Le démenti de Ismaël Sankara

lundi 23 juillet 2012 à 23h59min

Au Journal Jeune Afrique
57 bis, rue d’Auteuil 75016 Paris

Droit de réponse

Monsieur Béchir Ben YAHMED
Directeur de Publication de Jeune Afrique

Je suis surpris des écrits de J.A dans ses deux dernières éditions se rapportant à moi et au
Président Thomas Sankara.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ces écrits ont suscités interrogation, indignations et blessures. Je ne rentrerais pas dans la
polémique et la confusion stériles que veut instaurer le Journal. Je ne rentrerais pas non
plus dans la polémique du « si j’ai dit ceci ou pas ». Si c’était vrai que j’avais dit cela, je
peux donc supposer que si je lui avais aussi dit que j’étais le fils du pape, le journaliste
écrirait ?

Je veux que tout le monde sache que je ne suis pas parfait, j’ai joue un rôle dans cette
pagaille. Cependant je veux spécifier ce que j’ai dit a Jeune Afrique. L’interview n’était pas
enregistré ni par audio ni par vidéo, donc j’aimerai que les gens sachent que j’ai dit que je
suis le fils de Thomas Sankara, mais je n’ai pas dit ça comme raison principale de mon
interview, tout comme je n’ai pas tenu tous les propos héroïques qu’on veut m’attribuer. Et
comme je l’ai déjà dit, je n’ai pas eu le temps de valider l’écrit du journaliste afin de voir
quel était le thème principal avant que ce ne soit publié. Egalement je n’ai jamais dit que j’ai
eu un diner avec Blaise Compaoré, j’ai dit que j’ai visite leur domicile avec Sean Paul et
enfin je n’ai jamais dit que j’ai fait un featuring avec Patience Dabany.

Je suis artiste musicien. Je ne connais pas grand-chose au journalisme mais je crois tout de
même comme toute profession cela repose sur des valeurs cardinales qui devraient être
l’honnêteté qui leur impose de respecter scrupuleusement les faits, la vérité qui leur fait
obligation de s’assurer de la véracité des faits qu’ils rapportent, La rigueur qui leur impose
un travail rigoureux et méticuleux dans la collecte et la vérification des informations qu’ils
rapportent.

Le président Sankara était un homme de conviction, un combattant pour la libération et
l’émancipation des peuples opprimés. « Tuez sankara et des millier de Sankara naîtons »
disait-il.

Oui je me veux un fils spirituel de Thomas Sankara. C’est pourquoi j’ai pris comme nom
d’artiste cet illustre nom.

Non je ne suis pas le fils de Sankara. Je suis le Fils de Ismael Sougrenoma Saba et de
Joséphina Oma. J’ai trois frères et deux soeurs. Ces informations sont facilement
vérifiables.

J’ai présenté mes excuses à la famille Sankara pour la blessure qu’ils ont subit du fait de ma
rencontre avec un de vos journalistes. Je souhaiterais que cette histoire s’arrête là.

Tout autre propos ne m’engagerait nullement.

Je souhaiterais que ce droit de réponse occupe le même espace que vos précédentes
publications

Respectueusement vôtre
Ismael Saba<
Alias Ismael Sankara

Signtaure :

820 sw 8ave, Broward county, FL

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 juillet 2012 à 00:26
    En réponse à : Le démenti de Ismaël Sankara

    Avait on vraiment de tous ces dementis quant au fils adulterin de Tom Sank ? Pas vraiment. En Afrique, les enfants adulterins sont acceptes c est meme une prouesse pour un homme d avoir plusieurs femmes. On dit d un tel Homme que c est un "vrai homme". Meme si Tom Sank avait eu des enfants adulterins, ou est le probleme ? Nous sommes en Afrique et ne devons pas nous laisser deraciner par les valeurs occidentals qui condamnent l adultere et la polygamie.
    Les Africains doivent rester fideles a leurs traditions comme Tom Sank lui meme le disait. Pourquoi copier les Blancs ? Il y a de nombreux hommes politiques, presidents et ministres Africains qui ont des enfants dehors, mais ca n empeche pas l Afrique de se developper.

    Répondre à ce message

    • Le 24 juillet 2012 à 01:53
      En réponse à : Le démenti de Ismaël Sankara

      Vous croyez vraiment qu’en Afrique, avoir des enfants adultérins font partie des traditions ?! Connaissez-vous vraiment les traditions de toutes les sociétés africaines ? Ce n’est pas parce que en Afrique, d’une manière générale on considère que adultérin ou non, tout enfant, parce qu’il est un être humain de même sang que son père, doit être accepté dans la famille de ce dernier que vous allez dire que cela fait partie des traditions. Êtes-vous africains ? Et si oui, connaissez-vous vos traditions ? et si oui, encore, parlez pour votre groupe social et pour vos traditions à vous, mais pas pour toute l’Afrique ! Ne caricaturez pas ainsi les choses !!!

      Répondre à ce message

    • Le 24 juillet 2012 à 03:24, par ZOEYANDE
      En réponse à : Le démenti de Ismaël Sankara

      Mon frere anonyme tu es partis trop loin et finalement ton raisonement est denudé d’ethique.
      Pense tu vraiment qu’en afrique l’adultere est permise ou qu’elle toleree ? tu veus me dire qu’avire des enfant hors conjugal est africain ?
      ton aiguille de la morale a certainement laché. je te souhait une meilleur santé

      Répondre à ce message

    • Le 24 juillet 2012 à 03:59, par mira
      En réponse à : Le démenti de Ismaël Sankara

      cherch otre boulo et n force pas

      Répondre à ce message

    • Le 24 juillet 2012 à 06:16
      En réponse à : Le démenti de Ismaël Sankara

      Bnjour.
      Mon ami,je pense que vous n’avez pas compris le sens du débat.Personne ne conteste la possibilité pour notre Président ThomSank d’avoir un enfant hors mariage.Il est un homme avant d’etre d’être un president exemplaire.Et nous savons que la perfection n’est pas en l’homme et l’erreur existe.
      Cependant,quant il ne l’a pas fait que l’on évite les mensonges unitiles,les calomnies contre un homme qui a defendu pas mal de nos valeurs cardinales qui faisaient sa force et la mobilisation autour de sa personne et des actes qui posait pour notre peuple.
      Du reste,ce que vous ne comprenez pas ,c’est qu’à travers l’écrit ,le journal jeune afrique veut dire notre Thom Sank n’était aussi un bon revolutionnaire que nous pensons ;alors que nous l’avons vecu.C’est un acte majeur de déterioration de l’image de l’homme et ça au moins vous comprennez.
      Ainsi Jeune Afrique doit bien vérifier et scruter ces écrits,autrement il deviendra comme un journal papier toilette c’est-à-dire qu’à force de "diffamer",il perdra sa valeur de journal continental respecté et du meme coup ces journalistes mal vus
      Merci et Excellente journée.

      Répondre à ce message

    • Le 24 juillet 2012 à 09:03, par Rastapop
      En réponse à : Le démenti de Ismaël Sankara

      cher ami, c’est sérieux, va te faire soigner, c’est pathétique (pathologique)ce que tu as étalé !Bonne guérison vraiment !

      Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2012 à 02:38, par maam
    En réponse à : Le démenti de Ismaël Sankara

    Dur, dur de savoir finalement où se trouve la vérité dans ce jeu de pingpong ! Ismaël qui dit n’avoir jamais diné avec Blaise Compaoré et le journaliste qui maintient néanmoins cette affirmation (voir droit de réponse PDF in JA) ! Qu’est ce que tout cela cache ? Ben dans la vie il y a trois choses qu’on ne peut pas cacher longtemps:le soleil, la lune et la vérité, tôt ou tard ils finiront pas apparaitre !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2012 à 03:54, par mimi a new york
    En réponse à : Le démenti de Ismaël Sankara

    ismael a di ca pour se faire connaitre il a reussi son plan.j sui a new york depui plus d 3 ans j na jamai entendu parler d ses black ass, maintenent qil a fai ca j conai ces fat ass maintenent, jai ecouter ses chanson qui m son rester indifferente

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2012 à 04:12, par le burkinabe de Hollywood
    En réponse à : Le démenti de Ismaël Sankara

    Donc tu t’es bel et bien presente comme le fils de Thomas Sankara. seulement tu ne croyais pas que le journaliste allait te croire. Tu ne le dements pas. seulement tu en veux qu journaliste de ne pas avoir verifier tes mensonges. le fait que tu insiste sur le non enregistrement ausio ou video de l’interview montre ta tres mauvaise foi. tu es simplement deguelasse

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2012 à 06:50
    En réponse à : Le démenti de Ismaël Sankara

    Enfin, que les ennemis et adversaires du défunt héros Sankara nous laissent tranquilles.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2012 à 07:20, par BIBOUIN
    En réponse à : Le démenti de Ismaël Sankara

    Bonjours à tous. Tout est bien qui fini bien. Merci Fasonet et ses collaborateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2012 à 09:28, par Wendy
    En réponse à : Le démenti de Ismaël Sankara

    Le journaliste aurait du verifier les propos du petit rapeur avant de les publiés,car il s´agissait de l´illustre grand homme Thomas Sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2012 à 10:26
    En réponse à : Le démenti de Ismaël Sankara

    il dit qu’il est le fils spirituel de defunt Thoma Sakara ya quel problème dans ça ? il a même présenté ses excuse à la famille SAKARA. comprenez que c’est le journaliste qui a mal agit c’est tout

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2012 à 10:28
    En réponse à : Le démenti de Ismaël Sankara

    Il ne faut pas prendre vos désirs subjectifs pour la réalité. En pays Mooga que je connais très bien l’acte d’adultère était sévèrement puni tout comme dans la charia. Les deux fautifs étaient présentés au public et la correction suivait. Le couple était banni et devait disparaitre du village. C’est pour rétablir la vérité. Peut être que celui qui parle d’adultère ne connais pas les sociétés africaines et particulièrement au Burkina. Peut être qu’il est issu d’une ethnie ou l’adultère est tolérée.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés