghin qui est plein après une seule pluie, parce qu’ensablé.

    Et en creusant un peu, on ramassera les solutions à la pelle.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2012 à 11:52, par GHIS.
      En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

      Bonjour Mr Zorro,juste pour réagir par rapport à votre proposition de curage du barrage de Tanghin.Certaines langues bien spécialisées disent que ce n’est pas indiquer de faire le curage du barrage parce que le curage risquerait d’entrainer une infiltration de l’eau dans le sol.En ce moment il n’y aurait plus de rétention d’eau au niveau du barrage.Ik faudrait que les spécialistes et les voix plus indiquées nous renseignent car le curage du barrage de Tanghin je le pense personnellement pourrait permetter d’augmenter sa capacité de rétention d’eau et pallier un temps soit peu aux inondations dans nos quartiers et dans les zones périphériques sensibles de la zone...

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 09:14, par L’oeil...
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Rechauffement climatique Oui... Mais civisme d’abord.

    Deux gouttes d’eaux et on parle de réchauffement climatique en oubliant qu’il n’y pas de canalisations dignes et le peu que l’on a sont bouchées par notre fait à nous .... Commençons à nous remuer nous même, à avoir un sens civique avant de commencer à demander à l’état.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 09:16, par parlepasboku
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Je croyais qu’on avait tirer les lecon du 1sep2009 et que l’onea meme fait des travaux au centre ville . Dites nous la verite alors .
    bon Blaiso change de strategie. attache une carotte a un batton . sans commentaire. merci labas .

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 09:20
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    naccusons pa le changement climatique l’hopital est mal situé et il ya un manque criard de caniveaux a ouaga. qu’ont ils fait de tous ces milliards de francs cfa offerts par nos partenaires lors des inondations du 1er septembre ? Il est temps que les députés enquêtent sur cette affaire aussi

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 09:28, par macdo
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Franchement prenez nous au sérieux sans ce pays.l’ONEA vient juste de construire des égouts dans la zone.à quoi servent ils ?

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2012 à 10:11, par OBIT
      En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

      Ses égouts ne servent pas à canaliser les eaux de pluie mais les eaux vannes, c’est à dire, les eaux de toilette et autres eaux sales provenant des habitation uniquement normalement (mais ici d’autres constructions sont raccordées).
      Quant à la question sur l’inondation de l’hôpital, les autorités sont bien conscientes de ce fait car elles savent que l’hôpital se trouve dans une zone inondable. les sapeurs pompier vous diront qu’ils n’ont pas été surpris car ils ont la liste de toutes les zones inondables de Ouagadougou et l’hôpital en fait partie.
      Quant à la question, pourquoi les autorités ne font rien alors, la réponse c’est qu’on est au Burkina et ce n’est toujours pas encore une priorité.

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 09:31, par somketa
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    LE SIAO risque d’abriter ses voisins d’en face si lui meme ne se retrouve pas sous l’eau !! cè terrible,manque de canalisation ! pour lopital Yalgado,il va falloir prevoir son deplacement mem si cè a long terme ! cè vrai que cè tout un budget mais il fo y penser.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 09:31
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    le problème c’est la voirie : les canivaux !!

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 09:42
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    On a vraiment pas besoin d’être un urbaniste pour savoir que cette ville de ouagadougou a trop de problèmes et que jusque là aucune solution véritable n’est en vue. Avec toutes ces nouvelles voies bitumées et sans caniveau, la situation de l’assainissement de la ville s’est aggravée en réalité. Si une pluie de la même intensité que celle du 1er septembre venait à tomber,on aura deux fois plus de dommages que celui vécu en 2009. En bon entendeur...

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 09:56, par Passaté
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Bjr
    IL est temps de songer à un ECHANGEUR au rond point des Nations Unies !Il y avait d’ailleurs un projet dans ce sens depuis 2006 ! On a même vu la maquette dans Sidwaya : un echanngeur à trois niveaux. Après l’echangeur du nord à Tampouy, il faut rapidement regler le cas du plus grand rond point de la capitale ! Merci au maire Simon d’être notre porte voix auprès du Gouvernement !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 09:59, par Mister
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Il faut établir un bon plan d’évacuation des eaux de pluie et surtout construire de bons canniveaux et les curer régulièrement. Pauvre de nous

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 10:01, par Passaté
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Bjr à tous
    Je pense qu’il faut un ECHANGEUR au rond point des nations unies ;
    Il yavait d’ailleurs depuis 2006 un projet dans ce sens ; On a même vu la maquette d’un echangeur à trois niveaux dans Sidwaya. Que devient ce projet ?
    Après l’echangeur du Nord à Tampouy il faudrait rapidement voir le cas de ce grand carrefour de la capitale ! Merci au Maire Simon Compaoré d’être notre porte voix auprès du gouvernement !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 10:08, par legrec
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Déplacer le CHU Yalgado ne résout en rien le problème si notre incivisme nous suit sur le nouveau site. Pourra-t-on construire des bâtiments aussi solide comme yalgado quand on voit nos nouvelles constructions de bâtiments et de routes se dégrader avant l’inauguration ? Existe-il combien de caniveaux autour de Yalgado ? Vouloir déplacer un site puis un autre on finira par déplacer toute la ville de OUAGADOUGOU. Changeons de comportement pour voir s’il n’y aura pas d’amélioration dans la ville.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 10:15, par VP
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Je propose à l’autorité de prendre des mesure préventive en allertant les forces de Défense et de Sécurité de la ville au cas ou la pluie se préparerait.Ainsi,en cas d’innondation,elles pourront interveir efficacement en grand nombre.Pour se faire,il va falloir les former à intervenir en matière de sauvetage et de secours en cas d’innondation.Les Sapeurs pompiers peuvent appliquer cette formation à nos militaires,gendarmes,poliers nationaux et minicipaux avec quelques services de gardienneages qui manifesteront le désir.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 10:36, par YOYO
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Bonjour à tous,

    Chers concitoyens, je viens par ce message vous dire que la mini inondation dans la soirée d’hier 24-07-2012 n’est qu’une alerte et un rappel pour nous de ce qui s’est produit le 1er septembre 2009.
    Je comprends la vision et la réaction de tout un chacun sur les entreprises de l’état pour lutter ou pas contre des situations pareilles. Pour ma part, je pense bien qu’en définitif, beaucoup de citoyens burkinabés se disent civilisés alors qu’ils ne le sont pas. Parce que, un citoyen qui se dit civilisé ne déverse pas ces ordures dans les caniveaux, il ne racle pas les dépôts de granulats sur les voies publiques, au contraire il doit lutter contre cela sinon nous n’avons aucun droit de nous plaindre ou de critiquer qui que se soit.
    Imaginez un peu si les policiers municipales se mettent à traquer ceux qui bourrent les caniveaux ou ceux qui dégradent nos voies en enlevant des soit disant sables, faut – il encore que nous nous levons pour dire des sottises ?
    Nous devons être des citoyens engagés pour bâtir et non pour détruire et être les premiers à rejeter les responsabilités sur les ministères et autres comme s’ils n’avaient qu’à réparer les dégâts que nous causons.
    Je félicite beaucoup le maire de la ville Ouagadougou (Simon COMPAORE) qui vend sa peau en se battant corps et âme chaque jour pour un assainissement meilleur. Invitons – nous à l’accompagner !
    Pour être bref, j’invite les toutes les institutions possibles (administrations publiques et communales, associations, internautes, etc.) d’engager une campagne de sensibilisation par tous les moyens possibles et en bonne collaboration sociale pour lutter contre la dégradation excessive de nos infrastructures protectrices. De faire comprendre aux citoyens que notre vie est liée à notre environnement et que nous devons le protéger.
    A notre site « lefaso.net » de continuer à publier des articles dans ce sens.

    Merci à vous pour votre compréhension, et bonne suite !
    [Faites circuler ce message si me comprenez]

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2012 à 11:14
      En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

      la rtb est là,elle fait quoi ?
      que de nous gaver de publicités sur publicités débiles sans oublier ces émissions à la con.
      le service public doit être au service du peuple et donc que la rtb joue son rôle de service public

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2012 à 12:11
      En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

      Parlant d’incivisme, ilya aussi ces gens qui dans nos quartiers attendent la pluie pour vider leur fosse sceptique, ou des trucs de porcheries dans la rue. Déguelasse et irrespirable ! (surtout quand ils le font et que la pluie avorte). Pourtant les enfants de ces mêmes personnes avec biensûr leur camarades s’amusent d’habitude dans ces mêmes rues. On se retrouve avec des maladies bizarres ! Hé Afrique ! Il est temps que les maires de communes s’occupent de ces genres de situations qui mettent quotidiennement nos vies en danger. Là on ne peut peut pas parler de pauvreté ! Si quand même !!! ilya pauvreté mais pauvrété d’esprit ! Quand allons-nous grandir ?

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 10:56, par Inondation
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Selon mes prévisions à moi, si rien n’est fait avec l’intervention des forces de defense et de sécurité, la mairie centrale et même le palais de Kosyam risquent d’être inondés cette année. C’est pour vous parler de la gravité des inondations cette année au Faso. 2009 a connu une veritable inondation le 1er septembre mais cette 2012, il y aura plusieurs inondations même si leur ampleur ne va pas atteindre celui de 2009 mais risque de causer plus de décès que 2009. Un homme averti en vaut 2 voire 3, 4, ...

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 11:49, par Lynn
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Je pense que nous devons changer d’abord notre facon d’etre. Le probleme du burkina est notamment lie a note education ; qui conduit a l’incivisme. On a beau fait de bons travaux au burkina, on a maximum un an pour les voir degrader. La plupart des canivaux sont bourres d’ordures. Moindre pluie qui tombe, on voit les voisins sortir avec des tonnes d’ordures pour jeter dans la rue. La majorite des burkinabe est tres mal eduque en matiere d’hygiene. Le burkinabe a toutes les qualites, sauf qu’il est trop sale sale.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 12:54, par Atrap Le Moize.
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    "Les usagers de la route étaient obligés de surfer sur l’eau".
    Donc les velos, motos et voitures sont restes a la maison et les usagers sont sortis avec des planches a surfer ?
    Y avait il assez de vagues pour bien surfer ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 12:58, par Atrap Le Moize.
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    On pourrait profiter de ce dereglement climatique pour resoudre nos problemes d’eau.
    Peut on curer et approfondir nos 3 barrages de Ouaga ? Ainsi au lieu de laisser cette eau aller dans la nature, on la conservera pour la saison seche.
    Je ne suis pas expert en la matiere mais est ce que quelqu’un peut me dire si c’est faisable ou non.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 13:46, par john
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Que les wagalais arrêtent de mettre tout sur le dos des autorités ! des idiots qui jettent des ordures partout et vous ne voulez pas que ça arrive !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 14:52
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Ce pays est gerer comme une boutique familiale ou le chef fait ce qu’il veut le jour qu’il veut avec toujours une raison pour justifier ces faits. Il y a de cela qu’on tronconner tout le centre pour ce qui etait presente comme le reglement des problemes d’evacuation des eaux. On en est ou ? Pensez vosu qu’on ait oublier ces milliards engloutis ? non. Voici encore ASI-BF ou je sais plus comment ca se nomme a et continue a creuser a travers la ville et quelle spectacle apres la premiere pluie les chemins de tuyaux sont devenu des fossees beantes sur les routes de Ouaga. Mais bon sens ou allons nous ? Un peu de serieux et ne pensez pas que nous sommes dupes. Mais tout cela finira bientot. Que chacun s’y apprete.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2012 à 14:54
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-pond des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Un pays émergent d’eau et pas plus

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet 2012 à 12:47, par Sidyeta
    En réponse à : Ouagadougou : Le rond-point des Nations-Unies et les urgences de l’hôpital sous les eaux

    Je puisse comprendre le phénomène des inondations sans comprendre la complexités des responsables de l’hôpital Yalogdo, pourquoi vivre la situation du 1er septembre et encore installer la salle de la médecine nucléaire en rai de chaussé. Les maison hautes abritent les docteurs et les machines sur le sol et exposé. Je pense qu’il est du dévoir des premiers responsable de se mettre en cause dans cette affaires d’inondation de plus.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés