FIN D’ANNÉE SCOLAIRE À L’ENAM : 1107 compétences s’engagent à être de bons serviteurs de l’Etat

lundi 23 juillet 2012 à 00h21min

L’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) a organisé, le vendredi 20 juillet 2012, en présence du Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, la cérémonie officielle de clôture de l’année académique 2011-2012. Placée sous le thème « Engagement pour un service public de qualité, facteur de développement durable », l’événement a consacré la sortie de 1107 élèves, toutes disciplines confondues.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Clôture de fin d’année, sortie de promotion et désignation de la personnalité énarque de l’année ! Le rituel est respecté à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) devant un parterre de personnalités. Présidé par le Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao, le cérémonial s’est tenu cette année, sous le thème ? : « Engagement pour un service public de qualité, facteur de développement durable ? ». A l’occasion, 1107 compétences, issues de 43 filières, ont été mises à la disposition de l’administration publique pour emploi. Cette promotion 2010-2012 a choisi comme nom de baptême « Dignité et loyauté pour un service public de qualité ».

Après avoir passé deux ans sur les bancs de l’ENAM, ils se sont engagés pour un service public de qualité. Ces élèves ont désigné le secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres, Baba Dieme, comme la personnalité énarque de 2012. Instituée depuis 2006, la désignation de la personnalité énarque permet, selon le délégué général des élèves, Maurice Konaté, d’établir un lien entre l’école et les anciens élèves, de promouvoir la culture de l’excellence chez tous les énarques et de créer les valeurs de référence pour ceux qui sont toujours en formation.

Pour le directeur général par intérim de l’école, Mathias Traoré, le thème et le nom de la promotion se justifient amplement car les événements de l’inondation du 1er septembre 2009, la crise sociopolitique de 2011 et le déficit céréalier actuel montrent qu’il faut de l’engagement personnel des agents pour garantir le développement durable. « L’école voudrait exhorter la promotion 2010-2012 à se modeler à leur image, en vue d’apporter une construction d’un avenir prometteur du Burkina Faso ? », a-t-il ajouté.

Les futurs fonctionnaires ont reçu beaucoup de conseils. Le parrain, le ministre de la Jeunesse, de la Formation professionnelle et de l’Emploi, Achille Marie Joseph Tapsoba les a exhortés à être des modèles et à s’améliorer perpétuellement. « Si vous cessez d’apprendre, vous cessez d’être des leaders, et si vous cessez d’être leaders vous cessez d’être meilleurs », parole du parrain à ses filleuls.

Le Premier ministre les a invités à considérer les administrés comme leurs collaborateurs et partenaires dans le processus de construction d’une nation de prospérité, de solidarité et de paix.

De la bonne collaboration avec les administrés

Ainsi, pour gagner la confiance des populations, il a convié les futurs serviteurs de l’Etat à cultiver en permanence la confiance, la responsabilité et l’imputabilité. Il leur a demandé de mériter leur nom de baptême, car les populations attendent des actes concrets, aspirent à une gouvernance de qualité. « Les populations ont soif de justice et ont besoin d’une administration qui respecte leur dignité et leur culture ? qui est attentive à leurs attentes et comprend leur besoins et leurs craintes ? », a indiqué le Premier ministre. A ces futurs membres de l’administration publique appelés à apprendre des décisions, Luc Adolphe Tiao a conseillé de faire la leur la citation de l’écrivain congolais Jean-François Obembé : « Une mauvaise décision crée plus de problèmes qu’il n’en résout ? ».

« Vous devez comprendre qu’une bonne décision exige que soient pris en compte la pertinence, l’efficacité, l’impact sur les bénéficiaires ou les victimes, les caractéristiques et les opportunités. En bons décideurs, vous devez être des stratèges qui savent concilier les buts visés, le chemin qui y conduit et les ressources à mobiliser tout en tenant compte du contexte ? », a-t-il conclu. En tout cas, à entendre le ministre en charge de la Fonction publique, Soungalo Apollinaire Ouattara, son département est prêt à accueillir ces nouveaux fonctionnaires et à traiter diligemment leurs dossiers. La cérémonie a été également ponctuée de la remise d’un trophée à l’invité d’honneur, l’ancien directeur général de l’ENAM, Moctar Tall, des diplômés et trophée aux majors des différentes filières et par l’inauguration d’un nouveau bâtiment devant abriter l’administration de l’école.

Boureima SANGA

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés