VISITE DU PREMIER MINISTRE AU SANGUIÉ : Un retour au bercail qui galvanise les populations

mardi 17 juillet 2012 à 00h40min

La commune rurale de Kyon dans le Sanguié a vibré le samedi 14 juillet 2012 au rythme de la visite du Premier ministre, Luc Adolphe Tiao. Prix de l’excellence à l’école primaire, remise de vivres aux personnes vulnérables et de sous-produits agroalimentaires, échanges avec les forces vives, ont meublé cette visite mémorable pour les habitants de cette bourgade située à 15 km à l’ouest de Réo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Aux environs de 15h30, la place de l’école de Kyon grouillait de monde. Autorités locales, conseillers municipaux, notabilités coutumières, groupements féminins, associations de jeunesse, enseignants, élèves, parents d’élèves, mères éducatrices, ressortissants et invités, tout ce beau monde brûlait d’impatience pour voir le Premier ministre Luc Adolphe Tiao. Une impatience qui se justifie par le fait que l’hôte du jour est considéré comme un fils de Kyon, en ce sens qu’il y a passé un bout de son enfance à l’école de ce village. L’ambiance était à son comble lorsque le ‘’fils’’ devenu aujourd’hui chef du gouvernement arriva.

Descente du véhicule et bain de foule avant de prendre place à la tribune officielle. C’est le début de la cérémonie. Les intervenants, discours en main, vont se succéder devant le microphone. Il s’agit du chef de terre, du maire de la commune, Babou Joseph Bationo, de la représentante des lauréats, Joséphine Bationo, de l’inspecteur chef de la circonscription d’éducation de base, Maurice Kogo, du parrain de la journée de l’excellence, Dr André Batiana directeur général du Centre national des œuvres universitaires (CENOU). La substance desdits discours a porté non seulement sur le bien-fondé et l’importance de cette journée mais aussi sur l’engagement nécessaire des uns et des autres à prêter une main forte à son organisation afin que l’éducation de qualité tant recherchée soit une réalité et se vive au quotidien.

On retient par exemple que le parrain s’est engagé en ces termes : « Je m’investirai du mieux que je pourrai pour mobiliser davantage les filles et les fils de notre province autour de ce concept d’excellence scolaire qui requiert la grande contribution des communautés et qui valorise le travail excellent abattu aussi bien par les élèves que les enseignants". A entendre les organisateurs, leur objectif est de créer une saine émulation entre les élèves de toutes les divisions des écoles de la circonscription et de cultiver l’excellence dans la localité. Leurs efforts commencent du reste à porter des fruits puisqu’à l’excellence provinciale, la CEB de Kyon a été distinguée comme étant la meilleure de l’année scolaire 2011-2012, parmi les 11 CEB que compte la province.

Quant aux résultats du CEP 2012, elle est classée 4ème avec un taux de réussite de 63,76% derrière Zawara (84,26%), Pouni (70,65%) et Kordié (67,80%). A noter que la CEB de Kyon compte 18 écoles où fréquentent 3964 élèves encadrés par 80 enseignants. Le thème retenu pour cette 2ème édition de la journée de l’excellence est : « La culture de l’excellence à l’école primaire : une nécessité actuelle pour un avenir certain ». Le Premier ministre n’est pas venu les mains vides à cette journée. Il a permis de récompenser le meilleur de chaque division avec un vélo. Les autres lauréats au nombre de 30 ont tous bénéficié de prix composés essentiellement de kits scolaires. Le Premier ministre s’est adressé aux lauréats en ces termes : « Nous avons vu que cette CEB a fait de très bons résultats, se classant ainsi en tête dans la province du Sanguié.

C’est une source de satisfaction d’abord pour les parents, les élèves et pour l’Etat. Je voudrais donc de par ma présence, réaffirmer l’engagement du gouvernement de faire le maximum pour l’école burkinabè. Aux difficultés qui ont été énumérées, nous allons nous employer à trouver des solutions parce que nous souhaitons que les élèves et les enseignants soient dans de meilleures conditions d’apprentissage et d’enseignement ». Après quoi, le 2ème axe a consisté à la remise de 5 tonnes de vivres aux personnes vulnérables, celles abandonnées à leur triste sort, par Luc Adolphe Tiao ; un acte de solidarité dont ont bénéficié du reste, toutes les communes de la province. 3ème et dernier acte à Kyon, les échanges avec les forces vives à la mairie.

Les préoccupations au cours de ces échanges ont tourné autour des questions d’infrastructures routières, d’appui à la production et de renforcement de l’éducation. Luc Adolphe Tiao en guise de réponses a exhorté les forces vives à dépasser les ambitions politiques pour conjuguer leurs efforts afin d’assurer un meilleur avenir à Kyon. « Nous pouvons nous-mêmes commencer certaines choses, quitte à ce que le gouvernement et des bonnes volontés nous viennent en renfort par la suite », a-t-il conseillé. Le chef du gouvernement a promis de se pencher sur leurs préoccupations, surtout pour ce qui est de l’électrification de Kyon, de la route Réo-Ténado passant par Kyon, de l’érection du CEG en lycée départemental dans quelques mois. Avant de les quitter, il a remis à l’équipe de Kyon un jeu de maillots et des ballons.

Pascal Y. BAKO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 juillet 2012 à 10:34, par Le voyageur
    En réponse à : VISITE DU PREMIER MINISTRE AU SANGUIÉ : Un retour au bercail qui galvanise les populations

    C’est bien pensé de songer à la refection de la voie Réo - Kyon - Ténado ; sinon Kyon est vraiment enclavé surtot en saison de pluie par sa portion de basfond qui va à Réo. Je me demande comment le cortège du Premier Ministre a pu franchir cette portion. Sûrement que les habitants de Kyon se sont mobilisés pour reparer la portion avant son arrivée. Si c’est le cas, il ne fallait pas. Là les voitures du cortège allaient pâtiner et s’embourber et ce sera un preuve en live que la voie n’est pas bien. Heureusement que le PM a vu juste. Il faut songer aussi à la voie Réo - Zoula - Goundy (11 km). Elle dans un état très déplorable, surtout au basfond / pont de Zoula et le long basfond de Goundy non loin du marché. Je fais les marchés des differentes localités (Réo, Kyon, Ténado, Goundy, etc.), c’est vrai que ces deux voies qui rélient la RN#14 à la RN#21 sont à refaire pour permettre fluidité des échanges entre ces localités. Aidez nous à nous prendre en charge, chères autorités du Burkina. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2012 à 15:54, par Le fils du pays
    En réponse à : VISITE DU PREMIER MINISTRE AU SANGUIÉ : Un retour au bercail qui galvanise les populations

    Monsieur le Premier Ministre quand allez vous vous rendre dans ma commune rurale ? Vous êtes le premier Ministre de tous les burkinabé. Toutes les chefs lieux de province ne vous ont pas encore reçu et vous êtes a N actions déjà dans le Sanguié. Est ce parce que vous y êtes originaire ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2012 à 15:29
    En réponse à : VISITE DU PREMIER MINISTRE AU SANGUIÉ : Un retour au bercail qui galvanise les populations

    C’est ce qu’on appelle au Burkina un fils qui a réussi. Retour au bercail, force promesses qui seront surement exécutées, élections prochaines obligent. Moi je souhaiterais avoir un premier ministre de ma région aussi à défaut de pouvoir organiser les festivités du 11 décembre. Question de compensation ou d’équilibre dans le développement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés